anipassion.com
 :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

At the office [PV Kass]

avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Mer 7 Fév - 23:08
"Salut les gens !"

L'entrée remarquée d'Iku fit tourner la tête des quelques clients qui attendaient dans l'entrée, attirant leurs regards surpris, amusés ou, pour la majorité, réprobateurs. Elle s'en fichait un peu, de même que le secrétaire à l'entrée. Il lui rendit juste un maigre salut, restant concentré sur les clients devant lui, et la laissa poursuivre à l'intérieur sans rien dire.

Il fallait dire qu'Iku était presque une figure familière du lieu. Elle venait régulièrement depuis des années, ne venant parfois pas pendant plusieurs mois avant de passer tous les jours pour le reste de l'année. En ce moment, elle venait une fois par semaine environ, surtout le midi, pour grignoter avec Tatsuno. Il la suivait depuis quatorze ans, et elle reconnaissait volontiers qu'il était son père de substitution. Aujourd'hui, cependant, il n'était pas midi mais tout juste dix heure, et il n'était pas question de manger. Cela faisait un mois qu'elle vivait à l'internat de Shiketsu, et il était temps de faire un point.

Elle trottina jusqu'à son bureau, comme d'habitude. Mais cette fois, quand elle appuya sur la poignée, la porte ne s'ouvrit pas. Le geste était si habituel, et le résultat si inattendu, qu'Iku commença tout de même à saluer et à avancer pour entrer, se prenant donc la porte en plein visage. Le temps qu'elle réalise, elle essaya encore d'ouvrir. Sans plus de succès, même si cette fois au moins elle ne se cogna pas. C'était la première fois que Tatsuno manquait un rendez-vous, en fait même quand il n'était pas là son bureau était ouvert. Elle resta un instant immobile puis haussa les épaules et hocha la tête. Très bien.

Elle fit demi-tour d'un geste vif puis se dirigea vers le bureau le plus proche. Celui-là était ouvert, elle le savait, elle pouvait entendre du bruit à l'intérieur. Elle ne savait par contre pas qui était à l'intérieur, ayant vu ce bureau vide pendant des années. Qui que soit son occupant, il ne devait pas être là depuis plus de quelques mois. Peu importait, il devait bien savoir où était Tatsuno. Sans hésiter, elle poussa la porte.

"Salut là-dedans !"

Elle accompagna le geste en bondissant à l'intérieur, prenant à peine le temps de vérifier qu'elle n'interrompait rien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Mar 13 Fév - 16:58
Elle était en retard, réellement en retard. C’était son premier rendez-vous et pourtant elle était tout sauf ponctuelle. C’était à se demander si elle cherchait vraiment un travail. J’avais déjà sa fiche posée sur mon bureau, détaillant le profil de la demoiselle. 20 ans, aucun diplôme, aucune formation et un profil.. atypique. Bien sur il fallait que dans son CV il y ait marqué « top model », « Directrice marketing », « secrétaire ministérielle » « Parle 8 langues ». Alors.. soit elle avait une vie bien plus complexe que laissait penser son parcourt scolaire, soit elle n’avait pas compris qu’il y avait une limite au fait d’enjoliver ses compétences. Et je pensais connaître le responsable de tout cela. C’était le conseil typique d’un de mes collègue lorsqu’une candidature paraissait trop « vide ». Et à ces pauvres gamins il donnait en tout conseil, si l’employeur demandait « Mais vous ne savez pas faire ça ? », qu’ils devaient répondre « non, mon travail de *** était spécial ».

Ah, ça, ce n’était pas le fait d’être investi au boulot qui faisait un bon conseiller. J’en étais aussi la preuve à ma façon à ne pas demander à quelqu’un d’autre d’entrer en continuant d’espérer qu’elle allait finir par arriver. Enfin, jusqu’à ce que je finisse par appeler le secrétaire, un peu dépité pour savoir si la miss était enfin là.



«  Non ? Bon.. merci quand même »

J’aurais pu continuer à me lamenter sur son absence ou tout simplement enfouir ma tête dans mes bras pour grappiller une sieste. Ce n’est pas non plus comme si j’avais maintenant le temps d’accueillir un tout nouveau profil, créer un dossier sur mon ordinateur. Ou quoi que ce soit du genre. Techniquement dans 20 minutes c’était la pause déjeuner après tout. Non, je n’étais pas un monstre d’égoïsme mais si, un peu quand même, je prévoyais déjà que j’allais finir plus tard que mes horaires ne me l’imposaient ce soir.

Mais mon pique de fainéantise fut brutalement interrompu quand mes bras s’allongeaient sur la table par la porte. La veille à la même heure, j’avais une tasse de café sur le bureau et si cela avait été le cas aujourd’hui, mon ordinateur aurait été foutu. Une autre façon de dire que j’avais sursauté oui. Soudain beaucoup plus droit je mirais la fille qui venaient d’entrer avec une pointe d’incompréhension. Elle avait besoin d’aide ? Quelque chose n’allait pas ? Elle avait oublié quelque chose ? 


« Je peux vous.. »

Ah, bien sur, étais-je con. Je m’arrêtais dans ma phrase pour me lever. Je ne l’avais jamais croisée, je n’avais donc aucun moyen de savoir mais je n’avais jamais croisé la miss non plus. Celle-ci avait l’air jeune et cela m’avait fait hésiter. Quoi qu’elle aurait aussi pu mentir à ce sujet là. Je me levais donc pour m’approcher d’elle, venant fermer la porte dans son dos pour que nous puissions être tranquilles. C’en était déjà fini de la pause déjeuner visiblement.

« Asseyez-vous. »

Sans être un ordre, mais bon, elle était en retard, après tout et elle devait le comprendre pour l’avenir. Je n’étais pas le plus gentil des employés travaillant ici mais j’étais certainement un des plus réalistes. Je me contentais donc de lui remettre les idées en place.

« Vous réalisez bien qu’il y a une base à ce que vous avez le droit de faire ? Toquer par exemple ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Mer 14 Fév - 22:33
Après un bref instant de surprise, l'inconnu – parce que, maintenant qu'elle voyait l'occupant du bureau, elle pouvait confirmer qu'elle ne le connaissait pas – se leva et vint fermer la porte derrière elle. Sa voix était calme, professionnelle, pas exactement ce dont Iku avait pris l'habitude. Tatsuno était toujours décontracté, lui.

"Euh… Okay."


Elle n'était pas là pour ça mais il avait l'air de savoir ce qu'il faisait alors elle s'avança, rejoignant la chaise et s'y laissant négligemment tomber. Elle aurait bien le temps de lui demander s'il savait où était Tatsuno quand il serait… Détendu ? Calmé ? Quand il serait mieux disposé. Parce qu'il ne l'était visiblement pas. Et visiblement, son entrée décontractée n'avait pas aidé. Elle rentra la tête dans les épaules et s'enfonça dans son siège.

"Euh… Pardon. A force de venir ici j'ai pris l'habitude, du coup je fais un peu comme si c'était chez moi. Et du coup…"

Elle se pencha en avant, fouillant le bureau du regard. Tatsuno avait toujours eu l'espèce de plaque triangulaire avec son nom, aussi cliché que ce soit. Tout le monde dans les locaux devait avoir la même, en fait, puisque le nouveau en avait une aussi. Elle prit quelques secondes pour bien lire son nom puis se renfonça dans son siège.

"… Narita san, vous savez pourquoi Tat- Kioshi san n'était pas dans son bureau ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Sam 17 Fév - 16:54
Dans cette expérience, j’avais presque l’impression d’être un professeur dans une classe de primaire. Alors certes je n’avais mis le pied dans une classe de primaire et à mon âge ce serait d’avantage un geste pédophile qu’autre chose mais c’était plutôt simple à imaginer. Un groupement d’enfants turbulents, mariant potentiel et créativité, tout autant que détresse et destruction. Mon rôle était de faire avancer gentiment les plus coopératifs et d’un peu bousculer le plus réticents. Typiquement, elle était dans le groupe des réticentes, ce n’était même pas à démontrer. Mais elle n’était pas non plus hors de portée de mes « enseignements » puisqu’elle s’excusait au moment de s’asseoir même si elle ne se tenait.. pas droite du tout..

Elle avait réellement l’air jeune et si elle avait eu 14 ou 13 ans, pourquoi pas 15, cela aurait été naturelle mais elle était supposée avoir mon âge bon sang ! Est-ce que ses parents l’avaient affamé et ainsi ralenti sa croissance ? J’étais presque tenté de le rentrer dans mon dossier mais cela pourrait la suivre donc j’allais éviter les suppositions douteuses pour l’heure.

Dans les faits, même si mes parents n’avaient jamais été de très grands modèles d’amour et d’expression affective, ils m’avaient imposés assez jeune les bases des manières. Ne pas jouer dans la boue, se tenir droit, relever le menton, s’incliner en saluant. Bon, ce dernier je le faisais un peu moins maintenant mais là je pensais surtout à la colonne vertébrale de cette fille, me levant donc pour m’approcher.

« Redressez-vous un peu ou vous ne pourrez un jour plus vous tenir droite »

La position optimale pour sa colonne vertébrale suggéré, je me massais légèrement la nuque en faisant le tour du siège pour venir en attraper un autre, un bon moyen de ne pas avoir de bureaux entre nous. Je craignais de l’avoir peut-être un peu trop intimidée et cela allait être tout sauf productif si c’était le cas. Je m’asseyais donc, évitant le califourchon sur ma chaise pour continuer de montrer les bonnes manières. Et maintenant elle lui mentionnait Kioshi ? 



« Si vraiment vous êtes insatisfaite de notre entrevue vous pourrez aller demander à changer de conseiller, je ne m’en vexerais pas »

Elle ne serait d’ailleurs pas la première à le faire. D’un certain point de vue, cela m’aurait donné moins de boulot même si elle aurait rapidement été remplacée par quelqu’un d’autre. Mais malgré ma flemme aigüe grandissante de ces derniers mois beaucoup trop vides, je n’appréciais pas particulièrement que cela arrive car plus qu’un changement de conseiller, cela revenait pour moi à un doigt d’honneur à mes compétences et au mode de vie que je m’étais choisi. Le temps pressait un peu là. Normalement je lui aurais proposé un thé ou un café mais mieux valait aller directement à l’essentiel.

« Et si vous m’expliquiez quel est réellement le problème ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Jeu 22 Fév - 9:37
Elle haussa un sourcil quand le conseiller évita de lui répondre, préférant critiquer sa posture. Qui était, en effet, critiquable, mais avec tout le sport qu'elle faisait à l'école, peu de chances qu'être avachie cinq minutes change grand-chose. Elle n'avait rien à craindre de ce côté-là, et pas franchement envie de s'exécuter. Sans qu'elle ait quoi que ce soit à reprocher à Narita-san, il n'était pas non plus spécialement sympathique. Un peu trop sec et hautain à son goût, même si là encore, c'était juste une question de préférence. Elle se redressa un peu mais sans faire beaucoup d'efforts, toujours de travers sur son siège.

Il en profita pour la rejoindre de l'autre côté du bureau, toujours droit comme un i dans sa nouvelle chaise. Soit il prenait vraiment cette histoire de dos au sérieux, soit il était beaucoup trop à fond dans son personnage. Elle prit quand même la peine de se tourner pour rester face à lui. Elle se sentait de moins en moins chez elle, là, face à ce nouveau qui la traitait comme une mauvaise élève. Sa dernière remarque la prit tout de même par surprise, et elle écarquilla les yeux avant de bafouiller une réponse.

"Un problème ? Beh… Beh yen a pas, c'est juste que j'avais rendez-vous avec Kioshi et qu'il est pas là, d'habitude il est toujours à l'heure, ou il laisse un mot, alors…"

Sans s'en rendre compte elle avait levé les bras, commençant à accompagner ses paroles de petits gestes des mains. Si la question de Narita-san allait bien avec son air sérieux et grave, elle ne collait ni avec l'attitude d'Iku ni avec la raison de sa venue. Au contraire, tout allait bien, et quelques instants plus tôt elle se faisait une joie d'annoncer à Kioshi qu'elle avait de bons résultats en cours. L'exact opposé d'un problème, en somme. A moins bien sûr qu'elle ne soit pas au courant, et cette seule possibilité suffisait à l'inquiéter.

"…  Alors je voulais savoir si vous saviez pourquoi, s'il avait prévenu ou s'il est malade, c'est tout. Je suis juste là pour du suivi, une visite de routine, c'est tout ! Ya pas de… de problème, ou quoi que ce soit du genre. Pourquoi, il se passe quelque chose ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Ven 9 Mar - 22:50
Il y a les quiproquos et il y a les conneries. La différence entre les deux ? Un quiproquos est l’oeuvre de plusieurs personnages qui accompagnent une compréhension différente d’un même élément traduit par leurs humeurs au moment de l’action. Un quiproquos, c’est naturel, c’est amusant, on en fait des pièces de théâtre, on apprend la définition en cours et surtout au moment où la supercherie est révélée, tous les personnages applaudissent en s’écriant « mais bine sur ! Sommes nous idiots ! ». Maintenant la connerie, elle serait présente à partir du moment où le mal entendu vient d’une seule et même personne qui s’est contentée dans son rôle sans vraiment chercher à faire l’autre partie. J’étais donc l’acteur d’une connerie et cela faisait de moi un gros con quand je réalisais que.. peut-être que j’avais fait erreur. Je pouvais encore refuser de l’assumer et prétendre que c’était voulu, que Kioshi m’avait demandé de jouer ce rôle, de la prendre en charge.

C’aurait été particulièrement fourbe et lâche de ma part et surtout, cela m’aurait enfoncé dans un mensonge à la con même si parti de plein de bonne volonté. Alors.. non, je n’allais pas lui dire que tout était vrai et qu’il m’avait demandé de la recadrer mais je n’allais pas non plus lui dire « oups, c’est une erreur ». Il suffisait de se montrer un peu plus naturel ! A bien y réfléchir elle faisait vraiment jeune. Bon, elle n’avait pas la vingtaine, admettons. Quinze ans peut-être ? Je me sentais vraiment vieux à hésiter sur l’âge d’une fille qui n’étais pourtant certainement pas tellement plus jeune que moi. Il ne restait pourtant qu’une solution. Semi-lâche, semi-fourbe mais sans dommage apparent. Faire comme si tout.. était prévu globalement. Ou plutôt tirer un trait sur le passé en prétendant qu’il n’avait jamais eu lieu.

« Il y a de nouveau bureaux à l’étage depuis peu, il a peut-être déménagé là-haut ? »

C’était une possibilité mais je ne connaissais pas par coeur la vie de mes collègues et encore moins ce Kioshi. Je savais qu’il s’agissait de mon voisin de bureau mais à part une rencontre devant la machine à café ou un bonjour en se croisant au moment d’ouvrir nos bureaux ou un bonsoir pour les fermer il n’y avait pas grand chose. Je l’avais suffisamment baladée et peut-être que sa consultation avait lieu ailleurs au même moment. Ayant moi-même une retardataire, je ne pouvais pas vraiment laisser passer



« Vous feriez mieux d’aller vous renseigner à la réception ».

Normalement je ne l’aurais pas redirigée à cause du monde à cette heure là et du fait qu’elle mettrait une bonne heure à parler à quelqu’un en attendant son tour mais en vue de la manière dont elle avait ouvert la porte de mon bureau, je soupçonnais qu’il n’y aurait aucun problème de ce point de vue là. Le rendez-vous étant fini, je me relevais de la chaise, la remettant en place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Dim 11 Mar - 0:00
Narita-san la gratifia d'un silence un peu long, la dévisageant comme… comme… quelque chose, elle ne savait pas trop ce qui se passait. Est-ce qu'il tentait de l'intimider ? Si c'était ça, ça marchait un peu, elle ne se sentait vraiment pas à l'aise. Ou peut-être qu'il réfléchissait. En tout cas, elle se tortillait sur son siège, les mains sur les genoux, ne sachant pas trop quoi en faire. Un instant de plus et elle aurait sans doute rouvert la bouche, ajoutant quelque chose de pas très utile juste pour faire avancer la conversation.

Mais non, heureusement, Narita-san décida visiblement qu'il était temps d'abandonner son air autoritaire et ses corrections pour effectivement lui répondre. A ce stade, c'était inattendu. Surtout qu'il n'avait toujours pas expliqué quel était le problème, ou pourquoi il avait parlé d'un problème. Autant dire que, même renseignée, Iku n'était ni calmée ni rassurée. Est-ce que quelque chose s'était passé ? Est-ce qu'on lui cachait quelque chose ? Elle s'agita encore un peu sur sa chaise et redressa le dos, les coudes sur les genoux.

"Oh, ouais, Kioshi avait dit que les bureaux étaient en rénovation. Je savais pas que c'était fini. Euh…"

Elle n'eut pas le temps d'ajouter quelque chose, hésitant tellement sur ce qu'elle voulait demander qu'elle n'en trouvait pas ses mots. Sans surprise, Narita-san reprit en la redirigeant vers la réception. Iku se demanda un peu pourquoi il n'avait pas commencé par ça, pensant qu'ils auraient tous deux gagné du temps. Puis elle se dit que ça devait avoir quelque chose à faire avec le "problème". Quelque chose qui n'allait pas avec son dossier ? Pourtant elle n'avait rien fait, pour une fois. Pas de fugue, elle allait bien en cours normalement, elle était même là pour son entretien de suivi.

"Oh, euh, ouais, j'irais leur demander. Si quelqu'un sait, ça doit… Ah, non."

Elle poussa un grognement exaspéré avant de s'avachir, son menton descendant presque entre ses mains.

"Il y avait la queue quand je suis passée, c'était blindé, et les gens vont encore se plaindre si je coupe la file. Je vais plutôt aller voir à l'étage, ça sera plus simple pour tout le monde… Et sinon…"

Elle se redressa un peu, tournant le regard vers son interlocuteur.

"Quand vous dites qu'il y a un problème, c'est un truc avec mon dossier ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Sam 24 Mar - 16:07
Il aurait été tellement plus simple de lui dire "Autant pour moi, j'ai commis une erreur, je ne vous connaît pas et vous feriez mieux d'aller chercher votre chemin ailleurs". Mais bon, conformément aux légendes m'entourant j'étais infoutu d'agir normalement pour une première rencontre. Je devais avoir l'air louche, chiant ou con. Un peu de tout ça et même peut-être légèrement attardé pour le coups. Ah non pardon le politiquement correct voudrait que je dise "déficient mental". Mais est-ce vraiment la peine d'être politiquement correcte quand je parle de moi ?

Enfin, elle n'était pas sous ma responsabilité et même sur mon ordinateur, qu'importe son nom je n'étais même pas certain d'avoir accès à son dossier. L'affaire allait être clause et j'avais un plutôt bon ressenti pour la suite. Oui, elle allait malheureusement devoir attendre un peu. A bien y penser ses collègues risquaient de venir râler à sa porte si une fille se mettait à enfoncer la porte de tous les bureaux de l'étage. Non pas que ce n'était jamais arrivé. La femme d'un employé qui le suspectait de coucher avec une des jeunes filles dont il s'occupait. Aaaah, je n'oublierais jamais son regard quand elle m'a empoigné en me disant que si je le couvrait elle me trouverait et brûlerait mon appartement. Il fallait de tout pour faire un monde mais je n'étais pas certain que cette catégorie là était nécessaire.

"Evitez d'ouvrir les portes au hasard, si vous entrez brutalement sans toquer, on aura le droit de vous asperger à coups d'extincteur pour vous faire sortir"

C'est faux mais pas tout à fait faux. Il y a un maniaque qui s'est installé à l'étage et lui a vraiment agit de la sorte donc elle devrait faire un peu plus attention. Mon rôle n'était cela dit pas de lui donner des conseil d'insertions dans le bâtiment où les conseillers étaient parfois plus atteints et plus dans la merde que ceux qu'ils tentaient d'aider. Je ne me débrouillais certainement pas très bien à ce sujet. Sauf que bien sur il fallait qu'elle en demande d'avantage sur son dossier.. merde. Bon, puisque j'avais commencé au bluff.

"N'étant pas votre conseiller, je n'ai pas le droit de vous en parler, soucis de neutralité."

Neutralité tu parles. Enfin, peut-être que cela la convaincrait d'aller attendre à l'accueil ? Comme celle que j'attendais n'était pas venue, j'allais certainement finir par aller manger même si techniquement je finissais dans 4 minutes. Puis il était de connaissance notoire que des fois j'étais à côté de mes pompes alors mon collègue jouerait le jeu avec un peu de chance. Même "une tasse de café a été renversée sur votre dossier" ferait l'affaire


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Dim 25 Mar - 19:00
Même si ça n'avait pas grand-chose à voir avec son problème, quel qu'il soit, Narita-sans avait visiblement très mal prit qu'elle entre comme ça en trombe dans son bureau, puisqu'il insista à ce sujet au moment d'envoyer Iku s'adresser à quelqu'un d'autre. Ajouté à… quoi que ce soit qui clochait avec son dossier, cela expliquait pourquoi il l'avait accueillie si froidement. Elle passa une main sur sa nuque, riant faiblement. Même si ce n'était rien de grave, il avait raison, elle devait faire plus gaffe.

Ce rire, pour peu convaincu qu'il était, ne survécut pas à la fin de leur échange. Comment ça, soucis de neutralité ? D'une part elle n'avait jamais entendu Kioshi parler de ça, et pourtant ça faisait plus de dix ans qu'elle dépendait des services de l'enfance. D'autre part… qu'est-ce que ça voulait dire, exactement ? Il risquait d'y avoir un conflit, ou c'était juste un terme générique, ou, ou… ou qu'elle y réfléchissait trop, peut-être ? Parce que clairement, s'il n'avait pas le droit de lui dire quoi que ce soit, elle ne tirerait rien de plus de Narita-san. Elle hocha vaguement la tête puis salua poliment.

"Bon, ben merci quand même, alors. Et désolée d'être entrée comme ça. Passez une bonne fin de journée."

Puis elle sortit lentement, fermant la porte derrière elle avant de traîner les pieds jusqu'à l'accueil. Il y avait toujours la queue, tous ceux qui attendaient à son arrivée n'avaient pas eu le temps de passer.  Elle se glissa derrière eux, les mains croisées et les doigts agités par la nervosité. Alors qu'elle avançait enfin, se rapprochant d'un pas du guichet, elle entendit une voix appeler son nom depuis le couloir.

"Iku ! Qu'est-ce que tu fais là ?"


Elle leva la tête, découvrant Kioshi qui trotinait vers elle. Elle se précipita vers lui, abandonnant sa place dans la file.

"Kioshi ! Pourquoi t'étais pas à ton bureau ?"

"Désolé, il y a eu un problème avec les archives, du coup le chef nous a appelé en urgence pour qu'on rectifie ça. Mais c'est rien, tu avais juste à attendre devant mon bureau, tu sais ? Allez, viens."

Il passa un bras sur son épaule et la guida vers l'intérieur. Même si revoir Kioshi la rassurait un peu, il restait cette histoire de problème mystérieux à régler. Elle n'attendit pas qu'ils soient arrivés pour aborder le sujet.

"Dis, euh… il y a vraiment quelque chose qui va pas avec mon dossier ?"

"Quoi ? C'est plutôt à toi de me dire ça, non ? Pour l'instant tout est en règle, pourquoi ? Il s'est passé quelque chose à Shiketsu ?"

"Non, c'est juste… Comme t'étais pas là, j'ai demandé à un de tes collègues s'il savait où tu étais et il a commencé à me dire qu'il y avait un problème, que quelque chose n'allait pas, je sais plus quoi, mais il a pas voulu m'expliquer."

"Alors il s'est sûrement trompé, parce que tout est impeccable. Et de toute façon, il n'y a que moi et la direction qui avons accès à tes données. Alors tu peux te détendre, on va juste discuter, et si de ton côté l'internat te vas toujours, alors tout va bien. OK ?"

Elle haussa les épaules et laissa échapper un soupire, soudainement moins tendue.

"Ok."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 3

Feuille de personnage
Titre: FONDATEUR
Expérience: LVL MAX
Alter: One for All
The Mighty One





All Might
The Mighty One
Lun 26 Mar - 22:24
Récompenses du RP:
 
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville-
Sauter vers: