:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Shiketsu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Remember last time ? [PV Iku]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Age : 16
Messages RP : 66
Localisation : Hosu

Feuille de personnage
Titre: Le chevalier blanc
Expérience: 270/500
Alter: Pangolin
Rang D





Coy Igaki
Rang D
Dim 26 Aoû - 21:50
Je me dirigea vers les escaliers, après tout c'était le seul moyen de monter, pas vrai ? Je continua de courir jusqu’à atteindre le premier escalier que je pu trouver et j'accéléra donc dans la montée quand je pu entendre au loin une sorte de détonation ... je me posa deux secondes pour réfléchir et rassembla les pièces du puzzle, Iku ne me suivais pas, il y a eu une détonation dehors et ... elle peut se propulser ! Je me souviens bien de notre premier entrainement, elle s'était littéralement envoyer en l'air ! Et ce fut à ce moment que je compris ...

"La pute !"

Je couru plus vite que jamais je n'avais couru pour atteindre le deuxième escalier menant au deuxième étage, mais je réfléchissais un tant soit peu en même temps, en me demandant si c'était vraiment elle, aurait elle tricher ? Est-ce qu'elle compterait ça comme de la triche ? Est-ce que je suis en train de ralentir ? Tout un tas de questions qui resteraient sans réponse si je ne finissais pas cette course ! J'arriva enfin au deuxième et tout ce que je pu voir était un des pieds d'Iku qui avait visiblement tourner et qui n'était plus si loin de la sale des profs ! Je ne pouvais pas la laisser faire et tout en courant je cria ...

"Attention ! CANON BALL EN APPROCHE !"

Je sauta pour me rouler en boule visant le coin du mur pour rebondir dans la bonne direction ... enfin "rebondir", ce serais plutôt percuter le mur si fort que je serais renvoyer dans le couloir d'en face mais bon ... et en plus de ça j'utiliserai ma queue pour me donner un boost ! Quel génie ! Enfin c'est ce que je pensais être avant de percuté le mur a pleine vitesse et de me retrouver inévitablement en marche arrière ... MAIS ! Dans la bonne direction, seul bémol ... je ne pouvais plus m'arrêter ! Alors pour ne pas heurter qui que ce soit que je n'aurais pas vue je décida de sortir de ma boule, malheureusement je n'avais pas vue qui était derrière moi et je tomba dos sur dos sur Iku ! Je me roula vite sur le côté pour ne pas l'écraser plus et je lui dit ...

"Hum ... Ça va ? Désoler j'avais pas prévue ça ..."

Je m'inclina pour m'excuser aussi sincèrement que possible tout en oubliant qu'il y avait une course à finir ... et dire que la galanterie passe avant mon succès, bon après je l'ai un peu écraser donc c'est normal de se sentir concerné, non ?


I'm never alone ...
(Couleur : #993300)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Lun 27 Aoû - 21:59
Elle sprinta d'un coup, sans s'être échauffée, un bras encore engourdi d'avoir dû la retenir puis la hisser à lui seul, sa course gênée par le poids brinquebalant de ses pinces qui ballottaient d'avant en arrière, toute concentrée sur l'observation du chemin devant elle et des passants qu'il lui fallait esquiver. Si concentrée qu'elle n'entendit pas l'avertissement derrière elle, qui lui aurait tout à la fois appris qu'elle avait réussi à doubler Coy en ne prenant pas les escaliers… et qu 'elle ferait mieux de se mettre à l'abri. Même voir ses camarades s'écarter ne lui mit pas la puce à l'oreille. Elle s'imagina plutôt qu'ils l'esquivaient elle, intimidés ou du moins prévenus par sa course folle.

Puis la boule d'écaille heurta le mur, faisant trembler celui-ci ainsi que le sol et sans doute une bonne portion du bâtiment. Là, Iku n'eut d'autre choix que de sentir la vibration dans ses jambes qui faillit lui faire manquer un appui. Elle partit sur le côté d'un coup, forcée de dévier sa course pour conserver son équilibre, et jeta enfin un regard en arrière. Trop tard cependant, d'une seconde ou deux à peine. Elle eut juste le temps de voir un dépliage de pangolin explosif avant qu'il ne lui tombe dessus et ne l'écrase de tout son poids. Il n'était pas léger l'animal, sans doute à cause des écailles.

Par chance, Iku était robuste, et une pince bien placée lui permit de réduire le choc. L'impact n'en fut pas moins douloureux. Coy lui était littéralement tombé dessus, la broyant sous sa masse. Dans une meilleure position, elle aurait pu se dégager en le faisant rouler mais là, il l'avait prise par surprise en pleine course. Elle ne put que gémir en attendant qu'il se relève de lui-même, avant de se redresser, d'ignorer superbement ses excuses et de lui expédier un direct en plein visage.

"Non mais ça va pas ? Crétin ! Danger public !"

Elle haleta ensuite quelques secondes, reprenant son souffle après sa pointe de vitesse. Elle n'avait pas bien saisi ce qui s'était passé à part que le lycéen lui était tombé dessus avec assez de force, si elle n'avait réussi à amortir le choc, pour lui tordre la colonne. Et la secousse qui avait fait trembler le bâtiment juste avant était sans doute aussi de son fait. Le bourrin n'avait pas juste foncé, il avait défoncé, sans faire attention à… quoi que ce soit, sans doute. Quand elle eut repris suffisamment de souffle, elle leva cette fois un doigt accusateur.

"Qu'est-ce qui t'as pris ? T'aurais pu blesser quelqu'un ! Tu AS blessé quelqu'un, peut-être ! Je sais pas ! J'ai mal mais ça a pas l'air trop grave, faudrait vérifier."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 66
Localisation : Hosu

Feuille de personnage
Titre: Le chevalier blanc
Expérience: 270/500
Alter: Pangolin
Rang D





Coy Igaki
Rang D
Dim 2 Sep - 22:37
A peine je lui tendais la main qu'elle m'envoya un direct dans l'visage ! Je recula de surprise, la main sur la joue me demandant ... POURQUOI ! ? Je savais que j'avais fait un peu de merde, mais quand même ! Ça ne valait pas un poing ! Enfin je croyais, après tout ce n'était pas moi qui m'étais pris l'égal d'une voiture dans le dos ... Je décida donc d'arrêter de me frustrer et de l'écouter ...

"Non mais ça va pas ? Crétin ! Danger public !"

Ok ok ! Calme ! Iku avait changée, je ne pouvais pas dire que je la connaissais bien, mais je ne l'avais pas vu comme ça depuis ... jamais en fait. Je pensais pouvoir dire qu'elle avait une grande envie de me voir brûler surplace, mais je la comprenais malgré tout, ce n'était pas responsable ... du tout. J'aurais pu blesser plus de gens que seulement Iku ... Je baissa donc la tête et la laissa se défouler sur moi ...

"Qu'est-ce qui t'as pris ? T'aurais pu blesser quelqu'un ! Tu AS blessé quelqu'un, peut-être ! Je sais pas ! J'ai mal mais ça a pas l'air trop grave, faudrait vérifier."

Surprise je n'ai pas ressenti de coups ! Joie ! Juste un doigt du jugement me pointant comme le grand méchant de l'histoire, quel twist ! Mais derrière cela il y avait les plaintes d'Iku comme quoi elle avait mal, c'était donc peut être le moment de me repentir ! Donc je lui dis ...

"Ok ok ... Pardon, je n'ai pas réfléchi, mais la n'est pas le plus important. Tu es blesser faut aller voir l'infirmière ! Hum...hum ... tu peux marcher ? Parce-que sinon je suis la pour t'aider. Et même si tu peux je t'épaulerai au cas ou !"

Je fis mon maximum pour me pardonner en éspérant que ça aide, mais au fond je savais que ça n'allait pas servir a grand chose vue le tempérament d'Iku, je devrais peut être juste ... y aller ?


I'm never alone ...
(Couleur : #993300)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Lun 3 Sep - 23:59
La maigre excuse de Coy, qui sonnait plus comme une formalité que comme une sincère repentance, ne calma absolument pas Iku. La douleur non plus. Elle s'était calmée toute seule en hurlant ce qu'elle reprochait à con imprudent camarade, une main posée sur son dos endolori. Un peu calmée. Elle restait furieuse mais au moins avait-elle regagné un semblant de self-control. Assez pour ne pas frapper Coy à nouveau ni l'insulter. Elle se contenta de grogner.

"J'ai dit que j'avais mal, pas que j'étais infirme. Je suis debout, non ? C'est que mes jambes marchent."

Comme pour prouver ses dires, elle fit trois pas en direction de l'infirmerie, seule, avant de s'immobiliser et de tomber vers l'avant, forcée de mettre un genou à terre. Le coup avait fait particulièrement mal, elle avait peut-être une côte fêlée. Pas plus car, en palpant à travers la peau et le tissu, elle ne sentait aucune cassure. Juste le genre de douleur attendu quand on palpait un très gros bleu, ce qui lui arracha plus de grimaces et de gémissements. Elle finit toutefois par se relever et reprendre sa route d'un pas lent, s'assurant qu'elle ne tomberait pas cette fois.

"Et tu peux oublier l'entraînement. Un autre soir peut-être, mais là, tu as déjà fait assez de dégâts."

Elle poursuivit encore un peu mais finalement la douleur fut la plus forte et elle chancela encore. Pas au point de tomber, mais ça ne saurait tarder. Elle fut donc forcée de s'immobiliser puis, tirant une grimace pire encore maintenant que la frustration s'ajoutait à la douleur, de se tourner en arrière.

"Bon, j'ai peut-être besoin d'aide en fait. Aide-moi sans hurler ni empirer les choses et je te pardonnerais peut-être."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 66
Localisation : Hosu

Feuille de personnage
Titre: Le chevalier blanc
Expérience: 270/500
Alter: Pangolin
Rang D





Coy Igaki
Rang D
Jeu 13 Sep - 19:32
"J'ai dit que j'avais mal, pas que j'étais infirme. Je suis debout, non ? C'est que mes jambes marchent."

Elle était effectivement debout et commençait à marcher pendant que je regardais le sol me demandant, comment ? Comment ai-je pu être aussi stupide ? Canon Ball à l'intérieur c'était la pire des idées ! Et dire que j'ai passé la plus clair partie de ma vie à apprendre les arts martiaux et la sagesse qui va avec ... pour ça ! J'étais dépité, la tête baisser pour ne pas affronter les regards de jugements des autres et spécialement celui de mon ... amie ? Est-ce qu'elle me considérera seulement comme un ami après ça ? Oh mon dieu trop de questions à cause d'une connerie ! A cause d'une putain de course ! A cause de ... moi ...

"Hm... Iku ..?"

Mes murmures n'étaient pas audibles derrière le bruit de la chute d'Iku, malgré son envie de résister à la douleur elle s'écrasa au sol comme un soldat blessé ... mais ce n'était pas tout, pour encore plus appuyer sur la honte de Coy elle décida de dire ceci ...

"Et tu peux oublier l'entraînement. Un autre soir peut-être, mais là, tu as déjà fait assez de dégâts."

Je ne savais plus ou me mettre, d'habitude j'irai voir Linda pour chercher des conseils ou juste me réconforter, mais je ne pensais pas que prendre l'avion pour la voir serait intelligent de ma part. Je décida donc de me réfugié derrière autre chose ... ma façade héroïque ! Et le timing fut parfait car peu après ma décision Iku sorti un ...

"Bon, j'ai peut-être besoin d'aide en fait. Aide-moi sans hurler ni empirer les choses et je te pardonnerais peut-être."

Je me précipita à son aide non pas pour me racheter, mais bien offrir mon aide, ce que je prouva avec cette phrase...

"Je ne mérite pas ton pardon après avoir fait quelque chose d'aussi stupide, je t'aiderai a aller a l'infirmerie et je te laisserai tranquille, ok ?"

J'étais passer de plus qu'heureux il y a 10 minutes à complètement déprimer maintenant ... Quelle journée ! J'épaula Iku pour la menée à l'infirmerie au plus vite avec le moins de dégâts possibles et disparaître juste après ...


I'm never alone ...
(Couleur : #993300)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Sam 15 Sep - 19:28
Étrangement, la réaction de son camarade ne parvint qu'à irriter encore un peu Iku, changeant néanmoins sa colère bouillonnante en quelque chose de plus lancinant, plus mesquin. L'intention était peut-être louable, l'offre de l'accompagner venait de Coy après tout. Elle n'avait pas eu besoin de solliciter son aide. Le choix de mots de l'apprenti héros ne lui donna cependant pas cette impression et alors même qu'il s'approchait, glissant un bras sous les siens pour la soutenir pendant qu'elle marchait lentement vers l'infirmerie, l'adolescente ne put retenir un grognement frustré.

"C'est pas avec de l'autoflagellation que tu vas te racheter, tu sais ? Tes faux remords pour juste te dire que t'es un imbécile au lieu d'admettre ce que t'as fait de travers, c'est plus gavant qu'autre chose."

Plus question cette fois de hurler, elle avait au contraire adopté une voix basse, sévère et proche d'un grondement. Une part d'elle aurait voulu regarder Coy de face, observer sa réaction, mais elle préférait pour l'instant se concentrer sur le sol et sur ses pieds. Avec le soutient de son camarade de classe, peu de chance qu'elle tombe à ce stade, surtout à l'allure d'escargot à laquelle elle marchait. Ce n'était qu'une précaution inutile, mais tomber à ce stade aurait juste été encore plus humiliant. Comme si se faire porter comme une princesse sans défense n'était pas déjà assez ridicule pour elle qui s'imaginait plutôt en guerrière farouche.

Elle se permit tout de même de relever les yeux par moment, quand leur duo croisait d'autres élèves. La dureté de son regard devait suffire à leur faire comprendre que non, ils n'avaient pas vraiment envie de savoir. Tout de même, à chaque fois qu'ils croisaient quelqu'un, Iku s'imaginait avec plus de précision les questions et remarques qui ne manqueraient pas et vite, la douleur s'ajouta à la honte.

"Puis sérieusement, c'est quoi ton problème ? D'abord tu veux faire la course, ok, pourquoi pas, mais changer la destination au dernier moment, pourquoi ? Et ça ? T'as tellement envie de gagner que ça ?  C'était quoi, l'idée ?"

Malgré la situation, Iku se rendait compte de l'hypocrisie de ses questions. Elle qui avait demandé à Coy de la fermer un instant plus tôt, elle essayait maintenant de le faire parler. Mais elle était trop frustrée pour garder ses questions, il fallait qu'elle les évacuent. D'autant qu'elle était un peu curieuse de comprendre, effectivement, comment les rouages pouvaient tourner dans le crâne de l'apprenti héros pour qu'il fasse autant de trucs idiots en si peu de temps. Et pour s'acheter une bonne conscience, elle songea que le forcer à mettre des mots sur ses idées aiderait peut-être Coy à comprendre ses erreurs et donc à ne plus les refaire, mais ce n'était qu'un bonus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 66
Localisation : Hosu

Feuille de personnage
Titre: Le chevalier blanc
Expérience: 270/500
Alter: Pangolin
Rang D





Coy Igaki
Rang D
Ven 21 Sep - 21:40
En marchant lentement vers l'infirmerie je commençais à avoir une discutions mental avec moi même, mon état actuel n'étais pas normal, pas normal du tout ! Le seul moment ou j'étais aussi déprimer c'était ... Il y a longtemps et je pensais avoir changé. Je ne pouvais pas rester comme ça ! En dépression à cause d'une petite connerie ? C'est qui ça ? Coycoydile ? Non ! Je devais me reprendre ! Sortant de cette mini discutions je me passa ma main libre sur le visage et me mis une claque pour me réveiller. Coy étais de retour !

"C'est pas avec de l'autoflagellation que tu vas te racheter, tu sais ? Tes faux remords pour juste te dire que t'es un imbécile au lieu d'admettre ce que t'as fait de travers, c'est plus gavant qu'autre chose."

Bon ! Maintenant que je suis revenu ... de l'auto-quoi ? Attendez ont peut rewind j'ai pas vu ce qu'il ce passait quand le dépressif avait pris le contrôle ! *Flashback* Holy Shit ! Qu'est ce qu'il nous as fait faire ! Je me frotta les yeux un peu énerver et essaya de prendre le bon côté de mes propos précédents...

"Ce que tu appelle de l'autoflagellation c'est de la politesse, enfin, mais mes "faux remords" t'emmerde, j'admet avoir fait une connerie et c'est tout. Tiens c'est mieux sans politesse ?"

Voilà ! Ca c'est le Coy que je connais ! Bon maintenant qu'ont est de retour observons la situation. Plus on s'avançaient de l'infirmerie plus les regards des élèves étaient pesants, mais heureusement qu'Iku était comme ... un épouvantail, empêchant les autres de s'accrochez à nous ! Ahah ! C'est l'un des bons côtés d'être à côté d'elle, bon après y'a tout les contres comme ...

"Puis sérieusement, c'est quoi ton problème ? D'abord tu veux faire la course, ok, pourquoi pas, mais changer la destination au dernier moment, pourquoi ? Et ça ? T'as tellement envie de gagner que ça ?  C'était quoi, l'idée ?"

Mais bon c'est normal ... enfin je crois ? Elle avait le droit de me poser ces questions, après tous elle n'était peut être pas prête tout ça tout ça, mais ce n'est qu'une salle, pas un autre bâtiment tout de même ! Pour le reste soit ... La Canon Ball ... Bah ... je n'avais pas de réponse jusqu’à ...

"Le plus sérieusement possible, je n'ai aucun problèmes, c'est juste que le temps entre la proposition et le départ j'ai eu le temps de réfléchir et de me dire "Ce serai plus logique d'aller à la salle des profs !", c'est pas comme si tu connaissais pas le chemin. Et puis ... bien sûr que je veux gagner ! Et quand j'ai entendu ta ... projection ? Je me suis dit "J'vais faire pareil !" désoler que ça ce soit terminer aussi mal. A non c'est vrai faut que j'arrête de m'excuser."

Nous arrivâmes devant la porte de l’infirmerie et je lui dit ...

"J'te laisse là ?"


I'm never alone ...
(Couleur : #993300)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Sam 22 Sep - 23:18
"T'es vraiment con, putain."

A ce stade elle ne retenait plus ses mots, de plus en plus énervée par ce qu'elle entendait. Comme la porte de l'infirmerie arrivait en vue, elle commença à se tortiller contre Coy jusqu'à finalement se séparer de sa prise et se tenir droite, faisant seule les deux derniers pas. La douleur était toujours là, toujours forte, mais elle refluait lentement. C'était sans doute bon signe, la blessure ne devait pas être si grave. C'était possible après tout, elle avait peut-être réagi excessivement à cause du choc et de la surprise. En tout cas elle tenait debout sans mal, avec juste le ventre plié, une main appuyée sur son flanc et une grimace sur le visage.

"Je m'en fous que tu t'excuses, tant que tu le penses. Tu demandes si c'est mieux sans politesse ? Bah ouais parce qu'au moins, t'essaie pas de me blouser en racontant de la merde. Tu veux regretter ou pas, y réfléchir ou pas, c'est tes oignons mais au moins fait pas semblant."

Elle se décala faiblement, s'approchant du mur jusqu'à pouvoir s'y adosser. La posture n'était pas la plus agréable qui soit, elle lui arracha même une grimace plus marquée l'espace d'une seconde, mais transférer une partie de son poids sur son dos lui permit de soulager ses côtes endolories.

"Et pourquoi tu veux tellement gagner ? En vrai que t'ai juste changé la direction à la dernière seconde je m'en tapes. Et t'as raison, la salle des profs était un meilleur choix. Ça m'a gonflée sur le moment, et ça m'a donné envie de sauter pour gagner du temps, mais disons que t'as été plus malin que moi sur ce coup. Par contre, charger dans le couloir comme un buffle et défoncer des gens juste pour gagner, ça valait le coup ? C'était si important que ça de gagner ? Enfin je m'en fous, si tu veux pas répondre ou que tu sais pas quoi dire c'est pas grave, mais j'avoue que je suis un peu curieuse."

Puis elle se tourna et posa la main sur la poignée, entrouvrant finalement la porte. Un silence de mort l'attendait de l'autre côté pour l'instant mais l'infirmier à résidence la bombarderait sans doute de question dès qu'il la verrait entrer en boitant.

"Si t'as vraiment des remords ou que t'es inquiet, tu peux rester si tu veux mais sinon, je te force pas."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 66
Localisation : Hosu

Feuille de personnage
Titre: Le chevalier blanc
Expérience: 270/500
Alter: Pangolin
Rang D





Coy Igaki
Rang D
Ven 28 Sep - 21:56
"T'es vraiment con, putain."

Soit comment bien répondre à quelqu'un, tout juste après elle se retira de mon emprise et fit les quelques derniers pas seule. Elle grimaçait à chaque pas nous rapprochant de l’infirmerie, je ne pouvais pas nier que je ne ressentais pas un peu de remord, mais rien d'incroyable. En se tenant elle répondit à mes questions-réponses ...

"Je m'en fous que tu t'excuses, tant que tu le penses. Tu demandes si c'est mieux sans politesse ? Bah ouais parce qu'au moins, t'essaie pas de me blouser en racontant de la merde. Tu veux regretter ou pas, y réfléchir ou pas, c'est tes oignons mais au moins fait pas semblant."  

NON DE DIEU ! COMME CI JE FAISAIS SEMBLANT A CHAQUE FOIS QUE JE M'EXCUSAIS POLIMENT ! Malgré ma frustration j'arrivais à comprendre, elle pensait surement que mes politesses n'était la que pour faire beau et plus formelles sans réel sentiment ou remord derrière. Mais elles ne le sont pas ! Je pensais tout ce que j'avais dit et j'avais dis tout ce que j'pensais ! Elle s’adossât contre le mur, prêt de l'infirmerie pour sortir encore quelques reproches ...

"Et pourquoi tu veux tellement gagner ? En vrai que t'ai juste changé la direction à la dernière seconde je m'en tapes. Et t'as raison, la salle des profs était un meilleur choix. Ça m'a gonflée sur le moment, et ça m'a donné envie de sauter pour gagner du temps, mais disons que t'as été plus malin que moi sur ce coup. Par contre, charger dans le couloir comme un buffle et défoncer des gens juste pour gagner, ça valait le coup ? C'était si important que ça de gagner ? Enfin je m'en fous, si tu veux pas répondre ou que tu sais pas quoi dire c'est pas grave, mais j'avoue que je suis un peu curieuse."

Hum ... La question était valide, après même si ce n'est pas au même niveau elle avait fait un truc aussi dangereux que moi en sautant jusqu’à la fenêtre sans protection. Et en partant de ce point de vue, elle l'as fait car elle est habitué, elle connait son alter et ses capacités. Pareil pour moi, je savais ce que je faisais ... au début ... d'abord j'ai visé un coin du couloir vide, ensuite j'ai crié un truc du genre "ATTENTION CANON BALL" et ... ouai voilà. Mais bon pour ne pas plus l'énerver je n'allais pas débattre sur la question, c'était con et puis voilà. Elle entrouvrit la porte et me dit finalement ...

"Si t'as vraiment des remords ou que t'es inquiet, tu peux rester si tu veux mais sinon, je te force pas."

Simple ...

"Alors j'vais l'faire dans l'ordre, un, la politesse c'est cool. Deux, j'veux gagner surement pour être le meilleur, enfin je suppose, c'est un instinct rien de plus. Trois, un peu de remords, mais j'suis pas inquiet pour autant, je sais que t'es résistante après tout. Ahah. Aller essaye pas trop de penser à ma mort. Eheh."

Je commença doucement à faire un demi tour pour repartir demander les clés du gymnase en avance, réserver des séances tout ça. Mais je dois avouer que j'attendais une réponse de ma sulfureuse interlocutrice.


I'm never alone ...
(Couleur : #993300)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 87

Feuille de personnage
Titre: Aucun
Expérience: 345/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Dim 30 Sep - 12:39
Sa réponse confirma définitivement ce qu'Iku avait commencé à comprendre depuis le début de leur conversation, à savoir que même en faisant des efforts, elle et Coy n'étaient définitivement pas faits pour aller ensemble. S'il insistait sur le fait qu'il avait des remords, ce qui était peut-être vrai après tout, elle était en désaccord avec tout le reste. La politesse était trop souvent utilisée pour cacher des sentiments et intentions bien moins sympathiques donc Iku avait délibérément choisi de s'en passer, ou du moins de la garder pour quand elle pouvait être agréable et le penser. Quand elle était vraiment désolée, vraiment reconnaissante, vraiment amicale, pas quand l'usage demandait qu'elle garde pour elle tout ce que quelqu'un lui inspirait. Quand à gagner, être le meilleur… quel intérêt ? Et à quel prix ? Assez bien lui semblait un objectif suffisant, alors que gagner contre tout et tout le monde, même des amis ou alliés, au risque de les blesser ou rabaisser au passage paraissait très contre productif. Enfin si, il y avait bien une autre chose avec laquelle elle était d'accord : elle était résistante. Visiblement pas assez pour encaisser tout le poids d'un humain recouvert d'écailles épaisses et lourdes quand il se lançait à pleine vitesse dans son dos, mais ce genre d'impact aurait pu lui briser la colonne vertébrale donc elle s'en sortait bien, quoi qu'elle ait finalement.

Malgré tout ça, et malgré son humeur plus que maussade, ce fut la dernière affirmation de son camarade qui retint le plus son attention alors qu'elle passait finalement la porte de l'infirmerie. Qu'est-ce qu'il pouvait vouloir dire par "penser à sa mort" ? Est-ce qu'il allait crever bientôt, comme s'il avait un cancer ou quelque chose du genre ? Auquel cas pourquoi lâcher ça comme ça alors que personne n'était au courant, ou en tout cas pas elle ? A moins qu'il ne parle plutôt d'une éventuelle envie de le tuer de sa part, auquel cas il était une fois de plus à côté de la plaque. Elle ne voulait pas le tuer, elle voulait juste… elle même ne savait pas trop, en fait. Qu'il lui fiches la paix, ou qu'il devienne moins insupportable, en tout cas l'homicide semblait une solution beaucoup trop extrême.

Puis l'idée lui vint qu'elle faisait exactement ce qu'il lui avait dit de ne pas faire, et peut-être précisément ce qu'il voulait, à savoir y penser. Y penser beaucoup trop, même, d'autant qu'elle savait qu'elle ne pourrait pas arriver à une conclusion satisfaisante. Le mieux à faire restait de passer à autre chose, et éventuellement de demander à Coy ce qu'il voulait dire par là la prochaine fois qu'ils se croisaient, si elle ne choisissait pas de l'ignorer à ce moment là. Pour l'instant elle ne pouvait rien y faire à part s'installer sur un des lits de l'infirmerie et expliquer, aussi sommairement que possible, pourquoi elle était là. Au final il s'avéra qu'elle n'avait qu'un très vilain bleu, ses côtes n'étaient même pas fêlées. Dans l'ivresse d'un combat, ou si elle avait porté son costume, elle aurait à peine remarqué la douleur et surtout aurait pu continuer comme si de rien n'était. Ce fut donc avec un soupire de soulagement et une grosse poche de glace qu'elle fut renvoyée dans le couloir, désormais capable de marcher presque normalement.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Shiketsu-
Sauter vers: