:: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville :: Takane Corps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Simple visite de courtoisie... [PV Oroshine Takane]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Messages RP : 224





Dés de combat
Dim 7 Oct - 15:41
Le membre 'Oroshine Takane' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Attaque Rang C' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Sam 13 Oct - 23:42
... Si proche... Je suis si proche, de la victoire... Encore un, petit effort... Juste un peu, plus... Alors que mon véritable rival paraissait préparer quelque chose, je me battais contre mon adrénaline. J'essayais de maîtriser ce flux incessant, de l'empêcher de déchirer davantage mes veines. Ca brûle... Je ressens chaque mouvement interne, la pression du sang s'écoulant. Ca vibre... Le réseau tremble dans tous les sens. Mais je n'abandonnerai pas, quitte à en mourir sur place. Je peux le faire... Je peux lui arracher cette victoire, envers et contre chacune de ses inventions de fou, que je détruirai toutes, une par une, s'il le faut... C'est ce gant, ce gant de malheur, qui me gêne encore... qui se met en travers de mon chemin. Allez... Montre-moi ta réactivité, Oroshine ! M'élançant soudainement, je le voyais pointer l'arme magnétique, en ma direction... Le talon de mes bottes claquant violemment la surface bétonnée, je continuais ma propulsion, craquelant quelque peu cette aire de combat. Si je peux m'octroyer un élan comparable à ma charge finale, lors du tournoi... je pourrai passer au travers d'un champ de répulsion... Du moins, si celui-ci s'avérait de même intensité que l'attraction antérieure. Et c'était bien là tout le problème... Ouais, car je n'étais probablement pas la seule à m'en être rendue compte. Me servant des petits cratères naissant de mes pas, comme d'un appui plus fiable, ma rapidité augmentait davantage. Non pas qu'il me serait possible de dépasser ainsi ma vitesse de pointe, mais surtout là une opportunité de l'atteindre plus aisément, en une distance plus courte... Je misais le combat entier sur cette accélération circonstancielle, désirant plus que tout de prendre cet ingénieur de court. Je n'avais pas encore été suffisamment touchée par son appareil... Toutefois, si je devais venir à subir une magnétisation plus poussée, plus longue et plus proche de ma personne, la confrontation risquerait de prendre un nouveau tournant et il me fallait à tout prix l'en empêcher.

" Gghhh... Pu, tain... "

À présent non loin de mon adversaire, je fus stoppée net dans mon élan, par ce qui s'apparentait à une barrière magnétique... Il l'a activée, bordel... Il avait eu le temps, d'activer sa merde ! Et là, que pouvais-je donc faire, sinon de continuer à grappiller quelques centimètres ? Merde... MERDE ! Je rageais intérieurement, laissant même cette mâchoire se resserrer et mes dents s'exposer. Tu peux bien te cacher derrière ton atout, mais ma détermination... ma détermination... Fait, fait chier... Je recule... Je recule ! Ces émissions de particules chargées entraient en contradiction avec la charge, imposée plus tôt à mon graphène... Pire, elles empiraient cette dernière, arrangeant sa structure vers un modèle parfaitement parallèle... Je me chargeais de plus en plus, à mesure de ce bras de fer et, par conséquent, il devenait d'autant plus compliqué de percer ce véritable bouclier, pourtant sans consistance véritable... Le contre ultime. Je ne sais rien faire. Je ne sais rien faire, putain ! Allez !... Yeux fixés sur l'objectif, je forçais vainement, mais que pouvais faire d'autre ? Abandonner ? Non, pas si près du but... Si je m'éloignais maintenant, Oroshine me mènerait par le bout du nez, en profitant de mon magnétisme exacerbé. J'avais juste, à, tenir, encore un peu... Je n'avais pas fait tout ce chemin pour rien. Je ne m'étais pas entraînée en vain. La tranquillité sacrifiée de ces employés... le risque de se faire chopper par la police... Tous ces évènements trouvent leur justification dans une victoire et non dans une défaite. Je DOIS gagner. Je VAIS gagner ! Avançant d'un pas, puis de deux, je me sentis enfin vaincre cette spectaculaire onde de répulsion... Oui ? J'y arrivais ? Vraiment ?! Non... Ce n'était pas aussi simple... Tout à fait, puisqu'en réalité, ce n'était pas moi, qui gagnais en terrain, mais bien l'invention, qui perdait en efficacité. Cela voudrait-il dire, que... Ma vision fut alertée autant que mon ouïe, par une scène inespérée. Là, droit au-devant de moi, les bruits peu rassurants de la machine. Elle va...

À peine le temps de le remarquer, que je perçus mon corps se faire immédiatement attirer en avant... Elle a sauté. Son invention vient de lui péter dans la main ! C'était là une opportunité en or. Il ne fallait pas la manquer... Je devais la saisir, pour le bien de cette confrontation. Ainsi, désormais libre du moindre de mes mouvements, je m'apprêtais à reprendre mon équilibre, après avoir manqué de trébucher, lors de mon inertie présente... L'héritier de la Takane's Corp criait de douleur et, malgré que je plaignais sincèrement la probabilité d'une fracture quelconque, à son encontre, je devais aussi reconnaître que cela faisait partie du jeu... C'est son invention, c'est lui qui décide de tenter les risques encourus à l'activation. Sur le terrain, pareille erreur ne pardonne pas. Pardonne-moi de ne pas t'accorder un répit dont tu aurais bien besoin, mais c'est toi ou moi !... Me préparant à charger de plus belle, maintenant stabilisée, à quelques mètres et face au profil de mon adversaire, je façonnai déjà une flexion de propulsion... laissant ma jambe droite soutenir l'initiative, en la tendant en arrière. Cela, avec l'accompagnement de mon même bras, replié dans la même direction... Cette fois-ci, c'est vraiment la fin. Plus de Jet Pack, pour le soutenir... Pas de jambes mécaniques, pour tenter de m'échapper... Fini, l'effet de surprise de tes petites roulettes propulsées... Aucune attaque aérienne, à craindre de ta part... Tes bombes sphériques ne te seront d'aucune utilité... Ton bâtonnet de fer ? Laisse-moi rire. Tu manifestes encore l'espoir de me toucher un jour avec ? Fais-en plutôt ton deuil et laisse-moi porter fin à ton calvaire, pendant qu'il est encore temps de le faire, dans une dignité des plus totales... Ce gant représentait ton dernier espoir. À présent, il ne reste plus qu'à tendre la main vers la victoire ! Du moins, le pensais-je naïvement, avant que je ne ressente subitement une sensation familière... bien trop familière à mon goût... Je glissais ? Oh, non, non pas ça ! Pas maintenant !

" Il... m'a tellement magnétisée, que... à mon tour, je deviens un aimant ! MEEERDE ! " murmurais-je donc, avant de m'exclamer plus franchement, sous la pression nouvellement instaurée.

Prise en défaut, dans mon équilibre, je manquai de tomber à la renverse, me faisant brutalement tirer en arrière... J'éprouvais des difficultés à me stabiliser, comme à courber mon corps en avant, pour ce faire. Mais qu'est-ce qui pouvait autant me... Putain, non ! Le conteneur, évidemment ! Bordel, si j'ai le malheur de rentrer en contact avec, ça sera la merde noire ! Paniquant, j'écarquillai des yeux et constatai mon incapacité à pouvoir maîtriser cette situation. La distance s'amenuisait exponentiellement et je ne disposais d'aucune solution, pour résoudre l'épineuse problématique en question... Alors, dans un élan désespéré, je tentai bien de claquer, avec virulence, ma pauvre semelle contre le sol. Si je pouvais, ne fusse que m'enfoncer suffisamment dans celui-ci, que pour contrer la force exercée, afin de pouvoir reprendre une position convenable... Alors, peut-être bien que... Gnaah ! Faisant pire que mieux, cette action me valut surtout une retournée aérienne, me faisant perdre contact avec le sol... avant de laisser mon omoplate embrasser furieusement la tôle, en un cri de douleur certain... Ghaaah ! J'avais tout foiré... Toutes ces heures d'entrainement, ces efforts multiples, non ! Je refuse, je refuse !... Observant la situation, je pouvais constater l'état nébuleux de l'inventeur me faisant face... Il est au bout du rouleau. Il me suffit de le toucher. De le toucher juste une fois... juste... Remarquant les zones de ma silhouette éprises d'un amour fou, à l'égard de la grande caisse métallique, une idée me vint soudainement... Mon pied, mon omoplate, la moitié de mon bras... Tout cela du même côté et alors que le reste de mon corps parvenait à résister, tant bien que mal, à l'attraction magnétique... En suis-je capable ?... Depuis le début de ce combat, je me le demande... je n'arrête pas d'y revenir, de part mes diverses offensives... Ca va me demander un effort conséquent, mais... En m'aidant de ce lien... Même si je ne suis pas en mesure de le projeter... Même si le soulever s'avèrerait impossible... J'ai senti les résonances de l'impact, de part les soulèvements engendrés. Celui-ci, en comparaison des autres... il est vide... Je n'ai pas le choix. C'est le Home Run ou rien ! Comme au tournoi !

" ... Si... Si je ne peux plus, t'envoyer dans les conteneurs... Alors... Alors... C'est eux, qui viendront, se fracasser à tooooOOOOIIII ! " déclarai-je, de toute la hargne m'animant encore et alors que je déployais l'intégralité du potentiel herculéen de mes prothèses, comme de mon endosquelette... l'ultime effort ayant pour effet de premièrement laisser vibrer, bien qu'assez difficilement, l'imposante structure... avant qu'un bruit sinistre ne s'en échappe plus franchement et ne vienne à laisser son réceptacle coulisser enfin, en un terrible arc de cercle, qui ne manquerait de prochainement raser mon rival, de tout son poids.



Effets Gameplay:
 



Dernière édition par Star Novel le Lun 12 Nov - 2:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 224





Dés de combat
Sam 13 Oct - 23:42
Le membre 'Star Novel' a effectué l'action suivante : Faire une action


#1 'Attaque Rang D' :


--------------------------------

#2 'Attaque Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Dim 18 Nov - 15:42

    Une lueur d'espoir ... Bien que naissant d'un geste désespéré, c'était une occasion bonne à prendre. Heureusement que même meurtri je ne perds pas mon sens aigu de l'analyse et de l'observation. L'attaque de type magnétique en elle-même fut utile pour la gêner un tant soit peu mais l'effet intéressant n'était pas dans les dégâts causés. Non, c'est l'influence qu'elle aura eu par la suite sur le corps de la demoiselle. Je l'ai vue lutter contre une espèce de force que je ne mis pas longtemps à cerner, c'est le champ magnétique qui a dû se transférer dans son corps au contact ! Elle semblait même être lourdement affectée, si bien qu'elle fut brutalement attirée par le conteneur métallique qui se trouvait derrière son dos. C'est à ce moment que, même meurtri, mon corps a ressenti cette palpitation qui est coupable d'avoir remis nos plus grands héros sur pieds même quand tout semblait perdu. Je ne connais que trop bien ce pénultième souffle qui m'a permis de repousser les limites toujours plus loin à chaque obstacle. La dernière fois avec Star, lors du tournoi, c'était encore la même chose. Je me vois toujours rendu le dos au mur, sans échappatoire apparente mais l'esprit Plus Ultra me défend de simplement accepter la défaite même quand elle semble plus qu'évidente.

    Mais je ne suis pas le seul à posséder cette rage de vaincre. Novel, encore debout, avait sur le visage une expression encore plus intense qu'à son habitude. Je ne l'ai jamais vue sourire amicalement, ni même avoir une once d'émotion positive sur ce pâle faciès, ce n'était que sourcils froncés et dents resserrées tout le long. Elle aussi amochée par notre affrontement, j'arrivais à lire sa propre interprétation du Plus Ultra de notre école. Et quelle interprétation ! Pour ne pas déroger à son étiquette "over the top, excessive fighter" la voilà qui soutirait de ses muscles d'assez importants efforts pour s'agripper au grand contenant qui attirait son corps magnétisé, le déplacer de tout son poids et effectuer dans la foulée un mouvement circulaire comme avec une batte géante grinçant bruyamment à même le sol. Oh, bien sûr, c'est moi la balle ! Heureusement que j'avais déjà en tête l'intention d'utiliser le Gant de Tesla à mon avantage malgré l'os fracturé de mon avant-bras, je l'avais déjà saisi avec l'autre main encore valide et je m'apprêtais à en augmenter le débit, à la base pour affecter les mouvements directs de Star mais aux vues de son offensive, un changement de programme s'impose. Impossible de l'éviter alors que je me trouvais en plein air sans mon Jetpack, alors il ne me restait qu'à parer. Plus je poussais le régulateur du gant, plus je sentais son influence et je souffrais le martyr. Déjà deux fractures depuis ma dernière attaque, elles se multipliaient jusqu'à ce que j'atteigne les 40%.

    « Gnn .. if that doesn't work, I'm done for ... » murmurai-je pendant que la grosse boîte de fer me frappait de plein fouet.

    Je n'avais jamais tenté cela, alors je ne pouvais avoir la certitude que ça fonctionnerait, c'était un pari très risqué mais je sais qu'il représentait l'option la plus viable du moment. *bonk !!* un premier fracas retentit quand j'entrais en contact avec l'arme improvisée. Mon gantelet émettait une forte lumière bleue électrique, je craignais un dysfonctionnement inopportun, mais il semblerait que le plan se soit soldé par une réussite intéressante. Même si je dus me blesser encore une fois sous la force de poussée, l'important champ magnétique était ce qui entrait réellement en collision. Même si elle forçait avec sa force monstrueuse, Star ne passera pas mon mouvement défensif désespéré ! Les deux énergies concurrentes furent telles que le conteneur fut violemment repoussé directement vers son envoyeur, pendant que moi, j'étais propulsé dans la direction opposée pour finir ma chute comme un vrai miraculé, réceptionné par un tas de palettes en bois et de polystyrène. Je suis resté là dans d'atroces douleurs, me tenant le bras près du torse. Il était viré au mauve tant il était traumatisé, je n'avais jamais expérimenté d'épreuve aussi vive et pourtant, elle était encore amoindrie par l'adrénaline du combat. Qu'est-ce que cela sera quand on en aura fini, si bien sûr je parvenais à ressortir en vie de tout ça. Le vacarme que fit le conteneur en retombant était tout aussi effrayant. En ma qualité d'apprenti héro, je m'inquiétais tout de même pour Novel qui ne méritait pas de finir écrasée sous plusieurs tonnes malgré son caractère empreint de haine.

    J'essayais de me relever mais c'était peine perdue pour le moment. Je retombais tout de suite, épuisé. Star ... Argh ... So, is it where I surrender ...? You truly grew stronger in such a short timespan ... What a fearsome hero, man, I can't understand this ...
    Ce que je peux comprendre en revanche, c'est toutes les lacunes qui me font défaut et qui font que j'ai laissé l'ascendant à Novel aujourd'hui. Cette même fille que j'eus terrasser auparavant a su tirer profit des faiblesses qu'elle a sûrement déjà pu noter dans mon style de combat : elle s'est appliquée pour détruire mon équipement et me laisser sans défense, sachant que je suis déjà relativement sans défense au sens littéral. En effet, aucun gadget ni technique défensive ne me permettait de confronter les assauts incessants de cette teigne. De plus, je dois déplorer le fait de ne pas avoir pu manier mon gantelet sans m'éclater le bras. En somme, je manque étonnamment de flexibilité et pourtant en tant qu'ingénieur, c'est mon point fort ! Je dois longuement me pencher sur ces failles béantes avant qu'elles ne causent ma mort ... des mains de Star ou d'un vrai vilain !!

    Plus Ultra:
     


Dernière édition par Oroshine Takane le Mar 20 Nov - 19:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 224





Dés de combat
Dim 18 Nov - 15:42
Le membre 'Oroshine Takane' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Parade Rang C' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Mar 20 Nov - 19:20
J'ai... chaud... J'ai, si chaud... Pas seulement à travers ma biologie, mais également à cause de la mécanique me parcourant... Je suis en train de forcer. Je suis en train de beaucoup trop forcer... Alors que cette immense caisse métallique coulissait, je pouvais sentir chaque région de technologie me parcourant... La chaleur émise par mon endosquelette artificiel, elle me brûlait presque de l'intérieur. Bordel... Je n'avais pas prévu devoir en arriver là, juste pour le battre. Je n'avais pas prévu qu'il disposerait d'un gadget, en lien avec le magnétisme... Il lui avait suffi d'une seule invention, pour me mettre en déroute de la sorte... me forçant à me donner à 100% de mes capacités... Oroshine Takane. Quelle bande de crétins... Chaque jour, au sein de cette académie, avais-je entendu diverses plaisanteries, à propos de votre section. Moi-même, en étais-je arrivée à vous considérer comme une moindre menace. Les inventeurs sont faibles, leur constitution laisse à désirer, leur Alter n'est souvent même pas combatif... Ils ne peuvent pas devenir de vrais Héros... Bullshit... Qui d'autre que lui, pour m'avoir démolie, lors de ce tournoi de malheur ? Qui d'autre que lui, pour m'avoir forcée à dépasser mes limites mentales et physiques ? Qui d'autre que lui, ce blondinet à peine plus épais qu'une allumette... pour me tenir tête, malgré tous mes efforts actuels ? Personne... Personne d'autre que lui... Mais c'est terminé. Il faut une fin à toute chose. C'est dans l'ordre de la nature. C'est codé depuis la nuit des temps, observable jusqu'aux premiers rayonnements. Cette victoire, je la prendrai de mes mains, de gré ou de force !... Marquant le sol de nombreuses griffures, dus au frottement du conteneur, celui-ci continuait de fondre vers un objectif des plus déterminés... 5 mètres, 4 mètres, 3 mètres... Et pourtant, envers et contre toute attente, mon adversaire parut se ressaisir. C'est trop tard, qu'espères-tu encore ?!... Le fixant intensément, j'haussai pourtant un sourcil, d'étonnement, lorsque je l'aperçus changer son gant de bras... Il, n'est pas...


Cassé ?!... Émettant une vive lueur, l'invention réitéra son influence, sous ma stupéfaction des plus totales. Il essaye de... Il essaye vraiment de... gagner ce bras de fer ?! Te fous pas de ma gueeeeuule !... La confrontation provoquant un choc notable, c'est alors que mes prothèses paraissaient des plus étendues, à la limite de leur déploiement, que la force magnétique vint stopper net mon offensive... mon corps se dégageant ainsi de ma géante batte de baseball. Malgré tout, le magnétisme, liant toujours certaines parties de mon être à mon arme approximative, parvenait à jouer en ma faveur. Mon épaule droite, mais aussi mon bras, mon pied, de ce même parti directionnel, s'éloignaient, centimètre après centimètre, de la cause de leur emprisonnement... Il devenait difficile de faire la part des choses, en ces instants. D'un côté, j'étais contente de me libérer de cette emprise, mais de l'autre... cette libération totale et à venir, ferait forcément chuter l'influence de mes membres, sur la propulsion appliquée jusqu'ici. Bon sang... Il va la gagner... Il va la gagner, cette bataille... Une prédiction avérée, puisque, paraissant maintenir sa résistance à la pression, Oroshine força ma connexion à finalement se rompre... m'obligeant à remettre un pied au sol, pour ne pas lamentablement tomber à terre, en résultante de l'inertie engendrée. La boîte de métal, elle, continua son chemin, à présent que je n'étais plus en mesure de retenir le côté opposé à sa répulsion... Décrivant donc un deuxième mouvement circulaire, bien que cette fois dans le sens contraire, le conteneur ne tarda à se retrouver entre l'inventeur et moi, de toute sa longueur... Ca pue. Ca puait vraiment... Me relevant difficilement, je ne pus m'empêcher d'y songer... S'il était déjà parvenu à parer mon lancer, alors que j'y avais mis toute ma force... Alors, si l'objet ne disposait plus de la moindre poussée parasite, il pouvait... !

" Me le renvoyer ! "

Suffisamment surprise par cet exploit, pourtant rétrospectivement prévisible, je laissai ma décontenance s'exprimer, de mes yeux cette fois bien écarquillés... L'enflure, il veut profiter de mon attaque comme d'un tremplin pour la sienne ! Et c'était d'autant plus malin, qu'outre de m'infliger des dommages certains, ce contre, si ramassé en pleine gueule, me plaquerait et m'immobiliserait entièrement, à la lisière de cette foutue tôle !... Raclant une fois de plus la surface bétonnée, cet instrument peu mélodieux se voyait donc, à vive allure, repoussé en ma direction... Le dos quelque peu vouté en avant, les bras ballotant et les jambes tremblantes, de l'effort incontestable, leur ayant été plus tôt imposé... je guettais la guillotine ambulante, s'abattre à toute vitesse... J'ai abusé. J'ai abusé de mes capacités, mais j'en ai encore besoin... Plusieurs secondes à peine, après cette monstrueuse initiative, il me faut déjà déployer à nouveau mes... Non. J'ai besoin, de les dépasser, cette fois... car elles viennent de chuter perceptiblement... Oui. Je sentais ma mécanique se détériorer... aussi bien artificiellement que biologiquement... Je tenais à peine debout. En mesure de marcher, mais certainement pas d'esquiver, d'une brève impulsion. C'était rageant... Cela aurait été tellement plus simple, mais je savais ne plus être en mesure d'un tel effort. Comme un château de cartes, je me sentais si fragile, sur le point de m'écrouler, d'un instant à l'autre... C'est trop con... De perdre ici... D'échouer maintenant... Si près du but, je ne l'accepte pas. JE NE L'ACCEPTE PAS !... Levant subitement mes mains au ciel, je sentis une intense douleur parcourir mon corps, mais je n'en avais que faire... Cette souffrance me fait perdre la tête... Elle me fait oublier la folie à laquelle je me prête actuellement... Elle m'aide à redéfinir ce dont je suis capable... Plaquant désormais la paume de mes mains contre ce compartiment imposant, j'appliquais, une fois de plus, l'entièreté du potentiel de mes prothèses, ici afin de stopper l'avancée démesurée me prenant pour cible... Malgré ma grande douleur, je ne fléchissais pas. En revanche, je glissais sans conteste... le conteneur ne perdant en vitesse.

" GggHHhhH, NhuUu, KkkKhHHaaAAAAAH ! "

Patinant littéralement sur l'aire grisâtre, je maintenais la pression exercée, m'efforçant constamment de me créer des points d'appuis, en brisant la surface à mes pieds, de mes talons propulsés... Ouais, je venais d'affirmer ne pas avoir assez de force dans les jambes, pour un déploiement rapide... Je ne mentais pas... Juste que je forçais la mécanique. Je faisais un doigt à ma condition, afin d'accomplir un miracle, sous l'adrénaline montante, cette flamme pétante... J'avais besoin, de contrer cette attaque... tout comme j'avais besoin, de m'échapper de son emprise magnétique... Et si une esquive restait de trop, je pouvais encore imposer à mes pieds de causer l'émergence de sillons rocailleux, qui finiraient bien par me ralentir, mais surtout par me donner l'appui nécessaire, à l'expulsion du réceptacle de fer... d'un énième mouvement circulaire... Ainsi, lorsque j'en accomplis la prouesse, c'est mon corps tout entier, que j'eus l'impression de ressentir se déchirer brutalement !... Un cri, plus hargneux encore que tous les autres réunis... Du sang, giclant avec virulence et depuis les deux extrémités de mes lèvres, cause à cette mâchoire écrasant comme jamais ma dentition... C'est le feu d'artifices, à travers mon réseau veineux. Je le sentais se tortiller, mais aussi éclater, en bien des points... Le conteneur passant maintenant derrière moi, je me servis de mon accroche dans le terrain, dans le but de faciliter mon dégagement. Celle-ci additionnée à la résistance de mes épaules et l'inertie du projectile... c'est après quelques secondes, que le magnétisme céda, face à ma volonté et à ma force... D'une traite, ce corps, que je venais de tendre à l'extrême, me soulagea d'une sérénité notable, mais hélas de courte durée... C'est pendant le vacarme, généré par cette tôle colorée et s'emboitant au loin, avec l'un de ses homologues, qu'elles apparurent sans crier gare... Les crampes... Tombant à genoux, sous la violence de l'impact interne, je crachais mes poumons et de belles tâches rougeâtres en supplément. Ma vue se troublait, par intermittence, tandis que je manquai de tomber en avant...

" ... Mes, bras... "

Ils ne répondaient plus... Un court-circuit ? Je sais pas... En fait, c'est bien pour cette raison, que je manquai de faire un plat. J'avais essayé de me relever, en m'aidant de ces membres supérieurs... mais ils me laissèrent ainsi en plan. Je payais le poids de mon exagération... Alors, que faire ?... On fait avec... On se rattrape avec les jambes. On se relève avec les articulations, bien que tremblotantes... On se dresse avec difficulté... On provoque et on force la crampe à fermer sa gueule... On se vide complètement la tête et l'on conjugue la douleur avec l'objectif... On fond la douleur et on la redirige en hargne VERS cet objectif... Serrant les dents, révélées aux yeux de tous, je dois déployer un effort surhumain, rien que pour ouvrir l'une de mes paupières et chercher mon rival, du regard perçant me définissant... Chacun de mes pas représente une véritable torture, mais je ne prononce mot... Je souffre de ce mal latent en silence. Mon faciès tendu devait certainement faire peine à voir, peut-être causer plutôt l'admiration... mais au risque de me répéter, je n'en ai que faire... En fait, je n'étais plus capable d'y songer, avec réelle efficacité. Au sein de mon esprit, à la bordure de ma vision, il n'y a que cette ligne droite... éclairée de mon seul but, en ces instants... Cette corde raide, suspendue au beau milieu du vide, et à la fin de laquelle m'attend patiemment un trophée, à la valeur inestimable... Celui qui me sera remis par la défaite de cet inventeur presque tétraplégique, tout comme moi... Ben quoi ?... Tu sais pas te relever ? So sad, my boy... J'aurais voulu m'exprimer oralement, mais je n'en avais pas la force, ni la réelle possibilité... mon sang continuant d'imiter les geysers, à chaque effort musculaire... Ayant déjà comblé la moitié de la distance, en un laps de temps me paraissant forcément d'une durée infernale, au vu de mon Alter... je continuais de le fixer, avec insistance... Oroshine... Cette fois-ci, c'est vraiment la dernière ligne droite. Cette fois-ci, il n'y aura plus rien, pour venir t'aider... Reste donc couché dans ce tas de palettes, de frigolite, si tu le veux... mais ça ne te sauvera pas... Même si mes bras me font défaut, t'es tellement à l'agonie, que tu tomberais d'un simple souffle... Prepare... I'm gonna kick your ass... in ten meters... Nine... Eight... Seven... Six...



Effets Gameplay:
 



Dernière édition par Star Novel le Mer 21 Nov - 3:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 224





Dés de combat
Mar 20 Nov - 19:20
Le membre 'Star Novel' a effectué l'action suivante : Faire une action


#1 'Parade Rang C' :


--------------------------------

#2 'Parade Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Mer 21 Nov - 9:31
    Je n'en reviens pas, tout ce qui démarrait comme une petite visite de courtoisie se terminait en pugilat d'adolescents bornés. Sur le Ground Zero, Star et moi nous étions adonnés à un spectacle digne des gladiateurs de la Rome Antique. Un spectacle qui touchait bientôt à sa fin. Je peux le deviner, car mon corps n'ira pas bien loin de toute manière. J'étais à moitié inconscient, profitant de ce moment pour reprendre mon souffle et oublier quelques secondes toutes les douleurs qui me tailladaient les muscles. J'étais vautré dans tout un tas de débris ayant amorti ma chute et qui me servait désormais de matelas de fortune. C'était un grand luxe, en plein combat contre la terrifiante Novel. Elle ne fait jamais rien à moitié, quand bien même tout cela n'est qu'un affrontement amical, elle s'y investit comme si c'était une question de vie ou de mort. C'est exactement la même chose qu'au tournoi, quand elle aurait donné sa vie volontiers seulement pour avancer au deuxième tour. Comment est-ce que l'on peut être aussi entêté ? A tel point que l'on est prêt à jeter sa propre santé, sa propre intégrité physique par la fenêtre sans arrière pensée ... Est-ce vraiment sain d'être à ce point impliqué ? Cette combattante ... elle parvenait à me faire douter un court instant.

    Un instant qui n'a pas duré car elle n'en avait pas terminé. Je n'ai pas pu voir les résultats de ma contre-attaque, n'en ayant apprécié que le bruit quand la paroi métallique de ce conteneur s'est écrasé de tout son poids sur le sol ou whatever. Mais j'ai bien retenu la leçon, penser avoir gagné contre elle sans avoir vu au préalable son corps inerte, au sol, c'est une grossière erreur qui peut vous coûter la victoire. Je sais pertinemment qu'elle a trouvé un détour, une façon démente de se sortir de cette mauvaise passe, je ne la connais que trop bien. Quand il s'agit d'abandonner, elle ne répond pas. Elle combat avec la rage d'un démon et y laisserait un bras, une jambe, n'importe quoi contre la victoire. Restant tant bien que mal en vie, je levais fébrilement la tête pour voir, au loin, une scène digne d'un horrible film d'horreur.

    Comme le Jason Voorhees des temps modernes, je la voyais s'approcher lentement avec un visage marqué par la haine. Son regard menaçant suffit à m'effrayer, je paniquais en la voyant tirer son corps meurtri jusqu'à moi pour me faire ma fête que je le veuille ou non. Elle ne s'arrête donc jamais ...

    « Qu'est-ce que tu cherches à prouver.. !! je lui criais. Que peu importe ce que tu fais, je serais là pour rivaliser avec toi ...?! elle s'approchait de plus en plus, plus que quelques mètres. Tu ne vas pas me dire que toi, Star, tu ne le vois pas venir...? Quelques pas. Ma victoire... est inévitable ! »

    Je révélais la raison de toutes ces provocations. Bien entendu comme il est de coutume entre nous, c'est tout d'abord un moyen de déstabilisation. En m'attaquant à sa grande fierté je sais que je m'assure un coup droit au coeur, elle ne laissera jamais son énorme ego être bafoué, ça jamais. Je la pousse donc au défi, au défi d'user de ses dernières forces restantes pour me tenir tête même si nous étions tous les deux à bout. Pendant tout ce temps, moi, discrètement effleuré des clous et des vis tombées quand j'ai pulvérisé le tas dans l'unique but de les soumettre à l'influence du Gant de Tesla. Mon dernier atout encore viable, il était la seule chose qui empêchait cette forcenée de m'achever ici et maintenant. C'était avec lui que je lançais cet assaut ultime, espérant faire mouche en la prenant de court. Les projectiles fusaient comme des balles et pouvaient blesser mais nous n'en étions plus à ça près, c'était le meilleur plan que j'avais en stock compte tenu du fait que je devais économiser ces quelques brins d'énergie qui m'habitaient encore. Esquive ça, Novel ! Tes mouvements sont ralentis, tu n'as plus de force, quel subterfuge vas-tu encore trouver pour retarder ton indubitable défaite ?!

    Plus Ultra:
     



Dernière édition par Oroshine Takane le Jeu 22 Nov - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 224





Dés de combat
Mer 21 Nov - 9:31
Le membre 'Oroshine Takane' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Attaque Rang C' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 42
Localisation : Novel's Industry

Feuille de personnage
Titre: Berserk Project
Expérience: 95/500
Alter: New Brain
Rang D





Star Novel
Rang D
Jeu 22 Nov - 19:39
J'ai mal. Je n'arrivais presque plus à réfléchir, noyée par la douleur de mes efforts passés... Comme une souffrance permanente, qui s'intensifiait pourtant à chaque mouvement. Qu'il soit brusque ou non. Oroshine, tu m'as vraiment mise dans un sale état, tu le sais ?... Tu m'en veux peut-être, pour tes équipements brisés, mais moi... je n'arrive pas à t'en vouloir. Je n'arrive pas à te détester, pour représenter un obstacle que je n'arrive pas à surmonter. Ce n'est pas ta faute et pourtant je m'acharne à te démolir... Je donne mon maximum, car je sais que tu es capable de l'endurer... de m'aider à pousser plus loin mes limites... Toi et moi, d'une certaine manière, on se ressemble. Sans inventions, nous ne valons rien... Mais ça, tu ne le sais pas. Tu ne peux pas le savoir, puisque je t'ai menti depuis le début... Humanity's Limits n'a jamais existé, en ce qui me concerne. Tu ne tarderas pas à le savoir, tôt ou tard... Pendant combien de temps parviendrai-je à garder l'information secrète ? Ryou s'avère déjà à moitié consciente de la vérité, tout comme Léo. Ce tournoi a dû leur donner des doutes... Tu crois qu'ils me détestent ? Qu'ils me trouvent nulle ? Ils ont peut-être raison... Tu en penses quoi ? Eh. Oroshine... Je pense encore, c'est ça ? Ah ouais... Je sens que ma mâchoire est toujours crispée. J'ai l'impression d'être un peu ailleurs, tout parait si flou, si muet... Mais toi, tu es là. Toi, je te vois clairement... Au bout de la route, écarlate parmi la noirceur environnante. J'arrive... Attends-moi, car je peux le faire... Je peux toujours arriver jusqu'à toi. Je peux encore te toucher la peau, te faire reconnaître que, je ne suis pas, un échec... Five... Four... Mes prothèses commencent à grincer quelque peu. La mécanique interne se fissure et les morceaux se frottent entre eux. Je perçois quelques sursauts électriques. Le courant ne passe plus bien, certains doigts réagissent à peine, alors que d'autres en ont abandonné l'idée...

Il me parle, me provoque... Ca me donne de la force... mais je ne suis plus en mesure de lui répondre. Pourtant, j'avais essayé. Seulement, au moment de prononcer le premier mot, deux gerbes de sang ensevelirent le son. Lamentable... Ce n'est pas grave, ce n'est pas le plus important. Il devait surement le comprendre, que je n'entendais pas ses propos de la même oreille... Ce que je cherche à prouver. Ce que je cherche au plus profond de moi... Me prouver que j'existe. Prouver que je suis en mesure de vivre, par la victoire. Par la ténacité. Par l'obstination... M'imposer la pensée que je peux vaincre ces idées noires, cette vision déprimante et réaliste de ce monde, par la réalisation d'un objectif insensé. Je veux juste une chance de me sentir gagnante, vivante... Je viens la chercher par la force. Pas question de tout gâcher maintenant... L'inventeur restait toujours aussi affalé, qu'au début de ma pitoyable lancée. Il ne peut plus m'esquiver et il le sait... Three... Ma veste noire flottant légèrement au gré d'une nouvelle brise, comme pour mes couettes asymétriques, c'est toujours avec efforts et souffrance, que j'avançais, pas à pas... Ils se faisaient de plus en plus lents. Chaque mouvement se voyait plus lourd que le précédent. J'ai l'impression de ralentir ma vitesse, que je n'arriverai jamais jusqu'à lui et pourtant, les centimètres se succédaient sans l'ombre d'un doute. Néanmoins, c'est alors que j'entamai un pas supplémentaire, que j'entrevis le bras de mon rival bouger faiblement... C'est... Réalisant le danger, se manifestant à nouveau à moi, je restai malgré tout paralysée, durant un court laps de temps. Ces bruits... Discrets tintements métalliques... J'avais déjà entendu ça quelque part, il y a peu... Mon système cérébral me jouait des tours. L'adrénaline le parasitait au point de prendre bien plus de temps à retrouver l'information nécessaire, au sein de ma mémoire... Un frisson me parcourut toutefois, lorsque je compris enfin où cet étudiant voulait en venir. Bien sûr... C'était très malin...

" Shh, mervlff... "

Une injure noyée de pourpre, bien que restant suffisamment explicite, de part la seule expression faciale, me parcourant actuellement. Légèrement désabusée, mais surtout concentrée à la résolution d'une telle problématique, je restais sans défense, face à mon adversaire... Il le savait. Oroshine savait que, même s'il demeurait à bout de force, je n'étais pas spécialement mieux lotie que lui... Je ne peux plus bouger que mes jambes, avec de plus en plus de difficultés. Je devrais laisser reposer le système, mais je n'en ai pas le temps. Alors que faire ? Espérer que ces débris me loupent ? Nan... Bien sûr que non. Je suis magnétisée, tout comme eux... Cette ferraille allait me foncer droit à la gueule. La voilà, notre réalité immuable. Ainsi je n'avais plus le choix. Il faut foncer ! Droit sur l'objectif ! Two... Je crache encore, mais ça ira... Tout serait bientôt fini... Et lorsque les premières offensives me percutèrent, qu'elles rebondirent et se plaquèrent parfois sur moi, c'est en un festival de complaintes gémissant, que je continuai l'avancée de ma destinée. Rien... Rien ni personne... ne m'empêchera... DE VENIR À TOOOOOII !... Titubant, manquant à plusieurs reprises de m'écrouler, de fléchir mes jambes, sous la violence de certains impacts, je réduisais encore un peu plus la distance... One... Je peux te le prouver, I can do it... just, do it... Arrivée à sa hauteur, je m'arrêtai enfin, le toisant encore, bien que cette fois sous moi... Mon seul oeil ouvert, laissait toujours l'éruption de cette flamme bleue s'exprimer... Incertain brasier, vacillant, mais toujours vaillant... Ca continue, je sens les débris me percuter de plus belle, tenter de percer l'imperçable... Naturellement, qu'il n'y parviennent pas. Ou tout du moins, selon l'interprétation la plus littérale. Car en vérité, mes forces me quittent... Bientôt, c'est le simple fait de tenir debout, qui me demande une force colossale, une volonté à la limite du possible... Mais ça ne fait rien. Je suis déjà arrivée là où il le fallait. Pile à l'endroit désiré... Alors, désormais... il ne me reste plus qu'à l'écraser, de tout mon poids !

" Shh, klu klombra chavec BHMOI ! " déclarai-je soudainement, ouvrant la bouche et laissant mon fluide rougeâtre souiller le sol de l'arène.

C'est drôle... Le décor bouge... Il monte dans les airs, la scène s'élève. Oui, seulement depuis mon référentiel... Je chute... L'étoile bleue a fini d'user son carburant... Mais elle a choisi d'exploser au sein de son système binaire. J'ai encore pour espoir de provoquer une Supernova en chaîne... De faire jeu égal avec cet inventeur. Ainsi la grande tour s'effondre sur un autre bâtiment, afin de concrétiser l'effet domino lui assurant une dignité encore défendable... Je percevais son visage se rapprocher, mon sang s'écouler. Un arc de cercle pourtant lent au départ, mais dont la trajectoire accélérait déjà son exécution. Ok... J'en ai compris la raison... À l'instant où ma flamme s'éteignit enfin, cela devint tout de suite plus évident. L'adrénaline s'estompait avec moi, me permettant de retrouver un monde sensiblement plus vif... C'est fou, quand on y pense. J'ai tenu bien plus longtemps sous cette forme, qu'à ce satané tournoi. Ah... Nous y sommes... Zero... Ma vision finissant de se troubler, car un abysse noir la remplaçant, je sentais chaque zone de son torse. Moi qui les repousse tous, qui fuis le contact physique, me voici bien prise au piège, dans les bras de mon rival... en exagérant un peu... C'est gênant. Mais pas si désagréable... Ca me rappelle les câlins de Papa... la caresse de Ryou... Je n'ai plus de force. Plus de force du tout, alors je m'évanouis prestement et dans un silence absolu... Tu es fort, tu es bien plus fort qu'ils ne veulent l'admettre, Oroshine. Les assistants sont vraiment, terrifiants... ... ... Me réveillant finalement, après un laps de temps qu'il m'aurait été impossible de quantifier, je constatai l'avoir toujours à mes côtés. Ce n'est pas juste un cauchemar, n'est-ce pas ? J'ai vraiment perdu. S'est-il écroulé avec moi ? Ce qui est sûr, c'est qu'il n'aurait pu que se réveiller avant moi, puisque je le constate encore conscient... Mon visage toujours à moitié enfoui sur lui, je finis par sentir ma vision se brouiller quelque peu, mes yeux s'humidifier... Cela, malgré mes efforts visant à ne rien laisser paraître. Une voix faible s'élève de ma bouche, tâchée d'oxyde... Mon système s'est calmé, j'arrive enfin à parler sans encombre, bien qu'avec sursauts...

" Peu importe... mes efforts... je n'arrive jamais à rien... Je veux juste, me sentir vivre... Je ne le peux pas, à cause de cet Alter de merde... Tu sais ce que ça fait ?... Je veux dire... toutes ces veines qui explosent, sous la pression sanguine... Tout est si lent... C'est un enfer... Le temps est une prison... Mon corps est enchainé, mais pas ma tête... Tu comprends, Oroshine ?... C'est ça, mon Alter... Ca n'a rien à voir, avec le graphène... En un sens, on ne combat pas si différemment, l'un de l'autre... Au fond... c'est juste une question... d'équipement... Je suis vraiment, bonne à rien... " craquai-je alors, ne faisant même plus attention à ma peau, laissant couler mes gouttes salées, comme n'empêchant à ce ton brisé de s'exprimer... mon regard finalement fuyant.




Effets Gameplay:
 



Dernière édition par Star Novel le Dim 2 Déc - 18:54, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 224





Dés de combat
Jeu 22 Nov - 19:39
Le membre 'Star Novel' a effectué l'action suivante : Faire une action


#1 'Parade Rang D' :


--------------------------------

#2 'Attaque Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Ven 23 Nov - 20:23
    This is it. Une fois de plus, je prends l'avantage et marque le point décisif, Novel. Le simple fait de sourire m'était douloureux mais je ne pouvais m'en empêcher, voyant les débris métalliques érafler le corps mystérieux de la jeune fille de Shiketsu. Je ne souriais pas seulement parce que je l'emportais, non, il s'agit aussi de voir un plan de dernière minute se concrétiser comme sur des roulettes. De toutes manières, qu'on se le dise, I don't really feel like I won here. Pourtant, je me suis battu ardemment et jusqu'au bout, jusqu'à être le dernier conscient - à défaut d'être le dernier debout. Sur mon lit de palettes, j'étais moi-même en fâcheuse posture, dépourvu de forces et partiellement brisé, la résistance que m'aura offert mon précieux rival ne faiblit pas, elle ne fait que s'améliorer, s'endurcir depuis le tournoi, je peux le sentir. Je suis content d'avoir pu m'entraîner une fois de plus avec elle, j'ai été peu honnête en enregistrant les séquences de notre combat à son insu, mais je sais que cela me sera fort utile, si je veux améliorer mes techniques.

    La guerrière n'avait pas dit son dernier mot pour autant. Même après avoir essuyé une salve punitive à bout portant, elle semblait n'être animée par rien d'autre que sa rage de vaincre caractéristique, comme si la personne que j'avais en face de moi n'était qu'une coquille inconsciente mais belle et bien hostile. Elle continuait à s'avancer lentement renforçant le frisson en ayant l'air d'un véritable zombie prêt à me dévorer sur place. Je sens les battements de mon coeur s'accélérer progressivement comme s'ils n'étaient pas déjà assez rapides, ma respiration se voulait profonde quoi que saccadée par l'angoisse et l'intimidante aura meurtrière de mon adversaire d'entraînement. She ... She won't give up..?! Qu'est-ce qu'elle cherche à prouver, enfin ?! How far is she willing to go in order to win a friendly sparring ? Even though she knows damn well she won't be able to affect me, she's still trying her best ...

    Cette détermination, Star, est nécessairement ta plus grande qualité, si ce n'est pas la seule. Tu me surprendras toujours, dans le mauvais et parfois dans le bon sens ... Tu me files les jetons, c'est vrai, you're bloody scary, miss ... But, at the same time ... Tu me rappelles notre héro favori à tous, le Symbole de la Paix, All Might. Moi, j'imite son sourire intrépide mais toi tu personnifies sa résolution ... Tous les deux, nous ne baissons pas la tête face à l'adversité et à chacun notre façon, nous repoussons nos limites tout en permettant à l'autre d'en faire de même. C'est cette étrange synergie entre toi et moi qui me force à croire que je n'ai pas fini d'entendre parler de toi, Novel.
    Tu refuses de te plier sans opposer même un petit combat, right ? Je le vois dans tes yeux à la flamme éteinte, je le vois à tes petits muscles tremblotants et ta carrosserie endommagée, tu n'es plus en état de poursuivre. Pourquoi est-ce que tu continues d'avancer, damn it ..?! Tu sais très bien que j'ai en ma possession ta bête noire ... Le gantelet que je chérirais d'un oeil nouveau maintenant que je connais son avantage sur toi ... Qu'est-ce que tu essaies de faire ..? Elle s'écroule.

    Son corps n'est plus rigide, il s'affaisse en l'absence d'énergie pour le maintenir debout. J'aurais pu utiliser mon gant pour annuler sa dernière tentative vaine et désespérée, j'en avais vraiment l'intention, il était déjà tout prêt, en position de répulsion, j'aurais pu lui chiper cette victoire en ne lui laissant même pas l'occasion de la contester ... Mais je ne bougeais pas d'un pouce, j'interceptais juste son front avec le mien alors qu'ils s'entrechoquaient sous le poids de sa chute. Elle... a perdu connaissance..? Ses yeux se sont fermés, alors oui ... Alors je finis enfin par en trouver le bout ... ?

    Même si nous étions tous deux en piètre condition, ce moment de répit, première fois où j'ai l'occasion de la voir de si près sans qu'elle n'ait l'intention de m'en coller une, était particulièrement reposant. Je pouvais sentir le poids exagéré de son corps cuirassé monter et descendre en rythme avec les déformations de mon diaphragme, Star était assoupie et je n'ai rien fait pour changer ça. Après tout, qu'aurais-je bien pu faire ? Je suis moi-même à bout de forces ... Je fermais les yeux en essayant de ne pas sombrer de la même façon à travers un monologue chuchoté qu'elle ne pourra certainement pas entendre dans son état actuel.

    « That was so intense ... You're.. going to kill me, some day ... A chaque fois ... que nous nous affrontons, tu mets la barre plus haute ... Star ... Je regrette ... de ne pas être un rival ... de ton calibre ..! La prochaine fois ... l'écart sera si grand que je ne te laisserais aucune chance ...!»

    J'exprimais mon admiration par le biais de cette rivalité qui nous lie. Elle devient à chaque fois plus forte dans l'espoir de me vaincre, mais je m'en tire toujours d'un cheveu ... Si je veux être un rival digne de sa personne, il faut que je puisse la pousser à fournir trois, voire quatre fois plus d'efforts ... Pour l'instant, je ne fais qu'être devant d'une demie-mesure..! Ce n'est pas assez, that ain't enough at all ! Il faudra que j'investisse davantage dans mon entraînement pour pouvoir la battre à plate couture la prochaine fois. Je refuse de la laisser s'approcher graduellement de la victoire, même si je creuse l'écart 2-0 so far. J'aimerais bien pouvoir décrocher une victoire sans être moi-même aux portes de la défaite comme aujourd'hui ou comme au tournoi ....

    Quelques instants sont passés avant qu'elle ne reprenne ses esprits. Apparemment, elle s'attendait à ce que tout ça soit un mauvais rêve, vu l'expression à la fois étonnée et horrifiée de son visage quand elle me découvrait encore près d'elle. Je lui ai adressé un sourire timide mais elle n'allait pas aussi facilement accepter ce résultat épineux.

    « Peu importe... mes efforts... je n'arrive jamais à rien... Je veux juste, me sentir vivre... Je ne le peux pas, à cause de cet Alter de merde... Tu sais ce que ça fait ?... Je veux dire... toutes ces veines qui explosent, sous la pression sanguine... Tout est si lent... C'est un enfer... Le temps est une prison... Mon corps est enchainé, mais pas ma tête... Tu comprends, Oroshine ?... C'est ça, mon Alter... Ca n'a rien à voir, avec le graphène... En un sens, on ne combat pas si différemment, l'un de l'autre... Au fond... c'est juste une question... d'équipement... Je suis vraiment, bonne à rien... elle craquait, des larmes s'écoulant de ses yeux sur ses joues avant d'être transférées sur mes propres joues, me permettant de ressentir la ferveur de ses émotions. J'additionnais deux et deux avec ses avoeux et comprenais un peu mieux.
    Tu veux dire que ce n'est qu'une pièce d'équipement...? je parlais de son corps tout entier mais je me doutais bien que cela pouvait concerner des parties spécifiques. Ton alter ... peu importe ce qu'il est réellement ... Ce n'est pas sa nature qui importe mais ta façon de l'utiliser, right ..? Tout s'éclaire maintenant, tu comptes sur la technologie pour te renforcer... Mais tu as déjà fait un travail formidable ..! J'ai bien cru que j'allais mourir, encore une fois ... je prenais une petite pause, le regard vide, je continuais les déductions. Oh ... ce n'était pas qu'une visite de courtoisie, pour me révéler tous tes vrais ressentiments, n'est-ce pas ..? Tu es déjà au courant que je peux t'aider ... Is this what all of that fighting was about ..? Proving yourself that you indeed needed my help ..? Il te serait vraiment si difficile de demander poliment ..? »

    La lumière se fait sur Novel. Son insécurité, sa quête de pouvoir et son potentiel déjà énorme. Je crois comprendre d'où lui vient toutes ses aptitudes surhumaines qui ne pouvaient découler d'un simple alter de minéralisation façon graphène. Ses réflexes, ses mouvements, tout ceci nécessite des capacités d'analyse et de réactivité supérieures à la normale, c'est donc à ça que sert son alter ? Alors, cette coque qui diabolise ses coups représente son potentiel offensif ... Je commence déjà à m'imaginer étudier l'armature de Novel, je dois dire qu'une pareille technologie ne peut être que fascinante ....


    Plus Ultra !:
     




Dernière édition par Oroshine Takane le Sam 8 Déc - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville :: Takane Corps-
Sauter vers: