:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Shiketsu :: Terrain de sport Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Everybody was Kung-Fu Fighting [PV Iku]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Iku Tozutsami
Messages RP : 118

Feuille de personnage
Titre: Shrimp Knight
Expérience: 440/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Dim 2 Déc - 2:44
Un pas, un autre. L'étudiante avait perdu son énergie avec sa volonté, traînant des pieds dans la poussière, les soulevant à peine du sol tandis qu'elle progressait lentement vers le bord du terrain. Un pas, un autre. Elle n'entendait pas de mouvement derrière elle, juste le bruit des combats des autres élèves qui continuaient. Tous se donnaient à fond, tous dépassaient leurs limites et accomplissaient de véritables prouesses, pouvant qu'ils avaient presque déjà le niveau d'un héros pro. Pourquoi elle n'y arrivait pas, alors ? Un pas, un…

Elle s'immobilisa quand Aslinn prit la parole. Si elle avait juste tenté une fois de plus de la rassurer, de lui dire qu'elle était moins inutile qu'elle le prétendait, Iku aurait simplement poursuivi sa marche. Mais ça, cependant, la prit par surprise, assez pour percer le voile de son apathie et attirer son attention. C'était inattendu. Ça sortait de nulle part. Et quelque chose dans la voix de l'élève occidentale donnait à sa révélation quelque chose d'important. Où qu'Aslinn ait voulu en venir, et malgré son envie difficilement répressible de fuir et disparaître, la brune sentait qu'il fallait rester. Alors elle tourna la tête, signe de plus qu'elle écoutait.

Ses sentiments à ce sujet étaient difficiles à interpréter. A aucun moment elle n'aurait pu deviner cette faiblesse qu'avouait sa camarade de classe. Une faiblesse de taille, d'ailleurs. Quand à ce qu'elle devait en déduire… Est-ce qu'Aslinn était encore plus impressionnante de s'en sortir si bien malgré ce handicap ? Est-ce qu'elle était juste particulièrement douée pour bluffer, ignorant le sommeil jusqu'à la dernière seconde et se faisant passer pour plus forte qu'elle ne l'était ? A l'entendre, la première idée était la plus proche de la réalité. Et bien sûr, le discours revint bientôt sur le sujet de base.

Iku serra les poings alors que sa camarade de classe en venait au vrai message. Même si elle ne le remarquait pas, hein… S'il y avait bien une personne capable de savoir si elle s'améliorait, c'était elle. Comment pouvait-elle ne pas voir ses progrès, ne pas se rendre compte de la différence avec que qu'elle pouvait faire un an plus tôt ? Ce qu'Aslinn disait donnait l'impression de faire sens, mais Iku n'arrivait pas à y croire ou à l'accepter. Mais elle avait au moins réussi à attirer son attention, à la convaincre de ne pas juste partir.

"Et j'ai été choisie pour quoi ?"

Elle marqua une pause, luttant avec la boule dans sa gorge qui empêchait les mots de sortir. La tête toujours de côté, son visage de profil pour sa camarade, l'étudiante ferma les yeux pour mieux se concentrer et se contrôler.

"J'ai jamais été une bonne élève malgré mes efforts, j'ai même dû refaire une année. Je ne suis pas capable de me contrôler, et même quand j'essaie de faire quelque chose de bien, je n'arrives à rien. Je n'ai jamais appris à me battre, je me contentes de secouer les bras à l'instinct. Même mon alter est à peine au niveau, tout ce que j'ai – elle leva un bras – c'est des pinces. Pas d'éclairs impressionnants, d'armure impossible à percer ou de super manipulation du temps, juste des pinces lourdes et encombrantes. Quel genre d'héroïne je peux devenir avec ça ?"

Les derniers mots eurent du mal à passer ses lèvres, signe qu'elle ne réussirait pas à aller plus loin. Elle passa une main sur son visage, essuyant les larmes, avant de le laisser retomber.

Plus Ultra ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Aslinn Mc Megido
Messages RP : 74

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 330/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Dim 2 Déc - 16:00
Le sourire d’Aslinn disparut alors qu’elle écoutait en silence Tozutsami exprimer ses soucis à voix haute. Pendant combien de temps avait-elle gardé ça pour elle ? Très longtemps, apparemment. Plus Iku parlait, plus l’Irlandaise était mal à l’aise. Elles avaient vraisemblablement eu un parcours de vie assez similaire. Des difficultés à l’école qui menèrent à un redoublement, une frustration née d’un rapport négatif avec son alter… Deux différences majeures, toutefois : l’apprentissage du combat, dont l’absence pesait lourdement sur Iku. Et enfin, le fait qu’Aslinn avait reçu de l’aide et s’était débarrassée de ses doutes avant de commencer son année à Shiketsu. Voir ainsi quelqu’un dans la même situation sans être capable de se souvenir comment elle-même s’était tirée de ce pétrin… C’était triste. Mais c’était pire pour Iku, elle devait garder ça à l’esprit.

Quelque chose la frappait, toutefois, dans ce que sa camarade lui disait. Chacun sa manière de voir les choses, bien sûr, mais la perspective présentée par la brune avait, aux yeux de l’européenne, un gros problème. Aslinn fit un pas en avant.

"C’est pas une compétition tu sais… Les études et l’héroïsme. Y’a des notes et des classements, bien sûr, mais c’est pour la forme, ça veut rien dire, faut pas que ça t’affecte tant que tu sais que toi tu y vas à fond. Et puis pour ce qui est de l’alter..."

Elle pointa du doigt le sol fissuré. Iku ne regardait peut-être pas, mais le contexte l’aiderait probablement à comprendre de quoi Aslinn voulait parler.

"J’aurais beau m’entraîner au combat autant que je veux… Je ne pourrais jamais faire un truc aussi dingue. Honnêtement, j’envie ton alter. Y’a des pros qui en ont des bien moins impressionnants !"

Elle mourait d’envie de lui dire que elle, elle aurait été prise au sérieux en déclarant vouloir devenir une héroïne. Mais cela ne devait pas devenir un concours de souffrance. Elle devait se contenter de tendre la main et d’être à l’écoute. Libre à sa camarade de faire ce qu’elle voulait après.

"Si tu veux, je peux t’apprendre un peu de karaté, y’a quelques prises qui pourraient aller avec ton style. Pour les cours, je peux t’aider... En anglais et en littérature. Si tu veux. Si on est plusieurs dans une classe  c’est pour s’aider après tout."

Elle espérait de tout cœur que sa proposition ne soit pas prise pour de la pitié. Pour elle, c’était normal. Tout le monde avait besoin d’aide à un moment ou à un autre. Et apporter son aide à quelqu’un dans le besoin… N’était-ce pas là le principe même du héros ?

Plus Ultra:
 


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
Iku Tozutsami
Messages RP : 118

Feuille de personnage
Titre: Shrimp Knight
Expérience: 440/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Mar 4 Déc - 22:36
L'étudiante écoutait désormais en silence, contrôlant difficilement ses sanglots. Une fois encore, Aslinn esquivait la question, mais c'était sans doute pour le mieux. La brune n'avait pas besoin d'être rassurée, du moins pas comme elle le demandait. Lui répéter qu'elle ne valait pas rien, comme elle avait fini par s'en convaincre, n'aurait eu aucun effet. Il lui fallait plutôt ce que sa camarade finit par offrir : du soutient et de l'aide. L'espace d'un instant, elle voulut dire que c'était la première fois qu'on lui tendait la main ainsi, mais ce n'était même pas le cas. La différence était que, jusque-là, sa fierté l'avait empêchée d'accepter. Même en étant incapable de trouver sa place, elle s'était toujours persuadée qu'elle pouvait y arriver seule. Que ce n'était pas la peine de déranger qui que ce soit. Que ça ne valait pas le coup. Aujourd'hui cependant…

Elle se retourna lentement, la tête toujours baissée, la gorge toujours bloquée. Aujourd'hui cependant, elle était au fond du trou, et elle ne voyait pas comment remonter seule. Elle leva timidement un bras, avança une jambe comme pour avancer, hésitant et ne sachant pas comment se comporter. Elle se força finalement à déglutir, débloquant sa gorge, et relever la tête.

"Je… je veux bien. Je sais pas si c'est ce qu'il me faut, ou si ça suffira, mais s'il y a une chance…"

Mettre des mots exacts sur ce qui lui agitait l'esprit devenait de plus en plus difficile. Certaines idées étaient à peu près claires, tel que ce désagréable plaisir égoïste d'être ainsi au centre de l'attention, elle qui n'avait rien fait pour le mériter. Ce pesant sentiment de vacuité, né de son impossibilité à se sentir à sa place.

"Je sais que je serais jamais la meilleure, et je m'en fiches. Gagner, c'est pas…"

Elle repensa à Coy, à leur dispute quelques temps plus tôt. Ce qu'il avait dit, ce qu'elle avait rétorqué. Les positions étaient presque inversées par rapport à cette nouvelle conversation, et Iku laissa même échapper un surprenant gloussement amusé qui jurait avec ses yeux rouges.

"Je veux juste être à la hauteur. Être bonne à quelque chose, pour changer."


Plus Ultra ::
 
Revenir en haut Aller en bas
Aslinn Mc Megido
Messages RP : 74

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 330/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Jeu 10 Jan - 14:05
Quand elle vit Tozutsami se retourner, Aslinn dut se retenir d’exulter ostensiblement. Enfin ses mots semblaient avoir un effet sur la brune. Quand cette dernière prit la parole pour affirmer qu’elle acceptait la proposition de l’Irlandaise, un sentiment de plénitude envahit la cornue. On y arrivait. Elle se permit un sourire.

Mine de rien c’était la deuxième fois depuis son arrivée à Shiketsu qu’elle avait aidé quelqu’un à faire le premier pas pour s’émanciper d’un état d’esprit négatif. Bien qu’elle aurait aimé que ces pensées sombres ne tourmentent pas ses camarades en premier lieu, elle ne pouvait pas nier qu’elle ressentait une certaine satisfaction à aider ainsi autrui.  Elle se sentait héroïne avant l’heure. Et puis, cette fois, ce n’était pas elle qui pleurait. Bien qu’il aurait été logique d’associer à 100 % cette différence à l’apathie de Melody et à l’hypersensibilité d’Iku, Aslinn se plaisait à penser que, d’une certaine manière, c’était aussi elle qui de son côté devenait plus à l’aise avec ce genre de discussions.

L’impensable se produisit quand la demoiselle aux pinces écarlates émit un son ressemblant fortement à un léger rire. Certes, elle était en larmes, mais au moins elle était déjà capable d’exprimer des émotions positives. C’était une victoire.

"Je veux juste être à la hauteur. Être bonne à quelque chose, pour changer."

Aslinn sourit. Bien qu’elle n’était pas d’accord avec l’idée selon la laquelle sa camarade était inutile, il aurait été vain d’argumenter. Tout ceci se finissait sur une note positive, mieux valait ne pas en rajouter. Enfin, « finissait »… Elles avaient encore des choses à régler. Autour d’elles, deux-trois groupes avaient déjà fini leurs combats. Leur inactivité ne tarderait pas à attirer l’attention. Mais l’Irlandaise ne se sentait pas vraiment d’humeur à repartir à l’assaut. Sa camarade semblait, à ses yeux, également ne pas être dans le bon état d’esprit pour continuer… Mais à ce  niveau elle se cherchait peut-être elle-même des excuses et projetait sa propre envie de ne pas se battre sur la brune.

"Je suis super contente ! J’ai hâte de t’aider, mais là maintenant je sais pas pour toi mais perso j’ai plus trop envie de me battre..."

Une idée vint soudainement à l’esprit de la bouclée, alors qu’elle voyait un peu plus loin leur professeur slalomer tranquillement entre les combattants pour se rapprocher d’elles. Elle priait juste pour que sa camarade ne soit pas vexée par sa manœuvre. Elle prit un air incommodé, posa sa main sur son estomac et commença à aller à la rencontre de l’enseignant. Quand elle arriva au niveau d’Iku, elle lui murmura rapidement :

"Demande à m’accompagner."

Et poursuivit sa route.

"Takiiro-sensei !"

L’étrange homme-poulpe jaune citron se pencha légèrement vers Aslinn à l’approche de cette dernière, lui faisant ainsi comprendre silencieusement qu’il était prêt à l’écouter.

"Je suis désolée, j’ai très mal au ventre… Est-ce que je pourrais aller à l’infirmerie ?"

C’était l’excuse la plus banale et, peut-être parce qu’elle était justement si ordinaire, la moins crédible de l’histoire des excuses. Mais Aslinn n’ayant jamais été malade en cours auparavant, elle comptait sur le côté exceptionnel de la chose pour plaider en sa faveur. D’autant plus qu’elle était normalement très investie dans ce genre d’activités, elle espérait que son professeur comprendrait qu’elle préférerait amplement rester jusqu’à la fin du cours.

Plus Ultra:
 


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
Iku Tozutsami
Messages RP : 118

Feuille de personnage
Titre: Shrimp Knight
Expérience: 440/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Dim 13 Jan - 19:07
La remarque débordante d'énergie de sa camarade déstabilisa la brune, qui resta muette. Oui, elle n'avait pas forcément envie de se battre là maintenant tout de suite, mais elle n'avait pas non pas envie de se battre. Elles étaient là pour ça après tout, ce jour-là, sur le terrain d'entraînement. Et elle avait promis de faire de son mieux, tout à l'heure, donc s'il fallait repartir elle le ferait.

Ce n'était cependant pas du tout au programme car l'occidentale passa brusquement de son attitude enjouée à une pause courbée, main contre le ventre et grimace de douleur. Est-ce que c'était ça, la vraie raison pour laquelle Aslinn voulait s'arrêter ? Une douleur au ventre qu'elle gardait pour elle depuis un moment ? Si c'était le cas, Iku devait admirer la capacité de sa camarade à avoir encaissé sans montrer le moindre signe jusque là. Surtout si elle avait déjà mal alors qu'elles échangeaient encore des coups.

Quand l'occidentale l'entraîna vers leur enseignant, cependant, la brune commença à comprendre la vraie raison de cette soudaine indisposition. Si les mangas étaient une source fiable d'information, le coup du mal de ventre pour sécher les cours étaient un classique. Impossible d'être certaine sans demander, et demander devant Takiiro-sensei reviendrait à torpiller sciemment sa camarade. Alors quand Aslinn demanda au professeur à partir à l'infirmerie, la brune se contenta d'afficher la pire pokerface possible, espérant fort qu'on ne demande pas son avis. Takiiro-sensei ne semblait cependant pas de cet avis, reportant son regard sur elle.

"Ta camarade a l'air d'avoir autant besoin de repos que toi, je me trompe ?"

"Euh…"

"Très bien, allez-y."

Elle répondit au sourire de leur professeur par un vague hochement de tête, ravie de pouvoir rapidement s'éloigner sans qu'on lui demande son avis plus avant, puis emboîta le pas de sa camarade avec une démarche des plus mécaniques. Impossible à ce stade de cacher son malaise face à ce qui venait de se passer. A moins bien sûr qu'Aslinn n'ait vraiment mal, auquel cas toute sa gêne n'avait pas de raison d'être. Elle voulait un peu y croire, même si c'était difficile, et attendit d'être hors de vue de leur professeur pour arrêter sa camarade.

"Dis, euh, tu as vraiment mal au ventre ?"

Plus Ultra:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aslinn Mc Megido
Messages RP : 74

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 330/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Sam 2 Fév - 18:07
C’était passé. Sans aucun souci, en plus. Aslinn attribua la totalité de la réussite de cette opération à ses talents d’actrice et en aucun cas à la perspicacité et à la gentillesse de leur professeur. Elle se dirigeait d’un pas lent vers la sortie et allait adopter une démarche normale une fois hors du gymnase, mais à peine les portes passées, Iku l’interpella.

"Dis, euh, tu as vraiment mal au ventre ?"

Aslinn était assez inquiète vis-à-vis de l’incompréhension de sa camarade. Elle lui avait quand même dit qu’elle n’avait plus envie de se battre et qu’elle devait demander à l’accompagner. L’Irlandaise pensait que cela suffirait à lui faire comprendre que tout ceci n’était qu’une vaste arnaque ayant pour but de s’éclipser pour discuter au calme sans avoir à se ruer l’une sur l’autre. Était-elle naïve à ce point ou juste… Un peu lente ? Quoi qu’il en fut, elle méritait des explications. La bouclée avait abandonné son air peiné et avait l’air tout à fait normale, si l’on omettait le fait que ses paupières tombaient légèrement, la faute à l’envie de sommeiller causée par l’utilisation de son alter.

"Nan. Je sais juste qu'après tout ça je n'ai plus envie de me battre, donc si on continue je pourrais pas y aller à fond et tu mérites que j’y aille à fond. Et ça nous laisse du temps pour parler."

La fille-mouton était prête à reprendre sa progression, mais l’expression de sa camarade la préoccupait. La brune avait l’air mal à l’aise. Aslinn fronça les sourcils. Avait-elle dit ou fait quelque chose de mal ? Elle n’en avait pas l’impression. Elle voulait tout de même s’en assurer avant de recommencer à avancer.

"Tout va bien ?"

Bien sûr, elle aurait préféré parler de l'Ombre maintenant, mais s'il y avait encore quelque chose sur le cœur de Tozutsami, c'était naturel de s'en préoccuper avant toute chose.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
Iku Tozutsami
Messages RP : 118

Feuille de personnage
Titre: Shrimp Knight
Expérience: 440/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Mar 5 Fév - 0:44
L'occidentale parut surprise quand la brune l'arrêta. Toute trace de malaise avait disparu de son visage, ce qui était une réponse en soit. Le temps qu'Aslinn commence son explication, sa camarade de classe serrait les poings et la mâchoire. Elle n'avait pas vraiment envie de s'énerver contre sa partenaire, qui s'était montrée patiente et attentive jusque là, mais elle ne pouvait pas non plus laisser passer ça. Par respect, et au cas où elle avait encore mal compris, elle laissa la cornue terminer avant de répondre. Elle avait bien compris, en définitif. Et en ne disant rien à Takiiro-sensei malgré ses doutes, elle était un peu complices. Ses dents peinèrent à se décoller quand elle prit la parole, essayant de rester à la fois calme et compréhensive.

"T'aurais juste pu lui dire la vérité. Ou on aurait pu se poser dans un coin et parler dans le gymnase. C'était pas la peine de lui raconter des cracks, c'est jamais la peine. C'est naze et ça apporte jamais rien de bien sur la durée. Quelqu'un finit toujours pas en souffrir quand on ment, celui qu'à menti ou celui qui s'est fait pigeonner."

Le pire était sans doute que cette colère qui lui montait dans les tripes venait, en partie au moins, de la confiance qu'elle avait placé en Aslinn. Qu'elle plaçait, quelque part, toujours. La fille-mouton avait proposé de l'aider, et Iku voulait cette aide. Encore maintenant elle en voulait, même si comment savoir que sa camarade de classe tiendrait parole ? Objectivement, il n'y avait aucune raison de croire que cette partie-là était fausse. Aslinn lui avait ouvertement avoué sa mascarade après tout. Et elle lui avait parlé de sa laine qui la faisait dormir. Elle ne lui avait pas menti à elle. Mais ça pouvait venir.

Elle prit finalement une grande inspiration et ferma les yeux, essayant de se calmer de force. Le moment n'était pas bien choisi pour se disputer, et de toute façon, à quoi bon ? Ce n'était pas comme si la brune avait les moyens de faire prévaloir son point de vue, Aslinn aurait juste à la laisser s'assommer toute seule si elle s'agitait trop. Une seconde inspiration, plus profonde encore, qui se finit par un hoquet étranglé. Presque un sanglot, heureusement vite avorté. Elle rouvrit ensuite les yeux, agitant mollement les doigts pour se forcer à ouvrir les poings.

"Dis-moi que tu le referas pas. S'te plait. Je sais que je suis la seule pour qui ça compte, mais ça compte vachement."

Même si elle n'avait aucune raison d'y croire, Iku voulait penser qu'avec une promesse de ce genre, elle pourrait faire confiance à sa camarade de classe. Parce qu'elle avait besoin de quelqu'un sur qui se reposer, là, tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Aslinn Mc Megido
Messages RP : 74

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 330/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Mer 6 Fév - 1:52
Aslinn resta muette alors qu’Iku lui servait son discours sur l’honnêteté et le mensonge. C’était… Assez convaincant. L’irlandaise était très loin de se considérer comme une menteuse de manière générale. Elle était néanmoins amatrice des  demi-mots. Elle considérait son précédent mensonge comme une forme de politesse, d’une certaine manière. Une façon d’accuser le coup à la place de sa camarade. Cette dernière ne semblait toutefois pas du tout de cet avis. Bien sûr, elle avait agi sans lui poser de questions, mais elle ne s’attendait pas à une réaction aussi forte de sa part. Iku avait-elle été déçue par le mensonge auparavant ? Peut-être, Aslinn ne la connaissait pas assez pour se prononcer à ce sujet. Mais si cela la dérangeait à ce point…

Le speech perdit en intensité et gagna en émotion quand Tozutsami manqua de fondre en larmes. Deux fois en moins de deux minutes qu’Aslinn manquait de faire pleurer la même personne. A ce stade, elle avait du mal à voir si elle était vraiment fautive ou si Iku était juste à fleur de peau. Mais plus elle y pensait… Plus ça se tenait. C’était moche, un mensonge, et à s’habituer avec des petits mensonges par omission, on pouvait finir par déraper, aller plus loin, se mettre en danger… La future héroïne préférée des enfants… Est-ce que cette héroïne en devenir avait le droit de mentir ? Était-ce un bon message for the kids watching ? Les mots de sa mère lui revinrent à l’esprit. Bof, non, disait-elle dans son français maternel. Pour son futur en tant qu’héroïne et pour le bien de son amitié naissante avec Iku, elle ne devait pas mentir.

On aurait pu se dire qu’Aslinn Mc Megido était facilement influençable. La demoiselle était surtout assez impressionnable, et la droiture d’esprit, la vraie, pas celle qui justifiait un comportement pervers, l’impressionnait plus que tout. Et elle s’était construite en tant qu’adolescente en émulant ses parents, les individus les plus impressionnants du monde à l’époque, et elle bâtissait ses rêves d’héroïne en s’inspirant de personnalités comme Dieu Sylvestre. Aslinn était un moteur qui fonctionnait à plein régime, et elle avait besoin d’un gouvernail pour avancer dans la bonne direction à toute allure, voilà tout. Qu’importe si ce gouvernail était un héros, son père, une camarade de classe, un poète anglais du XIXème  ou la mascotte d’une marque de céréales.

"Fine with me."

Elle afficha un grand sourire. Bien sûr, ça ne suffisait pas de parler honnêtement, il fallait agir honnêtement.

"Attends, je reviens."

La brebis trottina jusqu’à son professeur principal, dont le visage neutre au possible ne trahissait aucunement l'éventuelle surprise que le fait de voir revenir vers lui une étudiante prétendument malade 10 secondes auparavant.

"Takiiro-sensei !"

"Ah, Mc Megido. Déjà de retour ?"

"Je suis désolée, j’ai menti, je n’ai pas mal au ventre, Tozutsami est très triste et je n’ai pas envie de me battre contre quelqu’un qui pleure. Aussi, j’ai utilisé mes techniques sans réfléchir et j’ai les yeux piquent. J’ai envie de discuter avec Tozutsami de notre agression, mais je vois mon amie Snicket after class, donc je n’aurais pas le temps de rester discuter avec elle, donc je voulais créer temps. Désolée."

La faute au stress, son explication était bourrée de fautes de japonais et d’approximations, mais au moins le message global passait. C’était plus angoissant qu’elle ne l’avait imaginé, de confesser ainsi un minuscule mensonge à un supérieur, mais elle se sentait assez libérée, sur le coup. Niveau ressenti personnel, c’était pas mal, de ne pas mentir. Restait à savoir si ça permettait d’obtenir gain de cause.

"... Soit. Vous êtes victimes de bien nombreuses circonstances peu désirables, je vous accorde cette sortie de cours exceptionnelle. A l'avenir, néanmoins... Veillez à ne pas me mentir et à mieux gérer votre poussée de laine lors d'un combat. La dernière fois, votre ami Oxton vous avait à sa merci après quelques secondes parce que vous ne pouviez plus vous permettre de faire pousser quoi que ce soit."

Wow, it fuckin' worked. La vie était pleine de surprises. L'européenne s'inclina légèrement tout en gratifiant son professeur d'un dernier "Merci", avant de retourner vers sa camarade brune, sourire aux lèvres et pouce levé vers le ciel.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
Iku Tozutsami
Messages RP : 118

Feuille de personnage
Titre: Shrimp Knight
Expérience: 440/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Ven 8 Fév - 0:54
La brune ne savait pas comment sa camarade de classe allait réagir, n'ayant finalement que peu eu l'occasion de converser avec celle-ci auparavant. Elle ne savait même pas vraiment, en fait ce qu'elle espérait comme réaction. Sans doute pas celle-là, en tout cas. L'européenne commença par se montrer d'accord, ce à quoi Iku répondit par un soupire soulagé. Avec sa façon crue de dire les choses, et même si elle avait cette fois fait des efforts pour essayer de ne pas culpabiliser Aslinn, l'étudiante n'aurait pas été surprise que sa camarade le prenne mal. Mais non, elle comprenait. Elle fit même plus que ça, s'éloignant pour retourner dans le gymnase.

Iku n'aurait jamais pu anticiper cette réaction et resta interdite un instant, avant que la curiosité ne prenne le dessus. Elle ne savait simplement pas ce que la fille-mouton avait en tête. Elle trottina donc jusqu'au battant, observant l'échange entre sa camarade et son professeur par la porte entrebâillée. Et cette fois, même en ayant manqué les premiers mots de leur échange, elle devina ce dont il était question. Aslinn s'excusait. Et se dénonçait, à l'occasion. Ce genre de moment, quand le mensonge est éventé et que la réalité revient à pleine puissance au visage de ceux qui voulaient la tordre ou l'esquiver, était généralement le plus douloureux. Celui où quelqu'un regrettait toute l'histoire.

Mais la vérité, cette fois, venait de celle-là même qui avait menti, et accompagnée d'excuses. Et leur bien aimable professeur prit la chose aussi bien qu'il était possible, sans doute. Il se contenta d'une petite pique envers la fille-mouton, qui pouvait aussi être perçu comme un conseil pédagogique, et d'un accord exceptionnel pour qu'elles quittent le cours. Cela prouvait, d'un part, que dire la vérité d'emblée, aurait peut-être fonctionné. Mais surtout que l'européenne était sérieuse, au moins pour l'instant. Aussi, quand elle retrouva sa camarade devant le gymnase, Iku lui rendit son sourire et dressa le pouce à son tour.

"Merci. T'avais pas à faire ça, c'était cool."

Et un peu gênant, principalement parce que la brune avait l'impression d'avoir entendu un morceau de conversation qui ne lui était pas destiné. En voulant être franche avec Takiiro-sensei, Aslinn avait aussi déballé ses propres raisons de vouloir assister sa camarade, raisons qui n'étaient pas si loin de celles qui avaient poussé Iku à accepter de l'affronter dans ce combat d'entraînement. La fameuse agression, le vilain en sable qui en avait humilié une et tourmenté l'autre, leur ennemi commun. Aborder le sujet comme ça, cependant, sans transition aucune, n'était pas forcément très subtil et l'étudiante trébucha sur ses mots.

"Et, euh… ben je te l'ai jamais dit avant, j'ai pas trop eu l'occasion… puis j'avais pas forcément de raison de le faire, enfin… bref, chuis désolée pour ton agression. J'ai jamais fini à l'hosto comme ça, je peux pas trop imaginer, comment c'était… mais c'est bien que tu ailles mieux !"

Absolument pas subtil aurait été plus exact, et pas très élégant non plus. Mais au moins tout était vrai, contrairement aux platitudes d'usages dont d'autres se seraient contentés.
Revenir en haut Aller en bas
Aslinn Mc Megido
Messages RP : 74

Feuille de personnage
Titre: Curly Locks
Expérience: 330/500
Alter: Mouton électrique
Rang D





Aslinn Mc Megido
Rang D
Ven 22 Fév - 0:51
Un vrai sourire et un pouce levé. Sacré progrès par rapport à l’attitude d’il y a moins d’une minute. Aslinn se sentait bien. Même après l’avoir vue fondre en larmes dans sa grosse armure rose, elle avait un certain respect pour Iku. Qu’une personne aussi respectable la complimente… C’était agréable. Et l’attitude qu’elle promouvait était des plus saine. Ne pas mentir… Voilà qui allait être dur à faire d’une manière aussi stricte que ce qu’Iku apprécierait mais ça valait largement le coup d’essayer.

Le sujet, enfin. Iku avait quelque peu changé de niveau de langue et de qualité d’expression. Elle semblait tout à coup bien plus naturelle. D’un côté, Aslinn appréciait cette ouverture, de l’autre, ça rendait la compréhension de sa camarade un peu plus difficile. Elle apprenait le japonais avec des programmes dédiés et des livres, ce genre de langage très naturel et familier, bourré d’abréviations, était un peu compliqué pour elle. Heureusement, la brune n’employait pas un registre très soutenu. Aslinn comprenait tout… Pour le moment.

"C’était très bref comme séjour, tu sais, je n’avais pas besoin d’un hôpital à vrai dire, c’est surtout parce que je me suis évanouie que je m’y suis retrouvée. Un mauvais coup et paf ! Je me réveille sur un lit."

Tout en avançant et en parlant, Aslinn avait fendu l’air de son poing. À la fois pour joindre le geste à la parole et rendre son "récit" plus vivant, mais aussi pour évacuer un peu de sa frustration. Elle l’avait toujours mauvaise vis-à-vis de cette rencontre. Heureusement, elle avait quelqu’un avec qui en parler.

"Je n’ai pas eu de problèmes parce que j’ai juste utilisé mon alter pour me protéger et pour essayer de le retenir… Mais en vrai, si Dieu Sylvestre n’était pas arrivé, j’aurais contre-attaqué. En fait, si je lui ai pas mis mon poing dans la figure en premier lieu, c’est juste parce qu’il était trop rapide ! J’avais pas vraiment les lois japonaises à l’esprit quand il m’est tombé dessus."

L’irlandaise était visiblement contrariée. L’incident avait eu lieu il y a un certain temps désormais, mais elle ne pouvait s’empêcher d’y repenser de temps à autre. Elle n’avait pas un désir de vengeance particulier, mais elle espérait que, si elle venait à recroiser l’Ombre, elle aurait le droit d’utiliser son alter pour riposter. Elle avait causé beaucoup de bruit pour peu de résultats, au final. La vidéo des ados avait bien circulé pendant deux jours sur les réseaux, mais elle avait pris les mesures nécessaires pour les faire supprimer. De toute façon, à l'époque, la bestiole noire n'était pas assez connue pour attirer vraiment l'attention. C'était l'une de ses premières apparitions, beaucoup avaient vu ça comme un "vilain éclair" comme il en existait tant. Des frustrés qui finissent par déchaîner leur alter en public avant d'être arrêtés instantanément, avant d'avoir pu causer de sérieux dommages.

Mais qu’en était-il d’Iku ? À sa grande honte, Aslinn n’avait pas eu beaucoup de détails au sujet de la rencontre entre la bête noire et la crevette. Elle n’avait pas osé questionner sa camarade à ce sujet et avait dû se fier aux bruits de couloirs.

"Et toi, comment ça s’est passé en fait ? C’est vrai que tu l’as battu ? Je suis désolée, je ne me suis pas trop renseignée à ce sujet quand c’est arrivé."

Elle n’avait pas le courage de dire à la brune qu’elle n’était pas venue vers elle parce qu’elle la trouvait intimidante. Ce n’était pas un mensonge, si ? Juste… De la dissimulation d’éléments inutiles à la conversation actuelle. Oui, voilà. C’était ça.


J'écris en #ff00cc.
Revenir en haut Aller en bas
Iku Tozutsami
Messages RP : 118

Feuille de personnage
Titre: Shrimp Knight
Expérience: 440/500
Alter: Hand Bite
Rang D





Iku Tozutsami
Rang D
Dim 24 Fév - 18:35
Aslinn semblait avoir bien vécu sa défaite. Ou plutôt l'avoir bien digérée, pour être plus exacte. Elle n'avait aucun mal à en parler, animant même son récit. Il restait certes de la rancœur dans sa voix, mais qui ne l'aurait pas mauvaise après avoir subi ça ? Au moins l'occidentale ne s'était pas laissée aller à la déprime et au désespoir, elle. Elle l'avait mal vécu mais elle en avait tiré de la rage, de l'énergie pour aller de l'avant. Et elle aussi, c'était Dieu Sylvestre qui était venu à son secours. Ce détail tira un petit gloussement amusé à Iku. Au final, Aslinn n'était pas si différente d'elle, et leurs rencontres avec le vilain en sable auraient pu se dérouler pareil.

Sa dernière question fit juste hausser les épaules de la brune, dans un premier temps du moins. Aucune raison d'être désolée, Iku elle-même s'était assez peu renseignée sur les mésaventures de sa camarade de classe après tout. Elle ouvrit la bouche pour répondre, mais quand elle réalisa ce qu'elle allait dire, elle hésita un instant. Et si Aslinn le prenait mal ? Après tout, la brune était sortie sans une égratignure de cet incident, pas de quoi se tourmenter diraient certains… Elle déglutit un bon coup puis décida que tant pis, elle verrait bien après comment réagirait sa camarade.

"Je me suis pas vraiment battue, faut deux personnes pour ça. Là, il m'a juste… ignorée. Je l'ai insulté, je l'ai cogné, j'ai frappé tellement fort que je lui ait pété les jambes, éclatées comme si j'avais shooté dans un château de sable, et lui il en a rien eu à foutre. Il s'est marré et il a continué à faire ce qu'il voulait. L'a même pas essayé de se défendre, d'esquiver ou de riposter. Il a juste fait comme si j'étais pas là. Et le pire c'est que même comme ça, j'ai servi à rien."

Alors qu'elle avançait dans son propre récit, l'étudiante ne put s'empêcher de serrer les poings. Repenser à tout ça n'était pas agréable. La rencontre avait été humiliante. Elle avait prouvé que, même en essayant, Iku était incapable de réussir quoi que ce soit. Elle n'était même pas capable d'empêcher un simple racket des plus basiques. Il lui faudrait encore quelques temps pour se convaincre du contraire.

"Et je les avaient en tête, moi, les lois. Je savais que j'aurais rien dû faire, ou alors juste essayer de le retarder. Mais j'ai même pas su résister à la provocation, et au final j'ai fait presque plus de dégâts que lui. Pour rien. Enfin du coup – elle se tourna vers sa camarade, lui accordant un sourire triste – c'est pas plus mal que tu l'ais pas frappé, ça aurait pas fait grand-chose. C'est… je sais pas, l'a un alter bizarre, mais c'est comme si c'était un faux. Il a pas mal et il s'en fout d'être blessé. Je lui ait vraiment explosé les jambes, il avait plus rien sous la ceinture, et pourtant il s'est juste marré avant de se casser en marchant sur les bras."

En résumé, bilan négatif pour les deux. Iku n'avait pas su l'arrêter alors qu'il ne se défendait pas, et quand il s'était défendu, il avait assommé Aslinn au point de l'envoyer à l'hôpital. Soit c'était vraiment un vilain redoutable, et la faute à pas de chance pour elles d'être tombées sur lui, soit… soit elles avaient encore beaucoup à apprendre. Elles étaient à Shiketsu pour ça, après tout. Pour apprendre et s'améliorer, en suivant le genre de cours qu'elles étaient en train de sécher. Elle gloussa à nouveau, avec plus de cynisme cette fois.

"Je m'en suis bien sortie au final, pas vrai ? Pas une égratignure, pas besoin d'aller à l'hosto, juste… que dalle. Comme si il s'était rien passé, ou que j'avais rien foutu. Comme si j'avais même pas été là."

Elle s'attendait à ce que sa gorge se bloque encore, à ce stade, mais il fallait croire qu'elle avait épuisé toutes ses larmes, déjà, car rien ne lui vint.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Shiketsu :: Terrain de sport-
Sauter vers: