:: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville :: Takane Corps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Curly Locks, Time Breaker, and Mechanoclad [PV Aslinn et Oroshine]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages RP : 63

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Lun 20 Aoû - 0:33
Le moment un peu gênant qu’elle avait anticipé était finalement arrivé. Léo la reprenait sur sa petite étourderie vis-à-vis de son alter. Alors oui, elle ne lui avait pas tout montré, ni au terrain ni en classe. Mais elle avait ses raisons !

"Sorry, sorry, I know. It’s just that… I don’t like this part of my Quirk. At all. Back then, I wasn’t ready."

Perhaps I still aren’t, actually, ne put-elle s’empêcher de penser. Elle se devait de faire confiance aux talents d’Oroshine pour ce qui était du contrôle de la quantité d’électricité.

Elle espérait que Léo n’insiste pas. Ce n’était pas son genre de toute façon. Le plus important à l’heure actuelle c’était qu’Oroshine était pour le moins conciliant... Et déterminé ! Aslinn souriait comme un enfant alors qu’il assurait au duo que leurs équipements étaient tout à fait réalisables. Génial, génial, génial. A cet instant précis, Aslinn admirait Oroshine comme jamais elle n’avait admiré quiconque. Ils faisaient les fiers, en héroïque, avec leurs costumes et leurs alters excentriques, mais force était d’admettre qu’ils seraient bien incapables de faire le travail des apprentis assistants.

« Oh, by the way, have you put as much thought into your Hero names ? »

Oh, les noms de héros ! Monsieur Takiiro leur avait demandé d’y réfléchir pas plus tard qu’hier. Il avait précisé que ça leur serait nécessaire sous peu, pour les stages à venir. Heureusement, elle avait déjà un nom en tête depuis un certain temps. Désirant être une héroïne depuis toute petite, elle était passée par plusieurs phases. Caorach, Orage, Béliéclair, Foudrebis, Moutonnerre, Sheep Dream, Woolie… Plus le temps passait, plus le nom devenait « Doux », correspondant à la construction dans son esprit de ce qu’elle voyait comme étant son identité héroïque.

Au bout du compte, elle s’était décidée il y a de cela un an, grâce à ses parents. Elle voulait leur rendre hommage d’une certaine manière. C’était grâce à eux qu’elle avait reçu cet alter, cette opportunité de devenir une héroïne. Sans oublier l’entraînement aux arts martiaux de son père et le réconfort apporté par sa mère. Elle leur devait tant qu’elle se devait de les célébrer. Après tout, ils avaient joué un rôle énorme dans la formation de sa personnalité, héroïque comme civile. Le nom de leur chanson préférée. C’était ça, son nom de héros. Elle comptait leur faire la surprise, pour eux elle était toujours Woolie.

Et pour Léo…

« The eternal youthfulness, defying the flow of time. Child Hero, Time Breaker ! »

Ah, trop classe. C’était vraiment un bon nom, meilleur que le sien en terme de classe pure, la brutalité du nom étant compensée par l'aspect enfantin et sympathique de l’épithète. Mais ça ne la dérangeait pas d'avoir un nom avec moins d'allure, elle ne voulait pas se concentrer sur cette facette impressionnante et grandiloquente. Par contre il avait dit quoi juste avant au sujet d’une jeunesse éternelle ? Il allait conserver cette apparence pour toujours ? Sérieusement ? Le monde est bizarre, conclut Aslinn, qui prit une gorgée de thé avant de prendre la parole.

"As for myself..."

Elle prit une seconde de pause, nécessaire pour deux raisons : tout d’abord, pour l’effet dramatique. Ensuite, pour se donner le temps de réfléchir à une structure de présentation similaire à celle de Léo, ça claquait vraiment. Heureusement pour elle, si la demoiselle était tête en l’air, elle était toutefois plutôt douée avec les mots… Du moins en anglais. Elle serra le poing et attrapa la fine couche de laine située sur son avant-bras droit.

"The heroine soft as a blanket, soon-to-be most popular with the kids. Cuddly Hero, Curly Locks !"

Alors oui, ça claquait moins que Mechanoclad et Time Breaker. Mais c’était facile à dire, facile à retenir, et ça évoquait tout de suite quelque chose de doux. Elle remercia intérieurement ses parents de préférer Junior Byles à AC/DC. Thunderstruck, c’était plus impressionnant, mais bien moins mignon.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Lun 27 Aoû - 10:25


    « The eternal youthfulness, defying the flow of time. Child Hero, Time Breaker ! s'exclamai Léo.
    - As for myself ... The heroine soft as a blanket, soon-to-be most popular with the kids. Cuddly Hero, Curly Locks ! » ajoutait Aslinn.

    Avec de petits yeux brillants, je faisais comprendre à mes interlocuteurs que j'admirais leurs réflexions respectives à propos de leurs noms de héros. Comme un nom de scène, c'est un peu le visage avec lequel le justicier interagit avec le reste de son monde. Ses équipiers, son peuple, même ses ennemis s'attardent le plus souvent à ne retenir que le pseudonyme qui leur en fait voir de toutes les couleurs. Je ne suis pas un étudiant en héroïque, je le sais, on me le rappelait très souvent à chaque fois que je mentionnais mon rêve. Mais cette fois, rien. Ni Oxton, ni sa camarade de classe n'avait été choqué, à peine ébranlé par mon ambition solide. C'était de bon augure, peut-être qu'après mes prouesses au tournoi, j'étais un peu plus crédible dans mon rôle. Je souriais bêtement, un sourire qui pouvait passer inaperçu déjà parce qu'il n'est pas bien différent de mon expression initiale et puis parce qu'il pouvait se fondre dans la passion du moment. Notre meeting était rempli d'un petit je-ne-sais-quoi qui le rendait intéressant.
    Peut-être était-ce l'énergie dégagée par la paire de Shiketsu ? Ils étaient plutôt calmes, sophistiqués avec de très bonnes manières, tout le contraire des bruyants et joyeux lurons de mon académie. Haha, quel contraste ! Je me souviens de ces quelques fois où nous avions failli incendier l'atelier en ne faisant pas attention au boulot ! De ce que j'ai pu voir, l'école rivale était bien plus sérieuse, centrée sur la discipline et tutti quanti. Je respecte ça, ayant grandi dans un cadre plutôt strict je connais les bienfaits d'un peu de rigueur. Le caractère jovial de Léo et la tendance chic d'Aslinn me rassurait sur mes préjugés au sujet des étudiants chez eux, ce sont des apprentis comme moi, certains ont une façon explosive de poursuivre leurs buts mais d'autres sont plus décontractés, qui l'aurait cru ?

    Child Hero : Time Breaker. Ce nom de code sonnait à mon oreille comme un titre alambiqué. La nuance se fait ... au niveau des deux points. Parce que l'on passe de Child Hero, un épithète qui véhicule l'innocence et la pureté des enfants, leur docilité également vers un "Time Breaker" frappant. Je me plaisais à analyser le choix de mon nouvel ami. Son alter temporel est une éminente inspiration et maintenant que j'en sais un peu plus sur son passé, je pouvais comprendre facilement d'où venait l'épithète. Avec sa petite bouille, il est vrai qu'Oxton devrait avoir un succès fou auprès des plus jeunes ainsi que des personnes âgées friandes de joues juvéniles... mais ça c'est une autre histoire. En revanche, pour intimider l'ennemi il ne pourra compter que sur ses aptitudes au combat et son véritable nom de héro. "Celui qui brise le temps", littéralement, rien que ça. Gare aux vils mécréants qui croiseront la route du garnement qui défie les lois naturelles !
    De son côté, Cuddly Hero : Curly Locks sied ma foi plutôt bien à la personnalité de sa porteuse. La jeune fille a manifestement insisté sur sa passion pour son image, un paramètre très féminin qui s'ancre davantage dans son personnage avec ce surnom fleur bleu. Elle aussi devrait faire fureur auprès des jeunes gens, au risque d'être prise pour une peluche à câliner ambulante, elle pourra se servir de son esthétique soignée pour représenter la noble caste des super-héros devant les caméras. Les héroïnes-beauté ce n'est plus un sujet tabou à notre époque, il suffit de voir le nombre de publicités et de grosses productions qui emploient les services de ces artistes de la mode lors de leurs séances photos et tournages. Je pouvais bien voir Curly Locks représenter une marque de shampooing de luxe, that would be nice.

    « I'm charmed ! m'exclamai-je, enthousiaste. Je vois que vous ne perdez pas de temps, par chez vous ! Speaking of time, je ne devrais pas lambiner, moi non plus. J'ai du pain sur la planche avec vos requêtes, please give me a week, at most ! I'll contact you as soon as your new toys will be ready ! Je m'arrêtais un instant, visiblement pensif. Sans indiscrétion, pourquoi ne vous êtes-vous pas rendu chez un développeur officiel...? » questionnai-je finalement.

    Il est vrai que j'étais flatté de leur venue mais elle soulevait pourtant cette question fondamentale. Pourquoi est-ce que deux apprentis héros feraient leurs courses chez un apprenti développeur quand ils peuvent certainement négocier une bonne affaire chez un professionnel ? Est-ce qu'ils avaient peur du coût d'un tel travail ? Parce que je ne me suis même pas embêté à parler cash, je considérais cette tâche comme ... un service rendu ? Je pouvais espérer leur coopération à l'avenir, si je me montrais utile et généreux envers eux. Toujours est-il que leur école devrait elle aussi avoir ses propres contacts pour ce qui concerne le matériel... Je me demande s'il y avait une raison précise pour qu'ils choisissent d'aller voir l'enseigne concurrente ...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Ven 31 Aoû - 1:31
Soon-to-be most popular with the kids, hein ? En tout cas, elle a déjà une popularité auprès de Léo. Curly Locks, ça n’envoyait pas la tonne de classe mais… le jeune garçon aimait bien la sonorité. Pas besoin que le nom wreck some shit pour sonner comme celui d’un héros. Ouais, c’était cool comme nom. Même s’il n’avait pas calculé la référence. Il ne connaissait pas Aslinn depuis bien longtemps, mais c’était marrant de voir ses camarades développer au fur et à mesure leur identité héroïque. Le costume, le nom, le style de combat,… tant de choses qui les caractériseront dans quelques années. Bref, une semaine pour les gadgets ? Génial ! Léo avait hâte.

« Super, merci Oroshine ! »

Leur camarade blondinet se posait néanmoins une question : pourquoi lui avoir demandé à lui ? Vrai qu’il y avait des sociétés juste pour ça, des personnes dont il s’agissait du métier. Du métier auquel Oroshine aspirait, enfin c’est ce que supposait le garçon à la chevelure verte. Ça fait que c’était gratuit, mais la question de l’argent ne lui était même pas venue à l’esprit. En fait, son choix était naturel. Certes il n’était peut-être pas aussi expérimenté qu’un professionnel, mais c’était lui qui lui a fait découvrir ce nouveau monde.

«  En réalité je n’ai pas vraiment réfléchi à une telle question. Je ne m’étais jamais intéressé aux gadgets avant le tournoi. C’était à peine si j’avais conscience de tout ça. Du coup je suis venu te voir toi. J’ai confiance aux talents des étudiants de votre filière : j’ai déjà eu quelque chose d’Haru, je suppose qu’il est dans ta classe ? Bon c’est un hoverboard donc pas vraiment un outil en combat, mais j’étais très impressionné par la technologie utilisée. »

La fameuse Planc’Haru’lette, sans roulettes. Haru ne semblait pas être un homme du combat comme l’est Oroshine, mais il avait le talent qui était sûrement demandé aux étudiants d’assistance. Après puisqu’il s’agissait d’un moyen de déplacement, il n’avait pas pensé à des choses aussi sophistiquées pour l’aider lors d’un duel.

« Et quand j’ai vu ce que tu as utilisé au tournoi, ce que cela apportait en complément d’un alter, je me suis dit que j’allais demander ça à toi. Et puis je me suis aussi dit que c’était l’occasion de faire plus amples connaissances ! J’ai l’impression que nos écoles cherchent plus à mettre en avant une rivalité. Maintenant, plutôt que nous faire nous affronter, j’aimerais bien qu’ils organisent des événements pour nous faire coopérer. Surtout si nos enseignements sont différents, on devrait avoir beaucoup de choses à apprendre les uns des autres. »

Mais peut-être que les écoles veulent justement différer ? Après tout c’est plus intéressant pour elles de montrer que leurs étudiants sont meilleurs. Un peu égoïste. Ah mais tiens, tant qu’il avait la parole, il avait quelque chose dont il voulait avoir la réponse avant de partir.

« Ah au fait, pour revenir aux accessoires qui assistent les alters. Aslinn veut des gants et bottes pour charger de l’électricité, moi une manière d’attaquer à longue portée car c’est un de mes points faibles. Mais toi, Oroshine, je n’ai pas vu ton alter à l’œuvre. Est-ce quelque chose que tu utilises discrètement en combat ? Mais je n’ai rien ressenti de tel donc je pense que c’est tout autre chose… ? »




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 63

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Dim 2 Sep - 21:13
Une semaine ! Incroyable à quel point certains pouvaient travailler vite. Elle aurait été incapable de créer ne serait-ce que la moitié de ce qu’ils lui avaient demandé en deux ans, alors en une semaine… Cette filière, c’était vraiment quelque chose. Aslinn eut à peine le temps de le remercier que Takane enchaîna rapidement avec une interrogation : pourquoi lui ?

"Pourquoi pas un développeur officiel ?" était une excellente question. A laquelle Aslinn… N’avait pas la moindre idée de réponse. Elle avait juste suivi Léo dans son projet. Peut-être qu’au fond d’elle elle trouvait ça plus sympathique de demander ça à un étudiant comme eux, histoire de nouer des liens et de faire de nouvelles rencontres. Honnêtement, la disparité Yuei/Shiketsu… Elle n’en avait cure. Ses deux meilleurs amis venaient chacun d’un établissement différent. Et en comparant son emploi du temps à celui de Melody, elle avait réalisé qu’ils suivaient au final des enseignements à peu près identiques. La différence tenait surtout à la casquette. Mais c’était une chouette casquette, une vraie plus-value.

Léo prit les devant, comme à chaque fois depuis qu’ils étaient arrivés ici. Heureusement d’ailleurs, sinon elle aurait juste dit "Euh, je n’y ai pas vraiment réfléchi." Mais Léo, lui, devait avoir une vraie raison.

« En réalité je n’ai pas vraiment réfléchi à une telle question. »

Ça lui apprendra à placer autant d’espoirs dans un si petit bonhomme. Mais il finit tout de même par développer. Il avait été intrigué et intéressé par les gadgets déployés lors du tournoi. Aslinn admirait tout de même le courage de Léo. Confier la confection d’une planche de déplacement volante hyper rapide à un type qui s’était fait exploser tout seul dès le premier tour, c’était très brave de sa part. Il avait raison sur un point : c’était important de faire connaissance.

« Surtout si nos enseignements sont différents, on devrait avoir beaucoup de choses à apprendre les uns des autres. »

"Vous êtes les développeurs officiels de demain, après tout ! C’est plus judicieux de nouer des liens maintenant plutôt que de compter sur ceux qui vont finir par passer le relais et devoir tout recommencer à zéro."

Elle finit son cookie.

"Ce n’est pas comme si c’était une corvée que d’aller vers des gens comme toi, Takane."

Léo enchaîna avec une question fort intéressante à laquelle elle n’avait pas pensé. Et son alter à lui, c’était quoi ? Elle espéra ne pas avoir été insensible. Ils étaient venus pour basiquement parler d’eux sans interruption et ils n’avaient pas pensé à lui poser une question toute simple. Ah merde, et s’il n’en avait pas et que ça le taraudait ? Zut. Bon, tant pis, c’est pas un mauvais bougre, peu de chance qu’il le prenne mal… J’espère ?

Attentive, elle attendait la réponse d’Oroshine.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Dim 9 Sep - 10:43
    Ce n'était pas l'anxiété qui me gagnait ni une soudaine charge de low self-esteem quand je questionnais mes chers amis-rivaux sur leur choix. Je connaissais pertinemment une partie de la réponse, une certitude que je préférais prendre avec des pincettes puisqu'il y avait encore de la place pour le doute. Moi, je pensais simplement que le tournoi passé eut été un élément déclencheur suffisamment important pour que messire Oxton et dame McMeguido se laisse tenter par le style de combat qui constituait également ma passion, se voyant eux aussi user de gadgets encore plus uniques à l'image des pros. Une simple curiosité ou une décision mûrement réfléchie, une nuance que le jeune Time Breaker s'empressait d'éclaircir pour moi.

    « En réalité je n’ai pas vraiment réfléchi à une telle question. Je ne m’étais jamais intéressé aux gadgets avant le tournoi. C’était à peine si j’avais conscience de tout ça. Du coup je suis venu te voir toi. J’ai confiance aux talents des étudiants de votre filière : j’ai déjà eu quelque chose d’Haru, je suppose qu’il est dans ta classe ? Bon c’est un hoverboard donc pas vraiment un outil en combat, mais j’étais très impressionné par la technologie utilisée.
    - *Haru, hein ...? * pensais-je, surpris d'entendre la nouvelle.
    - Et quand j’ai vu ce que tu as utilisé au tournoi, ce que cela apportait en complément d’un alter, je me suis dit que j’allais demander ça à toi. Et puis je me suis aussi dit que c’était l’occasion de faire plus amples connaissances ! J’ai l’impression que nos écoles cherchent plus à mettre en avant une rivalité. Maintenant, plutôt que nous faire nous affronter, j’aimerais bien qu’ils organisent des événements pour nous faire coopérer. Surtout si nos enseignements sont différents, on devrait avoir beaucoup de choses à apprendre les uns des autres. ajoutait-il avec un air impliqué.
    - So I see ... Cette canaille de Sasaki .. is truly something ! Un hoverboard, tu dis ? Il n'en a jamais parlé en classe, that boy is too humble for is own good ! fis-je en souriant. Eh bien, tu seras d'autant plus admiratif de voir l'étendue des usages que l'on peut faire de la technologie ! That's my motto, Technology to our Service ! Et si nos bricoles peuvent permettre à nos deux écoles de se rapprocher, so be it ! Nous les assistants ne sommes pas vraiment amenés aux devants de la scène - alors si un jour nos directeurs respectifs décident de collaborer j'ai peur de ne pouvoir me joindre à vous ... Mais nous pourrions être étonnés ! je lançais un clin d'oeil à mon interlocuteur pour lui signifier que j'attendais de voir nos souhaits se réaliser à l'avenir.
    - Vous êtes les développeurs officiels de demain, après tout ! C’est plus judicieux de nouer des liens maintenant plutôt que de compter sur ceux qui vont finir par passer le relais et devoir tout recommencer à zéro. Aslinn renchérissait à son tour, amenant un argument évident qui ne m'avait pourtant pas effleuré l'esprit ! Ce n’est pas comme si c’était une corvée que d’aller vers des gens comme toi, Takane. Je rougissais en entendant ces mots, pris par l'ego du jeune et riche héritier.
    - Oh, miss ... j'avais d'emblée envie de parler de ce projet lointain qui me permettrait de rassembler Shiketsu, U.A et n'importe quel autre bon samaritain désireux de sauver le monde avec classe et modernité, mais Léo me devançait en posant une question plutôt abrupte.
    - Ah au fait, pour revenir aux accessoires qui assistent les alters. Aslinn veut des gants et bottes pour charger de l’électricité, moi une manière d’attaquer à longue portée car c’est un de mes points faibles. Mais toi, Oroshine, je n’ai pas vu ton alter à l’œuvre. Est-ce quelque chose que tu utilises discrètement en combat ? Mais je n’ai rien ressenti de tel donc je pense que c’est tout autre chose… ? »

    Mon alter ... C'est un sujet que l'on a rarement abordé, loin d'être un tabou il était plutôt rare pour moi d'en parler. Pourtant Workshop jouait un rôle important, si ce n'est crucial dans ma profession. C'était néanmoins une question qui pointait mes lacunes du doigt : que pouvais-je y répondre ? " Non, mon alter n'est pas assez puissant / développé / héroïque pour le combat " ? Pour un assistant ce n'est pas vraiment une honte - nous autres ne sommes, d'ordinaire, pas des combattants, après tout. Mais mon cas est spécial. Je ne prétends pas appartenir à une caste supérieur de supports ... j'ai simplement du mal à me contenter de ce rôle presque secondaire bien que diablement pratique. Même l'appellation "assistant" ne me plaît pas. Comment est-ce que je devrais appeler mon assistant quand il sera l'assistant d'un assistant ? Co-assistant ? Dans tous les cas, nous ne sommes pas des figurants, des seconds rôles. Au moins autant que les illustres héros, nous avons notre poids sur un champ de bataille. J'assure même un double-rôle en étant responsable de leur équipement tout en apportant un appui non-négligeable avec le mien, ce n'est pas rien ! Ce n'est pas dans les attributions d'un vulgaire suppléant, ça ! Je prenais donc une poignée de secondes pour choisir mes mots avant de répondre sobrement.

    « Eh bien, voyez-vous mes amis, je ne fais pas un usage offensif de mes pouvoirs. Workshop, mon alter d'activation me permet de délimiter une zone circulaire que j'appelle une Work Room. Je regardais Léo en le pointant du doigt. Un peu similaire à tes propres rooms, la mienne me permet de manipuler librement et à distance ce qui se trouve dans ses limites. Cela aurait été un complément de taille en combat ... si je n'avais pas besoin d'une énorme concentration pour m'en servir correctement. De ce fait, je préfère m'en servir lorsque je travaille - c'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle mes inventions sont aussi précises et mon temps de travail aussi réduit. Un inventeur commun doit se soucier de son efficacité au travail, alors il range et organise son atelier de sorte à pouvoir aller et venir entre son matériel sans pertes de temps, mais moi, je n'ai même pas besoin de me déplacer. C'est une sorte de télékinésie restreinte, si vous voulez. J'aurais aimé pouvoir l'incorporer à mon style de combat mais je ne peux pas tout faire en même temps, right ? Pour l'instant j'en suis encore à parfaire ma vocation première : le bricolage ! »

    J'écartais les bras en criant joyeusement ce pour quoi je vivais. Le bricolage, c'est plus qu'un passe-temps, encore plus qu'une passion... Un héritage direct de mon père, qui le tient de son père avant lui et ainsi de suite ... Le bricolage, c'est tout un art et comme toutes les formes d'arts, c'est également un moyen d'expression. Je n'ai pas encore adopté une technique et un design unique et propre à moi, faisant encore dans le simpliste, mais je sais par exemple que mes inventions principales traduisent à merveille l'ardeur de mon rêve, celui de devenir un héro aux gadgets impressionnants. Mon Leiscepter, le Jetpack et tout le reste ... ce sont des objets qui portent une valeur qui n'est pas que financière. J'aime mes créations parce qu'elles reflètent des parties de moi et de mon vécu et à chaque fois que je m'en sers ou que je les améliore, c'est un peu comme si je grandissais par la même occasion. Comme un apprenti héro qui s'entraîne à renforcer son alter, I can feel the struggle when I build. C'est ce genre de sensations qui ancre mon ambition au sein de mon coeur.

    « Well ... auriez-vous d'autres questions ou remarques à itérer avant que je ne mette au travail ? »

    Je reprenais une position sérieuse, croisant les bras et lançant un regard d'homme d'affaires aux deux jeunes gens qui avaient apparemment apprécié leur visite, à en juger par les cookies que Sheep-Lady s'enfilait à la chaîne et les expressions sereines de leurs visages, même pas affolés par les suites de leurs requêtes à tous les deux. Il semblerait que j'ai tenu mon challenge - recevoir des clients de la manière la moins akwkward possible.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 23
Messages RP : 61

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 215/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Lun 10 Sep - 16:30
Aslinn marquait environ 1000 points en précisant que c’était normal pour la nouvelle génération de héros de préférer s’entretenir avec la nouvelle génération d’assistants ! Leurs réponses semblaient bien convenir à Oroshine en tout cas. Mais il était vrai que si les héros des deux écoles venaient à collaborer, il n’avait pas de raison de se joindre à la fête. Pourtant, du peu que Léo en connaissait, il se rapprochait bien d’un héros : son score au tournoi, sa réflexion, et aussi son style de combat ! Et quand on crée des inventions pour un héros, on apprend aussi comment ces héros fonctionnent, les assistants ont une source d’information qui vient toute seule à eux ! On gagne de la théorie de combat en écoutant et répondant aux requêtes. Peut-être que certains essayent d’être plus ou moins silencieux pour garder des secrets, mais Léo il avait sauté en plein dedans, en ajoutant même des anecdotes de sa stratégie en combat lors de l’explication de son alter. Mais pour lui c’était normal, c’était presque une équipe, il fallait qu’il y ait confiance ! On acceptait de satisfaire ses besoins, il n’y avait pas de quoi être radin. Mais de toute façon, le blondinet semblait avoir choisi sa voie. S’il préférait inventer, so be it.

L’ingénieur répondit ensuite au jeune garçon, dévoilant ainsi son alterà lui. Il était amusant de constater cette coïncidence qu’était la similitude entre leur alter, au niveau du système de Room. Hé peut-être qu’ils avaient une origine commune ? On ne sait jamais ! Bref, c’est de la kinésie ciblée du coup, c’est cool ! Ah il ne pouvait pas s’en servir en combat ? Flûte, quel gâchis. Enfin, oui et non.

« Ton alter est super pour ce que tu veux faire. Peut-être que tu ne peux pas l’utiliser en combat, mais les créations que tu crées grâce à celui-ci sont là pour t’accompagner. Je pense que c’est tout comme ! Bien sûr, Aslinn et moi utiliserons ce que tu nous fabriqueras, c’est aussi comme si tu te battais avec nous. Quand tu es un support, je suppose que c’est plus difficile de se faire connaitre du grand public. Mais bien que je connais encore mal la place que vous avez dans la société, pour l’instant, ce que je ressens, c’est que vous pouvez être nos héros à nous ! »

Un peu fort ces mots, non ? Eh bien oui et non en fait. Toute personne a un point faible. L’ingénieur il est là, il regarde ton point faible, puis il te regarde toi et il fait « Bah maintenant tu l’as plus ». Bon c’est un peu exagéré comme caricature, mais l’idée est là. Un héros peut gagner énormément avec tous ces outils qu’on peut lui confectionner !

« Mh… Je n’ai rien à ajouter, tout est bon pour moi ! »

La rencontre touchait à présent à sa fin. Elle était bien concluante, Léo était content du résultat. Oroshine était un étudiant bien aimable, c’était super d’échanger avec lui. L’apprenti héros lui tendit la main, le saluant exagérément de manière soutenue et professionnelle.

« Un plaisir de travailler avec vous, MisterTakane. »




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 63

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 230/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Sam 29 Sep - 15:42
Aslinn écouta attentivement la description qu’Oroshine faisait de son alter. Il en avait fait de même pour elle, c’était normal de lui rendre la pareille. C’était une sacrée capacité que celle-là, dommage qu’il ne puisse pas l’utiliser en combat. L’Irlandaise se demandait si, toutefois, à force d’entraînement, il pourrait éventuellement dépasser cette limite. C’était comme se muscler, après tout. Si ça se trouvait, il était même déjà capable de le faire mais ne s’en rendait pas compte ! Enfin, s’il n’en avait pas l’utilité, c’était normal qu’il ne cherche pas activement à renforcer son alter. Le monde avait besoin de super-inventeurs autant que de super-héros, après tout.

Il avait l’air exalté, quand il parlait de sa passion. C’était très agréable de voir ainsi quelqu’un s’enflammer à ce point. Aslinn se demandait si, elle aussi, avait les yeux qui brillaient ainsi quand elle parlait de ses rêves héroïques. En tout cas, Léo exprimait très bien le lien qui unissait les héros et les assistants. Oui, d’une certaine manière, eux aussi se battaient quand les héros utilisaient leurs créations. Elle n’avait rien de plus à ajouter et se contenta d’aquiescer.

«Well ... auriez-vous d'autres questions ou remarques à itérer avant que je ne mette au travail ?»

Aslinn réfléchit quelques secondes. Design, utilité, alter… Non, plus rien à dire. Elle aurait éventuellement pu être plus précise dans sa demande mais… Oroshine Takane était clairement quelqu’un d’intelligent et de compétent. Pas besoin d’insister, elle ne serait pas déçue du résultat. Son ami semblait du même avis.

"Rien à dire non plus, j’ai confiance en tes capacités."

C’était le moment de se quitter. La jeune fille était très satisfaite de cette petite excursion. Elle avait fait bien plus que de passer commande aujourd’hui. Elle avait créé un lien avec quelqu’un et renforcé son lien déjà existant avec Léo en lui révélant la deuxième facette de son alter. Que demander de plus ? Aslinn serra la main du bricoleur blond à la suite de Léo.

"Porte-toi bien, et encore merci pour ton aide, Takane !"


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Mer 3 Oct - 16:02

    *Léo Oxton ... Aslinn McMegido ... soupirai-je en regardant la paire d'étudiants de Shiketsu s'éloigner, à travers l'une des vitres de mon appartement me permettant de garder un oeil sur les entrées et sorties du building ou d'épier les civils insouciants. Les deux mains jointes dans le dos, je lançais un regard sérieux en soutenant un sourire confiant, l'expression d'un véritable homme d'affaires, imitée de mon père. Time Breaker and Curly Locks, uh ..? I'm looking forward to working with you two ...!* je souriais davantage en réalisant à nouveau l'étendue des progrès que nous pourrions tous faire ensemble et en repensant aux expressions de leurs visages lorsque nous nous sommes serrés la main pour la dernière fois, juste avant que je n'assigne à un employé la tâche de les raccompagner hors de mon dédale moderne et sophistiqué. Je me permettais un moment d'inattention, songeant au bonheur que c'est que de pouvoir lier l'utile à l'agréable.

    Ah ! Le bricolage, ma grande passion ! Quel extase de pouvoir en faire profiter mon entourage, surtout que je n'étais même pas encore au point d'espérer remplir pleinement mon rôle d'assistant de si tôt. Et pourtant, here I am ... Mon talent était remarqué et sollicité, d'abord Léo et Aslinn, plus tard je pourrais me targuer de servir tout le pays ..! C'est toujours un pas en avant, aussi insignifiant soit-il que de se savoir bon dans notre domaine. La voie que j'ai emprunté en passant l'examen d'admission de U.A me permet d'assumer une position cruciale dans la carrière d'un héro ... avoir de bons contacts est essentiel, ici, Time Breaker & Curly Locks ont fait un judicieux choix en demandant mon aide. Comme me l'aura fait remarquer le Child Hero, nous représentons la société de demain. Il m'est fort plaisant de pouvoir servir notre génération de héros, c'est un peu comme si j'en étais un moi-même ... J'ai vraiment hâte qu'ils puissent essayer leurs nouvelles acquisitions en combat...

    Reprenant un chemin de pensées raisonnable, je me mis à concevoir leur équipement. Des centaines de croquis et de gribouillages en tout genre venaient préciser ma vision. Au milieu de ce brainstorming, il me fallait encore faire une analyse minutieuse des besoins du client puis des moyens que j'ai à disposition... Cela ne devrait pas être une lourde tâche : en me détaillant très précisément leurs requêtes, je dois dire que les Shiketsu ont déjà fourni une grande partie du travail. Il est vrai que j'aime profondément faire preuve de créativité, improviser, m'adapter ... mais je sais aussi suivre une commande, c'est la base, dans notre branche ! Je me grattais le menton, car une question me vint à l'esprit.

    *Comment est-ce que je vais appeler mes nouvelles créations...? une question qui passait aussitôt en tête de liste des priorités. Je nomme mes propres affaires avec soin en règle général, en y incluant aussi souvent que possible un lien avec l'Angleterre, cette patrie qui m'est chère bien qu'elle ne soit pas réellement la mienne. Toutes ces histoires que père me racontait, même nos nombreux séjours là-bas ont fait grandir ce sentiment d'appartenance que je chéris encore ... Mais en ce qui leur concerne ? Le temps ... l'enfance ... "The Yo-Yo" ... "Pocket Watch" .... "Big", non, "Little Ben" ? sounds good to me !* je m'extirpais de la distraction en entendant la voix de mon majordome favori.

    « Dois-je demander à ce qu'on ne vous dérange pas, monsieur ?
    - Hm hm ... j'acquiesçai en me retournant, je faisais quelques pas pour dépasser le gentilhomme. Let's get to work, shall we ? »

    Il me répondait par un aimable sourire. Cavendish connait toutes mes habitudes même les plus secrètes, il sait quelle tête je fais quand je suis pensif, quand j'ai mal, quand je ne me sens pas bien ... il était le mieux placé pour comprendre le débordement d'émoi que je tenais tant bien que mal sous le couvert d'une mine grave, sérieuse. Je me suis donc rendu non pas dans la chambre mais directement dans l'atelier pour commencer à me pencher sur ces quelques bricoles.

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville :: Takane Corps-
Sauter vers: