:: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Quartiers résidentiels Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rue de la Rage (PV David Matsui)

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages RP : 14

Feuille de personnage
Titre: Hamlin
Expérience: 55/500
Alter: Vermine
Rang D





Pak-Jeong Kyumin
Rang D
Ven 11 Jan - 22:07
- Oh pu-tain... Cette taule...

Kyumin gisait au sol, le corps meurtri. Il se tourna pour tenter se se relever mais bascula lourdement sur le dos.

C'est là, dans un voile d'eau glacée tombant des sprinklers, qu'il le vit.

Une silhouette masquée, par-dessus le parapet. Un inconnu, qui sans mot dire, le mit en joue.

***
BLAM! BLAM !
***

Un flash.

Le temps semblait s'être arrêté.

Un choc.

Puis un autre.

Le coréen eut un sursaut sous l'impact des coups de feu. Toutes les fibres de son corps reprirent instantanément vie.
Arraché de la torpeur qui le clouait au sol, le rat hurla.

Un hurlement aigu. Semblable à un sifflement. Un cri perçant, qui porte la gène et la douleur aux oreilles humaines.

- SQUEEK !

Division.

Son esprit se morcela.
Les cris se multiplièrent.

Le regard retrouvé, en noir et blanc, un peu flou.
Cette sensation d'avoir été brisé en morceaux, sentir le sol sous toutes ces pattes, se sentir mourir plusieurs fois en même temps.

Un réflexe salvateur.

Kyumin s'était divisé au moment de l'impact. Les balles ont traversé son corps, ou plutôt, l'amas de corps qui le composait.
Plusieurs parties de lui venaient de mourir ou agonisaient sous le feu ennemi.

Même face à un petit calibre, un simple rat de 200g n'avait aucune chance d'encaisser une telle puissance.

)Fuyez ! Dispersion !(

Il se redressa, les 4 pattes solidement ancrées au sol.
Ayant repris le contrôle de son corps conscient. L'Alpha éveillé, il venait, sans y penser, de disperser son corps dans toutes les directions.

Vite, réfléchis, par où ?

A cette distance ses yeux de rongeur ne pouvaient plus discerner son agresseur à l'étage, seulement une tâche sombre difficile à identifier.
Impossible de savoir où il pouvait pointer son arme pour esquiver, il fallait foncer tout droit, aussi vite que possible, en serrant les fesses pour qu'il touche le moins possible des autres, et par-dessus tout, qu'il ne le prenne pas directement pour cible.

Hamlin entendait des coups de feu, des hurlements, sentait les vibrations des pas des civils qui se piétinaient les uns les autres, pris par la panique.
Voilà la couverture.

Il se mit à sprinter, son petit corps avait beau être d'une terrible fragilité, la nature l'avait doté d'un formidable arsenal d'atouts pour la survie.
Pouvant piquer des pointes à plus de 30km/h, chaque rat de la nuée était un véritable missile dont la petite taille n'offrait qu'une cible ridicule.

Kyu regarda en arrière, il vit du sang et un amas de chair noirâtre brisé contre le sol du supermarché, cloué par les balles.
Il avait essuyé des pertes, mais impossible de quantifier.

A sa suite, une dizaine de rats le talonnaient, il fallait s'enfuir loin d'ici.

Les sirènes s'entendaient au loin, la cavalerie allait arriver.

)Par là, l'évacuation. En ligne.(

Les suiveurs s'alignèrent derrière leur Alpha et Kyumin se jeta contre la petite ouverture au ras du sol. Les petits tuyaux de quelques centimètres qui permettent d'évacuer l'eau qui ruisselle lors du lavage.

Il passa la tête entre les barreaux, son corps très souple suivi sans difficulté, entendant les autres lui emboîter le pas.

Il finira par trouver la lumière, et les autres le rejoindront au repère. Ils sauront suivre ses traces.

...Ils sont lui, après tout.


***
Une ruée plus tard, à l'intérieur de la planque
***

)Allez, poussez !(

Un groupe de rats épuisés s'arque-boutèrent contre le mur, poussant la lucarne de leurs pattes arrières.
L'ensemble grinça, et finit par basculer.

La nuée fit une échelle vivante  pour hisser le reste des membres par le petit espace tout juste ouvert, et un à un, des rongeurs fatigués se laissèrent choir sur le futon situé sous la microscopique fenêtre.

Kyu était brisé, ses pattes tremblaient, il avait quelques vertiges et sentait parfois son corps tanguer maladroitement.

Toute la troupe rameutée au complet tirait la tronche, le coréen sentait qu'il avait perdu des éléments, et que sa forme humaine avait pris cher.
Il se sentait fébrile, les balles étaient passées à travers sa division-réflexe, comment savoir dans quel état il allait être en retournant en forme humaine ?

C'était la première fois qu'il prenait autant de dégâts, dans ces conditions, et il commençait à ressentir des vertiges. Sa forme Vermine était épuisée, parmi les autres certains sombraient déjà dans un état catatonique. Il devait faire vite.

Trouver du secours avant de tomber.

Kyu entreprit de grimper sur l'étagère où se trouvait sa chance de salut, l'ascension était terrible, ses griffes lacéraient le bois et écaillaient la peinture défraîchie du meuble, trouvant prise dans le moindre trou, impact ou éraflure.
Allez, vite.

Il sentait que la meute s'éteignait petit à petit, tous resserrés sur le futon, ils restaient immobiles.

)Merde.(

S'il s'évanouissait dans cet état, personne ne saurait. Vite.

Un dernier effort et il se hissa sur le plateau tant désiré. Sur celui-ci, un téléphone à clapet.

Non sans mal, l'Alpha déplia l'appareil et se tint devant le clavier.

Bon, allez, le tout pour le tout.

Il tapa le numéro, un chiffre après l'autre.

Pitié, Utsuki, décroche…

Une voix féminine répondit.

- Moshi-moshi ?

Le code.

Trois cris courts, trois longs, trois courts.

- Le Rat ? C'est toi ? Qu'est-ce qui se passe ?

Encore, court, long, court. Allez, putain de blonde, tu l'as appris cette saloperie de code !

- Quoi? O mon dieu! Ok heu, tiens bon, j'ai compris, je vais chercher Tonton ! Tiens bon, ok? Reste avec moi, d'accord? Le rat? Hamlin ?
Crie, siffle, un truc !
Hamlin ? Putain Hamlin réponds !


Au bout du combiné, un rat s'était effondré sur le clavier. Garder ses forces pour rester éveillé, le plus longtemps possible…

-Squeek...


Dernière édition par Pak-Jeong Kyumin le Dim 13 Jan - 22:42, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 129

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 375/500
Alter: Wendigo
Rang D





David Matsui
Rang D
Dim 13 Jan - 16:54
Des rats. Des saloperies de rats essayant de s'enfuir aussi vite que possible, renversant sur leur passage tout ce qui peut constituer un semblant d'obstacle. Une masse de petits animaux qui a la rage, la rage de vivre un autre jour, la rage de ne pas crever dans un supermarché à la con. Le coréen vient d'activer un Alter et, putain de merde, quel Alter ! C'est presque une métaphore à ce stade. Un prédateur aux tendances charognardes qui pourchasse un petit animal nuisible.

Ça me plait. Ça fait bouillir mon sang comme rarement auparavant. Je n'ai jamais croisé de Viande aussi excitante que celle-là lors de mes excursions.

Mes mains s'alignent avec les bêtes comme si je me trouvais sur un stand de tir. Un Alter de mutation ne change pas les règles du jeu. Ces créatures ne sont pas une part de mon adversaire, elles sont mon adversaire. Plus j'en tue, plus je lui fait mal. Et plus je lui fait mal, plus je lui fait payer ma Faim. J'ai besoin de me défouler pour oublier, et monsieur le clandestin va m'y aider.

"Manger du rat ! C'est bien ma veine."

Les coups de feu partent. Je vois des bêtes s’effondrer sous les balles tandis que d'autres s'évadent par toutes les issues possibles : les portes, les fenêtres, les canalisations, la ventilation. D'autres disparaissent dans des magasins avec des couinements de plus en plus plaintifs. Un petit rire émerge de ma gorge, mais ma cagoule l'étouffe. L'incarnation de tout ce que je n'aime pas, chez moi comme chez les autres, est en train de crever sous mes coups. Et, même si mon esprit me hurle toujours que la Faim n'est pas une chose que je peux négocier, ça me fait du bien. Beaucoup de bien.

"Bienvenu au Japon saloperie de communiste, bienvenu au Japon..."

Les sirènes commencent à émerger. Je ne vais pas pouvoir continuer ma chasse au petit gibier plus longtemps, en particulier si les flics sont accompagné d'un combattant un peu plus professionnel. Je me décale du vide avec un grognement avant de me diriger vers le fond du magasin, vers ce qui me semble être une boucherie. Je n'ai pas beaucoup d'informations sur les lieux mais j'ai tout de même fait mes devoirs. Pourquoi se faire chier avec le monde de la surface lorsque l'on peut se tirer via les égouts, histoire de ne pas croiser d'agent de la Loi ou de civil paniqué sur le chemin.

Ce que je retiens de cette situation ? Pas grand chose. Les nord coréens sont de la Viande résistante, et certains d'entre eux peuvent se transformer en rats. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis surpris par aucune de ces constatations. Ce qui me fait chier en revanche, c'est la perte temporaire de mon Alter en pleine période de grignotage. Mais bon, ce n'est pas comme si j'étais en manque de cadavres.

Il va falloir que le Maraudeur traque ce petit coréen. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le pressentiment que si ce n'est pas moi qui avance la prochaine pièce ce sera lui qui le fera. Et je n'ai pas très envie de voir de quoi les gens comme lui sont capables. Avec ce genre de nuisibles, ça se termine toujours mal.

Je te retrouverai gaijin. Ce n'est qu'une question de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: