:: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville :: Takane Corps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Curly Locks, Time Breaker, and Mechanoclad [PV Aslinn et Oroshine]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Dim 1 Juil - 22:16
  • Léo Oxton @LeoOxton
    Bonjour Oroshine !
    Je parlais du tournoi avec une amie de ma classe, et on était assez intéressé par les capacités des gadgets que l’on a pu voir. Malheureusement, on n’a pas de filière Assistance à Shiketsu. On a entendu parler d’étudiants de Yuei qui confectionnaient de petites inventions pour des élèves d’autres écoles. Est-ce que tu pourrais nous accorder du temps pour ça s’il-te-plait, à moi et mon amie ?

    T’as cru il y avait quelque chose ?


Dans un premier temps il s’était plaint de l’autorisation qu’avait Oroshine à utiliser ces appareils lors du combat qu’il les opposait. Mais après avoir vu aux premières loges ce que cela apportait, et en prenant du recul après le combat, cela lui semblait carrément intéressant. En tournoi, il n’en aurait pas l’autorisation bien sûr, mais tout atout est bon à prendre pour sauver la population, tant que ça ne porte pas atteinte aux autres.
Il avait discuté de tout ça avec Aslinn après le tournoi, lorsqu’ils échangeaient leur ressenti perspectif, comment ils l’avaient vécu, ce qu’ils en avaient tiré, et surtout pourquoi il y avait toujours une personne qui quittait l’arène en pleurant. Une expérience qui a apporté plus qu’il ne le pensait. Bref, il avait donc contacté Oroshine pour savoir s’ils pouvaient se rencontrer, ce dernier leur ayant donné rendez-vous dans son entreprise familial, la Takane Corp.

Entre temps, il avait réfléchi au genre d’objet qui l’intéresserait. Il avait déjà eu droit à cette « Planc’Haru’lette » qui pourrait avoir son intérêt. Éviter la criminalité avec facilité, et de manière totalement légale. Mais il fallait anticiper les cas où il devra y faire face. Et c’est ici que l’équipement entre en scène. Utiliser son alter est bien plus facilement punissable. En fonction du contexte, une simple utilisation sans avoir pour objectif de blesser quelqu’un peut être punie. Bien évidemment, si on se trimballe dans la rue avec un couteau à la main, ça ne rassure pas non plus. Mais c’est aussi pour cela qu’il imaginait un outil qui passerait sans aucun problème, et qui cacherait une arme de défense, voire d’attaque.

Avec Aslinn, ils s’étaient donnés rendez-vous devant le Kôcha Perché, ce salon dans lequel ils s’étaient rencontrés. Mais là, ce ne serait pas pour boire du thé malheureusement.
Les rues étaient toujours aussi peuplées, génial. Heureusement, la superbe chevelure de Léo était reconnaissable… s’il faisait 20 centimètres de plus. Mais bon, ça devrait suffire, ils n’étaient pas dans une convention nationale sur le manga où tout le monde était serré comme des sardines. Léo vérifiait autour de lui, mais ne voyait pas sa camarade dans les parages, elle ne devait pas être encore là, il faut dire qu’il était venu avec un peu d’avance. Il se plaça à côté de la porte de la structure tel un poteau, l’attendant patiemment.


Ma couleur : #0033FF


Dernière édition par Léo Oxton le Lun 20 Aoû - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 63

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Mer 18 Juil - 3:28
Ce n’était pas exactement le tournoi qui avait donné à Aslinn l’envie de développer ses capacités offensives. Certes, elle avait perdu face à la force brute de Coy, mais ce jour-là, elle s’était dit que sa technique suffirait à compenser, à l’avenir. Et puis elle avait rencontré l’Ombre. Et sa technique n’avait pas suffi. Même après avoir immobilisé la créature avec succès, cette dernière s’était tirée d’affaire avec un coup fourré. Certes, l’attaquer aurait été illégal. Mais l’Irlandaise ne pouvait s’empêcher de penser qu’avec un peu plus de force brute, elle aurait pu mieux s’en sortir. Quand bien même elle avait été la seule à être blessée ce jour-là (ce qui était une grande victoire en soi), elle ne pouvait plus se permettre de se rouler en boule en attendant la cavalerie comme elle l’avait fait au centre commercial.

C’était dans cette optique de combler ses faiblesses qu’elle avait donc commencé à réfléchir à de nouveaux moyens d’utiliser son alter. Après un certain temps, elle était arrivée à une conclusion… Quelque peu déplaisante, à ses yeux. Mais toutefois prévisible. Et aujourd’hui, elle s’apprêtait à partager cette conclusion à son camarade Léo ainsi qu’à Oroshine Takane, de Yuei. En voilà un qui s’était illustré au tournoi. Aslinn remercia intérieurement son ami britannique d’avoir pris l’initiative d’aller parler à l’apprenti créateur. Elle savait gérer en face-à-face, mais avait un peu de mal à aller de l’avant sur internet, elle était facilement intimidée quand elle ne pouvait pas voir le visage de son interlocuteur. Elle aurait probablement osé parler à l’autre élève de la filière assistance présent au tournoi mais… Elle rechignait à confier la conception d’un gadget à un type qui se faisait exploser tout seul.

Et la voilà donc, un dimanche matin, se dirigeant vers le Kôcha Perché pour y retrouver son camarade. Elle était vêtue très simplement, de sa veste en jean favorite (qu’elle avait eu le bon réflexe de retirer avant le combat avec l’Ombre), d’un t-shirt noir à manches courtes et d’un pantalon confortablement large. La casquette de son établissement était négligemment posée sur le dessus de ses "cheveux" bouclés. La jeune fille connut pendant quelques temps une légère appréhension du port de la casquette en public après son combat avec l’Ombre. Elle avait l’impression de porter une énorme cible sur la tête. Elle avait rapidement surmonté cette réticence : après tout, quand elle  deviendra une professionnelle, elle sera une cible mouvante en permanence. Mieux valait s’y habituer. Et puis, ce n’était pas désagréable de se faire reconnaître et saluer dans la rue. Avec ces lycées héroïques, on avait vraiment l’impression d’être déjà pros…

Ainsi perdue dans ses pensées, elle dépassa l’établissement sans faire attention et parcouru une bonne vingtaine de mètres avant de réaliser son erreur et de se retourner. Il est là ! On va pouvoir partir rapidement. En voyant ainsi Léo devant le café, elle se lamenta intérieurement de ne pas avoir le temps pour une petite tasse de thé avant de partir. Les grands sacrifices de la vie d’héroïne.

"Léo !"

Elle s’approcha d’un pas sautillant, toute souriante, de son petit camarade. En arrivant à son niveau, elle lui adressa une petite tape amicale sur l’épaule et un "How are you ?" sonore, empreint de son accent si typique. Ils se connaissaient depuis assez longtemps maintenant pour qu’elle puisse se permettre ce genre de familiarités, le temps du hochement amical de tête était révolu.

"On y va ?"

Elle était très impatiente et n’essayait pas de le cacher.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Mer 18 Juil - 16:23
La main au-dessus de ses yeux pour protéger sa vue du soleil, il faisait des mouvements de droite à gauche en boucle, scrutant la foule pour y rechercher sa camarade. Il finit par y apercevoir ces cornes atypiques surmontées de la casquette de son école et l’appela en levant la main et en l’agitant, afin de se faire remarquer dans cette foule.

« Asliiiiiiiiin ! Heeeey, Asliiiiiiiiiiiin ! »

Elle passa son chemin sans regarder. Mais… mais ? Qu’est-ce qu’elle fiche ? Elle s'est peut-être trompée sur l’adresse ? Ah non, elle faisait demi-tour comme si de rien n’était. Bon, admettons. Il souriait tandis qu’elle s’approchait, content de la revoir. Une relation des plus amicales s’étaient développée, pour Léo c’était l’une des élèves de son école avec qui il se sentait déjà le plus proche.

« Hi ~ I’m fine, glad to have this little trip with you ! »

L’attente de type poteau était terminé, ils allaient pouvoir y aller. Poing levé, celui qui était incorrectement pris comme le cadet de sa classe ouvra la marche, le visage plein de bonne humeur

« Let’s gooooo ! »

Takane Corps… il n’y était encore jamais allé, ni même passé devant. Derrière la bonne humeur qu’il montrait se cachait un petit stress. Ce n’était pas une petite entreprise quand même, et il ne connaissait pas tant le digne héritier, il espérait ne pas être paru comme un simple profiteur lors de sa requête, qui se servait du mince lien tiré avec son contact pour avoir ce qui l’arrange. Il n’était même pas étudiant Yuei, il pouvait y voir bien moins d’intérêt à l’aider lui et une inconnue. Mais inutile de sans cesse penser à cela, le rendez-vous a été pris et il a déjà retrouvé Aslinn, alors assumons jusqu’au bout. Et on ne le mangera pas. Bref, le bain de foule attend.
Pas la première fois qu’ils se retrouvent tous les deux à zigzaguer dans les files pour se frayer un chemin, se dirigeant cette fois-ci vers l’arrêt de bus le plus proche. Les bons choix d’horaires…

L’arrêt de bus n’était composé que d’un abri sur lequel était affichée l’illisible carte des transports en commun de la zone, et un panneau indiquant les lignes de bus qui passent, surmonté d’un écran affichant les cars à l’approche. Bon timing, ils n’avaient pas à attendre bien longtemps, le leur était déjà quasiment là. Le centre-ville de Musutafu était bien grand, prendre le bus n’était pas vu comme une méthode de flemmard. Et puis il l’empruntait souvent, si ce n’était déjà rien que pour aller à l’école. Et c’est ici qu’entre le pouvoir des abonnements mensuels, voire annuels.

« Bonjour ! », fit-il de sa voix enjouée, qui n’eut pour réponse qu’un hochement de tête.

Il sortit son portefeuille rapidement et en sortit sa carte pour la scanner contre la machine et partit s’asseoir vers le milieu, là où deux places adjacentes étaient libres. Et c’était parti pour la papote… Toutefois, Léo préférait qu’ils ne discutent pas de leur petite commande, pensant ça plus amusant s’ils laissaient monter un peu de suspens !




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 63

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Ven 20 Juil - 15:51
Ce fut un trajet placé sous le signe de la bonne humeur. Ils parlèrent de choses et d’autres, de l’actualité, du devoir de math auquel elle n’avait rien compris, de l’impressionnante finale du tournoi inter-écoles, du nouvel opus de Dragon Quest… Mais rien sur leurs équipements. Aslinn sentait que Léo voulait conserver une part de mystère, il était évasif à chaque mention du sujet. Tant mieux, se dit-elle. Elle n’était pas prête à avoir à l’instant cette discussion.

Ils descendirent du bus après une petite dizaine de minutes. Ils n’eurent pas besoin de chercher bien longtemps pour apercevoir l’imposante Takane Corps, qui surplombait de sa hauteur démesurée tous les immeubles des environs. La forme métallique du bâtiment se découpait nettement sur le ciel matinal. Aslinn ne put s’empêcher de lâcher un juron surpris à la vue de l’entreprise.

"Fuck off…"

Elle échangea brièvement un regard mi-impressionné mi-excité avec Léo. C’était assez surréaliste de se dire qu’un jeune homme du même âge qu’eux, voir plus jeune, habitait là-dedans. Par rapport à son logement étudiant… Non, même par rapport à sa maison au pays c’était complètement dingue.

"C’est encore plus grand vu de près…"

Aslinn n’était pas exactement quelqu’un de brillant, et ce genre de remarque complètement évidente et futile avait tendance à s’échapper de sa bouche quand elle était un tant soit peu secouée. Le duo passa les portes du bâtiment et se retrouva dans un hall d’accueil tout aussi impressionnant que l’immeuble en lui-même. Deux gardes à chaque porte, des caméras à chaque angle…

Elle retira sa casquette, intérieur oblige, avant de s’approcher de la réceptionniste.

"Excusez-nous… Mon ami et moi avons... Rendez-vous avec Oroshine Takane."

Elle espérait ne pas s’être trompée dans sa syntaxe. Et si tel était le cas, elle espérait que son fort accent lui serve d’excuse.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Ven 20 Juil - 22:44
*Bonjour Oroshine ! Je parlais du tournoi avec une amie de ma classe et on était assez intéressés par les capacités des gadgets que l’on a pu voir. Malheureusement, on n’a pas de filière Assistance à Shiketsu. On a entendu parler d’étudiants de Yuei qui confectionnaient de petites inventions pour des élèves d’autres écoles. Est-ce que tu pourrais nous accorder du temps pour ça s’il-te-plait, à moi et mon amie ?*

Depuis le jour où je l'ai reçu, j'ai relu ce message une bonne cinquantaine de fois. C'était comme ... une nouvelle énorme pour moi bien que ça ait plutôt l'air de simple business. Pour un apprenti ingénieur, le fait de recevoir des requêtes directement qui s'adressaient directement à moi était comme ... de signer avec sa première maison de disque quand on est un musicien ! J'avais déjà eu l'occasion de travailler pour le compte d'amis - notamment Nolan et Makomo pour qui j'avais confectionné de quoi leur permettre de mieux visualiser leur futur... Mais cette fois, j'avais à faire à des gens avec qui je n'étais pas aussi habitué. Et dire que le jour-J était déjà arrivé ...!  *Léo ...* Un bref flashback venait me remettre en mémoire le visage jovial presque enfantin du garçon à la tignasse verdâtre, pendant que j'essayais de mettre un visage plus féminin sur celui de sa fameuse amie. Il n'avait pas précisé de qui il s'agissait, mais les amies de mes amis sont mes amies !

C'était tout de même drôle, depuis ce tournoi, j'avais reçu tellement d'attention ... Même sur les réseaux sociaux j'avais constaté une grande hausse de mon nombre de followers, laissant présager qu'une petite mais solide fanbase commençait à se bâtir d'elle-même. Comme quoi, l'on dit que ce n'est pas facile mais faites bonne figure devant la caméra pendant un moment et voilà que l'on vous ouvrait les portes du succès ! J'étais profondément heureux ... mais également profondément stressé. A vrai dire, non seulement je n'avais pas l'habitude de recevoir des demandes personnelles, mais en plus je n'avais pas l'habitude de servir l'école rivale... Je crois que j'aurais préféré ne pas avoir
à le faire mais en même temps je n'avais pas envie de passer pour un rustre devant eux, Oxton et son amie. Pourquoi ? Eh bien parce que maintenant, they're counting on me !! Je flippe littéralement à l'idée de devoir les recevoir et m'occuper d'eux comme un vrai professionnel... Un professionnel que je ne suis pas... pas encore. Il fallait un début à tout, hein ? Le fait de penser à la carrière qui attendait patiemment que je la développe me mettait du baume au coeur, j'étais si ravi de me rendre utile et que mes talents soient appréciés au point d'être sollicités par "la concurrence" c'était un sentiment satisfaisant que de se savoir reconnu. Pas par le plus grand nombre pour le moment mais on y vient. Rome ne s'est pas faite en un jour, Londres non plus, right ?

C'était plutôt le challenge de satisfaire les besoins de personnes que je ne connais pas si bien que ça qui me mettait le plus la pression. Et s'ils n'étaient pas contents de mon travail ? Et si j'avais échoué à retranscrire le même talent que lors du tournoi ? Je ne pouvais pas perdre la face comme ça, chez moi en plus ! J'essayais de me rassurer tant bien que mal en me disant que le bricolage n'était pas une nouveauté pour moi, qu'il s'agissait même de mon champ d'expertise et que j'avais dépassé ce stade d'anxiété depuis longtemps. Après tout s'ils se sont tournés vers moi plutôt que vers une agence officielle, c'est sûrement parce qu'ils ont aimé mon style ! Ils doivent avoir foi - ou au moins bien vouloir en placer en moi pour être venus jusqu'ici.

Avant qu'ils n'arrivent, je m'assurais que tout soit en ordre pour que le rendez-vous se passe comme sur des roulettes. J'ai demandé aux domestiques de préparer des cookies parce que je ne connais aucun invité qui n'aime pas être reçu avec du chocolat ! Et en ce qui concerne les boissons, je n'arrivais pas à me décider : du thé, du café ou du soda ? La première option était ma favorite mais qu'est-ce que je ferais si ça n'est pas leur préférence ? C'est du marketing de base mais aussi de la courtoisie pure que de faire attention aux goûts de chacun. Alors soit, j'ai fait faire du thé, du café et mettre des bouteilles de boissons gazeuses au réfrigérateur pour qu'il y en ai pour tous les goûts. Je réalisais également à quel point je manquais de capacités sociales ... Mon style de combat n'était pas la seule chose à être lacunaire chez moi, certes j'étais au moins capable d'aligner deux mots correctement pour faire la conversation mais ... A part mes meilleurs amis Nolan et Makomo je n'avais que très rarement reçu de visite directement ici ... A la maison, j'étais souvent seul, cloîtré dans mon atelier avec pour seule conversation celle que j'avais avec moi-même pour me diriger dans mes opérations. Il ne fallait pas que mes nouveaux amis me trouvent bizarre, mais je n'avais pas non plus le temps de regarder un de ces tutos pour apprendre comment parler à des connaissances encore fraîches. J'allais devoir compter sur mon propre discernement !

Une fois que les servants eurent fait les tâches demandées, je leur demandais une dernière chose : de quitter le dernier étage pendant toute la durée de notre entretien. Je ne voulais pas être dérangé oui, mais je ne voulais pas non plus que mes invités soient décontenancés par notre style de vie... Bon, il y a de la décoration de luxe un peu partout et j'habite littéralement sur plusieurs étages mais bon. C'est l'intention qui compte, non ? Comme je ne suis pas allé à l'école publique avant d'être pris à U.A, je n'ai aucune idée de ce qu'il est judicieux de faire avant de recevoir chez soi, ils ne m'en tiendront pas rigueur je l'espère. J'ai mis un peu de musique classique pour l'ambiance et me suis paré d'une tenue plutôt décontractée, quoique ma définition du décontracté devait différer de celle des autres. Une chemise blanche à manches longues et sans manteau, un pantalon noir simple et mes chaussures. J'avais même laissé le haut-de-forme dans ma chambre pour cette fois. Il était rare que je ne sente pas le poids de mon jetpack sur le dos même à la maison j'oubliais de m'en séparer, parfois. Mais aujourd'hui j'avais tout préparé d'une précision millimétrée.

*bip. bip.* Ma montre sonne et je sais déjà qu'il s'agit de Marzia, la réceptionniste. J'avais prévenu la jeune femme blonde que j'attendais de la visite et que si ce n'est pour me prévenir de leur arrivée, je ne voulais pas être dérangé.

« Monsieur Takane, vos invités sont...
- Envoyez-les moi. Perkins attend à l'ascenseur, il les escortera. » Je lui coupais la parole, devenant de plus en plus nerveux à l'idée qu'ils soient déjà présents.

J'avais stratégiquement placé mon majordome pour que les convives n'aient pas à attendre, il les mènerait directement jusqu'à la suite résidentielle et sans se perdre dans le labyrinthe administratif. Quelques minutes s'écoulaient pendant lesquelles je patientais. Le stress monte, mais je tiens à garder la tête froide et à paraître le plus naturel possible face à eux. Je me souviens de l'accueil que j'avais réservé à Hasuike, haha ... Un comité armé et remonté à bloc, how uncool... Je ne dois pas réitérer les mêmes erreurs - et ce ne sera pas difficile, je sais que Léo est d'un tempérament bien plus posé, lui ne viendrait pas ici en douce comme la jeune voleuse.

Avant d'ouvrir la porte, Perkins toquait et je pouvais enfin voir les élèves de Shiketsu passer la porte. Je me levais du canapé sur lequel j'attendais pour les accueillir comme il se doit, les narines chatouillées par la douce odeur de cookies encore chauds posés sur la table basse en face des fauteuils du salon.

« Léo ! Ravi de te revoir, my friend. How was your trip to get here ? Miss. Je tirais une élégante révérence face à l'amie d'Oxton. Oroshine Takane, pleased to meet you. Je lui aurais bien déposé un baiser sur la main mais vous vous doutez bien que ce n'est pas du tout mon genre que d'être pris de tels élans de courage. A vrai dire j'étais encore nerveux, mais il ne fallait pas le laisser paraître. Venez, venez. Je les invitais à s'installer. Servez-vous à votre guise, faites comme chez vous ! J'indiquais les cookies sur la table pendant que j'allais à la cuisine récupérer un plateau sur lequel était posées théière encore brûlante, cafetière fumante et une bouteille de soda bien fraîche ainsi que trois verres propres et cristallins. Je peux vous servir quelque chose ? D'habitude, c'est le rôle des domestiques ... Mais je dois faire bonne impression, il faut qu'ils sachent que je suis aussi capable de me débrouiller par moi-même, après tout s'ils viennent mettre l'avenir de leurs costumes entre mes mains il faut bien que ces mains se montrent compétentes ! Quand je me suis finalement installé à leurs côtés, je préférais faire un brin de causette avant d'entrer dans le vif du sujet. Alors, monsieur Oxton, quoi de bon depuis ce tournoi ? Je vois que vous avez apporté vos casquettes, nice ! Je remarquais leurs casquettes portées à la main, que de gentlemen ! J'aurais tellement aimé que l'on en ait d'aussi classes à Yuei ... Comment sont les cours là-bas ? Et la cuisine ? Vous semblez avoir de hauts standards, je serais curieux d'en entendre plus ... L'intonation baissait sur cette fin de phrase, je commençais à me dire qu'ils n'avaient peut-être pas envie de tergiverser ? Oh, mais où avais-je la tête ? Si vous êtes ici c'est pour une bonne raison, right ? Pourquoi ne pas m'en dire plus à ce sujet ? »

Et là, ce sont deux yeux ronds et scintillants qui se posaient sur n'importe lequel des deux qui répondra le premier. J'avais hâte de connaître les spécificités de leurs demandes, c'était comme de découvrir un peu plus sur eux-mêmes ... Le style qu'ils voulaient se donner, esthétique et combatif, ce sont des choses qui entrent en compte dans la personnalité d'un individu, qu'il soit apprenti héro ou simple citoyen ! J'avais fait mon possible pour mettre les deux adolescents à l'aise ici, j'espérais qu'ils ne trouveraient rien de bizarre à ce que du Beethoven soit joué en arrière-plan - ni que l'écran de télévision accroché au mur fasse presque la taille de ce même mur. Je les regardais avec un franc sourire, comme pour leur dire "je suis tout ouïe !"


Dernière édition par Oroshine Takane le Dim 26 Aoû - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Sam 21 Juil - 18:47
Effectivement, la structure ne rigolait pas… Il se mettait bien le Oroshine. C’est vraiment sa maison ça ? Un autre level que ce qu’il avait déjà vu. Il se demandait si les locaux de la Novel’s Industry, où vit Star, étaient du même calibre.

Ils entrèrent à l’intérieur, leur permettant de constater que l’aspect extérieur n’était pas qu’une façade. Aslinn prit l’initiative d’annoncer leur présence et la raison de leur venue à l’accueil, puis ils furent dirigés vers l’ascenseur. Léo se sentait presque pas à l’aise, c’était limite trop luxueux pour lui, il ne se sentait pas à sa place, même si ce n’était que pour un rendez-vous. Un simple message sur Twitter envoyé à quelqu’un que l’on ne connait pas tant pour combler des caprices, et le voilà dans un complexe de haut niveau. Quand ils avançaient dans les corridors, il ne cessait de regarder à droite et à gauche en avançant, jetant un œil à toutes les décorations et autres détails esthétiques, assez impressionné.

Ils arrivèrent finalement dans la pièce où Oroshine les accueilli enfin.

« Hi Oroshine ! »

Synchronisé avec les gestes de leur hôte, Léo fit les présentations.

« Oroshine, this is Aslinn, my classmate. Aslinn, this is Oroshine, my… hem… nemesis ? finissait-il ironiquement. Je ne m’embêterai pas forcément à parler japonais puisque je constate que tu parles souvent anglais, tu as des origines anglophones je suppose ? Je suis originaire d’Angleterre, et Aslinn d’Irlande ! »

L’odeur du chocolat ne tarda pas à se faire sentir… Ils furent invités à s’installer, tandis qu’il les laissait quelques instants pour revenir avec… du thé ! Parfait, parfait, un enfant bien éduqué aussi ! On va pouvoir réparer l’erreur de ne pas s’être arrêté au Kôcha Perché ! Puisqu’on lui a dit de se servir, il n’hésita pas à commencer à déguster un cookie. Leur hôte lança ensuite un 7/7 version questions, pour finir par tout annuler et les interroger sur leur requête respecter. Allons allons, il n’y avait pas de problème à discuter un peu.

« On peut discuter un peu si ton emploi du temps le permet ! On peut faire plus connaissance, à part s’échanger des coups et quelques phrases on n’avait pas fait grand-chose quand on s’est rencontré. »

Il baissa son regard vers la casquette.

« À vrai dire, la casquette demandée même en extérieur ça ne m’enchante pas tant que ça. Et puis des fois on aimerait bien pouvoir circuler dans la rue sans être reconnu comme étudiant de Shiketsu. Surtout que récemment, quelques élèves de notre école se sont retrouvés à se battre contre des menaces dans les rues de la ville… Bien sûr, il pensait en particulier à Aslinn en disant cela. En réalité c’est aussi pour ça que je suis venu te voir aujourd’hui. Quand on représente notre école en tout temps à l’extérieur, on se doit d’être à la hauteur. Seulement, les alters ne sont pas autorisés en public. Je pense que vouloir être héros sans pouvoir respecter des lois que nous essayerons nous-mêmes de faire respecter plus tard, c’est un mauvais départ. That’s why we need you, and your skills. »

Au final il n’avait pas tant répondu aux questions, mais le sujet de cette casquette le préoccupait vraiment ces derniers temps. Ce qui trottait le plus dans sa tête, c’était pouvoir être assez fort pour se protéger… et les protéger.




Ma couleur : #0033FF


Dernière édition par Léo Oxton le Jeu 2 Aoû - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 63

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Jeu 2 Aoû - 0:09
"Wowowowowowwowowowowowow."

Aslinn était un peu plus impressionnée par ce qu’elle voyait à chaque pas qu’elle faisait dans l’imposant bâtiment. Quand elle passa la porte de la chambre de leur hôte, elle fut instantanément attirée par un fumet particulier, avant même de réaliser qu’elle se trouvait dans une pièce complètement dingue pour une chambre. Cette odeur qui la titillait tant, c’était non pas celle des cookies tout justes préparés, posés en évidence sur la table, c’était… Du thé. Du thé avait été préparé dans cette pièce. A cet instant, son odorat plus développé que la moyenne était à la fois une bénédiction et une malédiction. Sentir un thé sans pouvoir y goûter… C’était là une torture des plus délicieuse. Elle renifla un coup. Oui, c’était du thé, de très bonne qualité qui plus est. Thé anglais ? Elle avait du mal à précisément l’identifier, il venait tout juste d’être mis à infuser et… Oh, Léo était déjà assis. Fâcheuse, cette absence. Elle avait dû hocher la tête par réflexe pendant qu’elle rêvassait mais n’avait pipé mot à son interlocuteur. Oh, well. Elle avait toutefois noté mentalement un point majeur : ils avaient échangé en anglais. Voilà qui allait rendre plus aisée la communication.

L’Irlandaise prit place aux côtés de son ami pile au moment où Oroshine revint avec le fameux thé reniflé par la fille-mouton. Effectuant un effort herculéen pour ne pas se laisser distraire par le breuvage chaud, elle examina un peu plus en détail Takane Junior, qu’elle n’avait pu voir que de loin lors du tournoi. Élégant, pas bien plus grand qu’elle, une cicatrice sur le visage… Quand il ne portait pas la tenue de sport hideuse de Yuei, Oroshine avait une sacrée allure. Et curieux avec ça ! Le blondinet les assaillit de questions avant de rétropédaler et de venir directement au vif du sujet. Un peu fêlé, peut-être ? Il fallait bien ça pour inventer un jet-pack, remarque.

Léo prit la parole tandis que l’Irlandaise sirotait son thé et grignotait des cookies. Le sujet de la casquette semblait être important pour son camarade. D’une manière assez habile, le petit britannique réussit à refaire dévier la conversation sur le sujet de leur venue. La conversation était devenue un véritable dédale d’interactions. Aslinn prit la parole à la suite de son ami. A l’inverse de ce dernier, elle regardait non pas sa casquette mais son interlocuteur.

"Moi elle ne me gêne pas cette casquette , je la trouve plutôt cool. Le seul souci c’est la couleur unique, ça le fait moyen quand on porte nos costumes, pour le moment j’ai cédé et j’ai adopté une palette noire et jaune, question de cohérence esthétique, mais j’ai hâte de passer pro pour pouvoir la retirer et adopter quelque chose de plus… Flashy, qui colle mieux à l’image que je veux donner en tant qu’héroïne. Bleu pastel… Peut-être un peu de rose…"


Elle sentait son regard s’égarer en même temps que ses pensées et prit sur elle de recentrer la conversation. Un peu de tenue que diable.

"Mais toujours est-il que j’ai besoin de force brute, et ça mon alter ne peut pas me le fournir directement... A l'heure actuelle. Et j’ai beau travailler mon karaté, ça ne vaut pas tripette face à des individus dotés d’alters boostant les capacités physiques."

Des images lui vinrent à l’esprit alors qu’elle prononçait ces mots. Star Novel, rapide comme l’éclair. Coy Igaki, solide comme un roc. Et bien sûr, l’Ombre.

"That’s why we need you, and your skills."

Elle mordit dans son cookie.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Jeu 2 Aoû - 13:59
    Yes ! Mes invités semblaient ne pas être déçus de l'accueil. Léo Oxton prenait facilement ses aises, je n'attendais pas moins de lui après le caractère éclatant qu'il avait fait connaître lors du tournoi. C'était d'ailleurs le plus bavard des deux aux premiers abords. Son amie de classe, Aslinn, semblait rester muette jusqu'à ce qu'apparaissent les petites attentions. Du thé et des gourmandises, quelque chose qui ne manque pas de ravir petits et grands - encore plus les petits et grands anglais ! Un très bon point, car la paire d'étudiants de Shiketsu laissaient paraître de vives réactions. La demoiselle se risquait même à attaquer sans attendre, empoignant un de mes cookies pendant qu'elle prêtait une oreille attentive à la discussion se déroulant entre Oxton et moi.

    « À vrai dire, la casquette demandée même en extérieur ça ne m’enchante pas tant que ça. Et puis des fois on aimerait bien pouvoir circuler dans la rue sans être reconnu comme étudiant de Shiketsu. Surtout que récemment, quelques élèves de notre école se sont retrouvés à se battre contre des menaces dans les rues de la ville… En réalité c’est aussi pour ça que je suis venu te voir aujourd’hui. Quand on représente notre école en tout temps à l’extérieur, on se doit d’être à la hauteur. Seulement, les alters ne sont pas autorisés en public. Je pense que vouloir être héros sans pouvoir respecter des lois que nous essayerons nous-mêmes de faire respecter plus tard, c’est un mauvais départ. Le garçon aux cheveux verts expliquait que ses certains de ses camarades avaient vécu des mésaventures, je me voyais inquiet car concerné par le sort des apprentis et pas seulement dans mon école, ce ne serait effectivement plus amusant de voir le taux de nouveaux héros chuter avant même que l'aventure ne commence ! Je gardais un visage sérieux, Aslinn prenait la parole à son tour en plongeant ses yeux dans les miens.
    - Moi elle ne me gêne pas cette casquette , je la trouve plutôt cool. Le seul souci c’est la couleur unique, ça le fait moyen quand on porte nos costumes, pour le moment j’ai cédé et j’ai adopté une palette noire et jaune, question de cohérence esthétique, mais j’ai hâte de passer pro pour pouvoir la retirer et adopter quelque chose de plus… Flashy, qui colle mieux à l’image que je veux donner en tant qu’héroïne. Bleu pastel… Peut-être un peu de rose… Je souriais, amusé. J'oubliais que de nos jours, être un héro voulait également signifier avoir une image, être un modèle pour les jeunes générations et que l'esthétique était un point important. Je n'y avais que rarement pensé - et seulement lorsque je faisais du shopping n'ayant rien à voir avec le travail ! Mais toujours est-il que j’ai besoin de force brute, et ça mon alter ne peut pas me le fournir directement... A l'heure actuelle. Et j’ai beau travailler mon karaté, ça ne vaut pas tripette face à des individus dotés d’alters boostant les capacités physiques. Dans un élan dramatique, les deux adolescents me lancèrent une dernière même réplique. That’s why we need you, and your skills. Je laissais une pause d'une trentaine de seconde pendant lesquelles je potassais les informations que j'avais entendues à l'instant.
    - I see ... So, you need improvements, am I right ? Je me levais du fauteuil, dynamique et en étendant les bras, ravi qu'ils l'aient dit, ils ont besoin de mes précieuses mimines !! C'est exactement ça ! L'esprit Plus Ultra, my friends !! Je vois dans vos yeux que vous souhaitez réellement progresser, vous ne voulez pas en rester là, I like it !! "Des menaces" tu disais ? lançais-je en direction d'Oxton. Seems dangerous yet exciting ... et c'est pour ça que vous voulez rattraper l'écart qui se creuse entre vous et eux ... Je reposais mes fesses en ayant une flamme passionnée qui illuminait mon visage, le poing serré. I would be pleased to help. Je m'enfonçais un peu dans la mousse du canapé tout en me posant le coude sur un côté. Bien, mon travail ne devrait pas être compliqué mais j'ai besoin de votre coopération pour que tout soit fait au plus vite. J'imagine que vous y avez déjà plus ou moins réfléchi, j'aimerais entendre vos idées pour votre équipement à chacun ! A U.A, lorsque l'on reçoit des requêtes elles figurent par écrit sur un formulaire officiel - l'on y recense les particularités existantes et celles que l'on veut modifier en priorité ! Bien sûr pour ce qui est du design je suis également tout ouïe. Je regardais particulièrement Aslinn, pour qui l'apparence semblait tenir une place de choix. Je retournais mon attention sur le garçon de Shiketsu. Il va également me falloir des informations détaillées sur vos alters, comprenez que j'en ai besoin pour être sûr que l'équipement soit en adéquation avec vos capacités. Je suis évidemment tenu au secret professionnel, tout ça ne sera pas divulgué. Je tenais à souligner le professionnalisme de la maison. »

    Je profitais du délai entre mes questions et leurs réponses pour saisir une tasse de thé que je portais jusqu'aux lèvres : le breuvage luxueux et divin avait un peu refroidi, tout juste assez pour qu'il ne me brûle pas les papilles gustatives. J'appréciais chaque saveur au maximum, laissant même s'échapper un gloussement d'extase qui, je l'espère, ne repoussera pas mes interlocuteurs.

    Bien sûr j'avais déjà pu émettre plusieurs hypothèses sur les pouvoirs de mon adversaire du deuxième tour, mais rien de concret. J'étais même très curieux de savoir dans quelle mesure il agissait sur la perception de ses concurrents. Cela ressemblait presque à une sorte d'hypnose ! En ce qui concerne la demoiselle, impossible de ne pas remarquer les quelques spécificités physiques qu'elle possédait. Une paire de cornes semblables à celles d'un bélier pour être plus précis. Est-ce qu'elle serait une sorte de femme-bouc ? Fascinant ... Je n'ose même pas imaginer les dégâts qu'un coup de tête de sa part peut occasionner...!!

    Pendant tout ce temps, je ne touchais même pas aux cookies, comme s'ils étaient exclusivement réservés aux guests. Après tout ils semblaient les apprécier, ils pouvaient en prendre à volonté, j'étais même prêt à en refaire une fournée si le besoin venait à se faire sentir ! Le client est roi dans toutes les branches de l'industrie ...


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Jeu 2 Aoû - 21:19
Aslinn avait pris le relais par rapport au discours de son camarade, mettant plus en avant le côté esthétique. Serait-ce sexiste et cliché de dire que c’est parce qu’elle est de sexe féminin, qu’elle y accorde tant d’importance ? Enfin fondamentalement elle n’avait pas tort. Quand on est populaire on doit soigner l’image que l’on renvoie, autant au niveau des actes que de son allure en public. En tout cas, ils ont bien véhiculé leur avis et leurs besoins sur la question, Oroshine adhérait. À présent, c’était l’heure de la commande. Mais avant tout, il allait se réintroduire, avec son alter.

« Je vais partir sur la même explication que j’avais fait à Aslinn lorsque nous nous sommes rencontrés. »

Il sortit son portefeuille et, du compartiment de monnaie, il extrait une pièce de 500 yens. Formant une petite slow room une dizaine de centimètres au-dessus de la main, il envoya la pièce dans les airs. Elle commença son ascension à vitesse normale, puis arrivé dans la Room, elle fut deux fois plus lente. Léo décrivait les faits en parallèle, parlant assez vite par moment en articulant du mieux qu’il pouvait, afin que ses explications restent synchronisées par rapport aux faits.

« Je peux établir des zones dans lesquelles le temps s’écoule différemment. Je les appelle Time Room. Le multiplicateur peut varier entre 0,5 et 2, pouvant donc aller de deux fois plus lentement à deux fois plus rapidement. Tout corps y pénétrant est donc affecté. Mais quand on a combattu, Oroshine, il y avait des moments où on était suffisamment proche, et pourtant nous ne progressions pas au même rythme temporel. »

La pièce retomba dans sa main. Il en sortit une autre de même valeur, et les lança simultanément. À l’entrée de la Slow Room, toutes deux ont été ralenties, mais d’un coup l’une d’elles accéléra.

« En complément de ça, je peux affecter différemment une entité à l’intérieur d’une zone. J’appelle ça l’Individual Influence. Par exemple, quand je m’approchais de toi pour attaquer, je formais une Neutral Room afin d’être plus discret dans ma stratégie. J’utilisais à son maximum l’avantage que j’avais, celui de ta méconnaissance de mes pouvoirs. Puis, quand cela me semblait être l’instant le plus avantageux, je ralentissais tes mouvements sans que je sois moi-même affecté, ou j’accélérais les miens sans t’affecter toi. C’est aussi ce que j’ai utilisé pour limiter les dégâts lors de ton dernier coup bien que ça n’ait pas changé l’issu du match, et également lorsque j’ai lancé cette pierre. Le point faible est que cet effet se dissipe dès que la personne ou l’objet quitte la Time Room. »

La monnaie était retombée depuis quelques secondes, son propriétaire les rangea, puis remit son portefeuille dans sa poche. Maintenant était l’heure des informations complémentaires.

« Le centre de la Time Room doit être dans mon champ de vision quand je la crée, dans un rayon de maximum 10 mètres. Je ne peux en avoir qu’une seule à la fois, et elle ne peut avoir une forme trop complexe. Je peux les déplacer si besoin, plutôt que d’en recréer une, mais c’est un peu lent, bien que moins demandeur en énergie. Maintenant que tu as le contexte de mon alter, je peux passer sur un autre sujet… »

Il pause quelques secondes, rassemblant ses idées, puis reprit. Il était un peu moins enjoué, en réalité il avait un peu honte de ce qu’il allait raconter. Mais il jugeait que c’était un bon complément d’information, pour ce qui allait suivre.

« Je vais parler un peu de moi, enfin de mon passé. J’admirai beaucoup mon père, qui est aussi un héros. Je voulais grandir vite pour devenir un héros à ses côtés. Je voulais que le temps s’accélère, mais contrairement à d’autres impatients, moi j’avais la possibilité de le faire… Du coup j’ai accéléré ma propre croissance pour grandir. Quand mes camarades avaient 10 ans, j’étais le plus grand de ma classe. Mais peu après, je n’arrivais plus à grandir. Pourtant la croissance du corps humain ne s’arrête pas avant l’adolescence, généralement. En prenant en compte le temps que j’avais passé en accéléré, j’étais plus âgé que ceux qui étaient officiellement de mon âge, mais clairement pas assez pour atteindre les 15 ans. Puis quelques années passèrent, sans que je grandisse, et mes camarades commençaient à me dépasser. Bien sûr, je pensais avoir déjà compris mais je ne me l’étais pas avoué. Le temps est un sujet délicat, et il ne faut pas trop jouer avec. D’une certaine manière, il m’a puni : la croissance de mon propre corps a été bloquée, même dans 20 ans j’aurai toujours l’apparence que vous voyez. »

Il pausa encore, mais ne tardait pas trop car il avait le sentiment de raconter un drama, et n’aimait pas ça.

« J’avais honte de mon erreur, et j’ai pris beaucoup de temps avant d’en parler avec mes parents. Je me haïssais moi-même, en songeant à mon futur que je pensais avoir ruiné. Mais au final… »

« Peu importe à quoi tu ressembles, que ce soit accidentel ou non. Sois heureux, et suis ta voie. Child hero, Léo Oxton. »

« Je me suis accepté comme ça. Je suis qui je suis, ce sera mon identité à moi. J’évoluerai dans le monde des héros en tant que figure enfantine, qui a résisté à l’écoulement du temps, il avait changé d’expression sur ces dernières phrases, ayant pris un sourire confiant. So, here’s my order, Mister Takane. »

Il glissa sa main gauche dans son autre poche, et la sortit fermée. Il la mit au-dessus du sol puis, d’un mouvement du poignet, il donna une impulsion vers le bas. Un objet s’échappa de la main, attaché à une ficelle blanche. Un yo-yo. De son index gauche autour duquel était enroulé la boucle, il donna une impulsion vers la droite, faisant balancer le yo-yo dans le même direction De son index droit, il appuya sur la corde pour forcer une rotation autour de ce premier. L’objet se leva alors dans les airs de dessina un demi-cercle, pour atterrir sur sa propre corde, entre les deux mains du jeune garçon. Il s’agissait d’un simple yo-yo bleu en plastique, des plus banals.

« Child hero… Sounds good, I’ll go along with that. Je pars sur l’idée d’un équipement qui mettrait cette image en valeur. Un yo-yo m’a semblé être une bonne idée. Cela part d’un jouet, mais je suis certain que ses mécaniques peuvent être exploitées pour en faire quelque chose de viable ! La ficelle en elle-même, la conversion d’énergie cinétique et potentiel en force, et le fait qu’il s’agisse d’une "arme" à distance. Lorsque je t’ai affronté, j’ai senti que cela me faisait défaut, je n’avais ni allonge, ni projectile. Il faudrait que le yo-yo soit dans un matériau assez solide pour que ça fasse mal, et aussi éviter la casse, ce serait dommage. Pas trop lourd mais ce n'est pas dérangeant si ce n'est pas si léger, ça pourrait même résister aux vents et autres obstacles du coup. En plus de l'utilisation purement offensive, je pourrais m'en servir pour étreindre un ennemi en l'entourant d'un lancer. Il faudrait que la corde soit assez solide pour résister, et que je puisse la serrer. Je ne sais trop comment donc si tu as une idée... Aussi, ce serait vraiment pratique si je pourrais la rembobiner facilement, je n'aurais pas l'occasion d'enrouler ça si je me bats. Well, watcha think about that ? »

Désolé d'avoir été aussi long pour introduire ça, mais s'il s'excusait maintenant, ça ruinerait la mise en scène.


Ma couleur : #0033FF


Dernière édition par Léo Oxton le Dim 26 Aoû - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 63

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Mer 8 Aoû - 2:05
Elle allait devoir montrer son alter à Oroshine. Rien de bien grave, ce n’était pas la première fois qu’elle devait faire une démonstration. Sauf qu’aujourd’hui, elle devrait rajouter un petit addendum à son explication. En espérant que Léo prenne bien son semi-mensonge passé.

Elle entrouvrit la bouche, se préparant à prendre la parole.

« Je vais partir sur la même explication que j’avais fait à Aslinn lorsque nous nous sommes rencontrés. »

Ah. Ok.
Le petit anglais avait été plus rapide qu’elle. Soit. Ça lui laissait plus de temps pour se délecter de son thé et des cookies d’Oroshine. Elle essayait toutefois de prêter une oreille attentive aux propos de Léo, afin de savoir à quel moment prendre la parole.

Ah, il va refaire le truc de la pièce. Plutôt cool quand même, je m’en lasse pas. Si j’étais à sa place je ferais ça tout le temps, c’est à moitié hypnotique ça m’apaise comme c’est pas permis… Blablabla, la puissance du multiplicateur… Lentement, rapidement… Délicieux ce thé, franchement, Takane est un homme de goût. Il faudrait que je fasse goûter du Barry’s à lui et Léo un jour, ils pourront voir que par chez nous aussi on sait faire du thé. D’ailleurs il vient d’où ce monsieur Takane ? Il a un nom très japonais mais il est plutôt caucasien d’apparence. Enfin, ça veut rien dire l’apparence quand on est un halfie. Surtout avec des alters. Tiens est-ce qu’on pourrait considérer la couleur de peau comme une forme d’alter ? Et toutes les fonctions de notre corps en fait… Ah shit, j’ai perdu le fil. Individual influence, ouais ok je sais tout ça. Chouette mur, très propre, mais j’aurais pas peint en noir c’est… Woh mais c’est une télévision ? Sans déconner. C’est vraiment quelque chose d’être riche. Ah c’est une petite cuisine que j’aperçois au fond ? Mais sérieux, ça lui suffit pas d’avoir un salon personnel de la taille de mon appartement ? Rah, faudrait qu’on devienne potes, c’est l’endroit idéal pour se retrouver entre camarades un dimanche. Vraiment délicieux ces cookies je devrais lui demander la recette avant de partir. Mais faut que je m’arrête, je vais en siffler la moitié à ce rythme. Bon, il a qu’à abréger son explication aussi. Qu’est-ce qui lui prend tout ce… Temps. Héhé. Temps.

« J’avais honte de mon erreur. »

Hein. De quoi il… Ah merde c’était peut-être important. Il a parlé de son passé ? Mais pourquoi ? Enfin, c’est pas grave ce qu’il a fait avant qu’on se rencontre. Pour le moment je ne l’ai vu qu’être gentil avec tout le monde. C’est ça qui compte. Ah, ça va être important il a sorti un… Yo-yo. Méga cool, j’étais forte quand j’étais petite mais j’ai arrêté quand Oscar s’y est mis. Il était trop bon, ça m’agaçait.

« Child hero… Sounds good, I’ll go along with that. »

Ha, mon nom d’héroïne est mieux. Ah, il va parler de détails techniques. Solide… Taper… Souple… Étreindre… Rembobiner… Yes, j’ai tout suivi ! Bravo moi.


Un grand sourire béat était apparu sur ses lèvres. Impossible pour quiconque de savoir si elle était contente parce que son ami avait trouvé une arme qui lui allait ou si elle était juste heureuse d’avoir réussi à se concentrer sur la fin. Toujours était-il que c’était à elle de prendre la parole. Elle applaudit quelques secondes la présentation de Léo avant de se racler la gorge.

"Frickin’ sweet. My turn now."

Elle retira sa veste en jean, révélant ses bras nus ainsi que ses poignets couverts de laine.

"Je suis une fille-mouton. Et au-delà de ça…"

Ses cheveux mi-longs poussèrent subitement en un long carré bouclé. Elle souriait désormais à pleine dents.

"J’appelle ça Overgrowth. Je suis capable de faire très subitement pousser la laine présente sur ma tête, mes poignets et mes chevilles. Et je peux m’en séparer tout aussi rapidement. Enfin, par respect pour le sol de la pièce je ne vais pas le faire bien sûr. Enfin bref, je peux me protéger, ligoter un adversaire, même étendre un peu ma portée d’attaque avec ça. C’est plus redoutable que ce qu’on pourrait croire. Et… J’ai aussi une botte secrète que je tiens de ma mère."

Elle tendit son majeur droit et l’approcha de ses cornes, en veillant à ne pas les toucher. C’était le moment où elle arrêtait de mentir par omission à tous.

"J’ai un faible courant électrique qui passe en permanence dans mes cornes. Très faible intensité, pas plus de 0,2 milliampères. Mais si je me concentre, je peux augmenter l’intensité pour atteindre les 15 milliampères et donner des bons coups de jus."

Rien qui puisse brûler ou tuer toutefois. Pas depuis l’incident…

"Et la partie rigolote, c’est que ma laine est un réceptacle parfait pour cette électricité. Je peux charger ma laine et ensuite l’envoyer ainsi imbibée d’électricité sur mes adversaires. Mais je le fais rarement, je maîtrise très mal cette facette de mon alter."

Elle fouilla dans son sac à main et en sortit un petit carnet de croquis auquel elle arracha une page. Dessus étaient griffonnés une série de chiffres ainsi qu’un dessin sommaire de son bras et de sa jambe. Des flèches indiquaient les zones sur lesquelles la laine poussait, ainsi que leur étendue.

"J’ai été moins originale que Léo pour le coup. Ce que je désire, ce sont une paire de gantelets et des bottes dans lesquelles je pourrais charger des grosses quantités de mon électricité avant le combat afin de les utiliser par la suite pour renforcer mes coups. Ma technique et ma défense sont plutôt satisfaisantes, mais je manque cruellement de puissance brute, c’est ça que j’aimerais combler avec cet équipement. Sur le papier, j’ai indiqué ma pointure, mon tour de poignet et autres infos utiles. Le plus tendu c’est qu’il faut que ça me permette également de faire sortir sans problème ma laine donc certaines zones doivent rester exposées… Et pour ce qui est du visuel…"


Elle retourna la feuille d’un coup, révélant un dessin sommaire de son costume de héros : une combinaison noire et jaune, couverte à certains points spécifiques de points de laine, servant à la fois d’éléments protecteurs, esthétiques, mais aussi offensifs, chaque point pouvant donc potentiellement servir pour stocker de l’électricité.

"Rien de trop agressif visuellement, j’ai envie de véhiculer une image plutôt douce… Malgré la casquette."

L'Irlandaise plongea son regard doré dans celui d'Oroshine. Elle avait des étoiles dans les yeux.

"So ?"


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Ven 10 Aoû - 21:49

    Notre petit meeting professionnel bat son plein depuis près d'une demie-heure déjà, l'on passait finalement au sujet qui m'intéresse le plus ! Leurs alters ! Je vous vois venir ! J'ai peut-être l'air d'un petit pervers avide de pénétrer l'intimité des gens avec mes questions indiscrètes mais, hey ! Le secret professionnel ! Je l'ai mentionné !

    Pour ma propre culture personnelle, je ne peux m'empêcher de chercher à savoir ce qu'ils font, leurs petites particularités et même leurs faiblesses, même si ce dernier volet est moins facile à partager que le reste, en général. Mais il ne faut pas oublier que je suis celui à qui ils confiaient le soin de confectionner leur équipement. Pour que je sois le plus efficace possible il est donc dans notre intérêt à tous que nous soyons dans la confidence. Et quelle surprise ! Les deux élèves de Shiketsu acceptèrent sans broncher, faisant preuve d'un bon sens remarquable en me dévoilant en détails chacun de leurs pouvoirs, en commençant par Oxton. Oh mais voyons, où sont tes manières, gentleman ? L'adage ne veut-il pas que ce soit les dames d'abord ?

    Anyway, Léo sortait une pièce de monnaie de sa bourse, s'apprêtait-il à nous proposer un tour de magie ? Mais non, je l'ai déjà vu en action son alter et ça n'a rien de magique. Bon, en fait si, un peu, puisque comme la prestidigitation je confirmais qu'il abusait de notre perception. En lançant la pièce en l'air il expliquait en même temps que son don lui permettait d'ouvrir ce qu'il appelait des Time Room pour influencer la vitesse à laquelle un objet se trouvant à l'intérieur est perçu, selon un multiplicateur défini entre x0.5 et x2 : ralenti ou accéléré par deux. C'est donc comme ça qu'il réussissait ses attaques durant le tournoi, en accélérant ses mouvements jusqu'à les rendre presque inévitables et en ralentissant ma perception pour mieux s'évader de mes propres enchaînements. De plus, grâce à l'Individual Influence, il pouvait exercer son contrôle temporel sur des cibles singulières - toujours à la condition d'être dans le champ d'action de sa Time Room. Il avait sorti une seconde pièce pour faire la démonstration de cette technique-là, ralentissant les deux en même temps puis l'une d'entre elles, pendant que l'autre était soudainement plus rapide. Fascinant. Le temps est une science si complexe, abstraite, que j'étais en totale exaltation en en apprenant plus sur l'usage qu'en fait mon camarade de bataille. Il finissait en précisant les limites de son alter fort pratique : line of sight and radius. Des paramètres récurrents aussi loin que je me souvienne. Quelques questions me venaient à l'esprit mais je préférais attendre la fin du petit exposé, par politesse.
    J'avais le loisir d'entrevoir quelques bricoles pouvant s'avérer utiles à utiliser en conjonction avec l'alter temporel de Léo, mais il semblerait qu'il avait déjà suffisamment potassé son image de marque.

    Entrant davantage dans son background, le jeune homme aux cheveux verts racontait la bourde monumentale qu'il avait faite avec ses grands pouvoirs. Parce qu'avec de grands pouvoirs ... vous connaissez la suite ! Avouant son rêve de longue date, inspiré par son propre héro de père, Léo aurait abusé de son contrôle du temps pour accélérer exponentiellement le sien. Trop pressé - ce qui me paraît ironiquement frappant pour quelqu'un avec ce genre de capacités - il avait voulu grandir plus vite que les autres mais n'a réussi qu'à confirmer la thèse qui avance que rien ne sert de courir et qu'il vaut mieux partir à point.
    Résultat des courses ? Le petit corps de chérubin qu'il arborait en ce moment. Il est vrai que sa petite taille ne m'avait pas sauté aux yeux aux premiers abords surtout parce que l'on vit dans un monde où des gens naissent avec des anomalies physiologiques bien plus marquantes, mais maintenant que j'en connais l'origine, je ne peux réprimer la moue compatissante qui naissait sur ma face un peu attristée par le récit. Attristée pour une courte durée, parce que la détermination de Léo revenait à la charge.

    « Child hero… Sounds good, I’ll go along with that. » disait-il, ayant apparemment accepté son erreur et décidé d'aller de l'avant.

    Effectivement, mon air enjoué revenait aussitôt quand Oxton développait son idée d'arme principale. Un yoyo ? How peculiar ... yet full of originality ! In fact, je n'avais encore vu personne débouler sur une scène de crime équipée d'un yoyo, ce serait un challenge délirant pour moi que de transformer un objet normalement inoffensif et récréatif en un outil héroïque de qualité. Non pas que je doutais de ma capacité à le faire, après tout j'étais parvenu jusqu'en finale avec une barre de fer, mais sa requête est du genre peu banale. Il avait déjà pensé aux dispositions de son joujou de combat, son combat contre moi devait lui avoir donné matière à réfléchir ... Il insistait sur l'allonge que lui donnerait une arme comme celle-ci, soulignant l'importance d'un mécanisme lui permettant facilement d'étendre et rembobiner une corde qu'il voulait particulièrement résistante. No big deal, me dis-je en visualisant déjà un schéma de l'intérieur de son yoyo. *Pour le mécanisme rien de plus simple, je m'inspirerai des machines de papa, aux poulies semi-automatisées dont ils se servent au dépôt généralement pour soulever de lourdes charges. Un système entièrement automatisé pour que la corde ne se bloque jamais et pour qu'elle soit rapidement éjectée ou ramenée au besoin... Je vais devoir pratiquer une série de tests pour déterminer de quel genre de corde il pourrait se servir mais je ne me fais pas de soucis...* J'étais visiblement déjà en pleine réflexion, en position du penseur, avant d'être rattrapé par ses dernières paroles :

    « Well, watcha think about that ?
    - Well, well ... répétais-je. You really did a great job, thinking it out ! Leave the rest to me ! fis-je, positif et appuyé par le thumbs up que je lui adressais. Si c'est tout pour notre Child Hero, Aslinn, if you please ... » j'invitais sa camarade à prendre la parole.

    Je n'avais détourné mon attention d'elle que pendant ces quelques instants occupés par Oxton et n'avais par conséquent pas remarquer tout de suite que la demoiselle était plus absorbée par mes petites gâteries que par l'essence de tout ce brainstorming.

    « Frickin’ sweet. My turn now. fit-elle après s'être raclé la gorge et en retirant sa veste en jean. Je suis une fille-mouton. Et au-delà de ça… »

    I already lost it at "fille-mouton" but, gosh ! J'explosais de joie en voyant la chevelure à l'aspect doux comme du coton se développer quasi-instantanément, prenant du volume et une forme plus carrée. En voilà une veinarde ! Pas besoin de coiffeuse, avec ça ! Je comprenais aussitôt que cette Aslinn avait plus de tours dans la manche : en effet, se faire pousser de la fourrure n'aide que difficilement à rejoindre l'académie numéro deux du pays...

    « J’appelle ça Overgrowth » expliquait-elle.

    Overgrowth lui permettait de faire pousser de la laine à quelques endroits précis de son corps, limitant son utilisation à ces quelques zones que sont sa tête, ses poignets et ses chevilles. Avec de telles compétences, je n'étais pas surpris quand elle parlait de ce qu'elle pouvait en faire : protection et capture étaient des maîtres-mots, ici. Mais ce n'est pas tout ! "Elle a aussi une bonne secrète", messieurs dames !

    Un faible courant électrique traverse les cornes présentes au sommet de son crâne. Moi qui pensait que ce n'était que de la décoration, pour rester dans le thème du bélier, tout ça. Je me sentais mal d'avance, imaginez recevoir un headbutt de cette fille ... Mon Leiscepter n'a rien à envier à sa menue faculté électrique mais je devais garder un oeil sur son développement, cette fille pourrait faire ... des étincelles !
    Elle avait cependant avoué ne pas avoir de maîtrise notable de son alter sur ce plan, bien que le potentiel soit très grand, sans savoir-faire il ne valait rien. C'est bien pour ça qu'elle venait avec Léo dans nos locaux aujourd'hui. Pour outrepasser ses limites. Aslinns sortait sa fiche-design à son tour. Sans surprise, elle avait pensé à l'image renvoyée autant que son comparse. Des gants et bottes avec pour vocation de lui permettre de stocker le courant qui traverse son corps, sans pour autant inhiber la faculté de pousse rapide de sa laine. Simple, mais efficace. Si c'est de la puissance de frappe qu'elle veut, elle a bien raison de commencer par là. Elle pourra débloquer d'intéressantes options de cette façon. Mes clients avaient, sans le savoir, fait la moitié du boulot. Sheep-Lady voulait rester sur un ton doux, visuellement parlant, "malgré la casquette" qui véhiculait davantage de l'autorité. Dans son regard d'or, je pouvais percevoir l'ambition et le rêve. Deux émotions qui se mélangeaient pour rendre la jeune fille laineuse encore plus adorable qu'avec son statut de fille-peluche. Comment refuser d'aider de braves jeunes gens qui en veulent ?

    Le progrès mes amis. Le progrès est ce que nous devrions tous viser, c'est quelque chose que nous devrions tous connaître dans nos vies. Sans progrès à la clé, je pense personnellement qu'un travail n'est pas rentable. A quoi bon se démener s'il n'y a aucune avancée ? Même la plus infime évolution suffisait à remettre du baume au coeur d'un scientifique ébranlé par l'échec ! J'étais également très bien placé que même le plus insignifiant des pas en avant peut servir à consolider toute une philosophie, un fait dont je suis conscient depuis que j'ai été reçu à Yuei. Par conséquent, pas de délibération nécessaire avant que je ne rende mon verdict.

    « Your requests, my dear friends, have been heard, déclamais-je comme si je prêchais la bonne foi. Therefore I shall make your dreams ... and your schemes come true ! j'ajoutai en prenant la fiche d'Aslinn et en la tenant contre ma poitrine, au niveau du coeur. Oh, by the way, have you put as much thought into your Hero names ? demandai-je en rebondissant sur les noms pour voir jusqu'où ces apprentis avaient anticipé leurs carrières. Moi-même, en arborant le nom de Mechanoclad je mets en avant mon lien intime avec la mécanique Mechano de laquelle je suis vêtu -clad ... what about you two ? »


    Mechanoclad. Ou celui qui fait travailler la technologie au service de l'ordre. Ou encore celui met son savoir-faire à la disposition des héros. Ce nom, je voulais qu'il ait une consonance assez métallique, pour aller avec mon mental fait de la même matière rigide et difficile à plier. *Baby Face ... Fuzzball ... sounds funny !* je me disais, amusé, en inventant des petits noms plus en accord avec leurs identités respectives.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Dim 12 Aoû - 0:36
La parole passa ensuite à la dame. Il n’était pas gentleman juste parce qu’il avait commencé ? Rien à voir, ce n’était pas de sa faute. Il y a été contraint par une force extérieure, le pauvre.

Aslinn commença à son tour la démonstration, en montrant la rapide croissance de sa laine. Ah, ça Léo il le savait. À son tour de se délecter de ce qu’il y avait sur la table. Il avait bien vu que sa camarade ne s’était pas gênée pendant son explication. Overgrowth, les possibilités que ça lui octroie, blablabla botte secrète, blablabla électrique, blablabla 15 milliampères. Wait. Whaaaaaaaat ? Attendez, il y a tromperie sur la marchandise là ! Donc ses cornes peuvent bien tirer des rayons laser ! Dire que Léo n’avait pas fait de coup bas lui, tss… Bref, ici ses structures laineuses prennent encore plus de sens, en combinaison avec ces courants. Et ce qu’elle désire est moins originale que Léo, ça oui ! À défaut de ne pas l’avoir été sur ce mensonge par omission ! Grr… Bon, il devait reconnaître que l’équipement qu’elle demandait faisait bien sens avec ces capacités. Heureusement, la douceur du thé et des cookies apaisait quelque peu les pensées négatives du jeune garçon.

« Tell me Aslinn… that was quite a lie, wasn’t it ? You could show me that at the baseball stadium. That’s not nice, huh ? » faisait-il en rangeant son yo-yo dans sa poche.

Le ton n’était pas sévère, it’s no big deal. Même si c’est un peu une trahison !

Les requêtes semblaient plaire à Oroshine. En tout cas, il affirmait que leurs rêves allaient devenir réalité. Rien ne pouvait faire plus plaisir à cet instant. Il ne compte pas faire de ce yo-yo un petit gadget accessoire. À l’heure actuelle, il songe à s’en servir plus régulièrement que son propre alter, s’il en avait la possibilité. Bien sûr, il ne devrait pas se reposer uniquement là-dessus s’il venait à affronter de nouveau l’ingénieur, qui connaissait maintenant quasiment tout de ses capacités actuelles. Mais le blondinet fit une brève parenthèse pour un autre sujet… le nom de héros. Lui-même en avait un, enfin ce n’était pas un nom de héros dans son cas, mais peu importe. Mechanoclad, ça sonnait bien à l’oreille, et c’était assez efficace, on comprenait directement à qui on avait affaire.

Et du coup, quel était le sien à Léo ? Qu’est-ce qui permettait d’identifier le héros qu’il serait ? Child Hero n’était qu’un sous-titre, évoquant son apparence. Childy ? Child Hero, Childy ! Non, c’est naze. Youngy alors ? Non cette sonorité ne lui convenait pas. Bon plutôt que chercher un pseudo-synonyme et le transformer en nom débile, peut-être pourrait-on trouver quelque chose qui s’y complète ? Certes c’est un héros qui restera un enfant, mais que dire d’autre sur lui, sur ses capacités ? Peut-être tenait-il quelque chose…

« I believe I got one. »

Il ne savait pas trop mais il allait présenter ça avec entrain. Faisant brièvement monter le suspens, il prit une dernière bouché de son cookie, terminant ce qu’il en restait. La bouche vidée, il passa à l’exposé.

« The eternal youthfulness, defying the flow of time. Child Hero, Time Breaker !

Peut-être que breaker donnait un aspect trop brutal au nom ? Il ne savait pas trop. Mais en tout cas, il trouvait que ça sonnait bien, et que ça renvoyait un peu de classe. Peut-être trouvera-t-il plus convaincant, mais aujourd’hui, voici la réponse qu’il proposait.

Alors, et toi Aslinn, de quoi s’agira-t-il ? Lady Lie t’irait comme un gant, ne trouves-tu pas ?





Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville :: Takane Corps-
Sauter vers: