:: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Immeuble désaffecté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Docteur Folamour [PV Melody]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages RP : 43

Feuille de personnage
Titre: Alucard
Expérience: 160/1000
Alter: Vampirisme
Rang C





Alucard Dracula
Rang C
Mar 4 Sep - 23:36
Les sommeils les plus récupérateurs sont aussi les plus long.

Alucard observait la jeune Snicket depuis une caméra depuis une bonne dizaines de minutes. Ils n'avait pas grand chose à faire d'autre pour le moment. Les plaques à inductions que les sbires de Ludwig avaient installés dans l'immeuble mettaient un temps fou pour montrer jusqu’à une température correct. Le pouls de l’adolescente semblait régulier, ses mouvements rapides et inattendu était la preuve d'un sommeil profond particuliérement agité. Rien de bien étonnant. Maman venait de mourir, Papa ne s'intéressait pas vraiment aux détails et Monroe était juste une blague sur patte.

La sonnerie de l'appareil de cuisine se mit à doucement résonner dans la pièce. Pas trop tôt. Quand on travaille du matériel comme Melody la nourriture n'attend pas. Ce genre de chose peut être décisif dans un processus d'attachement. La jeune fille était perdue, à la dérive. La petite existence tranquille qu'elle avait pu tenter de se construire lors des derniers mois venait de voler en éclat sous les coups d'un frère peut accommodant. De quoi pousser les faibles aux suicide. Sauf si une personne formée s'occupe de leur préparer un Omurice au bon moment. La nourriture... une arme assurément redoutable quand on veut obtenir quelque chose de quelqu'un. Même les civils les plus médiocres le savaient : on ne séduit pas une jeune femme avec de la nourriture de bas de plafond.

Le Vampire s'envoya ce qu'il restait de sa ration de sang du jour avec un plaisir plus que vorace tandis qu'il versait les dé d'oignons sur la poile. Le fond du verre disparu dans sa gorge tellement violemment qu'une petite goutte tomba en plein milieu de la poile. Voila un détail intéressant. Autant conserver l'ironie, la fine goutte de liquide rouge allait s'évaporer au contact de la chaleur et ce qui en survivra se perdra dans le jaune d’œuf si typique des omelettes.



Cela faisait maintenant six heures que Melody Snickets s'était replongée dans les bras de Morphée. Et le rituel se mettait lentement en place. Alucard rentra dans la chambre de la jeune fille sans essayer d'être particuliérement discret. Rien de bien sorcier de toute façon : sa patiente était dans un état de fatigue physique et psychique tellement lourd qu'elle n'allait certainement pas se réveiller pour quelques bruits de pas dans sa chambre. Ni pour le bruit d'une bouteille d'eau ou la senteur d'une omelette Japonaise typique. Il ne fallut pas longtemps au Vampire pour rallumer la lumière, s'asseoir au coté de la jeune fille, et la réveiller en passant lentement sa main dans ses cheveux.

"Melody. Réveillez vous jeune fille. Dormir trop longtemps n'est pas bon dans votre état. Et c'est l'heure du repas."

La créature d'All For One ne tendis pas directement la bouteille devant le nez de la jeune fille cette fois. Ce genre de chose est généralement vue comme du sadisme par le sujet après le premier cas. Autant se contenter de proposer le carnet, l'eau et la nourriture. Voir un peu plus si nécessaire. Une petite visite au toilette ne serait sans doute pas de refus. Des réponses à une centaine d'autres questions non plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22
Messages RP : 98

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Mer 5 Sep - 20:17
Le sommeil est quelque chose d'important pour le corps mais non seulement pour l'esprit, cependant celui-ci a de fortes chances de ne pas avoir l'effet espéré, et cela peut dépendre de plusieurs facteurs pour commencer, l'état d'esprit. Lorsqu'on est pas serein, cela peut très fortement avoir un impact sur le sommeil, tandis qu'une personne paisible va rester quasiment immobile et avoir une récupération très correcte, la personne inverse elle, va plutôt être agitée dans son sommeil, lui faisant réaliser des mouvements très brusques à allure soutenue, voire même murmurer des choses pas spécialement joyeuses tandis qu'elle dort. Melody étant muette, aucun mot ne sortit de sa bouche mais nous pouvions tout de même remarquer cette forte agitation, au vu de toutes les nouvelles qu'elle a encaissée ces dernières heures, celles-ci devaient probablement resurgir dans un éventuel cauchemar qu'elle oubliera ou non lors de son réveil, après tout, le monde onirique possède lui aussi sa part de mystère.

Au moment où Alucard passa sa main dans les cheveux de Melody et se mit à lui parler, celle-ci s'est mise avant tout à sursauter, comme si qu'on la tirait d'un rêve très désagréable. Puis elle regarda autour d'elle, puis regarda Alucard ensuite avant de pousser un soupire. Puis, elle se mis à prendre le calepin, et commença a écrire vite fait un premier  petit mot.

-"Quel jour on est ? Et quelle heure est-il ?

Le papier tendu, elle se mis ensuite à prendre la nourriture qui lui a été proposée, cette fois-ci, pas de repas englouti dans une vitesse hallucinante pour cause de grosse faim, non, on la voyait plutôt commencer à caler au bout de la moitié, de l'omelette en essayant d'en manger le plus possible malgré tout ne sachant pas quand allait être son prochain repas. Il ne restait qu'un morceau dans l'assiette de la taille d'un amuse gueule.

Pour la suite, elle prenait la bouteille d'eau proposée avec ce repas pour en boire une partie avant de la mettre sous son oreiller, en cas de soif dans les temps à venir. Le repas, c'était fait, maintenant, il lui fallait s'occuper des autres besoins, tels que "Se repoudrer" ou encore se laver. Elle repris le calepin pour écrire une note.

-"Besoin d'accès aux sanitaires et de marcher, pas d'inquiétude, je ne compte pas partir bien loin".
"Je ne compte pas" étant bien sûr pour ne pas dire "Je ne peux pas", car après tout, si elle était en capacité, cela ferait déjà un bail qu'elle se serait enfuie assez loin. Une fois ce message transmi, elle commença a se redresser pour essayer de sortir complètement de son lit, elle n'avait pas pu se dégourdir les jambes depuis qu'elle s'était faite agresser par le rat, vu qu'ensuite elle était attachée sur une chaise en haut d'un toit, puis clouée sur un lit d'hopital à entendre des mauvaises nouvelles fortement désagréables.

Elle se sentais encore engourdie avec encore des courbatures un peu partout, elle s'était mise assise sur le côté pour commencer à se hisser vers le haut du mieux qu'elle pouvait, une fois debout, elle sentit un déséquilibre et comme un poids sur elle, comme si que ses jambes n'étaient pas capable de la soulever. Elle tenta malgré tout de mettre un pied devant l'autre pour avancer mais celle-ci trébucha en avant au bout du premier pas. Sa chute fut interceptée par Alucard, à qui elle adressa un regard a moitié entre la surprise et l'inquiétude. Qu'on pourrait traduire par un "Sérieux ? C'est pas possible......" Après tout, ses blessures avaient été traitées et elle a eu ce qu'il fallait pour ne pas ressentir de douleur et en plus avait dormi donc, dans sa tête, elle devait en théorie pouvoir marcher un minimum, là, elle était dans l'incompréhension. Le temps allait être long, très long pour elle.[/center]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 43

Feuille de personnage
Titre: Alucard
Expérience: 160/1000
Alter: Vampirisme
Rang C





Alucard Dracula
Rang C
Dim 9 Sep - 1:59
La tête de Melody Snicket est absolument hilarante.

Son visage traduit une surprise aussi soudaine que ridicule. Sérieusement... incroyable de la part d'une apprentie héroïne formée. Les muscles de la jeune fille sont endormis, le Vampire s'en était assuré. Il était évident qu'une personne un peu mieux formé ce serait rendu compte très vite de son état physique pitoyable. Croire que marcher était possible avec des jambes dans un tel état... ce n'est pas sérieux jeune Snicket, ce n'est vraiment pas sérieux. Un petit air faussement compatissant traverse le regard d'Alucard, tandis que sa main droite viens remettre les mèches de la jeune fille en place.

"Vos jambes ne sont pas aptes à utilisation. Le mercenaire qui c'est chargé de vous mettre dans cet état a utilisé un art martial assez particulier. Vos blessures externes sont négligeables, mais vos paralysies internes sont plus compliquées à soigner."

Un léger contournement du lit permet à la créature d'All For One de se diriger vers la salle de bain, Melody dans les bras. Un rapide mouvement de pied lui permet d'ouvrir la porte de la salle de bain, magnifique pièce tout aussi blanche que le reste de la chambre. Une douche plus ou moins compact, barre pour handicapée inclus, suivi par une toilette et un lavabo installé rapidement. Une boite de tampons et des rouleaux de papiers toilettes sont également posé sur l’abattant. Tout comme du shampoing, un après shampoing et une serviette sur un tabouret en plastique posté dans la douche.
Le regard circonspect de la jeune fille viens croiser celui du Vampire tandis que ce dernier commence à énoncer des consignes comme un bon professeur de maternelle.

"Je vais vous poser sur les toilettes un petit moment, puis sur le tabouret de la douche. Vous devriez être capable de vous déshabiller toute seule, mais si ce n'est pas le cas je vous donnerai un coup de main. Quand vous aurez terminé, je viendrai vous aider avec le séchage. Je suis désolé pour la violation de votre intimité, mais l'état de votre corps ne nous laisses pas le choix. Le confort de vos draps non plus d'ailleurs.

Le doigt d'Alucard se pointe sur un minuteur un peu plus bas, de manière à ce que le regard de la jeune fille se fixe dessus. C'est un beau petit appareil de cuisine, capable de durer une petite dizaine d'années. De quoi palier l'absence de vocal de Melody. Et, accessoirement, de quoi l'empêcher de passer deux heures prostrée sous l'eau.

"Je le mettrai sur une dizaine de minutes. Lorsqu'il se déclenchera je viendrez vous aider pour le séchage. Mais bon, vos besoins urgents d'abord."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22
Messages RP : 98

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Dim 9 Sep - 15:16
Entendre qu'il était impossible pour elle de se servir de ses jambes à cause de ce rat contre qui elle s'était battue sonna une fois de plus comme une nouvelle compliqué à digérer, elle était dégoutée. Dégoutée que le rat ait pu s'en tirer après ça et surtout dégoûtée de ne plus avoir la moindre autonomie, ni la moindre liberté aussi relative qu'elle puisse être. Elle se disait que les douleurs qu'elle pouvait ressentir avant qu'elle ne s'endorme étaient probablement temporaire et qu'elle allait pouvoir bouger d'elle même sous peu bien qu'elle resterait enfermée, beaucoup de fausses idées qui lui rappelait sa condition d'ôtage.

Elle fut installée sur ce que nous qualifirons de trône, cet éléments présent dans tout mobilier permettant aux personnes de répondre à un besoin primaire nécéssaire pour tout être existant dans notre monde, "faire ses besoin" ou encore "se repoudrer", je vous laisse choisir l'expression qui vous convient le mieux. Tandis qu'elle répondait à se besoin, elle regarda Alucard, mal à l'aise au vu de la situation mais aussi pour lui poser une question. Le calepin étant sur le lit, elle employa des signes simples afin que celui-ci comprenne. Elle montra son poignet et tapota dessus avec sa main, comme quelqu'un qui montrerait une montre en disant "L'heure tourne". Sauf qu'elle rajouta un signe avec sa main désignant clairement une interrogation.

Elle ne savait toujours pas quelle heure il était et cet élément la perturbais énormément. Elle souhaitait avoir un repère chronologique dans tout ce fâcheux moment, savoir quel jour on était et quelle heure il était. Le seul repère qu'elle possédait étant sa capacité à muer qui se déclanchait une fois par mois, celle-ci l'avait faite quand elle avait affrontée le mercenaire, à partir de là, une nouvelle mue lui indiquerait que cela ferait un mois qu'elle était là. Sa peau était loin d'être à muer, ce qui lui fait dire qu'on approchait plus d'une semaine plutôt que d'un mois.

Après avoir fini de "se repoudrer", elle fit signe à Alucard pour qu'elle puisse être déposée sur le tabouret dela douche, quelle situation humiliante pour elle, d'avoir à faire ça accompagné de quelqu'un, et d'un homme qui plus est, celui-ci avait beau s'excuser cela n'empêcha pas Melody de trouver cela sérieusement malaisant. Elle se déshabilla difficilement, surtout au niveau du bas du corps qui demandait une gymnastique particulière au vu de ses jambes inutiles. Puis, elle mis à faire couler l'eau.

Elle soupira un gros coup avant de regarder vers le sol, plus précisément, à constater toutes les blessures qu'elle avait au niveau du corps, les bras étaient dans un état assez médiocre avec beaucoup de bleus et quelque blessures mais le pire était ses jambes, qui étaient tellement en pituex état qu'on en oublierait presque que le blanc/pâle était la couleur de peau initiale tellement cette couleur était cachée par toutes les blessures infligées. Elle se mis ensuie à repenser à tout ce qu'elle était en train de vivre avant de craquer à nouveau.

Ses larmes s'entremêlaient avec les gouttes d'eau qui dégoulinaient sur son corps, elle était perdue dans ses pensées se demandant ce qu'elle avait fait pour mériter tout ce qui lui arrivais. Et surtout si son calvaire allait se terminer un jour, la solitude elle était très souvent à l'aise avec mais ces denriers temps, cela était pour elle la pire chose qu'il pouvait y avoir. Perdue dans ses pensées et à pleurer, elle n'avait pas fait attention au temps, ni à la minuterie qui venait de s'activer, la faisant sursauter dans un premier temps mais lui faisant aussi provoquer un saut d'humeur agressif. Elle voulait que cet objet arrête de sonner mais il lui était impossible pour elle de l'atteindre ou de faire quoi que ce soit, elle se boucha donc les oreilles le plus possible, tout en se balançant, si on pouvais lire dans ses pensées on verrait probablement un "STOP STOP STOP STOP" se répéter jusqu'à ce qu'Alucard n'arrive couper cet objet, elle voulait juste prendre sa douche, évacuer un peu et surtout avoir du calme, et non un objet qui s'active avec un bruit insupportable. Quelque gasp de poison sortait pendant cette prériode, aucune volonté de nuire, simple réflexe du corps, la quantité était insuffisante pour avoir un quelconque effet.

Elle souhaitait deux choses, que la minuterie s'arrête de brailler et finir sa douche tranquillement, bien qu'elle s'était contentée de rester sous l'eau sans appliquer le moindre gel ou shampoing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 43

Feuille de personnage
Titre: Alucard
Expérience: 160/1000
Alter: Vampirisme
Rang C





Alucard Dracula
Rang C
Mar 11 Sep - 0:41
Le bruit strident du minuteur ne stoppa sa course que lorsque Alucard le tourna jusqu’à son point de départ. Et, comme prévu, Melody Snicket était en position fœtale sur le tabouret.

Alucard poussa un petit soupir de contentement tandis que sa main droite commençait à faire rebondir l'appareil de cuisine dans les airs. Le coté prévisible de l’adolescente lui donnait un contour presque mignon. La seule chose que la créature d'All For One pouvait apercevoir de sa victime, c'était la forme de son corps à travers le rideau de douche. Une forme noyée sous un vaste jet d'eau chaude.
Il ne fallut pas plus de trois minutes pour que la jeune fille stoppe le jet d'eau afin de s'étaler du shampoing sur l'ensemble de sa tête. Voila qui n'était pas trop tôt. Si Alucard comptait le temps qu'il lui avait laissé de base, il aura bien fallu un petit quart d'heure à la cadette de Ludwig pour sortir de la transe crée par l'eau. Ce n'est pas faute de s'y être attendu, Alucard savait parfaitement ce que pouvait produire une adolescente autiste coincée avec ses soucis dans une douche. Résumé de la toilette : une demie heure pour appliquer un shampoing. Ce n'était pas le plus long barbotage que le Vampire avait vu, mais c'était déjà long. Suffisamment long pour que la créature d'All For One ait le temps de retirer son blazer. Mieux valait le garder au sec.

"C'est juste un petit séchage. Restez droite. Plus nous ferons cela rapidement, plus vite vous pourrez voir la lumière du soleil."

La jeune fille tourna son visage vers Alucard. En fait, elle le tourna tellement vite que ce dernier entendit presque l'eau de ses cheveux se fracasser sur le carrelage.

"Oui. Après cette douche je vous amène faire un petit tour au grand air. Je ne veut pas vous faire étouffer dans cette petite pièce, ce n'est pas dans votre intérêt."

Le regard d'enfant surpris de la jeune fille disparu soudainement derrière la serviette que la créature d'All For One venait de lancer sur sa tête. Elle resta effectivement très droite, malgré la présence d'une pièce de tissu en train de lui essorer les cheveux. Alucard ne put s'empêcher de repenser à une certaine période de sa vie. Celle ou il élevait des enfants. Les siens en l’occurrence.



Le soleil explosait littéralement sur le visage de l'apprentie héroïne.

Il en faut peu pour être heureux. Alucard avait compris cela depuis longtemps, expérience de bourreau oblige. Il avait vu des hommes et des femmes se rouler littéralement dans l'herbe après un séjour entre les mains d'un professionnel, que ce professionnel soit lui ou un autre d'ailleurs. Melody était moins déjanté. Elle se contenta d'observer le ciel, allongé sur la pelouse. Une approche assez typique des personnes qui sont restée coincé dans un espace clôt un peu trop longtemps. Le petit parc ou le Vampire avait déposé la jeune fille il y a quelques minutes était entouré d'une enceinte en béton armé. Bâti pour être un petit jardin commun à l'arrière de cet immeuble, c'était l'endroit idéal pour amener la jeune fille prendre un petit bain de soleil. Et cela malgré son apparente décrépitude.

Monroe n'avait pas eu l'air très content lorsque la créature d'All For One était passé devant lui et Eddy, Melody dans les bras. Il faut dire que la cagoule que le Vampire lui avait mis n'était pas d'un esthétisme flagrant, mais ça restait une tenue complètement acceptable. Et voila que la cadette de Ludwig prenait désormais un bain de soleil réparateur au nez et à la barbe de la "bonne morale" criminelle. Mais la bonne conscience d'un kidnapping en famille n'était pas la raison pour laquelle Alucard avait fait prendre l'air à la jeune fille.

L'Alter du Vampire s'activa. Ses yeux virèrent lentement au rouge tandis que ses canines sortaient au grand jours. La perception du prédateur était à son maximum. Deux petites minutes suffirent à Alucard pour s'assurer que personne n'était en train les observer. Que ce soit visuellement ou auditivement.
Ce n'est que lorsqu'il retourna sa tête vers la jeune Snicket qu'il se rendit compte que l’adolescente l’observait. Le regard écarquillé et les crocs de serpent à l'air.

"Pas la peine de paniquer jeune fille. Je conçoit que la manifestation de mon Alter puisse s’avérer surprenante, mais je suis sur que vous savez autant que moi qu'on ne choisit pas sa mutation."

La peur de souffrir disparue du regard de la jeune fille. En surface du moins. Parfait.

Sa présence en arrière plan allait s'avérer nécessaire pour les minutes à venir.
Les adolescents ne sont pas aussi conscient que les enfants du caractère salutaire de leur peur, mais cette dernière restait un sentiment puissant chez l'apprentie héroïne. Un excellent moyen de faire parvenir quelqu'un la ou on veut qu'il termine. Le regard rougeâtre du Vampire se fixa dans les yeux de la jeune fille, tandis qu'elle s'éloignait de quelques centimètres de sa position initiale. Réflexe salutaire de la part de Melody, juste suffisant pour que la créature d'All For One puisse s'asseoir à ses cotés. Et lui tendre un bloc note.

"Dites moi Melody, avez vous conscience de pourquoi vous êtes ici ? Et, plus encore, avez vous conscience de la manière dont votre père a prévu d'utiliser vos capacités pour servir son nouveau plan ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22
Messages RP : 98

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Mar 11 Sep - 22:00
Une fois ce bruit strident stoppé, Melody commençait à se calmer petit à petit, il lui fallait tout de même quelque minutes avant qu'elle ne se mette à stopper le jet d'eau et d'appliquer shampoing et gel douche sur tout son corps. Elle deumeurait désormais complètement inexpressive, sa seule chose remarquable étant les larmes qui continuaient de couler. Il n'y avait pas grand chose à dire sur cette fin de douche qui, était tout aussi longue et n'apportait aucune information si ce n'est que le moral de Melody était au plus bas.

Une fois terminé, elle fit signe à Alucard a travers le rideau que sa douche était terminée, il ne restait plus que la partie qui pouvait paraître le plus gênant : Le séchage. Elle ne comptais pas donner la moindre résistance, elle n'approuvais pas le fait qu'il la touche, même avec une serviette mais elle n'avait pas non plus le choix non plus. Tout ce qu'elle souhaitait, c'était aller vite, encore plus lorsqu'elle entendit les dires d'Alucard.

"Plus vite vous pourrez voir la lumière du soleil", cette phrase a eu pour effet de faire réagir Melody au quart de tour, jetant un regard surprit et content comme si qu'on annonçait à un gamin qu'on lui achèterait une glace si il était sage. La volonté de voir le soleil était immense, surtout lorsque vous êtes enfermés depuis une durée indéterminée dans une pièce ne comportant aucune fenêtre. Ce qui la motivais grandement à rester bien droite le temps que le séchage se fasse. Pour des raisons logique, Melody se chargea elle même de ses parties intimes avant de commencer à s'habiller de cet espèce de pyjama, seule tenue proposée lors de cette captivité. Cela était loin d'être son style vestimentaire, cela était loin d'être celui de quiconque d'ailleurs, un vêtement uniforme présent pour bien rappeler la position de personne captive mais bon... cette idée et se sentiment n'étaient que superficiels après tout, voir le soleil était à ses yeux plus important qu'une simple tenue.

Une fois tout ceci fait, elle se tenait prête à faire ce qu’il fallait pour aller dehors. Car bien sûr, Alucard n’allait pas se contenter de la porter juste comme ça, plusieurs conditions étaient requises, d’une part pour ne pas qu’elle puisse se faire une idée exacte des lieus mais avant tout pour éviter tout contact ou rencontre avec Monroe. Melody était consciente du danger que celui-ci représentait, ses réactions impulsives ayant failli lui faire faire le grand saut. Elle était aussi consciente de quelque chose d’autre : Elle même ne savait pas comment elle pourrait réagir si elle tombait face à lui, la peur ? L’envie de se venger ? Une nouvelle crise ? Elle ne savait pas vraiment, d’où le fait qu’elle acceptais sans broncher lorsqu’on lui appris qu’elle porterait une cagoule l’empêchant de voir et de tirer la langue lors du trajet jusqu’à l’extérieur.

Elle se fit donc porter dans ses conditions en dehors de sa chambre, elle ne pouvait pas se faire d’idées exacte du temps de trajet, encore moins de la distance, tout ce qu’elle sentais, c’était le mouvement et d’éventuelles baisses de hauteur probablement due à des escaliers jusqu’à ce qu’elle ressentit ce changement de température. Ce changement qui en disait long sur où est-ce qu’on l’emmenait, elle pouvait ressentir le contact de légères bises sur sa peau. Puis quelque instant plus tard, le contact du sol et de l’herbe, elle était désormais déposée de hors et sa cagoule fut retirée quelque temps après.

A partir de ce moment là, elle regarda légèrement autour d’elle et pris une grande inspiration puis expira a nouveau tout en sentant la chaleur provoquée par les rayons du soleil sur son visage, elle tira la langue pour capter les différentes odeurs et particules aux alentours, elle était certes dans une petite zone en chantier possédant plus de bâtiments que de verdure mais ceci convenait parfaitement. Elle s’allongea ensuite pour contempler le ciel, un léger sourire s’affichait sur son visage, elle était contente de pouvoir être dehors, elle espérait pouvoir profiter de cet instant le plus longtemps possible, de pouvoir oublier Monroe, Alucard, Mesmer et les autres l’espace d’un moment, oublier ses soucis.

Alucard était malheureusement quelqu’un qu’on ne pouvait pas oublier, encore moins lorsqu’il se situe juste auprès de nous et qu’on en sait pas ce qu’il a derrière la tête. Melody ne put donc s’empêcher de jeter à nouveau son regard sur lui et de remarquer ses yeux virant au rouge et de magnifiques canines apparaître. Le serpent pris se mis sur la défensive suite à ça, se croyant en position de danger, seule dans cet endroit, avec personne pour intervenir en cas de problème, beaucoup auraient réagis de la même manière, l’instinct de survie primant principalement sur le reste.

 ""Pas la peine de paniquer jeune fille. Je conçoit que la manifestation de mon Alter puisse s’avérer surprenante, mais je suis sur que vous savez autant que moi qu'on ne choisit pas sa mutation." " 

Après avoir entendue cela, elle rangea un minimum ses crocs qu’elle avait sortie au préalable, il marqua un point sur quelque chose : On ne choisit pas sa mutation. Si Melody avait eu le choix, elle n’aurait probablement pas choisi d’être un serpent, encore moins de pouvoir résister au poison et de pouvoir en recréer, cela lui aurait évité beaucoup d’ennuis, et surtout, sa famille n’auraient pas fait une fixation sur elle dans le but de réaliser un plan. Un plan dont elle n’avait quasiment aucune informations si ce n’est que des constats qu’elle a pu faire durant son enfance, lorsqu’elle vit son père en action.

Les objectifs de la famille Snicket étaient d’ailleurs le nouveau sujet de discussion d’Alucard, qui, une fois assis au côtés de notre Albinos, se mis à lui tendre un bloc notes en lui demandant directement si elle avait conscience du pourquoi du comment. Pourquoi était-elle ici, et comment Ludwig allait se servir d’elle. Elle s’était déjà faite une vague idée de tout cela, après tout le temps était long dans sa chambre et entre deux crises et moments de déprime, il fallait bien qu’elle s’occupe, et spéculer à ce propos était d’ailleurs une occupation notable.

« Monroe m’a dit qu’il avait besoin de moi et qu’on devait travailler ensemble pour reformer une belle famille… Je pense que vous avez remarqué que beaucoup de choses sonnaient faux dans ce qu’il disait. Pour lui les méthodes de Pap… Ludw…, enfin ses méthodes, c’était du passé, il voulait réduire le nombre de pertes humaines et pour ça, mon alter était la clé du succès. »



Elle arracha la page du bloc notes et tendis la feuille à Alucard avant de continuer d’écrire sur une totalement vierge. Elle avait décrit l’officiel, maintenant, elle allait passer à l’officieux.

« En réalité, ils doivent se moquer de mon sort, cela peut se prouver de plusieurs manières : Le fait qu’on envoie un rat me tabasser pour prendre contact avec moi, le fait que pendant tout son discours, j’étais fermement attachée et que chaque « mauvaises réponses » de ma part apportait des blessures physiques ou morale et surtout….. le fait qu’il ait tué Maman.

Il n’a jamais prévu de solution pacifique avec moi, pour une raison que j’ignore il me déteste particulièrement et ce depuis même avant que je lui crève son œil. Seul mon Alter les intéresse, si ils avaient la possibilité de me le prendre, cela serait fait depuis longtemps. Je finirais probablement branchée quelque part, avec du poison injecté continuellement pour qu’on me force à le reproduire. On m’a appris il y a peu que le poison se vendait bien au marché noir, peut être que c’est pour ça ? »


Elle poussa un long soupire après avoir écrit ça et donné la page à Alucard, son raisonnement était basé sur tout les fait qu’elle connaissait et le fait qu’elle avait fini par ouvrir les yeux sur ce qu’il se tramait, sur sa famille et sur ce qu’elle était. Rien de cela n’était appréciable, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle voulait être maître de son avenir.


«C’est pour me préparer à ce qu’il va m’arriver que vous me demandez ça ? Peu importe le scénario tant que je suis coincée ici, il se produira très certainement….. A moins qu’All Might ne me sauve mais si c’était le cas, ça aurait déjà du se produire. »



Elle espérait encore pouvoir être sauvée par un héros qui aurait retrouvée sa trace, même si ce n’était qu’une faible lueur dans  un chemin ténébreux.. Une fois tout le texte remis, elle  s’allongea de nouveau en regardant le ciel, vaste bleu qui évoquais ce sentiment de liberté, elle en profita pour respirer cet air extérieur, elle ne savait pas combien de temps ils allaient rester ici, et encore moins si elle allait avoir la chance de pouvoir retourner en extérieur après
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 43

Feuille de personnage
Titre: Alucard
Expérience: 160/1000
Alter: Vampirisme
Rang C





Alucard Dracula
Rang C
Ven 21 Sep - 0:04
"Vous êtes seule, isolée. L'administration Japonaise et votre famille sont trop préoccupées par leurs objectifs pour venir en aide à une créature comme vous. Les héros professionels pensent que vous avez fugué jeune Snicket, il ne viendront pas pour vous. Vos amis étudiants viendront peut être, mais ils n'ont clairement pas les moyens de vaincre vos geôliers. Ajoutez l'état de vos jambes à la recette, et vous obtenez une combinaison explosive. Vous êtes coincée mon enfant, au prise avec un frère qui a toute les raisons du monde pour faire de vous une plante en pot."

Les yeux de la jeune fille étaient résolument pointés vers le ciel. Une moue plus ou moins explicite commença à se former sur le visage de l'adolescente. Le Vampire pouvait presque l'entendre penser d'ici. "Pourquoi m'enfoncer autant alors que je suis déjà six pied sous terre ?". Une question légitime, une question qu'Alucard s’apprêtait à oblitérer.

"À moins que je ne vous donnes un petit coup de pouce."

C'était la deuxième fois en une journée que l'apprenti héroïne tournait la tête vers Alucard comme un diable en boite. Elle se redressa aussi vite que possible, avant de se mettre à produire une bonne douzaines de mouvements de mains à la seconde. L'effet était presque comique. Suffisamment pour arracher un sourire canin au bourreau.

"Voyons, voyons. Pas la peine de s'agiter autant. Je ne suis pas un être insensible. Je suis tout à fait capable de donner un coup de pouce aux personnes dans le besoin, mais ce n'est pas gratuit. Dans ce monde rien ne l'est. Je pourrai vous aider. Je pourrai faire quelque chose pour remettre ces jolies jambes sur le chemin de la rémission. Je pourrai faire en sorte que Monroe ne s'approche pas de votre chambre. Je pourrai créer des opportunités d'évasion ou faciliter une tentative. Mais l'entraide est un concept qui nécessite le partage."

Un rapide coup d’œil vers l'entrée de la zone confirma au Vampire qu'ils étaient toujours seul. Parfait. Personne n'était la pour le voir en train de pactiser avec l'otage que l'on attendait qu'il garde. Personne n'était la pour le voir trahir Ludwig. Personne n'était la pour le voir faire de Melody Snicket sa chose. Un des doigt du Vampire se pointa discrètement vers la porte, juste assez pour faire comprendre à Melody qu'on pouvait les entendre. Les surprendre. Qu'un imprévu pouvait massacrer le faible espoir que le Vampire était en train de créer chez la jeune fille. La bouche d'Alucard se mit à chuchoter une proposition à l’oreille d'une Melody plus qu'attentive. Une proposition inespérée. Une proposition qu'elle ne pourrait pas refuser.

Rien de moins que la Liberté à portée de mains.

"Une enfant comme vous peut essayer d'avoir tout ce qu'elle veut, mais uniquement si elle est prête à faire des sacrifices pour l'obtenir. Réfléchissez y."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22
Messages RP : 98

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Ven 21 Sep - 1:21
Fixer le ciel était toujours aussi agréable, même si le sentiment de liberté qu'il procurais s'estompais au fur et à mesure que le discours d'Alucard était prononcé, lui rappelant à son triste sort : Elle était seule. L'information qu'elle avait surtout retenue était "Les héros professionnels pensent que vous avez fugué". Une fugue, tout ces jours écoulés était interprété par les autres comme une simple fugue.

Elle était dégoûtée en entendant cela, comment ceux qui avaient déclarés la disparition ont pu dire que c'était une fugue ? Elle n'avait rien montré pouvant faire supposer une envie de fuguer, elle était certes souvent dans sa bulle et ne parlait qu'à très peu de monde mais elle était loin d'être fugueuse. Ces derniers mois passés, elle essayait de s'accrocher et d'aller de l'avant, malgré l'incident qui faisait qu'elle était surveillée, qu'elle a été placée à Yuei, ce que l'administration aurait du penser en premier au lieu d'une fugue : SA FAMILLE ET UNE POTENTIELLE RELÈVE. "Incompétence ou mentalité de merde ? ", se disait elle tandis qu'elle était encore en train de rechercher le sens logique de "Pourquoi considérer que j'ai fuguée". Et pour être honnête, il y en avait aucun.

A ses yeux, il y avait désormais aucun moyen pour elle d'être sauvée, les héros était trop occupés pour s'occuper d'une gamine fugueuse. Pourquoi il fallait que ça lui arrive à elle ? Et pourquoi Alucard cherchait à l'enfoncer encore plus alors qu'elle était déjà six pieds sous terre ? Elle ne voyait pas du tout ou est-ce qu'il voulait en venir, mais ça, elle allait bientôt le savoir.

Celui-ci avait une proposition à faire, un "petit coup de pouce" comme il le disait si bien, ce qui suscita son attention, elle se redressa subitement avant de se tourner rapidement vers Alucard. Elle commença à signer dans tout les sens, afin de poser des questions, a vrai dire il y en avait plein qui lui venaient à l'esprit "Pourquoi vous voulez m'aider ? Quel genre de coup de main ? De quoi vous parlez ?" avant de se faire interrompre par le vampire afin qu'il prenne la parole pour développer ses propos.

Pour commencer il développa ce qu'il était en mesure de faire pour donner ce fâmeux coup de main, passant par le fait de remettre ses jambes en voie de guérison, argument qui déjà, était capable de la faire accepter sans connaître les condition générales d'utilisation du pacte avec un vilain aux attentions obscures. Il y avait aussi le fait de pouvoir l'aider à s'évader, cela, elle y croyait beaucoup moins, cela irait à l'encontre des objectifs de sa famille.

Beaucoup de questions fusaient alors dans sa tête à nouveau, mais avant tout sur les intentions d'Alucard, était-il vraiment du côté de sa famille ou alors est-ce qu'il mijotais quelque chose en secret ? Cela pour le moment paraissait superficiel aux yeux de Melody, pour le moment, Alucard n'était pour le moment qu'un vilain prenant soin d'elle. De ce fait, elle écouta attentivement ce qu'il voulait d'elle, le prix à payer pour des jambes fonctionnelles et une liberté, un prix, cher. Très cher.

Sa première réaction était de s'allonger à nouveau pour réfléchir, cela était impossible, elle ne voyait pas comment elle pourrait le faire, non pas techniquement, mais moralement. Cela irait à l'encontre de ce pourquoi elle était formée, à l'encontre des héros, cela était même très dangereux pour elle, si elle échouait, les conséquences en seraient encore plus désastreuses pour elle. Mais en y réfléchissant, tout ceci ne serait-il pas qu'un humble retour de Karma pour tout ce qu'elle a du vivre auparavant ? Des choix qui ont été dictés à sa place et d'avoir eu sa vie entre les mains de personnes incapable d'être franc avec elle ? Il y avait du pour, il y avait du contre là dedans, et au fil du temps, le contre disparaissait au fûr et à mesure, se disait "Je ne risquerai rien personnellement, si je ne me fais pas prendre". Ce serait un secret de lourd à garder, quelque chose qu'elle ne devrait jamais mentionner à ses amis.

Elle se redressa et pris le calepin.

"Cela serait interprété comme un juste retour de Karma, a condition bien sûr qu'on ne puisse pas remonter la piste jusqu'à moi, pour mon silence, il n'y a aucun soucis, a voir pour le votre...."

Sa décision du moment était prise, bien qu'elle a pris son temps pour réfléchir, elle ne savait pas si à tête reposée elle penserait la même chose, mais l'engagement était désormais fait. Sa priorité étant sa liberté, pour la suite, elle verra bien comment elle réussira à gérer la chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 43

Feuille de personnage
Titre: Alucard
Expérience: 160/1000
Alter: Vampirisme
Rang C





Alucard Dracula
Rang C
Mer 26 Sep - 22:05
Melody Snicket venait de s'engager à être libre. Prévisible. Plus l’interlocuteur est jeune, plus ce type d'offre avait tendance à fonctionner. Un Héro un peu plus âgé aurait certainement dis à Alucard d'aller voir si l'herbe était plus verte ailleurs. C'était quasiment une constante dans son métier : les enfants craquent très vite, les adultes résistent du mieux qu'il peuvent et les personnes âgés vous la mettent à l'envers. Les vieillards ne payent pas de mine, mais sous la torture ils ont tendance à rentrer dans le club des "je ne dirais rien, contrairement aux autres je n'ai rien à perdre".

La créature d'All For One se demanda brièvement si, au vu de son grand âge, elle devait se considérer comme un vieillard.

"Ne vous inquiétez pas pour mon silence. Il sait se faire sentir lorsque la situation l'exige."

Le Vampire se décala du corps de la jeune fille. Elle n'était pas à l'aise avec la proximité. Jouer sur le malaise pouvait être un bon moyen pour obtenir des choses de sa proie, mais il ne fallait pas la faire craquer non plus. Après un autre coup d’œil vers la porte visant à s’assurer qu'il pouvait toujours comploter en paix, le bourreau s'alluma une cigarette. La petite n'était pas la seul à prendre sa pose air-frais de la journée, et Alucard était trop poli pour enfumer les quartiers qu'il partageait avec ses "collègues".

"Une semaine. Je sais que ce n'est pas l'idéal, mais je vous demande de vous préparer à une captivité d'une semaine minimum. Je pense être largement capable de vous aider à sortir durant ce laps de temps, que ce soit via une équipe de sauvetage ou via des moyens plus... détournés."

Le regard de la jeune fille s’agrandit sous l'effet de la promesse. Une semaine. Voila qui était ridiculement long et ridiculement court à la fois. Une épaisse fumée sorti des narines de la créature d'All For One. L'un des nombreux avantages conférés par son Alter était de pouvoir fumer comme un chauffeur routier sans ressentir le moindre effet secondaire. Dans son cas, le sang était le plus efficace des anti maladie. Il n'avait qu'a allumer la cigarette, et à la consommer jusqu'au dernier brin de tabac.

En attendant je pense que personne ne m'en voudra si, une fois de retour dans votre chambre, je vous redonne ceci. Bien évidemment, la carte SIM n'est plus dedans, mais nous savons tout les deux que ce n'est pas le principal attrait de ce gadget n'est ce pas ?

Le smartphone de l’adolescente brille dans la main du Vampire, heureuse promesse de tranquillité pour une jeune autiste en détresse. Il disparut aussi vite qu'il était venu alors qu'Alucard s'éloignait. Autant laisser sa jeune victime bronzer au soleil quelques temps, la créature d'All For One n'avait aucun intérêt à attaquer sa psyché. Après tout on ne casse pas un tout nouvel outil pour le plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 22
Messages RP : 98

Feuille de personnage
Titre: Ophiuchus
Expérience: 0/1000
Alter: Schlange
Rang C





Melody Snicket
Rang C
Lun 1 Oct - 12:48
Attendre, tout ce qu’il allait falloir faire désormais c’était attendre une petite semaine que le nécéssaire soit fait pour qu’elle retrouve cette liberté, beaucoup de personnes retenues prisonnière s’exclameraient de joie si on leur annoncer que la fin de leur captivité était proche. Melody, elle, le voyait totalement autrement, pour elle ça allait être une horrible semaine à devoir rester clouée dans son lit par incapacité de marcher ou de faire quoi que ce soit, à se tourner les pouces sans la moindre occupation ayant comme seule visite Alucard lors des heures de repas mais surtout dans ces moments sanitaires gênant et humiliant. Cela ne l’enchantait pas du tout et elle était loin de le cacher, poussant un soupire, blasée et déçue de la nouvelle. Il fallait cependant qu’elle voit le bon côté des choses, tout cela allait bientôt être « Terminé » .

Son moment de réflexion sur sa situation actuelle se retrouva vite interrompu par un petit objet qu’elle reconnut très facilement : Son téléphone portable muni de sa paire d’écouteurs, objets qui étaient présents dans son sac lors de son enlèvement. Son attention se précipita directment dessus. Elle voulait les récupérer, elle s’en fichais un peu que sa carte sim ne soit plus présente. D’accord elle ne pouvait plus contacter personne et personne ne pouvait la contacter, mais ça, ça se remplace. Elle avait désormais la possibilité de pouvoir écouter à nouveau sa musique et s’enfermer tranquillement dans sa bulle en oubliant tout ce qu’il se passe autour d’elle, et ceci pouvait grandement l’aider pour tenir pendant une semaine.

Lorsque cette petite pause en éxtérieur fut terminée, il était désormais temps de recommencer le même procédé qui a été utilisé pour descendre, c’est à dire être portée jusqu’à sa chambre le visage recouvert sans la moindre possiblité de voir quoi que ce soit, un mal pour un bien en somme, celà était loin de la déranger .

Une fois de retour dans sa chambre, comme convenu, son téléphone et ses écouteurs lui furent redonnés, elle s’empressa de l’allumer, aucune sécurité n’était présente et seule sa carte SD était détectée. Son premier réflexe était de regarder ses SMS, la liste était vierge, pareil pour celle de ses contacts, tout était enregistré sur sa carte sim, qui a été retirée. Elle se mis alors à lancer son applicaiton de lecture de musique et de lancer sa playlist en mode aléatoire, avant de fixer le plafond allongé sur son lit, elle se déconnectais petit à petit de la réalité avant de s’enfermer dans sa bulle, dans son petit espace personnel, plongé dans ses pensées et ses réflexions, il est impossible de dire ce qui se passait dans sa tête à ce moment là, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle pouvait s’y enfermer longtemps à partir du moment où la musique était suffisament forte dans ses oreilles. De temps à autre, elle regardait son téléphone pour voir la date où l’heure, affichant le 1/01/2000 à 0h10, l’heure était certes réinitialisée mais elle pouvait se faire une idée de l’écoulement du temps désormais. Heureusement que sa playlist était longue et variée, accompagnée de quelque épisodes de diverses séries.

Tout ce qu’il fallait pour attendre.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Immeuble désaffecté-
Sauter vers: