:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Parc Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Test Run [Pv. LÉO OXTON]

avatar
Messages RP : 34

Feuille de personnage
Titre: Data
Expérience: 100/500
Alter: OS
Rang D





Haru Sasaki
Rang D
Jeu 10 Mai - 20:36
Une autre journée, un autre test à effectuer. Pour une rare fois depuis le début des cours, Haru était sorti du campus de Yuei pour se faire une petite promenade dans la ville. Ce n’était pas nécessairement l’envie de prendre l’air qui l’avait attiré à l’extérieur, mais plutôt le désir de tester quelques nouveaux gadgets sur lesquels il travaillait depuis un moment. Étant donné son manque flagrant de mobilité s’il se retrouvait face à face avec un vilain, il avait exploré plusieurs avenues possibles et construit 3 prototypes qui pourraient l’aider à se déplacer plus vite en situation d’urgence.

C’est donc accompagné de son fidèle sac à dos  qu’il arriva dans le parc au milieu de la ville qu’il avait sélectionné après avoir bien analysé les alentours de celui-ci via un logiciel de vision satellite. La présence de modules pour enfant et d’un petit skate-park en faisait l’endroit idéal pour faire ses tests et le logiciel lui avait aussi permis de choisir un moment ou l’achalandage était moindre, afin de ne pas être trop dérangé. Il avait apporté 2 prototypes à tester, il sorti donc le premier, ainsi qu’un casque protecteur. Cet invention (La Planc’Haru’lette (Sans roulette) ; Nom temporaire), étant en fait une hoverboard modifié, accompagné de 2 gants de contrôle. La technologie permettant de faire flotter les planches existait depuis plusieurs années, mais elles se voulaient terriblement cher, très loin de ce qu’Haru pouvait espérer se payer. Cependant, faire les poubelles dans les quartiers un peu plus riche de la ville s’était avéré très productif, puisqu’il avait pu mettre la main sur plusieurs anciens modèles, parfois complètement brisé, mais aussi parfois avec au moins l’un des 2 émetteurs de champs magnétiques toujours en état, ce qui lui permit d’en amasser une belle collection.

La planche qu’il avait en main à ce moment était donc une hoverboard remit en état par ses soins, mais avec quelques modifications qu’il valait la peine de souligné. Premièrement, en suivant un tutoriel trouvé sur internet, il avait réussi à faire augmenter la force des émetteurs, lui permettant de gagner en hauteur. En poussant un peu plus loin, il avait aussi réussi à créer un mécanisme lui permettant de contrôler à tout moment la force requise dans la planche. En effet, grâce au gant de contrôle de la main gauche, en glissant le pouce le long de l’index, on pouvait monter ou descendre selon les besoins. La deuxième amélioration était un petit moteur qu’il avait fixé à l’arrière de la planche, permettant de se déplacer sans avoir à donner une impulsion au sol avec la jambe. Les contrôles étaient les mêmes que pour la hauteur, seulement avec la main droite cette fois.

Le casque bien attaché sur la tête, Haru se lança donc dans le petit skate-park, sous l’œil curieux des quelques jeunes présents. Tenant à y aller peu à peu, il commença à basse hauteur et basse vitesse, question de bien saisir les subtilités du contrôle de base de son invention. Lentement, croyant avoir un bon contrôle, il se mit à augmenter la vitesse et la hauteur, mais rapidement, le néophyte de la planche se rendit compte qu’il avait été trop gourmand et se mit à paniquer, perdant rapidement la maîtrise de l’appareil et allant s’écraser au sol.

- Aie aie aie…

En levant la tête, Haru se rendit compte qu’il était atterri juste aux pieds d’un… Gamin? Qu’est-ce qu’un gamin faisait là?

- Salut gamin, tu cherches ta maman? Je l’ai pas vu désolé…

Test 1, apparemment un échec…


Dernière édition par Haru Sasaki le Jeu 9 Aoû - 2:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 175/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Ven 11 Mai - 22:46
Jour de repos aujourd’hui, accompagné d’un beau soleil. Beaucoup de jeunes de son âge diraient que c’est une superbe journée pour… rester à l’intérieur devant son écran. Ce n’est pas le cas de Léo, qui sort volontiers à l’extérieur quand il en a l’occasion. C’était parti pour un peu de planche. À la base un moyen de locomotion qu’il utilise régulièrement pour se déplacer en ville, c’était aussi un loisir sur lequel il lui arrive de passer du temps, en allant dans un skate-park et en s’amusant à faire quelques figures.

Léo se positionne sur sa planche tel un goofy, ce qui signifie qu’il a le pied droit en avant, et le gauche en arrière. Dire qu’il pratique de la planche depuis son plus jeune âge serait un peu exagéré, mais il a déjà plusieurs années derrière lui. Peut-être 5 ou 6, il ne se souvient plus trop. En même temps, il était facile pour lui de perdre la notion du temps. Du coup, avec tout ce qui était possible de faire avec un skateboard, qu’est-ce qu’il faisait le Léo ? En réalité il faisait un peu de tout quand il passait au skatepark du coin : il travaillait ses jambes en faisant des flips, il bossait son équilibre avec des slides,… mais sa préférence allait aux tricks aériens. Prenant de l’élan sur un half-pipe, il s’élançait dans les airs à la verticale, puis utilisait son agilité dans les airs pour exécuter différentes figures, éventuellement en attrapant sa planche avec ses mains. Il va sans dire que quand il s’y était mis les premières fois, il ne comptait plus les cassages de gueule.

Maintenant il faisait ça avec plus d’aisance, mais osait toujours un peu plus à chaque fois, histoire de pimenter un peu sa séance. À force ce n’est plus amusant de tout réussir sans difficulté. Alors qu’il tournait à 360° tout en effectuant un nosegrab (c’est-à-dire en tenant l’avant de sa planche), il faillit se ramasser à l’atterrissage à cause d’un manque d’attention de sa part. Un jeune était entré dans le parc avec une planche sans roulettes… un hoverboard donc, c’est ça ? La planche semblait avancer seule, elle prenait même de la hauteur… un peu trop de hauteur ? En tout cas pour la maîtrise qu’il semblait avoir cela semblait trop ; il ne fallut pas attendre bien longtemps avant qu’il perde l’équilibre. Léo fermait à moitié les yeux alors que ce garçon à la chevelure brune fit une chute qui finissa en inévitable cassage de figure. Léo s’approcha de lui, intrigué.

« Salut gamin, tu cherches ta maman ? Je l’ai pas vu désolé… »

Ce n’était pas que le premier test de sa planche qu’il avait foiré, mais aussi le premier test de relations humaines. Casque, gants, coudières et genouillères, ainsi que la planche qu’il tenait sous son bras droit… oui Léo s’était sûrement égaré, mais heureusement pour lui, il avait pris des protections avec lui au cas où il avait perdu la trace de sa mère et s’était retrouvé comme par hasard dans un skatepark… malin ! Puis bon, le « gamin » ça va bien un moment, ce type n’était sûrement pas plus âgé que lui. Mais ça encore, il commençait à s’y habituer, on va dire que c’était le contrecoup à subir pour ses conneries du passé. Et en tant que grand homme, il ignora même la manière provocante avec laquelle on lui avait parlé.

« Est-ce que ça va ? Rien de cassé ? lui demandait-il en lui tendant la main. Sacré engin que tu as là, tu l’as trouvé où ? »




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 34

Feuille de personnage
Titre: Data
Expérience: 100/500
Alter: OS
Rang D





Haru Sasaki
Rang D
Mar 15 Mai - 20:40
Toujours un peu sonné, Haru ne répondit pas tout de suite au gamin quand celui-ci lui demanda s’il allait bien, se contentant de l’observer un peu. Bien qu’il semblait très jeune, ses traits avaient quelque chose de plus « mature »… Était-ce qu’on appelait une vieille âme? L’adolescent remarqua aussi son équipement et la planche qu’il tenait sous le bras, se sentant un peu stupide. Bien sûr que pour être au milieu d’un skate park il devait être un planchiste. Et sa maman devait l’attendre sur un banc plus loin, tout simplement. Réalisant qu’il devait paraître très étrange pour les gens autour qu’un ado étendu au sol fixe un gamin sans rien dire en l’analysant, il se dépêcha de se relever en attrapant la main tendue et rajusta son casque.

- Oui, oui, je vais bien, pardon… Où j’ai trouvé mon engin? Tout d’abord, ce n’est pas n’importe quel engin, c’est ma Planch’Ha…

Il s’interrompit d’un coup. Sa Planch’Haru’Lette, où était elle? Pendant sa chute, il avait réussi à baisser l’intensité de la vitesse et des moteurs électromagnétiques, mais elle avait quand même dû voler assez loin, compte tenu du choc de l’impact! Il regarda frénétiquement autour et fini par la repéré quelques mètres plus loin, poser au sol. Il se dépêcha d’aller la ramasser et de l’examiner, poussant un soupir de soulagement quand il constata qu’elle n’avait que quelques égratignures. Il revint vers le gamin, planche en main.

- Désolé de l’interruption… Il s’agit d’une hoverboard que j’ai légèrement bidouillée afin de la rendre plus pratique en situation d’urgence… J’ai un peu de difficulté avec le contrôle malheureusement…

Il retira les gants de contrôle et soupira. Peut-être aurait-il dû commencer par faire de l’hoverboard normal avant de se lancer pour vrai… Voir même de la vraie planche… Peut-être que son autre invention serait plus adaptée… Voyant que l’autre gamin semblait toujours intrigué par la planche, Haru l’a lui tendit ainsi que les gants qu’il venait de retirer.

- Tu veux l’essayer?

Le gamin semblait être un habitué de la planche, qu’avait-il à risquer de lui prêter? Et, si sa mère n’était pas d’accord, elle viendrait bien lui mettre un stop. Haru lui expliqua les contrôles assez simplistes des gants et recula pour lui laisser de l’espace. L’ingénieur était un peu curieux de voir sa planche en utilisation d’un point de vue extérieur et, surtout, utilisé par quelqu’un qui n’était pas un néophyte…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 175/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Sam 19 Mai - 23:56
Après un petit déboussolement en ne voyant pas son hoverboard dans son champ de vision, le jeune homme finit par présenter à Léo son… bijou de technologie ? Peut-être fort comme mot, mais il ne pouvait s’empêcher de trouver ça super cool. Il précisa qu’il avait du mal à contrôler cette invention, et effectivement ça s’est vu. Mais le garçon aux cheveux verts n’allait pas s’en moquer sans avoir lui-même essayé. En y réfléchissant, le fait d’ajouter une dimension au mouvement et en retirant les roulettes ainsi que la poussée permise par un pied au sol ne devait pas rendre la chose évidente. Et puis le brun lui proposa. De l’essayer. YESSEUH ! Mais n’était-ce pas dangereux de prêter quelque chose de fragile à un "gamin" ?

Il enfila les gants (heureusement il n’y sentait pas de sueur) et monta sur cette planche high-tech, tandis que son créateur lui expliquait comment commander ce machin. Ne voulant se lancer directement et improviser un tour, il testa les commandes tranquillement pour s’y faire. Glissant son pouce gauche le long de l’index, il augmenta et diminua la hauteur en boucle. La technologie c’était vraiment quelque chose de formidable. Et c’était donc le même mouvement à faire pour la main droite pour réguler la vitesse.
Il baissa l’hoverboard afin qu’il soit à la hauteur de sa propre planche, qu’il avait posé par terre. Testons déjà la base, le pied droit à l’avant, et le pied gauche au bord arrière. Il décolla ses pieds un instant puis exécuta rapidement une pression sur l’arrière de la planche afin de faire monter l’avant, et fit glisser son pied droit dans le coin supérieur droit afin de faire tourner la planche. Léo sautait en même temps pour accompagner le mouvement ascendant de la planche. La planche tourna latéralement à 360°, puis retomba au sol, peu avant les pieds du garçon qui atterrissaient pile sur la planche, dans leur position initiale. Ça permettait un peu de jauger les caractéristiques de l’engin : son poids, sa forme, etc, et donc la manière dont il doit s’adapter pour la prise en main.

Passons à la suite, relevant un peu la machine. Il démarra la planche lentement. Puis accéléra un peu, puis encore un peu, pour pouvoir évaluer la vitesse qu’il pourrait supporter par rapport à son équilibre. Il s’arrêta, sentant qu’il était prêt pour des tests plus sérieux. Il vérifia d’abord qu’il n’y avait personne assez proche pour être blessé en cas de pépin, tout en commençant à fléchir ses jambes. D’un coup, il glissa rapidement son pouce droit tout le long de son index, faisant démarrer l’hoverboard à grande vitesse. Son corps balançait un peu sur les côtés lors du démarrage, à cause de la vitesse un peu trop élevée qu’il avait choisi. C’est ce qu’on appelle faire le malin. S’il n’avait pas d’expérience sur planche à roulette, il se serait déjà cassé la figure par manque d’équilibre, mais il s’était ressaisi assez rapidement. Quelques mètres plus loin, il força une pression sur son pied arrière, en forçant l’orientation de cette invention vers la gauche avec le pied avant de manière simultanée, tout en faisant glisser son pouce dans le sens inverse afin de décélérer. Son corps n’était plus du tout perpendiculaire au sol, mais la vitesse avec laquelle il avait entamé ce virage lui permit de maintenir un équilibre. Ainsi, il venait d’exécuter ce qu’on pourrait appeler un dérapage aérien, à 180°. Reprenant de la vitesse, il retourna vers l’ingénieur, puis décéléra tranquillement de manière à s’arrêter son niveau, enjoué.

« J’ai failli tomber, heureusement que j’avais l’expérience de ma planche. Super en tout cas ! Et tu as fait ça tout seul du coup ? »



Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 34

Feuille de personnage
Titre: Data
Expérience: 100/500
Alter: OS
Rang D





Haru Sasaki
Rang D
Mar 26 Juin - 20:58
Le gamin était fort, Haru se devait de l’admettre. Il semblait maîtrisé la Planch’Haru’lette comme si elle était une vraie extension de son corps, pas simplement un accessoire. Plusieurs années de pratique sur une planche classique vous donnent cet avantage, supposa l’ingénieur. Même s’il prenait un coup à l’orgueil de voir l’autre faire mieux que lui, Haru était tout de même satisfait puisque l’essai lui permettait de ramasser de précieuses données pour améliorer son invention plus tard. Les informations concernant la vitesse, l’altitude et les réactions de la planche aux diverses commandes de son conducteur étaient directement enregistrées dans une banque de donnée qu’Haru se ferait un plaisir d’analyser plus tard… D’ailleurs, ça lui donnait une idée tout ça… C’est alors que le gamin vint se poser juste devant lui.

- J’ai failli tomber, heureusement que j’avais de l’expérience de ma planche. Super en tout cas ! Et tu as fait ça tout seul du coup ?

- Ouais, dans mes temps libres… Mon objectif était d’augmenter ma mobilité, mais dans mon cas, je crois que c’est raté… Tu peux la garder du coup, moi je vais me tourner vers mon plan B…

Venait-il vraiment d’offrir sa planche d’une grande valeur à un simple gamin? Haru se trouvait lui-même un peu dérangé, mais cela lui permettrait d’amasser de nouvelles données et puis, si le besoin s’en faisait ressentir, rien ne l’empêcherait d’en construire une deuxième, plus performante encore! Et puis, il devait toujours tester  son Haru’rmure Mark !

Il fit donc signe au jeune garçon de l’attendre là et fila chercher son sac qui se trouvait toujours à son premier point de départ, avant de revenir vers l’autre tout en fouillant dans celui-ci pour finalement en sortir une paire de bottes qui ressemblait beaucoup à des bottes de ski, en un peu plus mince, mais plus résistante. Il les enfila avant d’adresser de nouveau la parole au petit.

-Je te présente l’Haru’rmure Mark I! Bon, d’accord, ça n’a rien d’une vraie armure pour l’instant, mais c’est un « Work in Progress »

Les bottes étaient équipées du même mécanisme anti-gravité que la planche, mais les modifications apportées par Haru ne leur permettaient que d’avoir deux réglages : Zéro et Max. L’ingénieur avait ainsi théorisé qu’en poussant le réacteur à son maximum d’un coup, il pourrait doublier, voir tripler la hauteur de ses sauts et ainsi s’offrir une bien plus grande mobilité. L’autre différence avec la planche était que le déclencheur se faisait via un logiciel situé dans la tête d’Haru. Pas de don possible cette fois, mais un meilleur contrôle, plus intuitif.

- Permets moi une démonstration…

Il se mit donc à courir. 2 pas… 5 pas… 10 pas… GO. Il sauta alors en mettant les réacteurs en marche et fut propulsé dans les airs. 1 mètre… 3 mètres… 6 mètres… Quand il atteignit son point culminant à 9 mètres et se remit à descendre, il ressentit un peu de panique. Il n’avait pas cru monter si haut et n’avait rien prévu pour l’atterrissage. Il ferma donc les yeux et attendit le choc… Qui ne vint pas. Il avait été projeté vers un arbre dans lequel son chandail était resté accroché à une branche, le suspendant à quelques mètres du sol. Encore à travailler un peu, mais concluant au-delà de ses espérances. Il n’avait pas triplé sa hauteur de saut, il l’avait décuplé!

- C’était super! Euh, maintenant… GAMIN!? TU PEUX M’AIDER?!

Ouais, il était bien pris.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 175/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Jeu 19 Juil - 12:23
La… la garder ?

« M… Merci ! »

Comment ça merci ? C’est quoi cette histoire de lui donner un tel truc ? Mais avec ce sentiment d’honnêteté se battait celui du désir d’avoir ce bijou. Du coup il ne savait trop comment réagir. De toute façon il n’eut même pas le temps de réfléchir à la question puisque son interlocuteur était déjà parti chercher autre chose. Il revint avec une paire de bottes. La planche semblait être de qualité, le garçon aux cheveux verts attendait du lourd de la part de la démonstration de ce nouveau gadget. Il prit de l’élan et bondit dans les airs supporté par des boosters, sous les yeux facilement impressionnables de Léo. Il prit de l’altitude petit à petit, atteignant presque 10 mètres. Wow, hâte de voir l’atterrissage ! Cela va-t-il se faire aux boosters également ? Ou peut-être que des coussins sortiront des bottes pour amortir tout le choc ? Hum… visiblement non. Une méthode plus originale a été choisie : se coincer dans un arbre. En l’occurrence, il n’y a pas eu de choc, on pourrait considérer ça légitime, aussi absurde cela soit-il ?

Puis il demanda au « gamin » de l’aider. Il s’agissait probablement d’un échec donc, dommage c’était original. Dans un premier temps, Léo regardait autour de lui qui était l’enfant qu’il cherchait, faisant mine de ne pas comprendre à qui il s’adressait. Mais il était bien trop gentil pour tenir ce petit jeu plus longtemps. Il ignorait si la planche supportait la charge de deux personnes, bien qu’ils n’étaient pas les plus lourds. Dans ce cas, il le rejoindra à l’ancienne. Il fit craquer ses ligaments, étira un peu ses doigts, et échauffa ses chevilles. On se contentera de ça, on n’allait pas faire un échauffement complet alors qu’il n’était pas impossible que la jambe cède pendant ce temps. Il se lança donc à l’ascension de cet arbre, mettant en valeur sa souplesse et sa pratique du sport de l’escalade. Monter sur un mur pré-fait était intéressant comme entraînement, mais un arbre inconnu était plus amusant ! Il fallait improviser chacun de ses mouvements, cherchant constamment une prise qui était adaptée au besoin. Est-ce qu’on pouvait appeler ça un sauvetage héroïque ? Peut-être fort, de toute façon peu importe comment cela s’appelait : quelqu’un avait besoin d’aide, il était aidé. Léo ne se posait pas beaucoup plus de questions. Mais il était content que l’escalade, qu’il pratiquait comme un divertissement, lui soit directement utile dans ce genre de situation.

Il finit par arriver à la hauteur du génie et s’avança doucement vers lui. Il avait toujours les gants de contrôle autour de ses mains, ayant fait bien attention à ne pas bouger la planche par mégarde lors de ses mouvements. Il les utilisa pour forcer l’engin à prendre de la hauteur et la rapprocher de l’arbre, de sorte à la placer en-dessous d’eux. Le naufragé aérien pouvait maintenant poser ses deux mains dessus. Bien, maintenant il allait falloir le décoincer. Heureusement, bien qu’il était un peu grand par rapport à lui, il était plutôt mince, et pas si lourd. Quasiment juste au-dessus de lui à présent, il se coucha pour éviter au maximum les chutes dues à une perte de l’équilibre. D’une main il s’accrocha à la branche pour sa propre pour sa propre sécurité, et de l’autre il tira lentement et délicatement le survêtement vers la sortie de son entrave. Quelques secondes plus tard, plus rien ne liait le brun à l’arbre, et celui-ci put tranquillement tomber sur la planche. Réutilisant les gants de contrôle, Léo diminua l’altitude de la machine pour le rapprocher tranquillement du sol. Puis, il escalada l’arbre à l’envers pour le rejoindre sur la terre ferme. A successful rescue.

« Tout va bien ? Rien de cassé ? » lui demandait-il pour la seconde fois déjà, préoccupé.




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 34

Feuille de personnage
Titre: Data
Expérience: 100/500
Alter: OS
Rang D





Haru Sasaki
Rang D
Mer 1 Aoû - 20:46
Le sol. La terre ferme. Terra firma.

- Tout vas bien ? Rien de cassé ?

- N.. Non, ça va… J’y ai mis un peu trop de puissance et… Pas prévu l’atterrissage…

Voilà qui faisait passer le brillant ingénieur pour un parfait abruti! Il aurait pu atterrir sur la tête et en mourir, ou, pire, devenir complètement débile! Un inventeur débile, ça ne le faisait pas trop après tout! Le gamin avait fait preuve de beaucoup de sang-froid pour son âge lors de la « mission » de secourisme, peut-être ce gamin rêvait-il un jour d’être un héros? Il avait l’air d’avoir une bonne agilité, vu la vitesse avec laquelle il avait escaladé l’arbre. Pour la première fois, Haru prit le temps de bien observer l’autre. Il ne semblait pas avoir plus de 10 ou 11 ans, très petit, ce qui était normal pour son âge, sans doute grandirait-il un jour, comme toute personne normale. Les cheveux d’un gris vert étrange attaché en couette sur le dessus de la tête. Ce qui frappa le plus l’étudiant de Yuei, fut les traits du visage de l’enfant. Il semblait étrangement… mature, pour son âge.

L’ordinateur sur patte regarda un peu autour de lui, pour voir s’il pouvait localiser le gardien de celui qui l’avait assisté, mais voyant que personne ne semblait se soucier d’eux (surtout depuis qu’il n’était plus dans un arbre), il se mit à se poser de sérieuses questions.

- Dis, tu as quel âge au fait? Personne ne s’inquiète du fait que tu sois seul ici?

Le laxisme des parents d’aujourd’hui étonnerait toujours autant Haru. Si ses parents avaient laissé sa petite sœur de neuf ans se balader toute seule en ville, il leur aurait certainement fait la morale! Bon, sa sœur était sans doute plus apte qui lui à se défendre, ayant hérité de l’Alter Électrique de leur père, mais qui sait ce qui pouvait arriver à un si jeune enfant laissé sans surveillance? Il y avait bien sûr les vrais vilains, mais certaines personnes mal intentionnées se confondaient souvent dans la foule et pouvaient être aussi dangereuses, sinon plus parfois, qu’un membre de la Ligue des Vilains…

-Tu es perdu? Tu aurais besoin d’aide pour retrouver ta maison?

L’adolescent poussa un soupir. Maintenant, c’était lui qui avait l’air d’une personne suspicieuse…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 175/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Dim 12 Aoû - 3:16
Un peu trop de puissance ? Ouais, un petit peu alors. Prévoir l’atterrissage en amont ne semblait pas être une mauvaise idée, effectivement. Peut-être doué dans son domaine, mais il semblait peu futé de manière générale notre mécano.

Chacun a sa manière de communiquer avec les gens. Chacun a sa manière d’exprimer des remerciements. En l’occurrence, lui, il se demandait quel âge avait Léo, et pourquoi il ne semblait pas accompagné. D’un côté on pouvait dire qu’il s’inquiétait pour lui, de l’autre ça pouvait être un peu vexant. Pouvait-il lui en vouloir ? Pas vraiment en réalité. Ça devient une routine, à laquelle il s’habitue. Mais le jour où il se sera fait un nom en tant que héros, ce sera derrière.

« J’ai l’habitude de sortir seul. Est-ce si étrange, quand on a 15 ans ? »

Il le regardait de bas, lui et ses 30 centimètres de moins.

« Tu n’as pas l’air bien plus âgé, je me trompe ? Enfin, pour faire bref, c’est dû à mon alter. »

Le brun était déjà bien gentil pour ce cadeau, Léo n’allait pas se montrer trop froid avec lui. La confusion était possible, même normale. Et il en avait un peu l’habitude. À partir de là, le brun déduira tout seul qu’il n’avait pas besoin d’aide, pas la peine d’enfoncer.

Il repensait d’ailleurs à ce cadeau. Il l’avait un peu testé mais il ne connaissait pas beaucoup de choses à ce propos non plus. Difficile de se fier à ce genre d’objet en en connaissant aussi peu à son sujet. Il fallait demander ça tant qu’il en avait l’occasion, avant qu’ils rentrent respectivement chez eux.

« Je me demandais, par rapport à la planche… ce sont quoi ses limites, qu’est-ce qu’il y a à savoir de plus dessus ? Je n’ai pas trop exagéré au niveau de la vitesse, je ne sais pas si on peut aller beaucoup plus vite, mais si oui, ça me semble difficile de tenir en équilibre face au vent, non ? »

Et en plus ça permettait de s’assurer un peu qu’on ne lui ait pas refilé n’importe quoi. Au final, ce type il ne le connaissait pas. Pourquoi lui ferait-il confiance ? Peut-être parce qu’il ne semblait pas assez malin pour être méchant ? Ça se tient, il est vrai… Mais ne restons pas dans l’anonymat face à ce généreux personnage.

« Et aussi… quel est ce nom que je dois contacter en cas de problème ? » lui demandait-il, souriant de reconnaissance.




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 34

Feuille de personnage
Titre: Data
Expérience: 100/500
Alter: OS
Rang D





Haru Sasaki
Rang D
Ven 21 Sep - 17:01
Eh merde. Pour le coup, le “brillant inventeur” se sentait un peu plus comme un “stupide bricoleur”. En même temps, comment aurait-il pu savoir que le gamin avait 15 ans? 15 ans, c’était plus un gamin donc, ils avaient le même âge! Mais il était si… petit? Enfantin? Gamin quoi! Un alter qui le fait rester jeune? Haru n’était pas en position de juger si c’était la vérité ou si l’autre le faisait marcher, mais il décida de lui laisser le bénéfice du doute et lui octroya une promotion de surnom : Vieux Gamin.

Le Vieux Gamin lui posa ensuite certaines questions concernant le cadeau qu’il venait de lui faire, des spécificités concernant la vitesse maximum, hauteur, réaction face à la météo… Toutes des questions très pertinentes auxquels l’ingénieur n’avait pas nécessairement de réponse, puisque le premier essai terrain était celui d’aujourd’hui…

-En théorie, tu devrais être bon pour monter à environ 5 mètres et allez à une vitesse de 40… Disons 30 kilomètres/heure… Au delà de ça, je ne peux rien te garantir quant à la perte de stabilité possible… Pour ce qui est du vent, tu devras malheureusement faire tes propres tests, aujourd’hui était mon premier test terrain...

Aussi bien être honnête après tout, si l’autre avait un accident, il serait responsable, alors il se devait de le sensibiliser aux risques encourus… Quand il lui demanda son nom, Haru s’appréta à simplement le lui donner, puis pensa qu’il avait encore mieux. Il sorti de sa poche une petite carte un peu pliée sur laquelle ont pouvait lire:

Citation :
Haru Sasaki
Ingénieur Junior - Yuei
888-888-8888

Au dos de la même carte se trouvait un logo qui semblait être une sorte de HS stylisé. Si en classe héroïque, on leur demandait un costume, en classe assistance, on leur demandait une carte d’affaire. Moins stylé, mais tout de même efficace. Le même HS se trouvait sous la planche. Haru ignorait si l’autre l’avait remarqué, mais ça ferait pour une belle surprise le jour où il le verrait!

-Haru Sasaki, n’hésite pas à me téléphoner au besoin, mon portable est toujours au proche!

Très proche même. Trop proche parfois.

-Et toi, tu es étudiant, ga…? Vieux ga…? Quel est ton nom au fait?

Plus sécuritaire, pour ne pas choquer l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 175/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Lun 24 Sep - 21:35
Hauteur : 5 mètres. Vitesse : 30 kilomètres/heure. Telles seraient les limites maximales afin de garantir un bon fonctionnement de l’engin. Mais comme il le dit, puisque c’étaient ses premiers tests, il faudra vérifier soi-même ce que ce petit bijou avait réellement dans le ventre. En tout cas c’était honnête, très honnête même. Il alternera entre ça et sa planche actuelle, en fonction des envies.

Le jeune ingénieur lui sortit alors une sorte de carte de visite. Vrai que c’est pratique ça… Yuei ? Oh ! Le monde était petit. Mais pas vraiment en même temps, cette école était bien réputée pour sa filière d’assistance de qualité. Contrairement à Shiketsu, elle formait le reste de l’environnement qui gravite autour des héros. Croiser un étudiant Yuei ici était une coïncidence, mais qu’un tel homme soit de cette école, après avoir vu ces travaux, ça l’était moins. Léo examinait la carte, ainsi que le verso, par curiosité. Wah, il avait déjà un logo, prêt à s’engager dans le monde professionnel et avoir sa propre entreprise ! Il ne se projetait pas encore si loin, lui. Enfin si, il voulait travailler avec son père, mais à côté de ce Haru, il avait le sentiment d’avoir un avenir bien plus flou, d’être pour le moment moins préparé. Il se contentait encore tranquillement de suivre sa formation héroïque. En tout cas il était à sa disposition pour quoi que ce soit, c’était parfait.

La balle de la question fut renvoyée au garçon aux cheveux verts. Et en double. Mais pourquoi vieux ? Passons… Bref de toute façon ils sont destinés à travailler ensemble plus tard, non ? Ce n’était pas un mal de faire connaissance, et cela ferait également office d’un premier contact avec l’école dans laquelle il voulait entrer ! Il le jalousait un peu, mais en même temps la concurrence n’était pas la même pour les scientifiques. Plus dure ou moins dure ? Il ne le savait pas. Shiketsu ne proposait que de former des héros, mais il y avait certainement des écoles qui formaient uniquement des assistants. Léo ne s’était jamais posé la question, il en ignorait donc la réponse. Mais il supposait.

« Enchanté, je m’appelle Léo ! Je suis étudiant héros moi, à l’académie de Shiketsu. »

Pratique comme premier contact, en espérant que tout ça se passe bien entre eux. Une relation intéressante à entretenir !
Le léger blanc qui vint permit au jeune garçon de réfléchir un instant à ses obligations de la journée, avant qu’il n’ait un flash.

« Mince, j’avais oublié que je devais faire les courses pour ma ptite sœur ! Je vais devoir écourter la conversation… merci beaucoup en tout cas, Haru ! On se reverra sûrement ! »

Cette conversation fut de type très écourtée. Ça faisait presque malpoli… Il avait zappé les médoc’ de Lucie, ce con. Elle n’est pas dans le meilleur des états en ce moment, son organisme était un peu faible. Mais bref, il saisit sa nouvelle planche sous le bras, puis partit sur celle avec laquelle il était venu, en saluant banalement l’ingénieur de la main.



Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Parc-
Sauter vers: