:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Shiketsu Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Time Lapse. [Pv Léo Oxton]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Ven 4 Mai - 20:33
Félicitation... Nous avons le plaisir de vous annoncer que vous venez d'être admise à l'académie Shiketsu, classe A de la filière héroïque... La relecture de cette lettre ne changera pas grand chose, pour sûr... Cela n'arrangera en rien mon échec. Un de plus, n'est-ce pas ?...  Oui... un nouveau trou dans le mur... Sans émotion apparente, j'en retirais mon poing. C'est bizarre... Je sens comme un crépitement, au fond de mon ventre... Tu sais ce que c'est ? J'ai le sentiment que oui... Je pense t'entendre me le murmurer. Je ne suis pas assez bien pour eux, pas vrai ? Pas assez intéressante, que pour intégrer Yuei... J'avais deux ambitions, qui viennent de s'éteindre subitement... Oui, ce ressenti, je le reconnais, c'est celui de la frustration. Comme lors des phases de tests, supervisées par l'armée américaine... Mais ça ira, je sais me contrôler. J'ai ma façon à moi, de me contrôler... En témoigne ces multiples coups, portés à l'un des murs de ma chambre. Taper, ça soulage. C'est tellement plus simple, plus rapide, pour souffler cette braise dormante... Ca libère, en quelque sorte. Pourtant... je ne comprends pas, je m'étais bien débrouillée à l'examen, loin devant certains, même si le mensonge sur mon Alter m'oblige à me limiter... J'imagine que ce n'est pas assez, pour intégrer le même bâtiment qu'All Might... Ce n'est jamais assez, de toute façon. Ca m'épuise d'y repenser, constamment, tout en me rendant moins performante et plus frustrée encore... Ne va pas te méprendre. J'en ai rien à foutre, de devenir un héros... Ca me déprime juste de rater ce que j'entreprends, que cela me passionne ou non. Je ne vis que pour les objectifs que l'on me communique.

Aujourd'hui, il faisait beau. Du genre, le soleil, les oiseaux qui chantent, tu connais tout ça... ouais, à l'extérieur... Depuis quand tout me parait aussi gris, que les murs de ce complexe ? C'est pas bon, je rechute encore, me diraient-ils... Ouais, bah au moins, je les verrai moins souvent, maintenant. Par contre... ah... encore un uniforme... Je déteste les uniformes. En fait, je déteste que des êtres inférieurs m'obligent à satisfaire leurs désirs égoïstes... C'est simple à comprendre, non ? Mais tu le sais déjà, ça. Je commence à radoter ? Tout est tellement lent, que je refais plusieurs fois le tour des évènements, avant que de nouveaux ne surviennent... Mais personne ne peut comprendre cela, mis à part nous deux. C'est trop différent, évidemment... Voilà que je soupirais, à présent, tout en enfilant cette mini-jupe et ce haut en costard. Je devrais me coiffer ?... Mouais, j'avais un peu l'air d'une fille qui venait de se lever, après une nuit agitée... C'est pas si éloigné de la réalité. Je venais effectivement de me réveiller... Bon, j'imagine que quelques coups de brosse suffiront, pour que ça paraisse lisse. On attache un peu tout ça. Deux couettes asymétriques, j'ai pas envie de me casser la tête, elle est déjà bien assez préoccupée comme ça... À quoi ? À réviser certaines méthodes de relaxation mentale, dans le but de ne pas encastrer dans le mur le premier crétin qui croisera ma route, avec un sourire niais et une question à la con, bien sûr... Ciel que ce genre d'énergumènes me fatiguent... Et dire que cette académie en sera probablement remplie... Voilà, j'arrive une fois de plus à me fatiguer toute seule. Génial.

Tout le monde me regarde, dans la rue... Je n'aime pas ça... alors je les fixe. Comme d'habitude... Ils finissent par baisser leurs yeux, lorsque mon visage inexpressif se confronte au leur... Est-ce, ma tenue ? Le fait d'être une étudiante ? Des pensées sur mon physique, peut-être ?... Je préfèrerais que cela soit plutôt dû à la croyance d'une adhésion à Shiketsu. J'en étais d'ailleurs géographiquement proche, alors me paraissait-il raisonnable d'en considérer l'hypothèse... Si cela m'a pris beaucoup de temps, pour déambuler jusqu'ici ? Non. Pas spécialement. Enfin, si, mais pas au niveau de la distance... on se comprend... La Novel's Industry, cette société américaine novatrice, dans le domaine scientifique et technologique, appartenant à mon père, a fait ouvrir un nouveau complexe. Ici même, dans cette ville... Musutafu, c'est ça ? Il va me falloir un peu de temps, pour en assimiler le plan. Quelques jours, je dirais, tout au plus. De quoi visiter chaque recoin... La conceptualisation du terrain, une initiative essentielle, pour ne pas se retrouver au dos du mur, au pire moment qui soit... littéralement... Oh, je ne pense pas en arriver là... seulement, avec le désordre qui y règne parfois, dans cette métropole où chacun fait un peu ce qu'il veut... Pas que ça me dérange, en soi. Je n'apprécie simplement pas être dérangée en pleine mission. Même après l'échec de mon admission, l'armée compte toujours sur moi, pour leur fournir le plus de renseignements possibles, concernant les Super-Héros, à propos de leurs Alters...

Si mon trajet s'est déroulé sans encombre ?... Oui... À peu près... Quoi ?... Oh allez, s'il te plait... Ne me fais pas l'insulte de penser que cet homme crocodile en représentait une... C'était plus court par cette ruelle et malgré que je me sois modérément excusée de lui avoir marché sur la queue, il s'est mis à beugler désagréablement... Un coup de poing esquivé, plus tard, et une oeuvre d'art contemporaine encastrée dans le béton, me revoilà de nouveau au milieu de la foule... Sans offrir d'occasions, à mes futurs camarades, de m'aborder, j'avançais alors, au sein de cette académie, prétendument d'aussi bon niveau que celle de Yuei... Yuei... Ce mot m'obsède encore, tel un spectre synonyme de mes échecs... Si seulement je pouvais trouver un moyen de me le sortir de la tête... Mouais, c'est pas bien subtil, hein ? Dans les films, c'est le moment où un Deus Ex apparait, dans le but de faire avancer le scénario... Mais on n'est pas dans un film. C'est la réalité... Vraiment ? En fait, je ne sais pas. Théoriquement, il serait impossible de l'affirmer. Tout ce que je peux t'affirmer, c'est l'existence de ma réalité... et en l'instant, celle-ci me dévoile l'existence d'un tournoi, opposant bientôt les étudiants de... cette académie... à celle de Shiketsu... Participer ou ne pas participer ?... Je tenais le papier d'inscription bien en main, figurant auprès de la pile, tout en regardant la grande affiche de l'évènement, près de la table en question... En plein milieu de ce couloir, l'interrogation m'obsédait... Suis-je réellement plus faible qu'un étudiant de l'autre école ?... Ca dépend duquel, je suppose. Je suis curieuse, trop curieuse que pour résister à pareille occasion de restaurer mon estime... Pourtant je le sais, que je risque surtout de finir encore plus démoralisée... mais j'ai signé.

Ca va déjà faire 4 heures, que je traine dans cet établissement ennuyant... Après quelques tests basiques, concernant la condition physique de chacun, quelques présentations de professeurs et la distribution de certains syllabus, me voilà à écouter des consignes de sécurité, tout en finissant de feuilleter ces bouquins... À présent que m'est venue la brillante idée d'en enregistrer chaque mot dans ma tête, que trouverais-je à l'avenir, pour m'occuper ?... D'un soupir las, j'ouvre une fois de plus la porte à mon huissier de justice, Ladéprim, qui vient réquisitionner ma motivation. C'est pas de bol pour lui, vu le peu qu'il m'en reste... mais c'est suffisant, pour faire s'écrouler la dernière des 2 tours du Wall Street, représentant mes bras et soutenant encore partiellement ma tête... qui tombe et tombe, désormais et au ralenti, au creux ces décombres, fraichement formés... Je relève un oeil, de ces fins troncs d'arbres morts, notre instituteur décidant enfin de se casser, pour me libérer du poids de sa lenteur... C'est la Pause-Midi... Quelle aubaine... Pourtant, c'est à la suite, que je pense... Pourquoi je me sens toujours obligée de penser à un truc fatiguant, lorsque j'ai enfin l'opportunité de profiter d'un instant de calme ? Je ne peux pas juste, laisser ça pour plus tard ?... Non, nous savons tous deux que je ne le peux. Que peu importe la situation, je suis mentalement trop vive et rapide, pour ce monde. Que mes pensées circulent à une vitesse telle, que je suis en mesure de retracer le déroulement de toute une journée, en l'espace de quelques secondes... C'est ma malédiction et, tandis que je reste assise, à regarder par la fenêtre, depuis le dernier banc à gauche de la classe, je regrette déjà la précédente nuit étoilée, où je n'avais que l'obscurité à contempler...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Sam 5 Mai - 0:44
F I N A L L Y
L’attente touchait enfin à sa fin, c’était le jour de sa rentrée ! Mais qui sont ces enfants chelous qui sont contents de reprendre les cours ? Eh bien cette fois c’était tout de même différent. Les élèves sortent des sentiers des cursus généraux et s’orientent enfin vers la voie de leur passion, la voie de leurs rêves. Il se disait toujours qu’il aurait peut-être préféré Yuei, mais il pouvait y repenser autant de fois qu’il le voulait, il était aujourd’hui un élève de l’Académie Shiketsu, et c’était très bien aussi. Et puis, en réalité, beaucoup de personnes ici devaient penser pareil. Mais une des règles basiques était de ne pas déprimer au premier échec, sinon on n’avançait plus. De toute façon, à partir du moment où on devient un héros reconnu, l’objectif est accompli, non ? D’ailleurs, pour preuve qu’il fallait rester fier d’être pris dans cette école, c’est qu’il ne semblait pas y avoir autant d’élèves que dans certaines autres écoles d’études supérieures. Et vu la réputation de l’école, ce n’était sûrement pas par manque de demande.

Pour l’occasion, il avait un tout nouvel uniforme. Pour certains, le port de tels vêtements était un supplice. Pourquoi forcer les gens à suivre un code ? Plein de pour, plein de contre ; en tout cas pour Léo, c’était une convention qui lui était familière. Le Royaume-Uni est l’un des pays les plus exigeants sur la tenue scolaire en Europe. Du coup, il ne se posait même plus de questions.

Cette première matinée ressemblait à beaucoup de matinées de premiers jours. On retrouvait les classiques, en particulier la paperasse. Mais entre deux distributions de papier, en regardant les élèves autour de lui, il remarqua une figure qui lui semblait familière. Est-ce que… c’était elle ? Des coiffures improbables, y en existait des centaines. Enfin, la coiffure de cette fille n’était pas forcément plus improbable qu’une autre, mais pas plus commune non plus. Et les traits de son visage correspondaient bien. C’était à la fois de la malchance et de la chance, qu’aucun d’eux ne soit pris à Yuei, alors qu’ils ont été acceptés à Shiketsu. Ça fait plaisir de voir une tête connue… aussi particulière soit-elle. Il faudra profiter de la pause déjeuner pour parler un peu, depuis le temps qu’ils ne s’étaient vus.

D’ailleurs, en parlant de repas, l’heure est arrivée. Les élèves sortirent rapidement de la salle, ça c’était quelque chose qui ne changera sûrement jamais, peu importe l’école. Elle, elle n’avait pas encore bougé. Ils restaient déjà plus qu’eux d’eux, une impression de déjà-vu. Mais cette fois, Star était immobile sur sa chaise, semblant un peu perdue de ses pensées.

Il s’approcha alors d’elle, n’hésitant pas à lancer la conversation.

« Salut Star, ça faisait longtemps ! » déclairait-il d’une voix enjouée, tentant un peu d’agrémenter sa vie, qui ne donnait pas l’air de s’être beaucoup améliorée.


Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Sam 5 Mai - 18:51
Cui cui... C'est marrant, comme son, ça... Ou plutôt, Ccccuuuuiiii ccccuuuuiiii... Putain... Je me fais chier à ce point ? Je devrais aller manger, plutôt. Mais ça me motive pas. Toi tu le sais, que j'ai atteint ma limite, pour aujourd'hui... La limite de la fatigue. Je serais capable de rester ici, à regarder cet arbre immobile, pendant des heures durant, comme bloquée dans le temps... mais la triste vérité, c'est qu'il ne s'en écoulerait probablement pas une seule... J'ai faim... Ca me bride encore plus dans ma motivation à la satisfaire, alors j'enfouis ma tête dans mes bras. Je ne regarde rien, je ferme les yeux, tout simplement... Seule avec moi-même, comme à mon habitude. Je ne faisais que semblant d'y changer quelque chose... Sauf que toi tu m'entends, j'ai l'impression de te sentir parcourir les recoins de ma tête, de t'autoriser à te balader dans chacune de mes pensées et parfois dans le désordre ?... Que m'arrive-t-il ? Est-ce vraiment ma volonté ? C'est ça, la solitude ?... Ma psy me dit que mes performances cérébrales sont si élevées, que je suis probablement condamnée à me sentir seule en permanence, que le décalage entre la profusion d'informations extérieures et celles transitant naturellement en mon réseau neuronal, me scelle à la constante introspection, à l'introversion compulsive... Je pense qu'elle a raison, parce que ça parait logique, lorsqu'on y prête attention... Et pendant que je reste assise, là, à ne rien faire, des tas de fourmis discutent ensemble de leur petit avenir futile, ne représentant absolument rien, à l'échelle astronomique... Je suis en plein milieu d'une fourmilière qui me bouffe, à petits feux...

Mmh ?... C'est bizarre, j'entends de petits pas... Tous les élèves devraient être partis, pourtant. Mais pas lui, visiblement... Comment je sais qu'il s'agit d'un élève ? Facile. La marche n'est pas assez appuyée, pas assez ferme, pour un adulte de l'institut, qui se rendrait compte de ma récalcitrance. Puis, il n'a pas l'air de peser bien lourd, c'en est même presque étrange, pour quelqu'un d'un âge supposément similaire au mien... Déjà que, du haut de mon mètre 56, je suis plutôt légère... Ah, je sais... Distinguer tous ces détails, par l'ouïe, ça peut te sembler surprenant. Tu te dis que je pourrais prendre pour des réalités, des cas confondants... mais si l'adrénaline m'apporte un tas de désavantages, elle a au moins le mérite d'amplifier la totalité de mes sens. Tout est plus précis, plus fin. Alors, à force, la différenciation se créer avec plus de facilité... C'est alors qu'il s'exprima, le gosse en question... C'était plutôt bizarre... Non seulement parce qu'il prétendait me connaître, en saluant ma personne... mais aussi car l'empreinte de sa voix m'était familière... Oui... Je n'oublie jamais un visage ou une voix, même en ne l'ayant vu ou entendue qu'une fraction de seconde... Oui, je le connaissais. Il s'agissait forcément de lui... Relevant directement un oeil, du côté droit, je l'observais désormais au grand jour... Léo Oxton, évidemment... J'aurais voulu me montrer plus expressive, pour accueillir dignement mon seul traitement un temps soit peu efficace, mais quelque chose en moi me bloquait, m'écrasait. J'étais encore en plein bad, là. Mais sa simple présence venait déjà de sérieusement pencher la balance, même si cela ne se voyait pas tellement...

" Salut, Léo... Ca fait longtemps, ouais, même si t'as pas changé d'un pouce... C'est étrange... Je me souviens de ton image exacte, comme de ton timbre de voix. C'est clairement anormal que rien n'ait changé. C'est surement dû à ton Alter... À ce propos... "

Je le fixais, dans les yeux, à la suite de mes derniers mots... Mon regard devait probablement paraître un peu insistant. Peut-être même suppliant ?... Je ne sais pas. Mais je pense qu'il doit en avoir l'habitude, maintenant. Je le regardais toujours ainsi, il y a 3 années de cela, au sein d'une autre académie, à partir du moment où j'en ressentais le besoin... Une seule signification possible... Ma dose... Une petite, pour nos retrouvailles, tu comprends ?... Ca ne gênera personne, ici, non ? Il n'y a que lui et moi. Puis... nous sommes tous les deux dans un institut qui cultive ces dons, pas vrai ?... Plus il l'utilise, mieux c'est, n'est-ce pas ?... Je me sacrifie pour qu'il s'améliore, là une preuve de charité de ma part, ne le penses-tu ? Non, c'est parfaitement égoïste, bien sûr... Tu t'attends vraiment à ce qu'une personne, constamment bloquée dans ses pensées, puisse réussir à faire passer les autres avant elle ? C'est plus difficile qu'il n'y parait... Trouvant le courage de relever davantage ma tête, je la posais désormais sur le coude, observant mon interlocuteur avec patience, mais sans la moindre expression au visage. Je ne me souviens même plus en avoir communiquées un jour, pour te le dire franchement. C'est pas grave... Ca me va... Ca ne sert à rien, de toute façon... Seulement, le fait de guetter les réactions de ce garçon, à la chevelure verdâtre, me refait inexorablement penser à mon échec... Yuei... Encore ce mot ridicule, m'obsédant pourtant et toujours...

" Si t'es ici, c'est que tu t'es aussi foiré pour... Yuei... non ?... Ca me fatigue, rien que de repenser à ces épreuves, durant lesquelles j'ai tout donné... Et maintenant, ce tournoi, me pendant au nez, telle une carotte empoisonnée... Je veux savoir en quoi je suis inférieure, par rapport à ces élus... tu comprends ?... "

Quelle question... Bien sûr qu'il comprend. Lui aussi s'est fait recalé, alors qu'il désirait l'intégrer... J'attends une confirmation de sa part, mais je me doute qu'elle n'aura probablement pas l'impact souhaité. Sa vie ne se centralise certainement pas autour de la même pression que je subis, à chaque minute durant... Il n'a pas pour mission de dépasser All Might. Il ne représente pas une source d'investissements, menaçant de faire couler une société, si elle déçoit ses investisseurs. Sa vie ne tourne pas autour de ces objectifs insurmontables... Parfois, je me dis que tout serait tellement plus simple, si All Might n'avait jamais existé... que je n'aurais pas à subir autant de pression, de la part de l'US Command... Son sourire provocateur... sauve-t-il réellement des vies ? Ou ne motive-t-il pas, au contraire, une foulée de frustrés, voulant s'y confronter ?... Tout cela me semble si puéril... Que l'un ou l'autre des camps gagne, la finalité restera la même. Il n'y a que les clowns qui changent... seule compte la survie de l'humanité, la course à la montre, le compte à rebours avant l'émergence de son courroux. Celui de notre étoile... Le constat est simple. Soit on se casse de la planète, soit on y passe, tous autant que nous sommes... L'univers est hostile et la conception de justice ne possède de sens, qu'à partir du moment où les conséquences de son application permettent une survie plus aisée de son espèce créatrice... Mais si elle y passe, quelle différence cela ferait-il, à l'observable échelle universelle ? Absolument aucune... On ne sert à rien, en ce monde nous composant de particules déjà mortes.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Sam 5 Mai - 20:45
Ouais, ça n’allait toujours pas mieux. Léo espérait qu’entre temps elle ait changée, par le biais d’un quelconque événement. Il serait faux de dire que c’est sa protégée, ce serait même plutôt elle qui pourrait le protéger lui. Mais il lui souhaite d’avoir une vie dans laquelle elle ne fait pas face sans cesse à la dépression. Était-ce possible vu la situation dans laquelle elle est ? Honnêtement, il l’ignorait, mais il voulait y croire.

Elle commença à faire remarquer sa non-croissance. Oui bah forcément, ici c’était la seule à qui ce semblerait compliqué de faire croire qu’il a juste une croissance lente, puisqu’il n’a absolument pas changé depuis leur dernière rencontre. Même sa voix n’a pas muée. Puis de toute façon elle venait de conjecturer qu’il s’agissait de l’alter, ça ne servait à rien de le cacher. Ce n’était pas quelque chose qu’il aimait vraiment avouer, faut dire que c’était un peu gênant. Mais à force, toute sa classe finira sûrement par le savoir.
Et comme Léo pouvait s’y attendre, elle ne tarda pas à demander ce fameux coup de main. Le garçon lui répondit avec malice.

« Très bien, je t’en donne un peu, mais en contrepartie, on part manger tous les deux juste après. Ça te convient ? »

Il sentait que s’il ne la forçait pas, elle allait rester dans cette pièce jusqu’à la reprise des cours, la tête dans les bras. À moins qu’elle ne retente un saut de l’ange d’ici-là. Mais bref, elle donna donc son accord, accompagné d’un hochement de tête. Il créa une bulle qui l’entoura, puis il posa son fessier sur le bord de la table voisine, le temps de ces quelques minutes de discussion.

Puis vint le problème d’admission, ou plutôt de non-admission. Évidemment, maintenant qu’elle évoquait le sujet de Yuei, il n’y avait absolument pas moyen qu’elle soit de bonne humeur aujourd’hui. Il est vrai qu’étant donné ses aptitudes, il était surpris qu’elle ne soit pas acceptée. Détruire des robots, avec la force physique à laquelle elle a accès, ainsi que ses capacités de réflexion et la perception qu’elle a de son entourage… ça ne semblait pas être une tâche compliquée. Si elle n’avait pas été acceptée, Léo se disait qu’il avait encore moins de chances qu’il ne le pensait. La concurrence était rude. Ou alors, il y avait des critères cachés. Le garçon lui voulait du bien, mais il devait admettre qu’elle n’avait pas le mental d’un héros. Elle lui a déjà avouée que ça ne la motivait pas. Ou en tout cas, ce n’était pas le titre de héros en lui-même qui la motivait. Elle ne semblait pas avoir cette conviction dont les héros débordent. Les tests ne présentaient pas beaucoup de manière d’évaluer l’état moral d’une personne, mais peut-être que le cas de Star était trop flagrant face à des professionnels.

Puis elle évoqua un tournoi. Un tournoi ? Ils venaient à peine d’arriver, elle n’a vraiment pas tardé pour se renseigner. Ou c’était lui, dans son euphorie, qui était complètement passé à côté. De la manière dont elle en parlait, il supposait que cela opposait les étudiants de Shiketsu à ceux de Yuei. Ce qu’elle en disait ne le surprenait pas d’elle, qui a parfois tendance à se sentir un peu trop supérieure. Forcément qu’elle avait du mal à se remettre de son refus. Mais lui, est-ce qu’il pouvait y participer, à ce tournoi ? Il avait déjà utilisé son alter pour se battre, en guise de self-defense, mais c’était généralement combiné aux forces d’une autre personne, comme parfois Star. S’il s’agissait d’un tournoi en 1 contre 1, il avait des doutes sur sa performance. Les robots c’était de la camelote ; là il pouvait avoir affaire à des alters des plus destructeurs. Ce n’était pas une question de peur, plutôt qu’il se disait que ce serait peut-être un investissement inutile.

« Un tournoi ? Je n’en avais pas entendu parler, je n’ai pas dû faire attention… mais je pense que ce serait forcément instructif pour toi, de voir de près d’autres élèves se battre ! »

Il préférait ne pas formuler sa réponse de la manière dont elle pouvait l’attendre. Ça lui avait trop mis un coup au moral. Un de plus. Jusque-là sa vie semblait être un véritable combo breaker, un infinite illégal qu’on lui avait casé. En tout cas, niveau ressenti sur l’admission, entre elle et lui, c’était le jour et la nuit.

« Tu ne devrais pas prendre aussi mal le fait de ne pas avoir été acceptée. Shiketsu est une école tout aussi réputée que Yuei. Si ce que tu veux c’est toujours rendre ton père fier, ça devrait être amplement suffisant, non ? »





Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Sam 5 Mai - 23:39
OUI ! Il a accepté... Oula. Nan, ça va, je me sens bien... À l'instant, je venais juste d'ouvrir modérément mes paupières, comme légèrement surprise par ses conditions... Quoi, tu suis plus ? Ma demande, concernant son alter... Léo pouvait ralentir ou accélérer le temps, en une zone donnée. Cela possède pour effet d'impacter notre perception, sur le monde extérieur à cette influence... Lorsqu'il me ralentit, je vois enfin le monde à une vitesse supportable. Enfin, même avant l'influence de mon adrénaline constante, je l'ai toujours vu ralenti, mais comme depuis mes 3 ans je le percevais ainsi, à cause de ma mutation, cela ne me choquait pas... Oh, bien sûr, mes pensées, elles, sont toujours loin devant, en terme de vitesse, mais ça, c'est arrivé progressivement, avec le développement de mon cerveau, qui n'est d'ailleurs toujours pas terminé... Ca continue jusqu'à l'âge de 25 ans, je crois... Ca me fait un peu peur. Je veux dire... regarde à quoi je ressemble, maintenant, à 15 ans... Je préfère ne pas y penser davantage, ça pourrait me déprimer encore plus. Alors que... Alors que... Oooh... Haaaaa... Pardon... Mais je me sens mieux, là... Après avoir accepté son deal, d'un bruit de contentement et d'un hochement de tête, voilà que je me redressais sur ma chaise, m'affalant même un peu, tout en ayant la sensation de retrouver mon souffle... Cui cui. Cui cui ! Évidement. Mon corps, ralenti de moitié, pris un peu de temps à se retourner, pour constater les oiseaux de tout à l'heure, voletant joyeusement, auprès du cerisier... Voilà, c'est plus supportable comme ça... C'est rapide... C'est bon...

Ma drogue à moi, c'est le temps... le vol de mon temps... Enfin, cette histoire ne m'en pique pas vraiment, on se comprend... Le voilà qu'il me parle à nouveau. C'est agréable de l'entendre parler selon mon principe de normalité. Non, parce que, lorsque les gens paraissent lents au point de pouvoir remarquer chacun de leurs mouvements de lèvres, au ralenti... oui, il vaut mieux être aussi insensible que moi, pour ne pas risquer de les vexer, d'une quelconque maladresse faciale... Quoi qu'il en soit, je reportais désormais mon attention sur ce sauveur au grand coeur. Ah, j'exagère, bien sûr, mais tu vois, je la sens un peu partir... Je me sens un peu moins lourde, comme si le ciel m'arrachait quelque peu à cette insoutenable gravité fictive... Il s'était installé devant moi, fessier sur le banc opposé... Le tournoi, comptait-il aussi y participer ? Son Alter reste intéressant, mais plutôt dans une optique de soutien, de ce que j'en ai vu. Je n'ai pas vraiment pour intention de le mettre mal à l'aise, en insistant sur ce point. Pas après ce qu'il fait pour moi... Ouais, s'il ne m'était pas utile, je prendrais probablement moins de pincettes qu'à l'heure actuelle. Seulement, je ne me sers pas de lui pour autant. Enfin, c'est pas vraiment volontaire. J'en ai juste besoin et... j'essaye de ne pas provoquer d'impairs inutiles et contre-productifs... Merde... je peux pas m'en empêcher... Il suffit que je le regarde, pour éprouver l'envie. À mes yeux, il a un cadran d'horloge à la place de la tête. Il représente l'horloger de ma mécanique... et il le prouve une fois encore, alors qu'il me fait don d'une réponse à laquelle je ne m'attendais pas spécialement...

" ... Oh... Les observer... C'est vrai, je n'y avais pas réfléchi sous cet angle... Enfin, pas tout à fait... "

Carrément pas, ouais... Seule la frustration parcourait mes veines, au moment d'avoir eu vent de ce tournoi, entre académies... Je ne pensais qu'à me montrer supérieure aux élèves de Yuei. Mais c'est stupide... parce que cette rage me donnerait moins d'opportunités d'évaluer adéquatement mes adversaires. Cette confrontation, je ne dois pas juste la voir comme une éventualité de retrouver mon estime, mais aussi et surtout comme une possibilité de répondre à ma mission initiale... L'espionnage des Super-Héros de Yuei... Et là, tout devient plus simple, tout devient aussi limpide que le cristal. Je n'ai pas de pression à avoir, il me suffit de combattre mes ennemis pour apprendre, il me suffit d'observer les matchs pour comprendre... Waw... Comment quelques mots peuvent à ce point suffire à me faire sentir si libre ?... Ok, c'est juste le temps d'un évènement, mais rester dans cette académie, me donnera certainement d'autres occasions d'accomplir mon objectif, si elle s'avère bien rivale avec l'autre... C'était si simple, si logique, mais moi, bornée dans ma déprime, j'en étais passée à côté... Si je pouvais me souvenir de cette leçon, à chacune de mes déceptions, ça me serait bien utile, ça me ferait perdre moins de temps, à brasser du noir pour trois fois rien... Oh, va pas croire que je vais sauter de joie et l'embrasser, je ne suis pas comme ça. Disons juste que je retourne à un état initial et que, vu d'où je reviens, ça fait du bien... Mes yeux légèrement écarquillés, j'écoute attentivement la suite de ce discours salvateur...

" C'est vrai... Je crois que je me suis un peu trop laissée aller, ce coup-ci... C'est pas si mal, comme situation, au final... Je crois que je devrais trainer un peu plus souvent avec toi... et pas juste pour ton Alter, je veux dire... T'es différent de moi et, c'est peut-être pas plus mal, en ce qui me concerne... "

Eh, calme-toi 5 minutes, ma vieille... On dirait que tu vas lui faire une déclaration à l'eau de rose, là... Bordel, pourquoi je me parle à la deuxième personne ? Faut que je me reprenne, ça va plus du tout, mes pensées s'embrouillent... C'est l'énergie, je crois... La banque Oxton vient de faire une erreur de virement, en ma faveur. Je vais pouvoir me fournir un peu de motivation. C'est top... Je vais tout dépenser dedans... Désormais, je sens avoir atteint un palier qui me permet de me lever... Sans plus attendre, je dépense et joint mes pensées aux actes... Mon regard reprenait une teinte inexpressive, mais c'est bien. L'indifférence, c'est suffisant. Ca me permet de tenir la journée, je le sens... M'étendant mécaniquement, dans les deux sens du terme et même si j'étais la seule à pouvoir pleinement profiter de cette affirmation, j'entamai quelques pas, en direction de la sortie... puis me tournai à moitié, en sa direction... Je fixais l'enfant, comme pour lui faire comprendre que j'étais prête à partir. La discussion pourrait à présent continuer dans les couloirs, nous conduisant prochainement jusqu'à la cafétéria... Faut profiter de mon courage, tant que j'en ai, pas vrai ? Ha... Du courage... Employer un mot si fort, pour une action d'apparence si anodine... Je dois paraître bien pitoyable... T'en penses quoi, toi ? Tu dis rien ? T'as pas besoin de te montrer douce avec moi. Je peux supporter les critiques, tu sais... Mais, j'apprécie le fait que tu fasses ton possible, pour éviter de t'imposer, de me blesser... Tu promets de toujours rester, à mes côtés ?...

" Ce tournoi... C'est Shiketsu contre Yuei... J'ai déjà signé, pour participer... "

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Dim 6 Mai - 21:40
Elle avait l’air soulagée. Pas seulement par la Time Room, mais aussi par ce que Léo lui avait dit. Elle en était au point de carrément reconnaître son tort. Ça faisait plaisir à entendre. Il ne s’agissait pas juste de démontrer qu’il avait raison. Juste que là ça permettait à Star de réévaluer sa situation, moins dure qu’elle n’a l’habitude de la voir. Elle a avoué que cette situation n’était pas si mal, évidemment, et aussi qu’elle devrait trainer plus souvent avec l… hein quoi ? Ah, oui bien sûr, pour son alter. Ah non ? Star qui dit qu’elle devrait trainer avec des humains. Des personnes inférieures, des animaux pour elle. Breaking news. Eh bien bonne chose alors, il s’était déjà dit plusieurs fois que c’était peut-être juste pour l’alter qu’elle avait tendance à le suivre. C’était probable que ce soit réellement le cas, jusque-là.

Puis apparut ce miracle, où elle se leva d’elle-même, et sortit de la Time Room d’elle-même, afin qu’ils partent en direction de la cafétéria. Léo va finir par prendre la grosse tête, en voyant comment il arrive à motiver ce cas particulier. Dans les couloirs, elle reparlait du tournoi, qui opposait bien leur école à celle de Yuei. Et bien sûr, elle confirmait qu’elle y participait. L’inverse aurait été surprenant, même dommage. Du coup il se redemandait s’il y participait ou non. Il était encore nouveau mais Star n’a pas perdu de temps pour autant. Qu’est-ce qu’elle en penserait elle, de sa participation ? Peut-être que ce serait dur à entendre, vu le grand taux de tact dont elle fait preuve. Et quand on parle de grand taux de tact dans ce contexte, c’est que ce taux est parti dans le négatif.

Ils arrivèrent à la cafétéria. Pas plus peuplée qu’une autre. En tout cas en termes de personnes. Parce que concernant les odeurs… l’estomac de Léo a gargouillé après moins de cinq secondes suite à leur entrée dans la salle. C’était presque gênant. Pour le premier jour, Léo voulait se faire plaisir et commencer par un bon repas bien cliché, parmi ceux qui étaient proposés. Prenant un plateau, avant d’y poser le verre et les trois couverts, il rejoignit la file des autres élèves qui attendaient leur plat. Une salade de patates des plus basiques en entrée, pour commencer sur une bonne note. Pour le dessert, il prit une mousse au chocolat, pour terminer sur une bonne note. Et pour le plat principal, steak frites ! Histoire de lier les bonnes notes… avec une bonne note. Il s’installa ensuite à une table avec seulement deux places, pour des retrouvailles en tête à tête.

Maintenant qu’ils étaient installés, il rebondit sur la conversation.

« Ce tournoi commence à me trotter dans la tête… Tu es peut-être la personne qui a vu mon alter du plus près alors je te le demande à toi… tu penses que j’ai de quoi y participer ? »

C’était posé. Léo ne se souvient pas lui avoir déjà demandé conseil par le passé. De nouveaux pas pour tout le monde aujourd’hui.


Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Mar 8 Mai - 1:53
Arrête avec ça, 5 minutes... 5 de leurs minutes... Moi je suis cohérente avec mes propres raisonnements... Tu penses sérieusement que je retourne ma veste aussi facilement ? Que mes opinions sont aussi fragiles que des origamis ? J'ai largement le temps d'y penser, de les peaufiner... Ca te semble surprenant, improbable, que je puisse être en accord avec ce garçon ? Et en quoi ?... Il est vrai que je ne laisse pas facilement mes raisonnements être remis en question. Que je peux me montrer insistante, voire même piquante, lorsqu'une situation commence à m'ennuyer... Ca, je le sais... Pour autant et malgré la présence de ce poison en mes veines, je suis encore en mesure de reconnaître mes tords, ou au moins certains de ceux-ci... Ouais, je suis au courant que l'adrénaline bride forcément mon raisonnement, qu'elle donne raison à une certaine individualité de l'esprit, à une certaine impulsivité... Suis-je la personne la plus intelligente en ce monde ? Non, forcément et comme je viens de te l'expliquer... Pour autant, mes performances, la structure leur permettant de subsister, cérébralement parlant, amène à la conclusion que je suis supérieure, sur le plan biologique. C'est indéniable. Alors, en ces conditions, comment puis-je affirmer admettre un tord, donner raison à un animal ?... Les animaux, de par leurs propres façons de raisonner, peuvent parfois nous délivrer une information, qui reste inaccessible à leur entourage, en raison d'une multitude de facteurs... Mon attention était concentrée ailleurs, en l'instant. La déprime a pris le dessus, comme souvent... Léo m'a délivrée de la spirale infernale, dans laquelle je venais de m'engouffrer. Il m'a offert le point de vue dont j'avais besoin, pour me relever... et c'est en cela, que je le remarque important... Il est différent et me prouve que cette particularité peut aussi disposer d'un sens positif. Lorsque je t'ai affirmé, cette nuit-là, que l'on se complétait... il ne s'agissait pas de paroles en l'air... Je ne veux pas le perdre, cet animal rarissime... ce système de raisonnement atypique...

Alors c'est tout ? Les nuages s'en vont enfin ? La pluie cesse-t-elle et le beau temps survient ?... Non. Tu le sais aussi bien que moi, que ce n'est pas si simple... Une bête et brève éclaircie, parvenant à sécher mes habits... Mais ça me va. Je ferai avec. C'est déjà plus que je n'en ai l'habitude... Marchant à pas réguliers, je restais à ses côtés... Nous nous promenions dans les couloirs, sans en perturber le silence actuel. Oui, tous étaient probablement déjà partis manger... Bien sûr, il restait de coutume que certaines personnes préfèrent rester en classe. Seulement et concernant la nôtre, aucune gêne à déclarer... Il s'agissait du premier jour, fallait-il le rappeler... Ouais, supposément préféraient-ils visiter la cafétéria, afin d'accumuler suffisamment d'éléments que pour s'octroyer un jugement... D'ailleurs, en en parlant... M'arrêtant à la même allure que mon camarade, une fois à l'intérieur, l'estomac de celui-ci commença à s'exprimer... Pas le mien... même si ses contractions me communiquent aisément son intention... Je regardais cet affamé personnage, de mon air inlassablement neutre... Léo a toujours eu bon appétit et, à la vue de tout ce choix, la bête ne demande qu'à être lâchée, j'imagine... Qu'il en soit ainsi... Le suivant mécaniquement, je me saisissais alors d'un plateau et de couverts... Tu penses que je vais prendre quoi ?... Quelle question stupide, tu le sais déjà... que je ne participe pas à l'étalage d'une nutrition crasseuse... La fille d'un des plus grands entrepreneurs, dans le domaine scientifique, se rabaisser à s'alimenter de ce qu'elle sait néfaste ou boiteux, pour son organisme ?... No way... Mon père prend bien plus soin de moi que ça... et ce depuis mon plus jeune âge... Ainsi refusais-je toute opportunité de m'égarer, culinairement parlant...

Laissant le temps à ma drogue de faire son petit tour, je revins vers lui, dès lors qu'il me parut prêt à trouver un endroit où poser nos surfaces en bois mâché... Une initiative qui ne tarda à se manifester... M'installant donc en face de lui, à l'orée de l'habituelle table rectangulaire, je ne tardai pas à me retrouver assaillie d'une interrogation, dont j'en trouvais la réponse délicate à formuler... Ce tournoi, énoncé plus tôt et de ma bouche, lui trottait en tête... Il doute de ses capacités et je ne peux pas lui donner entièrement tord... Je suis une arme façonnée pour le combat, mais ce n'est pas son cas... Même mon mensonge, prétendant la présence d'un Alter n'étant en réalité le mien, laissait aisément envisager ma propension à la confrontation... mais ce n'est pas son cas... encore une fois... Léo maîtrise un Alter temporel jouant sur le terrain et... c'est tout... Pour autant et même s'il ne peut espérer faire bien mal à son adversaire, en l'état, cela suffit-il à affirmer son inutilité, en confrontation directe ?... Bien sûr que non... et pour la simple raison que l'intérêt d'un Alter ne se limite pas à sa fonction de base, mais bien à la façon dont on s'en sert... C'est ce que j'ai pour intention de lui annoncer, mais je ne veux pas m'y limiter... Il mérite une réponse construite, pour l'aide qu'il m'a si souvent apportée... Je suis d'un naturel froid, renfermé, franc... Nonobstant, je sais aussi me montrer droite et digne, responsable des dettes que j'accumule, même s'il me fait crédit depuis bien trop longtemps à mon goût... J'ai promis au fournisseur de cette morphine un service de son choix et, telle une génie sortie de sa lampe, j'accomplirai donc sa demande présente...

" ... Tu vas te faire ramasser à la petite cuillère... Tu n'as aucune chance... ... ... Je plaisante... ... ... Tu sais comment je suis. Je n'aime pas passer par quatre chemins, c'est trop lent... Alors... tu vas devoir faire preuve d'imagination, si tu veux pouvoir mettre en application ce pouvoir, à une fin offensive... Jouer avec le terrain... Jouer avec l'adversaire... avec ses nerfs... Tu dois te battre comme un stratège, le mener exactement là où tu veux, voire le faire sortir du terrain... Oui, tu peux gagner ainsi... mais tu devras alterner tes zones en des points spatiaux et temporels cruciaux... le déstabiliser sur plusieurs plans à la fois, pour finir par l'achever... Je ne peux pas établir à ta place si tu t'en sens capable, mais au pire... cela ne te serait-il pas également instructif, comme exercice, que de tester tes capacités, en observant à la fois celles de ces privilégiés ?... "

Je n'ai pas vraiment pour habitude de fournir des réponses aussi travaillées. À vrai dire, cela m'épuise... Comme tout le reste, tu l'auras compris... Je fais un effort. Car je m'en sens capable, pour cette fois, mais aussi car il le mérite... Un donné pour un rendu. C'est égoïste mais je m'en fiche. Au final, cela me fait gagner du temps... Souvent plus que je n'en perds et surtout le concernant... Me suis-je montrée assez claire, assez concise ? Aurais-je dû lui présenter une foulée d'exemples et de réactions à fournir, en conséquence ?... Je suis juste, mais pas complètement stupide pour autant... Il s'agit d'un tournoi et je compte bien le gagner... Peu importe la nature de mon opposant, je ne lui ferai pas de cadeaux... Cet enfant n'en saura également plus sur ma condition et cela ne le regarde de toute façon pas... Je veillerai juste à ne pas trop l'abimer, si au tapis je dois l'envoyer... mais pour l'heure, chassons ces mauvaises pensées... Cherchant dans les poches de mon uniforme, j'en sortis une boite ovale, ainsi qu'une bouteille d'eau... et... Ah, le voilà... Un petit flacon, que j'ouvris de ce pas... Dévissant le bouchon de mon breuvage cylindrique, je commençais à pencher le contenant en verre, juste au-dessus de l'ouverture... Une goutte... Deux gouttes... Trois... ... ... Neuf ! Immédiatement, je décidai alors de le refermer et de laisser l'eau se charger de diluer le produit en question... Pendant ce temps, je pouvais remettre le bouchon en place et commencer à déguster la repoussante mélasse grisâtre, présente en ce Tupperware de même couleur... Sur le dessus du couvercle, pouvait-on distinguer l'emblème, comme la marque textuelle, de la Novel's Indrustry...

" ... On risque de s'affronter, là-bas... dès la fin du premier tour... Quitte à me faire battre, je préfèrerais que cela soit de tes mains... mais je compte surtout leur prouver ma valeur... J'en ai besoin et au pire, je n'y perds rien... N'est-ce pas ?... " lui avouais-je enfin, terminant d'ouvrir ledit réceptacle et y déposant une première fourchée, avant de l'enfourner, mon regard croisant finalement le sien.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Jeu 10 Mai - 1:29
Pas si mal cette salade de patates. Enfin, c’est simplement de la pomme de terre, difficile de rater un truc aussi basique. Juste de la pomme de terre, pas de légumes ou autres intrus. Star répondit à l’interrogation, en démarrant par une dose d’humour gênante. Puis, plus sérieusement, elle lui expliqua que son alter avait bien le potentiel de faire la différence. Grosso modo, il avait déjà pensé à ces arguments, mais les entendre de la bouche de quelqu’un d’autre, et en un peu plus détaillé, le confortait dans sa pensée. Il est aussi vrai que l’apprentissage par l’observation s’appliquait aussi pour lui durant ce tournoi. Pas seulement sur la manière dont il pouvait se servir de son alter. Ça lui permettrait de prendre conscience de la diversité des alters qui peuvent exister, comment il pourrait se débrouiller s’il devait affronter un vilain, chose qu’il sera sûrement amené à faire un jour. Et bien qu’on ne l’ait pas mentionné avant, c’est aussi une occasion pour faire des rencontres avec les étudiants d’autres écoles. Les rôles s’étaient inversés.

« Oui tu as raison, ce tournoi nous sera bénéfique à tous les deux au final. Merci d’avoir partagé ton point de vue. »

Sur ces remerciements, il attaqua le plat de résistance. Et quand il l’attaquait, c’était vraiment. En piquant deux-trois frites à la fois en fonction de leur taille, puis en piquant un morceau du steak pour terminer la brochette, et engloutir tout ça ensuite. Pendant ce temps, Star évoqua la possibilité de se rencontrer au cours du tournoi. Léo se demandait comment ça se passerait si c’était le cas. Mal ? Non ne soyons pas si défaitiste. Il avait l’avantage de connaitre plus de faiblesses de Star que les autres concurrents. Après, seront-elles faciles à exploiter ? Il faudra voir sur le moment. Elle a tout de même avoué qu’elle préférerait être battue par lui que par n’importe qui d’autre. Il le prenait bien pour son ego. Elle disait aussi qu’avant tout elle comptait montrer de quoi elle est capable… D’un côté, Léo lui souhaitait la victoire, mais d’un autre, pas vraiment. Était-ce bon pour son développement qu’elle arrive première d’un tournoi opposant des écoles de héros à peine quelques jours après sa rentrée ? Mais d’un autre côté, le fait de perdre contre des "sous-humains" ne pourrait-il pas la démoraliser ? Il ne savait pas trop du coup.

« Il y aura juste à prendre du recul sur ce qu’on a fait et ce sera forcément instructif. Et comme tu dis, ça ne nous coûte rien, ça ne peut que nous apporter quelque chose. Faisons de notre mieux ! »

Il lui aurait bien tendu la main mais il savait qu’elle n’aimait pas les contacts physiques de ce genre.

Star était venue avec sa propre bouffe. Ça paraissait… pas vraiment appétissant. Il se demandait si c’était vraiment ce qu’elle aimait manger. Peut-être avait-elle besoin d’une alimentation spécifique pour le bon fonctionnement de son étrange organisme. Ou peut-être étaient-ce des goûts qui échappaient au jeune garçon. Mais pour éviter de vexer si jamais c’était cette dernière possibilité, il préférait ne pas poser la question. Sur le couvercle de son tupperware se trouvait le logo de la Novel’s Industry. Ah oui, depuis leur dernière rencontre, Léo en avait entendu parler. Il se demandait si Novel était un nom de famille commun, ou si elle avait vraiment un lien avec. Mais ramener la marque de son entreprise sur le couvercle de son tupperware parait… bizarre.

« Je me renseigne sur les sciences depuis le temps et j’ai entendu parler de la Novel’s Industry… c’est l’entreprise de ta famille du coup ? »




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Sam 12 Mai - 16:53
Oh... C'est encore toi ?... Préviens, la prochaine fois... j'étais un peu concentrée... À quoi ? À mélanger cette mélasse apparente... Si je devais lui donner une description, au-delà de sa teinte grisâtre, je dirais... Comme un mélange entre des flocons d'avoine, avec de l'eau ou du lait, et du thon à la mayonnaise, pour la consistance... Si c'est bon ?... Oh, je me pose pas vraiment ce genre de questions, tu sais... Théoriquement, ouais, c'est pas mauvais. Je veux dire... on peut simuler toutes sortes de saveurs, à l'heure actuelle. C'est très simple, de donner un goût de fraise à une pomme. C'est toute la force de la science, que de permettre de reproduire ce qu'elle permet d'observer... Parce qu'au fond, tout n'est qu'un gigantesque code... Ces saveurs, nos envies, nos émotions, la conscience elle-même n'est qu'une résultante d'une équation naturelle... C'est logique. Rien n'arrive par hasard. Ca arrive car ça ne peut qu'arriver. Depuis le Big Bang, l'univers répond au cause à effet, depuis une échelle quantique. On n'est juste pas assez doués que pour calculer les prédictions de notre environnement... C'est ce que je crois... Mais une personne qui ne comprend pas ça, qui ne comprend pas que tout n'est que froide machinerie, aura plus de difficultés à admettre que l'équivalent de son steak, sa banane, ses haricots, ses patates, son quinoa, peuvent facilement se retrouver au même endroit, au même moment, avec un peu d'aide... Ouais... Ce que t'observe, à travers mes yeux, c'est la bouffe de l'avenir. Celle que tous les êtres humains adopteront bien, un jour... Lorsqu'ils seront obligés d'en reconnaître les avantages indiscutables... De quoi je parle ? Oh... de choses ennuyantes, mais qui restent du domaine de l'intérêt mondial... La faim dans le monde, la fin de l'exploitation des pays pauvres... Si on veut un jour quitter cette planète, il faudra bien se nourrir, durant le trajet. Et ce truc peu ragoûtant ? C'est la solution parfaite. Plus simple à produire, moins coûteux, moins destructeur pour l'environnement... Un prototype pouvant tous les sauver de leur folie... Du moins, c'est l'utopie initialement visée...

La Novel's Industry existe en ce but... La sauvegarde de l'humanité, son progrès constant, exponentiel, pour nous faire aller toujours plus haut, toujours plus loin... C'est pour ça, l'étoile filante de notre logo... C'est très symbolique, en fait. Comme la promesse d'un voeu qui se réalisera... Papa est très inventif, pour ce genre de choses. C'est un philanthrope passionné, s'intéressant énormément à la complexité de l'être humain, jusque dans sa psyché... avec pour ferme intention de parfaire, toujours un peu plus, cette oeuvre de la nature, comme il dirait... C'est vrai. Tant de combinaisons précises, formant un système des plus bluffant, je comprends que ça lui semble extraordinaire... Mais à mes yeux, ça ne signifie pas grand chose, au final... Un tas d'atomes reste un tas d'atomes. Ces combinaisons ne sont qu'une illusion. À l'échelle quantique, tout cela n'a aucun sens... Tu comprends ?... C'est pareil pour ce qu'il mange. Ce fumet, cette texture, sa consistance, son goût décodé par les papilles gustatives... ce n'est que du tape à l'oeil... La vérité, c'est que ça ne lui apporte rien de bon... Le corps humain est permissif, alors il tente de gérer au mieux les mauvais choix de sa centrale... répartissant la graisse par là, modifiant la flore intestinale par ci... Et quelques fois, cela dépasse la limite de sa tolérance, causant, par pack d'influences, l'émergence de diverses maladies, ou de certaines tumeurs... T'es en train de maltraiter, voire de tuer ton organisme à petits feux, Léo, mais tu t'en rends juste pas encore compte... Et lorsque ça sera le cas, il sera déjà trop tard pour toi... Tu te dis probablement que c'est pas si grave, qu'au pire tout le monde meurt un jour, que tu ne vivrais plus, en faisant gaffe à tout... mais la réalité est bien plus rude, parce que c'est pas toi, qui choisiras l'instant où t'en auras assez de vivre. C'est quand tu t'apprêteras à mettre la prochaine sucette en bouche, qu'elle te l'arrachera sauvagement des mains... la mort...

" ... Ouais... Faisons de notre mieux... Quelque chose comme ça... "

J'ai pas l'air très convaincante ?... Désolé... La flamme commence à peine à s'allumer, tu vois ?... Et puis, rien ne dit qu'avec mes nuages de pluies, elle ne va pas s'éteindre... Bienvenue dans mon monde, où la moindre intempérie menace de se les geler, pour des jours durant... Bref. Léo venait de réagir positivement à ma réponse, concernant sa précédente interrogation... Je lui donne un peu d'espoir, mais je ne sais pas si c'est bien, au final... Ce que j'en pense réellement ?... J'en sais rien... Je dirais qu'il a beaucoup plus de chances de se faire rétamer que le contraire... Seulement... je sais aussi que Léo est un garçon qui se défend, mentalement parlant... Plus que certains autres animaux, en tout cas... Avec un peu d'ingéniosité de sa part, je pense sincèrement qu'il pourrait en surprendre plus d'un, le temps d'un match... Puis, c'est dans mon intérêt, que de lui espérer une victoire, au premier tour. Il en va de notre réputation globale. De celle de tous les participants de cette académie, que Yuei a jugé bon de rejeter... Nous avons tout à prouver, face à ces pseudo-élus... Il reste à espérer que, même en cas de défaite expéditive, je puisse tirer une information intéressante, pour l'armée. Elle s'impatiente, je le sais... Tiens... plongée dans mes pensées, je ne le remarque qu'à l'instant... mais il semblerait que ma drogue ait prêté attention au couvercle de ma boite. Un regard hasardeux ? Non, pas vraiment... Il se pose des questions, c'est évident... Il connait mon nom de famille et il apparait clairement sur la surface en question... C'est vrai que je ne lui ai jamais communiqué ma provenance... Précisément, j'entends... Ainsi donc aborde-t-il le sujet, me confiant s'intéresser à l'un de mes domaines d'expertise, comme à l'entreprise de mon Papa. C'est une bonne chose... Ca prouve qu'il s'est un minimum renseigné, sur le sujet qui parait l'intriguer...

" Ah... Je vois... Ben, oui... C'est l'entreprise de Papa, en fait... C'est de lui que tout est parti. Ma mère était sa première employée et en quelques années, elle a fait ses preuves jusqu'à le seconder et diriger à ses côtés... La Novel's Industry concentre ses efforts scientifiques et technologiques sur les grandes révolutions de demain. Par exemple, ce que je mange en est un prototype... Ca rassemble pratiquement tous mes besoins nutritionnels. Il me reste plus qu'à boire la dilution dans ma bouteille et c'est fini... "

Tandis que je reprends des bouchées, je viens mécaniquement à me demander la raison pour laquelle il s'intéresse aux sciences... Tu crois que c'est quoi, toi ?... Mh, c'est dur à dire, je suis d'accord... Il n'y a pas d'âge, pour se découvrir un intérêt ou une passion. Il pourrait avoir été témoin d'un évènement particulier, comme la découverte une exoplanète similaire à la nôtre... ou avoir constaté la réalité, derrière l'ingéniosité d'un objet pourtant couramment utilisé. Comme un micro-onde ou un frigo... Souvent, les gens utilisent des tas d'instruments, sans même y comprendre quoi que ce soit... Ils ont l'esprit ailleurs, ils n'ont pas le temps. Mais moi si. Moi j'ai toujours le temps... J'en ai mentalement tellement, que je ne sais plus quoi en faire... que tout m'ennuie si vite... Il ne me faut que quelques heures, pour apprendre à jouer parfaitement d'un instrument. Quelques jours, pour apprendre minutieusement une langue. Quelques semaines, pour comprendre un système informatique, jusque dans ses moindres détails... Et toi, Léo ?... Tu t'es intéressé à quoi, précisément ?... Je me demande... Il me suffit de lui en parler, pas vrai ?... Je doute qu'il se soit vraiment donné la peine d'approfondir un sujet complexe, en ce qui concerne la science... D'ailleurs, tu crois qu'il est plus branché chimie ? Peut-être plutôt biologie ? Astronomie ? Physique, ou mathématique ? Le débat reste ouvert, pour le moment... Mais tout ça, c'est mon domaine et je me prive généralement pas de répondre à des questions ou des fausses idées, y ayant trait...

" La science, les technologies... je suis dedans depuis toute petite, grâce à Papa... mais je pensais pas que tu appréciais ça... Pourquoi ?... Quelque chose t'y a poussé ? Peut-être un sujet précis... Je suppose qu'il n'y a pas mieux placée que moi, ici, que pour pouvoir entretenir ce type de conversation... Ca ne me dérange pas vraiment, alors, c'est bon... " lui avouais-je donc, le visage éternellement lassé, avant de finir mon plat et de commencer à avaler mon eau brunâtre.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Mer 16 Mai - 23:50
Donc ce pâté est une invention scientifique ? C’est ça "la révolution de demain" ? Eh bien… en voilà une bonne raison pour Léo pour qu’il utilise son alter. Ralentir le temps afin de retarder ce lendemain… De la manière dont elle le décrivait, elle ne mangeait que parce que c’était une nécessité, se contentant de satisfaire les besoins de son corps. Non, en fait à ce stade on ne mange même plus, on se nourrit. Lui ses repas il les dégustait, l’heure du déjeuner était un plaisir qu’il attendait toutes les 11h. Bizarrement, là il serait moins impatient. Enfin, il ne prétend pas que tout le monde soit dans le même cas bien sûr, mais il serait bien triste que les repas se résument à manger ce truc, et boire… cet autre truc. Peut-être que c’était très bon, après tout Star était tellement expressive que ce n’était pas à son visage qu’on risque d’avoir des informations sur ce qu’elle mange. Cependant, Léo ne comptait pas y goûter quand même.

Rebondissant sur le sujet des sciences, elle lui demandait pourquoi il s’y intéressait. Elle a vraiment posé une question à son sujet, visiblement découlant d’une curiosité ? On va de surprises en surprises, l’anglais devrait arrêter d’être de mauvaise foi par rapport à son comportement. Même si elle lui proposait d’en parler comme si c’était une confidente, alors que Léo pouvait discuter de ça sans souci.

« J’ai commencé à m’y intéresser pour mieux comprendre mon alter. La relativité, etc… Et puis ça m’a développé une curiosité scientifique, donc j’ai dérivé et regardé d’autres choses. Mais s’il y a un domaine que j’ai plus exploré que les autres, c’est la physique. »

Non ce n’était pas totalement vrai. Par rapport à l’alter en tout cas. Pas que c’était faux non lus, mais il y avait omission. Il reprit après une brève pause, avec honnêteté.

« Enfin, pour l’alter, il y a eu un déclic plus précis… Quand tout à l’heure tu disais que le fait que je n’ai pas changé était sûrement dû à mon alter, tu avais juste. Ça doit faire presque 5 ans que je n’ai pas grandi. Quand on s’est rencontré je n’étais pas encore sûr de ce qui se passait, mais il semblerait que l’utilisation répétitive de mon alter ait piégé la croissance de mon corps dans le temps. Il faut que je fasse attention quand je m’en sers, surtout si tu me le demandes souvent, je ne veux pas te poser de problème à toi aussi. »

Il ne s’amusera pas à raconter les raisons qui ont fait qu’il ait autant utilisé son alter, Léo ne fera que perdre en crédibilité. Et puis, ça ne regarde que lui.



Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Sam 19 Mai - 23:35
Maintenant mes apports nutritionnels satisfaits, je pouvais ranger cette boite pratiquement vide, ainsi que ma bouteille, l'étant tout autant... J'avais été rapide... comme toujours, en fait... Mais il fallait avouer que cela restait tout de même plus aisé, lorsque je me voyais aidée par le peu à avaler... Léo a toujours eu l'air d'apprécier manger à sa faim, quitte à taper dans le surplus... Comme beaucoup de ses semblables, il doit considérer l'instant du repas comme un plaisir... Il existe tout un tas de plaisirs, en ce monde, mais je n'ai jamais compris pourquoi, parmi la grande panoplie en question, il fallait que l'humain décide d'opter pour l'un des plus nuisibles, pour son organisme... Nous parlons tout de même d'un empoisonnement volontaire... Ah si, j'insiste... Tout le monde sait que les chips, les burgers et autres grasses joyeusetés, ne disposeront d'aucun impact réellement positif, nutritionnellement parlant... voire même que cela participera à une dégradation de l'environnement corporel, ainsi qu'à l'apparition de diverses tumeurs et maladies, toutes moins enjaillantes, les unes que les autres... Pourtant ils persistent, mettant bien souvent en avant des arguments, aussi futiles que désespérés... Je ne comprends vraiment pas... Sans pour autant faire la part belle au végétaliens, et même si leur santé laisse généralement moins à désirer, il faut avouer que les viandes et les produits laitiers foutent souvent bien la merde... Que ce soit au niveau du corps, pour les problèmes internes. Pour l'écosystème, à cause des chasses abusives. Ou concernant même et simplement l'écologie, la faute aux élevages concentrés et au gaspillage d'eau... Mais bon. J'imagine que tant que la petite langue est satisfaite, c'est le principal... Je ne parlerai pas du principe de chaine alimentaire, auquel nous nous sommes déjà détachés, ni même de la souffrance banalisée qui, étrangement, devient choquante, lorsqu'elle se voit plutôt attribuée à l'être humain...

Des hypocrites... partout où je tourne le regard... Me traiterait-on de criminelle, si je venais à tuer une personne, dans cette salle, dans le but de la manger ? Et si c'est juste pour le plaisir de la chasse ? Est-ce si grave, au fond, si je ne fais que prendre une photo souvenir, pied sur son cadavre, avant d'exposer sa tête, sur l'un des murs de mon salon ?... Oui, bien sûr. C'est honteux... ou surtout spéciste. Mais en réalité, cette lutte n'est pas la mienne... tout comme je peux concevoir l'importance, pour l'humanité, en temps qu'espèce, de ne pas se tirer des balles dans les pieds, pour une équité qui n'aurait de toute façon pas de sens, au sens fondamental de l'existence. Je ne fais partie d'aucun camp, d'aucun clan... quoi que pourraient en laisser percevoir les apparences... Le raisonnement de mes semblables m'épuise juste quotidiennement... Mais revenons plutôt à lui... Ouais, tu sais très bien de qui je parle. D'ailleurs, il venait de commencer à répondre à ma précédente question... Replongeant la neutralité de mon visage dans le sien, je l'écoutais donc... Son Alter avait participé à son intérêt, pour la science, visiblement... Il s'agissait d'une altération temporelle, après tout, ça se comprenait... Ca ne m'étonnait pas son plus, qu'il se soit concentré sur la physique, au vu de cette particularité... Il m'avoua aussi avoir subi un retour, concernant l'usage apparemment trop forcé, de ses zones... Alors j'avais visé juste... Enfin, au moins en partie... Je l'avoue, le fait de l'avoir déjà rencontré, il y a 3 ans, aidait beaucoup à la constatation de l'anomalie...

" C'est donc ça... Mais ne t'inquiète pas... Quand bien même l'identique conséquence m'arriverait, je m'en ficherais totalement... Vu les 15 dernières années qu'il me reste à vivre, de toute façon... "

Cette dernière phrase, je l'avais prononcée sans vraiment m'en rendre compte... presque en la murmurant... Elle n'en restait pourtant pas moins véridique. Mon coeur s'épuisait en moyenne 3 fois plus vite que celui de la plupart de mes semblables... Le calcul était vite fait. Malgré tout, ma perception du temps balançait avec ces années perdues, me faisant même vivre davantage que je ne le devrais... Cela sans compter l'écoulement, encore plus rapide, de mes pensées... Malheureusement, tout ceci paraissait bien stérile, si la majorité de ce temps de vie, je le passais en introspection... Alors même que certaines tâches pouvaient, de ce fait, s'exécuter bien plus vite et donc me libérer tout aussi rapidement de leur influence... Tu l'auras compris, il subsistait plusieurs variables à l'équation. Rien de bien compliqué, toutefois... ni de très intéressant non plus, d'ailleurs... C'est pourquoi je préférais vouer mon attention à la Relativité. De quoi je parle ? D'Albert Einstein, évidemment... puisqu'il en fut l'auteur... De tous les sujets, concernant la physique, se fut celui que Léo cita avec le plus de facilité. Ce n'était pas bien étonnant, car s'il y en avait un qui traitait des fluctuations temporelles, c'était bien celui-ci... L'Espace-Temps... L'on dit souvent que ce dernier protagoniste dispose d'un rapport intime avec la gravité. En réalité, c'est surtout que cette force déforme le tissu, conduisant à un étirement de l'espace et du temps... Néanmoins, il reste théoriquement possible d'étirer ou de contracter, sans pour autant augmenter la gravité. Il s'agit de son Alter... Je me demande si ce garçon pourra un jour faire progresser ce pouvoir, jusqu'à pouvoir faire pencher la balance, d'un côté ou de l'autre du tissu... Logiquement, une concentration de ce dernier, revient également à une concentration de la masse, en un point donné... Mais à notre échelle, cela me semblait un peu trop insignifiant, que pour participer à l'émergence d'une attirance gravitationnelle... Enfin, ne sait-on jamais... La physique n'avait pas fini de se construire et les surprises pouvaient rester de mise...

" Sinon... La Relativité, tu dis ?... C'est effectivement clairement là-dessus que tu devrais plancher, si tu souhaites améliorer ton Alter... Ca fait combien de temps, que tu planches dessus ? Suffisamment longtemps que pour saisir la possibilité d'inclure la notion de gravité, aux effets de tes zones ?... Je ne sais pas quel travail tu devrais effectuer, pour y parvenir, mais comme t'es clairement en train d'étirer ou de contracter l'Espace-Temps, l'interrogation mérite de se poser... non ?... " clôturais-je alors, tout en posant ma tête sur la table, un bras devant la partie inférieure de mon visage, tandis que l'autre mangeait un peu, sur l'espace propre de mon voisin.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Ven 25 Mai - 20:05
Typique Star. Elle annonçait comme ça qu’elle allait mourir dans une quinzaine d’années. Well, grosse ambiance à table. Mais c’est vrai que c’était logique : avec un cerveau à l’activité grandement multipliée, c’est tout son système organique qui fonctionnait en accéléré. C’était comme si elle était elle-même piégée dans une Fast Room qui lui collait à la peau, et dont la puissance dépassait d’ailleurs bien celle de Léo. Peut-être devrait-il utiliser ses pouvoirs de manière abusive pour essayer de la sauver ? Il ne savait pas trop… Le temps était un sujet délicat, son alter impliquait des responsabilités. Des responsabilités qu’il n’avait pas su assumer quand il était plus jeune, et ça lui a bien servi de leçon. Utiliser ce pouvoir de la même manière pour empêcher un vieillissement, ça lui sonnait maintenant comme quelque chose d’un peu interdit. Il fallait laisser la vie s’écouler normalement, sans perturbation. Même si cela pouvait sauver des vies, qui sait quelle répercussion plus grave cela pourrait avoir ? Surtout en admettant que les capacités du jeune garçon s’amélioreront au fur et à mesure que les années passeront, qu’est-ce qu’il sera capable de faire plus tard ? Il réfléchissait déjà à cela aujourd’hui.

Heureusement, son interlocutrice changea assez vite de sujet, revenant sur la relativité. Toute masse possède sa gravité, et en fonction de la force de celle-ci, cela va plus ou moins affecter l’écoulement du temps autour d’elle. Selon des études, la surface de la Terre est plus âgée que son centre, la force de gravité étant nulle en ce dernier. Pour prendre des exemples plus extrêmes, les trous noirs déforment le temps de manière assez violente dans leurs alentours. En tout cas, on peut dire que Léo utilise déjà cette propriété afin de créer ses Rooms.

« Je dirais que ça doit faire 5 ans, un peu plus peut-être. Je me suis déjà posé la question pour la gravité mais… j’ai du mal à trouver comment m’y prendre. J’ai le sentiment de ne pouvoir déformer la gravité uniquement pour influer sur l’écoulement du temps dans ces zones. Après, d’une certaine manière, on se sent plus lourd ou plus léger en fonction de la Room que j’ai créé, bien que pour l’instant ça ne permette pas vraiment d’augmenter la taille des sauts par exemple. Mais c’est une voie que je dois encore explorer ! Actuellement même si l’altération du temps a un puissant potentiel, les utilisations que je peux en faire en tant qu’héros restent limitées. Si j’arrive à maîtriser la gravité, ça me donnerait plus de possibilités. »

Un avantage qu’il voyait à son alter, c’était qu’il pouvait évaluer de multiples manières : taille, déplacement, intensité, nombre de zones présentes simultanément, cette gravité, et bien d’autres choses encore. Il espérait que ses études ici allaient l’aider dans l’approfondissement de ses pouvoirs. Cela faisait quelques heures qu’il avait mis les pieds pour la première fois dans ce complexe scolaire, mais il était encore tout autant excité, bien qu’il se contienne. Sinon… c’est qu’elle est bonne cette sauce au poivre dis donc…




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Shiketsu-
Sauter vers: