:: LE MANUEL DU FUTUR HÉROS :: ADMISSIONS ET INSCRIPTIONS :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Melody [100%]

avatar

Feuille de personnage
Titre: Stille Tod
Expérience: 0/0
Alter: Schlange
Rang D





Melody Snicket
Rang D
Mer 13 Sep - 1:19
STILLE TOD
"On sait qu'on a trouvé quelqu'un de spécial quand on peut la boucler et partager un silence agréable."
Snicket Melody
Alter
Schlange Cet alter donne la capacité de maîtriser le poison. Il peut donc sécréter différents types de poison qu'il peut transmettre par morsure ou par voie orale. Cependant son utilisation impose plusieurs contraintes : Le porteur de l'alter doit connaître la composition exacte du poison qu'il veut sécréter et, sans entraînement il est impossible pour lui de maîtriser la dose de poison diffusée par voie orale rendant l'utilisation de celui-ci très dangereux. Des modifications corporelles existent et les cas sont différents, on distingue souvent une modification des crocs, de la langue et des yeux. Il arrive aussi à certains d'avoir des mimiques ou des réactions similaires au serpent, le sang du porteur est aussi composé de poison, rendant les remèdes naturels potentiellement néfaste pour son corps.
Informations sur le personnage


  • NOM : Snicket.
  • PRENOM : Melody.
  • TITRE : "Stille Tod".
  • AGE : 16
  • NATIONNALITE : Japon, Père originaire d'Allemagne.
  • GROUPE : Etudiante à Yuei.
  • RANG : Je me fie aux admins

Contenu 1
Contenu 2
Contenu 3
Contenu 4
Description physique
Melody est une jeune fille albinos mesurant 1m63 et pesant 43kg. Elle porte différents style de vêtements. En dehors de l'uniforme scolaire habituel, elle a tendance à porter une chemise blanche avec une veste noire par dessus. Ses cheveux ou son cou sont ornés d'un casque de couleur rouge, le câble de celui-ci est de couleur jaune, et est souvent relié à une de ses poches où se cache son téléphone, qui lui sers majoritairement à écouter de la musique où recevoir des appels. Au vu de son mutisme, si vous recevez un coup de fil de sa part, c'est qu'il doit s'agir d'une urgence. Mais bon, revenons à la description physique. Elle possède souvent une jupe rappellant beaucoup les jupes écossaises. Pour acompagner celle-ci, elle mets des collants avec des motifs divers et variés. Elle aime bien ce qui est à motifs et à couleurs et essaie souvent de faire des choses avec. Même si vous ne la verrez jamais porter de rose où de couleur fluorescentes, car après tout, elle a aussi ses limites.

Schlange, son alter lui apporte tout de même quelque modifications au niveau de son visage qui sont surtout flagrantes lorsqu'elle ouvre la bouche : Une langue et des crocs de serpent. Et de ce fait, vous la verrez très rarement sourire à pleine dents ou même tirer la langue, elle montre cet aspect de sa personne qu'à très peu de monde. Si vous avez vu ces détails, c'est forcément que vous avez du l'énerver où la mettre dans une mauvaise situation.

Une cicatrice est visible au niveau de son cou : Une morsure de serpent. Lorsqu'on regarde la forme de ces crocs nous pouvons constater la similitude avec les personnes qui possèdent un alter identique où similaire à Schlange. Cette morsure est généralement cachée par le casque lorsqu'elle ne l'a pas sur les oreilles.Vu qu'elle le garde quasiment tout le temps autour de son cou pour le couvrir un minimum, seules les personnes très proches d'elles peuvent distinguer clairement cette cicatrice.
Description morale


Si vous adressez la parole à Melody, vous risquez de vous retrouver sans arrêt face au même problème : Le silence. Atteinte de mutisme, notre demoiselle communique uniquement par la langue des signes et je vous conseillerais de ne surtout pas lui donner un papier et un crayon pour qu'elle t'écrive ce qu'elle voulais vous dire : Cela a surtout tendance à l'énerver. Elle pars du principe que les paroles s'envolent et que les écrits restent, de ce fait elle ne comprends pas pourquoi seules ses paroles devraient rester gravées et non celles de son interlocuteur.
Connaître la langue des signes n'aide pas spécialement non plus, elle demeurera toujours très renfermée sur elle même et ne parlera vraiment que si c'est indispensable pour elle.

Beaucoup de sujets lui sont sensibles, le cas de son frère par exemple. Connu en tant que vilain avec des objectifs inconus, parlez de lui sans qu'elle mette la conversation au tapis et vous aurez neuf chances sur dix qu'elle mette un casque et augmente le volume de la musique au maximum. Généralement, elle refuse d'en entendre parler.

Hors de tout ça, elle peux rester très gentille prête à aider dans le besoin, après tout, elle cherche tout de même à devenir une héroïne, elle ne sais pas si se lancer dans cette voie l'aidera mais elle tente malgré tout de faire de son mieux. Appelez à l'aide et elle sera présente. Semez le trouble autour de vous, elle essaiera de vous arrêter comme elle peux, même si les événement la dépasse totalement et ce, sans vouloir de louanges ni de remerciement, pour elle, on ne devrait pas être payé pour ça.

Il est difficile de cerner notre demoiselle en terme de goût et de couleurs, il y a cependant une chose qui est sûr et certains : Son alter lui donne un point faîble qui a tendance à l'effrayer. Si vous voulez la mettre dans une situation d'angoisse il suffit juste de l'attraper par le coup ou de l'étrangler, cela a tendance à la tétaniser, et ce, même quelque temps après l'avoir relâchée. Bien entendu, d'autres raisons que le fait que son cou soit un point faible font que ceci la terrorise, mais pour savoir le pourquoi du comment, il faut se pencher sur son passé.

Si Melody devait être résumée en une phrase : C'est une fille muette, qui communique que très peu mais cherche tout de même à faire le bien autour d'elle. Elle a beaucoup de défauts, mais ceux qui la connaîssent et qui arrivent à être amis avec se rendent compte que derrière ce qui peut ressembler à une armoire à glace se cache quelqu'un de bien.
Histoire

Beaucoup de personne essaient de comprendre ce qu'il s'est passé dans ma famille depuis que mon frère et moi sommes nés. Beaucoup de versions divergent du coup, il me semble préférabe que j'en parle de moi même, sans parler des détails inutile comme nos Alters qu'on a dans notre famille. On est une famille qui maîtrise le poison, certains sont des serpents, point.

Le problème principal qu'on avait, c'était notre Père, Ludwig Snicket si vous avez besoin d'un nom. Un Connard pourri jusqu'à l'os si vous voulez savoir mon avis. Celui-ci n'avais rien d'aimable et je me demande toujours pourquoi ma mère à épousée quelqu'un comme lui, selon ma théorie elle n'avais pas le choix mais bon, ce n'est qu'un détail. Ce qui nous avait causé souvent des ennuis, c'est le fait que depuis longtemps il fréquentais le camp des "vilains", ceux qui foutent la merde partout et qui fait que les héros sont là maintenant. Et la capacité de sécréter du poison, c'est quelque chose de redoutable tout comme le feu même mais un incendie ça s'éteint et l'homme est en danger que si il se retrouve au milieu. Le poison c'est encore plus traître sachant que nous avons la capacité de le créer et de choisir ses vertues. Alors imaginez un peu, vous choisissez de faire un poison très néfaste, tiens, le cyanure par exemple. Il suffit qu'on le sécrète à l'étât gazeux sous forme de cyanure d'hydrogène et qu'on le déverse partout pour provoquer un blocage de la respiration céllulaire. Et sur certains lieux spécifiques je ne pense pas qu'il y ait d'antidote à base de sel de cobalt soit présent sur le lieu. Après tout est une question de dosage, vu qu'on peux aller des maux de tête, des vertiges et des vomissement pour les faibles doses à une mort rapide avec des convulsions, une baisse de la tension et du rythme cardiaque pour en venir au bloquage de la respiration que je disais plus haut pour entrâiner une perte de connaissance, puis au coma, puis au décès.

Si je vous raconte tout ça, c'est parce que mon père utilisais souvent cette méthode pour arriver à ses fins sans forcément qu'on remonte jusqu'à lui. Généralement, tout ceci était fait pour dépouiller les victimes et se faire de l'argent pour vivre tranquillement. De mon côté, je ne savais pas forcément quoi dire, après tout, essayez de dire à votre parent que ce qu'il fait est mal alors qu'il fréquente le domaine de la pègre depuis un bail, on va voir si il va vous répondre "Oh oui tu a raison, c'est pas bien, arrêtons tout". A moins de vivre dans un monde de bisounours ce cas de figure est impossible.

J'étais littéralement le cul entre deux chaises. D'un côté, ma mère essayais de m'éduquer comme une personne normale, gentille et tout en me disant que ça ne sers à rien de faire ce que mon père fais. Elle voulais qu'au moins un des membres de la famille puisse s'en sortir et ce n'est pas mon frère qui peux être en capacité de le faire, lui qui avait déjà suivi les traces du père pour une raison que j'ignore encore. De l'autre côté, mon père voulait que je serve ses intérets, que je me serve de mon alter pour servir ses intérets. Inutile de dire que je ne voulais pas me servir d'un alter comme celui-ci. D'un côté, j'en avais peur, et de l'autre côté je n'en avais pas la maîtrise. Je me souviens de la première fois que celui-ci s'est activé involontairement j'étais au collège (oui c'est assez récent, mais je n'ai jamais voulu me servir de mon alter pour être franche) et sans le vouloir j'ai fini par sécréter dans toute l'école de l'Opium endormant ainsi ma classe. C'est ma mère, capable de dissiper le poison avec son Alter qui a été obligée de donner un coup de main pour réparer les dégâts.

Lorsque mon père a appris ça, il était assez content, pensant que tout était fait de manière volontaire il pensais que je n'étais pas une cause perdue et que je pourrais servir également ses intérêts. Il décida de m'emmener avec mon frère faire une de ses fourberies habituelles une nuit. Je devais juste me contenter de faire comme j'avais fait en cours par accident pour endormir une zone du quartier, mon père et mon frère faisaient pareil. L'intérêt d'être trois devait permettre d'étendre la zone d'effet. Sauf que, trop effrayée pour utiliser mon alter à nouveau, je décidais de détaler en tentant de dénoncer les agissement des deux autres. Depuis que je suis née, je suis en constance dans cet univers que je n'ai pas choisie et ma mère se retrouve obligée de la fermer par rapport à ce qu'il se passe à chaque fois tout en étant effrayée du fort caractère du père. Si il y avait moyen d'intervenir pour qu'il se fasse attraper autant que ce soit maintenant.

J'ai courue dans tout le quartier, certaines personnes qui se trouvaient à l'extérieur commençaient à avoir des symptômes de somnollence, ceux qui se trouvaient dans les maisons ne devaient pas être touchées, j'espèrais pouvoir attendre le poste de police rapidement mais, par manque d'endurence, mon père finit par me rattraper. Il fini par m'attraper par le cou et à me traîner jusqu'à la maison en passant uniquement par les ruelles, comme ça aucun témoin pour cet acte de violence envers sa gamine, CONNARD... Pardon, c'est sorti tout seul. Du coup, permettez moi d'ajouter un petit détail : Le cou, c'est un peu un énorme point faible pour moi, je ne sais pas si c'est du à l'alter ou non, mais dès qu'on m'attrape par celui-ci, mon corps le réponds plus. Ce qui explique pourquoi j'ai été attrapée ainci. Maintenant fermons cette parenthèse et voyons la suite.

Une fois de retour à la maison, il me jeta contre un mur et me demanda d'un air fort mécontent ce qui m'a prise de faire ça, sans broncher je me servais de mes signes pour lui sortir "Parce que tu ne mérites pas d'être libre. Les autres ont peut être peur de te le dire en face, mais moi je ne compte pas me défiler". J'avais même sortie mes crocs, comme si que ça allait l'intimider.... au moins j'essayais de faire ce que ma mère aurait du essayer de faire depuis des lustres. La seule chose que je n'avais pas prévue, c'était que mon frère avait réélement décidé de se mettre du côté de mon père, vu qu'il a été le premier à se jeter sur moi.

Je me retrouvais à me battre sérieusement contre mon frère. Je ne savais pas ce que mon père avait pu lui mettre dans la tête, mais je m'attendais pas DU TOUT à devoir limite me battre à mort contre lui. C'est simple, étant donné qu'on maîtrise tout les deux le poison et qu'on y résiste, la seule chose qui allait faire la différence, c'était la force de frappe et les morsures. Je ne raconterais pas tout les détails de cet affrontement, même maintenant j'ai du mal à me faire au fait que j'étais limite en train de m'entretuer avec mon frère, que mon père était en train de ricaner en regardant la scène et que ma mère restait à ne rien faire comme si qu'elle avait trop peur pour intervenir.

Résultat du match : Je lui ait enfoncé un de mes crocs dans son oeil et il s'arrêta là. Je ne sais toujours pas pourquoi il s'est battu comme ça contre moi et toujours pas pourquoi j'ai du lui crever l'oeil pour qu'il s'arrête. Ce qui n'était pas cool c'était la réaction du père. Furieux, Prêt à aussi m'en foutre une parce que j'ai abimé son meilleur jouet comme je le dit si bien. Avant même d'avoir le temps de dire ouf, il m'attrapa à nouveau par le cou, mais cette fois-ci, avec ses crocs. J'étais morte de peur, et je savais qu'il avait juste à refermer les crocs brusquement pour que je ne sois plus de ce monde. Je sentais une très forte douleur puis, d'un coup, plus rien. J'ouvrais les yeux afin de voir ce qu'il se passait et j'aperçut ma mère, un marteau à la main. Celle-ci s'en était servie pour assomer mon connard de père. La suite, je ne sais pas vraiment, j'ai perdue connaissance peu après et je me suis retrouvée aux urgences. Tout ce que je sais c'est que mon frère s'est enfui quand j'étais évanouie et que ma mère aurait finie par tuer mon père de sang froid.

J'expliquais tout ce que je savais, et ce qu'il s'est passé auprès des autorités pour essayer de plaider en la faveur de ma mère. Mais cela ne suffisait pas, on vit dans un monde où on a tous des capacités diverses et variées, et on a pas le droit de se défendre seul lorsqu'on est en danger et d'attendre les héros ? Dégueulasse. Au final, je ne vais pas pouvoir revoir ma mère de sitôt. Mais ce n'est pas ce qui inquiétais les autorités. Je me retrouvais auprès d'eux pendant quelque temps. Plus de famille, plus d'endroit où vivre, et vu des antécédents de la famille, ils ont peur que je finisse comme eux. Après tout, vu que mon frère est en cavale et qu'il était prêt à suivre les traces de mon père, il serait capable de tenter de m'emmener avec lui. Et si c'était le cas, il y a des risques que j'accepte ne serais-ce que pour avoir des réponses et donc d'aller dans la mauvaise voie.

Je n'avais jamais vraiment réfléchie à un avenir, et c'était bientôt le moment pour moi de rejoindre un lycée, je n'avais faite aucune demande. Mais l'état était prêt à en faire une pour moi on dirait. A les entendre parler ils auraient fait demande d'admission par recommendation pour que je rejoigne l'académie Yuei afin d'être assez bien encadrée pour ne pas mal tourner. "Si tu rejoins la filière Héroïque, tu pourra te rendre compte que ton alter est capable de faire le bien autour de toi, et qui sait, peut être que tu pourra arrêter ton frère en tant qu'héroïne pour avoir tes réponses au lieu de suivre sa voie, tu dois avant tout penser à ton avenir plutôt qu'à ton passé. Je sais que choisir ton avenir à ta place peut paraître compliqué, mais crois-moi, c'est le meilleur choix". Ceci est la dernière chose qu'on m'ait dite avant qu'ils en ait fini avec moi et que je sorte de l'hopital.

Je me suis retrouvée placée en foyer en attendant de savoir comment se découlerais le dossier et la demande d'admission. En attendant, je me renseignais sur l'académie en elle même et sur le fait d'être héros. Je n'avais jamais osée me pencher sur ça au vu de ce que faisait mon père mais c'est vrai qu'apprendre à faire le bien avec mon alter pourrait me permettre de l'assumer. Mais bon, on verra bien si je suis prise ou non. Si ce n'est pas le cas, je tenterais de retrouver mon frère, juste pour qu'il réponde à mes questions.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Titre: Mt. Lady
Expérience: 0/600
Alter: Gigantification
Rang B





Yu Takeyama
Rang B
Ven 22 Sep - 2:34


« Fiche Validée ! »

Admis au sein de l'Académie Yuei , au rang D


Te voilà validé(e) ! Mais avant de commencer à nous conter tes récits et aventures fascinantes avec les autres membres du forum, il va te falloir :



-Recenser ton avatar. (Ici.)

-Faire une fiche technique. (Ici.)


Encore bienvenue et bonne aventure à toi sur notre forum !


«Plus Ultra !»


Codage par Saphira pour EPICODE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: LE MANUEL DU FUTUR HÉROS :: ADMISSIONS ET INSCRIPTIONS :: Fiches validées-
Sauter vers: