:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Yuei Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il est bon de parler, et meilleur de se taire. [Melody]

avatar
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Ven 18 Mai - 20:11
"Vous pouvez vous estimer chanceuse d’avoir une bonne constitution, jeune fille, sinon vous vous seriez évanouie avant d’arriver jusqu’ici."

Recovery Girl avait fourni à la jeune brebis un contrepoison. La supposition d’Aslinn était juste : les griffes de Melody étaient bel et bien imbibées du même poison que celui qu’elle avait lâché sur le terrain au début de leur combat. C’était redoutable comme alter. L’Irlandaise espérait ne pas avoir à affronter à nouveau le Serpent un jour.

"Merci beaucoup madame."

Elle se leva du lit de l’infirmerie. Quelques bandages avaient été appliqués en-dessous de sa tenue de sport, mais l’habit déchiré laissait deviner qu’elle s’était pris un mauvais coup. Dommage que Yuei ne fournisse qu’une seule tenue par élève, pensait-elle.

Quand elle quitta l’infirmerie, Aslinn se dirigea d’abord vers les gradins avant de faire demi-tour. Elle se sentait mal par rapport à Melody. Non pas qu’elle regrette sa victoire mais… Gagner en rendant triste quelqu’un, était-ce vraiment gagner ? Quel genre de héros faisait pleurer autrui ? Pas le genre qu’elle aspirait à devenir en tout cas. Elle raterai probablement le match suivant et, par extension, l’occasion d’en apprendre plus sur son éventuel adversaire, ce qui la désavantagerai par rapport à son propre match du second tour mais… De toute façon elle ne pourrait pas se battre correctement avec des regrets sur le cœur. Elle fit donc le tour du stade depuis l’intérieur pour rejoindre les gradins du côté de Yuei.

L’albinos n’était pas dans les gradins avec ses autres camarades de Yuei. En réalisant cela, Aslinn accéléra le pas. Elle espérait que Melody ne soit pas partie du stade après sa défaite. Elle prit la direction du vestiaire des filles de Yuei, en espérant y trouver l’albinos.

Bingo. Melody était assise sur un banc, le dos tourné à l'entrée des vestiaires. Elle était seule. Aslinn s'approcha en silence et s'arrêta à environ deux pas d'elle. Elle ne voulait pas la surprendre. Elle prit la parole, d'une voix qui se voulait douce mais dont les tremblements trahissaient la nervosité.

"Snicket ?"


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 94

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Ven 18 Mai - 20:47
Melody s'était rendue dans son vestiaire, déçue du résultat du match, de sa performance, elle s'attendais à ce qu'elle essuie une défaite de plus, mais pour une fois, elle avait ressenti comme un espoir de enfin réussir quelque chose. Quand cette étincelle jaillit celle-ci génère souvent une flamme ardente qui a tendance à galvaniser les personnes. Mais elle peut également avoir l'effet inverse et tirer les gens vers le bas. C'est ce qui arrivait à notre jeune demoiselle.

Il est très souvent difficile de savoir ce qu'il se passe dans sa tête, au point à ce qu'elle reste même pour moi une énigme. Mais ce qui est certain c'est que nombreuses de ses pensées étaient négatives et à l'heure actuelle, elle était sur le point de craquer. "Ce n'était qu'un combat" beaucoup de gens pouvaient se dire, et elle aussi au début, quelque chose sans enjeux comme tout les autres combats où épreuves qu'elle a pu faire pendant ses cours. Mais ce simple combat était aussi une manière pour elle de se prouver qu'elle pouvait aller de l'avant. Et avancer plus loin.

Elle restait là assise perdue dans ses pensées à se demander ce qu'elle faisait encore ici, jusqu'à entendre une voix lui adresser la parole. Une voix qu'elle avait entendue peu de temps auparavant, c'était celle d'Aslinn, cette très charmante demoiselle avec qui elle a du combattre. Elle frotta son visage avant de la regarder. Au vu de son visage, on pouvait facilement se rendre compte qu'elle n'avait pas encore pris la peine de se rendre à l'infirmerie mais bon, pour elle, ce n'était qu'un point de détail.

La présence d'Aslinn l'étonnait, mais au lieu de se faire trente six mille films dans sa tête, elle préférait lui demander directement. Elle commença donc à lui demander dans la langue des signes avant de se rendre compte qu'Aslinn ne comprennait peut être pas la langue. En temps normal, elle s'en ficherait et se braquerais si la perosnne ne comprendrait pas, mais, là elle fit l'effort de sortir un calepin et un crayon et d'écrire directement ce qu'elle voulais dire. Peut être que le besoin de parler se faisait ressentir, qui sait

-"Tu n'es pas en train de te préparer pour la suite ? Si tu veux mon avis, tu devrais ne pas t'inquiéter pour moi et regarder les prochains matchs."

Après Melody restait tout de même assez distante comme à son habitude. On ne change pas les vieilles habitudes si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Ven 18 Mai - 23:54
Quand Melody se tourna vers elle, Aslinn eut un petit frisson en apercevant son visage : sa joue droite était encore rouge à cause du coup de pied qu'elle lui avait donné. Sur sa peau blanche, cela ressortait particulièrement. L’Irlandaise s’en voulait encore plus, maintenant. Alors qu’elle s’apprêtait à prendre la parole, Melody se mit à faire des gestes, sans dire un mot.

Bon sang elle est muette ! Aslinn se maudit intérieurement de ne pas être allée plus loin dans l’apprentissage de la langue des signes que le petit stage de 3 heures qu’elle avait fait au collège. Elle se souvenait encore de « A la prochaine » et « Frère » mais le reste… C’était le trou total. Et quand bien même, Melody utilisait probablement la langue des signes japonaise, qui lui était inconnue. Heureusement pour elle, l’étudiante de Yuei sortit un calepin et se mit à griffonner dessus. Alors qu’elle écrivait, Aslinn prit la résolution d’apprendre la langue des signes. Melody n’était pas seule dans son cas et si elle devait travailler en compagnie de personnes handicapées ou sauver leurs vies, il serait essentiel pour elle de comprendre cette langue. En attendant, faute de mieux, un calepin ferait l’affaire.

-"Tu n'es pas en train de te préparer pour la suite ? Si tu veux mon avis, tu devrais ne pas t'inquiéter pour moi et regarder les prochains matchs."

Elle avait raison, sur le plan stratégique c’était peut-être plus malin d’observer ses potentiels adversaires. Mais elle n’avait pas l’esprit tranquille et regarder ses camarades se faire taper dessus n’allait rien arranger. Elle demanderait à Léo de lui parler des alters qu’elle n’avait pas pu voir, dans le pire des cas.

"Je n’ai pas très envie de regarder les autres combats… J’ai bien aimé au début mais maintenant que j’ai été au milieu de l’arène… Ça m’a coupé l’envie."

Elle prit une profonde inspiration avant de continuer. Aslinn espérait de tout cœur ne pas vexer Melody avec ce qu’elle s’apprêtait à lui dire.

"J’ai été refusée à Yuei. Quand j’ai appris que mon adversaire viendrait de là-bas… J’étais contente parce que je pensais que ça me donnait une excuse en cas de défaite. Et que si je gagnais je serais quand même satisfaite… Parce que j’aurais prouvé que j’étais capable de faire quelque chose avec mon alter."

Sa gorge se serra alors qu’elle prononçait les mots « Mon alter ». Elle triturait nerveusement de ses longs doigts la laine sur ses poignets. L'Irlandaise espérait que Melody n'avait pas l'impression qu'elle profitait de son mutisme pour parler sans peur d'être interrompue.

"Je n’ai pas pensé au fait que d’autres ici voulaient aussi prouver quelque chose. Mais je t'ai vue et... Et je… Je… Je ne sais pas si c’est à cause de ça mais..."

Ses yeux dorés étaient désormais embués et elle peinait à maintenir le contact visuel avec Melody. Sa voix déraillait complètement.

"J’aimerais juste que personne ne soit triste par ma faute."

Peut-être avait-elle l'air d'une folle, à venir ainsi se confier à une quasi-inconnue. Mais elle estimait qu'elle n'avait rien à y perdre. Si elle pouvait réconforter Melody, tant mieux. Dans le pire des cas, elle passerait pour une idiote mais elle se serait au moins soulagée.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 94

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Sam 19 Mai - 0:53
Melody avait beau écouter sa camarade elle de voyait pas où elle vouait en venir exactement. Tout ce qu'elle comprennait au début, c'est que le fait d'être face à quelqu'un de Yuei lui donnerait une excuse en cas de défaite mais que la victoire la rassurerait et lui prouverait qu'elle est capable de faire quelque chose de son alter. Elle se reconnaissait plus ou moins à la fin du discours mais le début manqait de sens. Yuei était peut être une académie renommée mais cela ne veut pas dire que les personnes formées à l'intérieur sont des grands exemples capable de triompher de n'importe quel élément, d'ailleurs, Melody en est un parfait exemple.

Quoi qu'il en soit ce n'est pas ça qui la dérangea le plus dans le discours, c'est le fait qu'Aslinn avait l'air de se sentir coupable de sa victoire. Melody savait très bien qu'elle n'y était pour rien, le combat a été fait, elle a gagnée, point. Le fait qu'elle se soit fait de faux espoirs, c'était son problème, le sien uniquement.

Elle finissait par reprendre son calepin pour écrire sa réponse. Cela sera plus long qu'utiliser la langue des signes mais, c'était la seule manière de se faire comprendre.

-"En quoi ça serait ta faute ? On s'est battus, tu t'es montrée meilleure que moi, il n'y a rien d'autre à ajouter. Si j'ai quelqu'un à qui reprocher des choses, c'est uniquement à moi même.

Melody arracha le morceau de papier et le donna ensuite à sa camarade, histoire qu'elle n'attende pas trop entre chaque dire, cela permetait d'avoir une converstion la plus fluide possible malgré qu'une écrit et que l'autre parle.

-"Ce n'était pas la première fois que je participais à un combat avec un enjeu majeur. Mais tous ont eu le même résultat : La peur m'envahissait à chaque fois et je me retrouvais incapable de me battre à cause de la panique. J'étais tout le temps seule, sans avoir quelqu'un pour m'aider à me relever. Je me suis dite qu'essayer de gagner ce combat était une manière pour moi d'essayer de remonter la pente petit à petit. Mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Je ne peux pas te reprocher d'avoir donnée le meilleur de toi même, tu ne devrais pas te sentir coupable à cause de moi. Chacun à ses raisons de se donner à fond. Et chacun feraient mieux de rester à rêver...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Dim 20 Mai - 0:29
Melody écouta Aslinn se lamenter sans intervenir d’une quelconque façon. Quand l’Irlandaise eut fini de mettre à nu ses sentiments, l’albinos se remit à écrire. Plus elle la voyait comme ça, penchée sur son calepin, plus Alsinn s’en voulait de ne pas parler la langue des signes. C’était une culpabilité quelque peu irrationnelle, mais la brebis n’était pas vraiment dans un état d’esprit qui encourageait la pensée rationnelle. Melody arracha une page avant de la lui tendre et se remit aussitôt à écrire. Au moins elle ne semblait pas lui en vouloir par rapport à la langue des signes… A moins qu’elle ne se contente de prendre sur elle et de prétendre être à l’aise avec le calepin.

-"En quoi ça serait ta faute ? On s'est battus, tu t'es montrée meilleure que moi, il n'y a rien d'autre à ajouter. Si j'ai quelqu'un à qui reprocher des choses, c'est uniquement à moi même.



C’était… Pragmatique, comme réponse. En tout cas, ça contrastait avec l’émotion dégoulinante d’Aslinn. La dernière phrase, toutefois, ne passait pas très bien auprès du mouton. Elle aurait presque préféré qu’on en veuille à elle personnellement plutôt que de voir quelqu’un s’enfoncer ainsi dans l’autodépréciation.

Enfin… Peut-être mais… Il ne faut pas que tu t’en veuilles ! J’ai juste eu de la chance…

Elle se mordit la lèvre après avoir prononcé ces paroles. Dit comme ça, elle passait pour une fausse modeste, qui venait cracher son venin hypocrite au visage de la perdante. Mais à vrai dire, elle pensait vraiment avoir eu de la chance dans cette histoire. Si Melody avait été au courant pour son alter… Si elle n’avait pas entendu Léo… Les choses ne se seraient probablement pas déroulées ainsi. Mais elle n’eut pas le temps de s’expliquer auprès de Melody, cette dernière lui tendait déjà une nouvelle feuille.

-"Ce n'était pas la première fois que je participais à un combat avec un enjeu majeur. Mais tous ont eu le même résultat : La peur m'envahissait à chaque fois et je me retrouvais incapable de me battre à cause de la panique. J'étais tout le temps seule, sans avoir quelqu'un pour m'aider à me relever. Je me suis dite qu'essayer de gagner ce combat était une manière pour moi d'essayer de remonter la pente petit à petit. Mais cela n'a pas eu l'effet escompté. Je ne peux pas te reprocher d'avoir donnée le meilleur de toi même, tu ne devrais pas te sentir coupable à cause de moi. Chacun à ses raisons de se donner à fond. Et chacun feraient mieux de rester à rêver...



Aussitôt après avoir achevé sa lecture, Aslinn leva le nez du papier, en sursautant presque, et s’adressa à Melody, d’un ton mi-surpris mi-attristé :

Il ne faut pas dire ça !

Oups, j’ai peut-être parlé un peu fort. On aurait pu clairement l’entendre depuis le couloir. Aslinn rougit légèrement tout en dissimulant nerveusement sa bouche avec le papier. Elle qui était au bord des larmes quelques instants plus tôt, elle avait comme oublié sa propre tristesse en lisant les propos de Melody. C’était désormais la mélancolie d’une autre qui l’affectait. Une poignée de secondes passa avant qu’elle ne reprenne la parole. Plus doucement cette fois.

"Je ne sais pas ce qui s’est passé avant mais… J’ai vu des élèves de Yuei dans les gradins. Ils criaient ton nom. Alors je pense… Qu’aujourd’hui au moins, tu n’est plus seule."


Bon sang, Aslinn, mêle-toi de tes affaires ! Elle prenait un risque à s’immiscer ainsi dans la vie de Melody. Elle était venue ici pour mettre les choses à plat et lui remonter le moral, elle préférait autant ne pas l’énerver en disant des choses qu’il ne fallait pas. Mais c’était trop tard, elle était lancée. Autant y aller à fond. Et advienne que pourra.

"Et puis… Je ne pense pas qu’on puisse parler d’enjeu majeur. Je veux dire, c’est juste un tournoi stupide pour célébrer « l’amitié entre les écoles », on n’a rien à y gagner…"

Une idée lui traversa l’esprit alors qu’elle évoquait ce dernier point. C’était peut-être sa dernière chance de tirer Melody de son chagrin.

"Rien… Sauf peut-être…"

Elle tendit sa main droite, ouverte,vers l’albinos. Sa voix s’était faite plus basse, plus hésitante.

"… une amitié entre nous ?"

Here goes nothing.


J'écris en #ff00cc.


Dernière édition par Aslinn Mc Megido le Lun 21 Mai - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 94

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Dim 20 Mai - 3:40
Quelque remarques sorties par Aslinn n'eurent aucun effet sur Melody, le fait de se dire que cette victoire ait eu lieu sur un coup de chance, c'était totalement faux. Elle préférait dire que c'était avant tout une question de compétence, étant donné que, la chance n'était jamais de son côté, se dire qu'elle n'existe pas était une manière au début de la rassurer, avant qu'elle se rendit compte que même ses compétences ne suffisaient pas à réussir.

Refusant d'entendre d'avantage de remarques, elle commença a écrire un mot pour lui demander de partir.. Jusqu'à ce qu'elle entendit la suite des dires de la brebie. "J'ai vu des élèves dans les gradins qui criaient ton nom, je pense qu'aujourd'hui au moins tu n'est plus seule." Elle griffona ce qu'elle commençait à écrire avant de se mettre à trembler en restant figée devant sa feuille, la suite du discours n'avait pas de sens non plus à son goût. En vrai, elle ne savais pas du tout quoi penser.

Il est vrai qu'il n'y avait aucun réel enjeux majeur, que c'était un tournoi pour célébrer une "Amitié" entre école et que personne n'avait rien à y gagner. Mais il était invraisemblable pour notre albinos d'y gagner une amitié, ou même que quelqu'un lui propose ça. Elle se mit à démarrer au quart de tour pour se mettre à écrire, tout aussi crispée et tremblottante.

-"Qui aurait eu envie de me soutenir ? Franchement ? Depuis le début de l'année, je n'ai "adressé la parole" qu'à très peu de personne, tout le temps avec mon casque sur les oreilles à éviter les gens. Je n'ai jamais su me sociabiliser et j'ai jamais non plu eu l'envie ou le courage de faire des efforts pour m'intégrer. Pourquoi eux en feraient alors que je n'en fais pas ?

Je ne pense pas être le genre de personne avec qui les gens ont envie de se lier d'amitié. Je n'ai pas envie non plus d'être prise de pitié. Tu es très gentille, mais je pense que tu peux te faire meilleure amie

Là était tout le problème de notre chère amie, à force de se rabaisser et de rester dans la spirale de l'échec, elle s'enfonçait encore et encore, même quand des personnes sont là pour lui tendre là main, son pessimisme faisait qu'elle préférait qu'ils fassent autre chose que l'aider, en prenant elle même son cas comme désespéré. Elle ne se rendais pas compte que des gens étaient prêts à lui tendre la main, et lui faire voir la vie d'un autre point de vue. Lui montrer qu'elle n'était pas obligée de trouver refuge dans son casque et d'entraver toute relation avec les autres. En réalité, elle était restée seule bien trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Dim 20 Mai - 4:53
Merde. Pas besoin d’avoir suivi des études en psychologie pour constater que Melody avait mal pris la proposition d’Aslinn. La mutique écrivait frénétiquement, toute tremblante. Pendant tout le temps qu’elle rédigeait, l’Irlandaise était figée par la peur. La peur d’avoir échoué, d’avoir dit quelque chose qu’il ne fallait pas. La peur d’avoir elle-même bloqué son accès à l’amitié d’une autre. Quand enfin, elle lui tendit la feuille, Aslinn s’en saisit lentement du bout de ses doigts fins tremblants.

Elle lut le plus rapidement possible, de sorte à ne pas faire attendre Melody, mais prit tout de même la peine de relire une deuxième fois le message, de sorte à être certaine de ne rien interpréter de travers. Heureusement pour elle, Aslinn était une très bonne lectrice, qui finit ses deux lectures très prestement. Une tristesse encore plus profonde se saisit alors d’elle. La situation de Melody était encore plus grave que ce qu’elle imaginait. D’un côté, cela lui donnait encore plus envie de l’aider, d’être une épaule sur laquelle s’appuyer. De l’autre côté, elle avait du mal à voir comment faire. Quand son petit frère était triste, elle le serrait dans ses bras, mais bien évidemment ce n’était pas comparable. Elle avait affaire à une adolescente muette qui semblait avoir vécu une vie bien dure, pas à un petit garçon qui avait un coup de cafard.

Elle devait faire un choix, et vite. Partir en s’excusant pour le dérangement ? Ou rester encore un peu et risquer de vraiment mettre en colère l’albinos ? A vrai dire, Aslinn n’aimait aucune de ces deux alternatives. Il devait y avoir un moyen d’accomplir son objectif initial. C’était sa dernière chance. Elle se fit intérieurement la promesse de quitter les lieux et de rejoindre les gradins si cette ultime tentative n’aboutissait pas. Elle repensa à la fin du texte de Melody. "Je n'ai pas envie non plus d'être prise en pitié. Tu es très gentille, mais je pense que tu peux te faire meilleure amie."

"Tu te méprends… Je n’ai pas pitié de toi. Au contraire, je te trouve plutôt admirable. C’est pour ça que j’ai envie de devenir ton amie. Et… Je ne classe pas les gens par ordre de « qualité », encore moins mes amies. Et de toute façon…"

Elle était un peu réticente à dire la suite de sa phrase. Nerveusement, elle se gratta l’arrière du crâne et détourna son regard doré, de sorte qu’elle regardait les pieds de l’albinos.

"… Je n’ai jamais eu d’amie avant. De vraie."

Elle ne mentait pas. Bien sûr, elle avait fait partie de cercles de camarades au cours de sa scolarité. Mais elle avait toujours été mise à l’écart d’une manière où d’une autre, de par l’étrangeté de son attitude absente et de par la gêne que suscitait l’évocation de son projet d’avenir. Quand elle quitta le collège, la section « Contacts » de son portable ne contenait que ses parents et une poignée de numéros d’urgence. Le lycée était l’occasion pour elle de repartir de zéro et de forger de vraies relations. Et elle était bien décidée à ne pas faire des établissements rivaux une barrière qui se tiendrait entre elle et de potentielles rencontres.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 94

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Dim 20 Mai - 15:16
Melody se méprenait bel et bien en disant qu'on pouvait se faire meilleure amie qu'elle, elle ne s'en rendait pas compte du fait que ça fait pas mal de temps qu'elle n'a pas souri ou pris le temps de rire avec les gens mais au fond elle pouvait se sociabiliser, après tout, elle s'était déjà liée d'amitié par le passé avec d'autres personnes. Elle serait capable de le refaire.

La dernière remarque d'Aslinn eut un petit impact sur notre Albinos. Des remarques comme ça étaient souvent faites juste comme ça pour se porter un quelconque intérêt. Les gens qui se disent sans vrai amis sont souvent seuls et entâment ce cercle vicieux qui conduisent à la solitude et à la déprime. Le fait qu'elle se plaignait ne faisait que en remettre une couche et limite faire culpabiliser quelqu'un qui à la base n'est pas venu pour ça. Une personne qui était juste venue lui tendre la main, et qui ne voulait pas se sentir mal à cause d'elle. Elle lui écrivit donc encore un message

-"Si tu le souhaite, je peux essayer d'être ton amie. Je dis essayer car je sais qu'au fond, il faut que je fasse des efforts et que je m'intègre à d'autre gens si je veux remonter. Mais derrière, je ne suis pas sûre d'être le genre de personnes qu'on apprécie de cotoyer sur le long terme

En réalité, elle ne voulait pas qu'Aslinn soit seule comme elle, quitte à ce que ce soit elle qui lui tienne compagnie jusqu'à ce qu'elle trouve mieux. Elle ne se rendait pas compte que pourant se lier d'amitié avec des gens ne ferait que l'aider dans le quotidien.

-"Au passage, désolée. A la base tu étais venue gentillement et j'ai du te mettre mal à l'aise avec mes pensées déprimantes. Un jour, je remonterait la pente.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 59

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Lun 21 Mai - 15:36
Aslinn ne put s’empêcher de sourire en entamant la lecture du nouveau message de Melody. C’était encore teint du pessimisme de la jeune fille, mais… Elle acceptait ! A cet instant précis, ce tournoi stupide était devenu rentable aux yeux de la fille bouclée. Ça valait bien le coup de se faire lacérer le torse devant tout le Japon. Elle ne se demandait même pas ce qui avait bien pu la faire changer d’avis ainsi. Une soudaine réalisation ? De la pitié en apprenant qu’elle n’avait pas eue d’amie avant ? Qu’importe, à vrai dire. L’important était de savoir ce qu’elles allaient pouvoir faire à partir de là…

"Merci… Tu verras, je vais t’aider à remonter."

Le second papier de Melody était bien plus bref. Elle le lut en un instant. Melody présentait ses excuses pour son attitude hostile et promettait de remonter la pente. Un sourire naquit sur le visage de l’Irlandaise à la lecture de ces mots.

"Tu n’as pas à t’en faire. Je suis venue ici sans prévenir et… Disons que je te remercie de ne pas m’avoir houspillée."

Aux yeux d’Aslinn, l’albinos était plus gentille qu’elle ne voulait le faire croire. Quelqu’un de réellement désagréable n’aurait pas écrit un tel message. Elle s’approcha de Melody, se pencha vers elle et, délicatement, prit sa main entre les siennes. La brebis était quelqu’un de tactile, à l’européenne, encore peu habituée aux différences entre le Japon et l’Irlande pour ce qui était de l’étiquette.

"Je te promet que tout va bien se passer et…"

"Coy Igaki, de Shiketsu, remporte la victoire !"

Hein, déjà ? La voix  tonitruante de Present Mic, clairement audible même depuis les vestiaires, fit sursauter Aslinn. Elle ne devrait pas tarder à y aller. Quand bien même elle aurait bien aimé rester ici avec sa camarade, elle avait aussi un certain devoir vis-à-vis de son établissement. Si ses professeurs remarquaient qu’elle n’observait pas les matchs… Elle préférait ne pas y penser. Une moue exaspérée apparut sur son visage.

"Je suis désolée… Je vais devoir y aller. Encore merci et…"

Elle pointa du doigt le crayon de Melody.

"Je peux ?"

Elle se saisit du calepin et se mit à écrire dessus avant de le rendre à Melody en même temps que son crayon. Elle venait d’y inscrire une suite de nombres. Elle se redressa et se dirigea vers la sortie des vestiaires, à contrecœur.

"C’est mon numéro de téléphone, envoie-moi un message quand tu pourras !"

Elle fit un petit signe de la main et adressa un grand sourire à l’albinos avant de quitter les lieux, d’un pas sautillant. Elle était venue ici le cœur lourd, avec sur les épaules un poids conséquent. Mais elle pouvait aborder le second tour avec l'esprit tranquille, maintenant qu'elle était sûre que sa victoire avait fait plus de bien que de mal.


J'écris en #ff00cc.


Dernière édition par Aslinn Mc Megido le Dim 3 Juin - 3:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 94

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Dim 3 Juin - 0:29
Melody continuais d'écouter la demoiselle avec qui elle avait décidée de tenter de se lier d'amitié en se persuadant elle aussi que tout se passera bien dans le meilleur des mondes, dans un univers où elle cesserait de se rabaisser totalement, qu'elle serait remplie d'ondes positives, que son frère ne serait pas un connard sans fin avec qui elle a du limite s'entre tuer pour sa propre survie.... Bref, imaginer un futur où il n'y aurait pas tout ces facteurs qui la rendent dépressive au plus haut point mais bon, ceci, c'est une autre histoire.

Les combats en parallèle avançaient assez rapidement, forçant à couper court à la conversation, Aslinn se mis donc à prendre le calepin de Melody pour y inscrire son numéro de téléphone. Elle tiqua un peu au début, détestant qu'on lui prenne le calepin entier et préférant généralement arracher une feuille et la donner, faisant en sorte à ce que personne ne puisse relire ce qu'elle avait écrit auparavant car c'est bien connu que les paroles s'envolent mais que les écrits restent, ce qui d'ailleurs fait qu'elle brûle toujours ses calepins lorsqu'ils sont plein mais bon, cela n'est pas encore le cas, rassurez vous.

Le mouton avait quitté les lieux, Melody sortit son téléphone et envoya un message au numéro indiqué afin qu'Aslinn puisse également posséder ses coordonnées. Elle ajouta un petit message "Par contre, SMS uniquement, ça semble logique" histoire d'être certaine de ne pas avoir de coup de fil auquel elle n'aurait pas son mot à dire. Suite à ça, elle se dirigea vers l'infirmerie, histoire de également recevoir les soins suite à son match du tournois.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Yuei-
Sauter vers: