:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Quartiers résidentiels Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une rencontre troublante

avatar
Age : 20
Messages RP : 5
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Titre: Lightning Eagle
Expérience: 0/1000
Alter: Electro God
Rang C





Qassim Al-Samada
Rang C
Dim 9 Sep - 10:43
Lightning Eagle


Cela faisait déjà plusieurs heures que cela durait. Qassim n’en pouvait déjà plus. C’était donc ça, la vie de héros… ?

En pleine soirée dans ce quartier résidentiel pas mal fréquenté, le ténébreux sautait de toit en toit tout en observant les ruelles. Le soleil commençait peu à peu à disparaître. Le Prince avait très vite délaissé la marche à pied qu’il jugea trop monotone, d’autant plus qu’il fut réprimandé plusieurs fois par d’autres héros parce qu’il passerait apparemment trop de temps « avec ses fans ».

Ce n’est pas comme s’il y pouvait quelque chose si la plupart des femmes dans la rue venaient l’aborder et demander des autographes… Quel héros refuserait un autographe ? Bien que Qassim pouvait se révéler être extrêmement insolent et désinvolte, il n’en restait pas moins professionnel de temps à autres… En de rares moments. Il devait surtout donner bonne figure ; il n’était présent que depuis peu à Tokyo, et après s’être renseigné sur les coutumes locales… Il serait très mal vu s’il agissait comme il le faisait en Egypte.

Son caractère méprisant n’avait d’ailleurs pas lieu d’être ici ; les japonais ont vraiment l’air bienveillants, ne cherchant en aucun cas à attiser la haine, bien au contraire. Même s'il lui soit déjà arrivé de remarquer qu’on le regardait assez bizarrement dans la rue, Qassim mit ça sur le compte de leur ignorance. Sans doute ne connaissent-ils pas le fameux Lightning Eagle, aussi connu sous le nom du Prince Foudroyant, et ont donc du mal à juger son accoutrement...

En effet, sa tenue n’était clairement pas celle d’un héros, mais c’est justement ce qui lui fait son charme, se dit-il.

Entièrement pensée par Qassim, il trouve qu'elle s’allie à merveille avec sa personnalité et l’image qu’il veut renvoyer chez les vilains ; un homme désobligeant qui n’a que faire des codes moraux, préférant inspirer la crainte chez ces derniers. En revanche du côté des héros, cela lui donnait plutôt une apparence particulièrement sexy, venant sublimer sa beauté naturelle. Il avait hérité des meilleurs gênes, et il en était bien conscient...

De plus, il apprécie qu’on l’adule, arborant toujours un léger sourire lorsqu’il remarque la fascination des gens à son égard. En effet, ce n’était pas n’importe qui ; non seulement c’était le héros Lightning Eagle, mais en plus il représentait également le Royaume d’Egypte, en tant que Prince ! Bien que ce dernier titre lui laissait un goût plutôt amer à la bouche, il se montrait particulièrement intéressant pour sa renommée mondiale.

Désormais depuis les toits, on scandait parfois son nom mais il ne pouvait plus perdre de temps à discuter ou encore faire des photos. Peut-être renverrait-il ainsi une meilleure image auprès de ses collègues, éperdument frustrés que la notoriété du Prince ne vienne pas de ses actes mais de sa position sociale ainsi que sa beauté.

Quoi qu’il en soit, c’était un soir relativement calme. Il avait connu des moments bien plus dynamiques depuis son arrivée… Pas un seul vilain à l’horizon, comme si la zone avait déjà été nettoyée…


« Qu’est-ce que c’est chiant… »

Soupira Qassim avant de s’asseoir sur un rebord de son toit, donnant une vue plongeante sur une ruelle sombre. Balançant ses pieds, il tirait une mine plutôt exacerbée, les bras croisés et les yeux à demi-plissés.




C’est alors qu’il vit un individu à l’air assez louche entrer à l'autre bout de cette ruelle, marchant avec étrange précaution vers là où se trouvait Qassim. Assez lambda au vu de sa dégaine, il était tout de même étrange qu’il vienne par ici alors que ce chemin ne menait à aucun grand axe. Peut-être cherchait-il à subtilement fuir la foule pour certaines raisons… ?

Bien que cette idée semblait être quasiment impossible, elle plut particulièrement au Prince qui se laissa immédiatement glisser de son rebord... avant de s’accrocher à une fenêtre, puis les descendre une par une avant de se laisser tomber à quelques mètres de hauteur afin d’atterrir juste devant l’individu en question, amortissant sa chute en pliant les genoux et mettant ses bras devant lui, ses bijoux émettant un tintement distinct.

Il se releva ensuite l’air non peu fier de son entrée, comme s’il venait de sauter du toit, alors que ce n’était pas réellement le cas. Sans doute que ce type ne l’a même pas vu descendre, ce qui serait d’autant plus satisfaisant. Cependant, il était bien plus grand que ce qu'il pensait, surpassant Qassim de quelques centimètres.

Le Prince posa ses mains sur ses hanches et parla finalement d'un ton relativement confiant avec un grand sourire.




« Bah alors tu fais quoi à cette heure-ci ? T’as perdu ton chemin ? »


Dernière édition par Qassim Al-Samada le Sam 15 Sep - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 57

Feuille de personnage
Titre: ???
Expérience: 245/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Lun 10 Sep - 19:38
N'aurait-il pas pu faire tout normalement ? Non, il fallait qu'il trouve le moyen le plus complexe d'arriver à ses fins et de se foutre dans la merde. Forcément, ce n'était pas non plus la manière dont il imaginait la chose. Un quartier résidentiel était sensé rimer avec calme n'est-ce pas ? Alors dans une autre vie il avait du être le pire des monstres pour se taper tous les boulets de la profession. D'abord le centre commercial et ce type armé de ses poils et maintenant.. ça. Il aurait voulu fermer les yeux pour lui donner une chance de disparaître de son champ de vision mais se doutait tout autant que ça n'allait pas faire l'affaire. En espérant que cet alter ne soit pas aussi dégoûtant à minima.



Pouvait-on seulement faire un point sur son karma à l'allure de le préparer à gagner au loto ? Non, tant pis pour vous car de son point de vue, il commençait à sérieusement vouloir faire les comptes. Déjà, il n'était une surprise pour personne qu'il vivait dans un milieu que la civilisation avait ruiné. Un complexe d'immeubles mal entretenu. Celui qu'il habitait craignait à tout instant le passage des services du bâtiment de la ville pour définir s'il pouvait encore être habitable sans aucun risque. Ce qui n'était une surprise pour personne. Et à l'échelle du Japon, ce devait bien être l'équivalent d'un ghetto. Non, il n'exagérait pas, il aurait suffit de voir le sachet d'herbe que lui avait offert son voisin pour le remercier de lui avoir prêté son aspirateur la semaine dernière. 



Mais le pire dans tout cela était que malgré le climat tendu, la pauvreté et la délinquance dans ce quartier, il n'y avait jamais eu de problèmes ! Même le groupe de jeune au "chômage" en bas de l'immeuble lui disaient "bonjour", dans leur argo. Mais le fait qu'il vive dans cet immeuble devait jouer dans cette situation car au moins était accroché à son front la dénomination de "pauvre". Il ne pouvait pas se permettre de vivre ailleurs et à force il ne l'envisageait même plus ! Sans aller jusqu'à dire qu'il s'agissait d'une famille, au moins ils ne lui causaient pas de problèmes. Il avait des médicaments et beaucoup trop de frais médicaux pour aller vivre ailleurs. il avait encore du mal à se remettre des frais d'urgences du mois dernier. Un débris qui était tombé d'un toit dans le quartier commerçant pour lui entailler le crâne et lui donner droit à quelques points de suture. 



Oh ? Vous pensiez que cela n'arrivait jamais ?! Il vous suffisait de demander à l'éternel célibataire la manière dont il s'était fait ATTAQUER PAR UN ÉCUREUIL ! Non, non, pas un vilain habillé d'un costume d'écureuil ou ayant des attributs du fameux rongeur mais un mammifère d'une trentaine de centimètres (queue comprise) qui s'était déchainée sur lui et qui l'avait même mordu.

A ce stade, vous aurez beau dire que vous vous en foutez ou que ce ne sont pas vos affaires. Eh bien tant pis, c'est fait. Et je n'avais encore même pas pris le temps de vous parler de son travail. Car cet idiot voyez-vous avait accepté un poste d'assistant social sans avoir le moindre diplôme dans la matière. Une belle manière de finir par tolérer des conditions de travail à la limite de l'indécence et un salaire honteux. Actuellement, il recevait 60% de ce qu'il aurait normalement du être payé. Un remerciement à son prédécesseur qui était parti avec l'avantage de toucher pendant un an un pourcentage de son ancien salaire en guise de compensation. Il aurait été bête de facturer un organisme avec déjà peu de financements après tout. Puis Kass n'était pas un battant. Peut-être pas une victime mais il savait abandonner quand cela se présentait et il ne savait pas s'il trouverait un boulot aussi stable. Boulot qui était sensé être un minimum gratifiant. Si seulement il n'y avait pas eu une annonce de suppression de postes l'année prochaine. Maudit hein ?

Alors à voir cet étranger exhibitionniste arrive de nulle part (bon des toits mais il ne l'avait pas vu faire) et quand bien même son envie de lui répondre qu'il était passé chercher son test de fertilité pour que son travail puisse estimer s'il allait s'avérer être un employé rentable dans les prochaines années, il en put se priver d'un premier soupir, soufflant.

"Laissez-moi deviner je suis le millionième visiteur de cette ruelle"




Cela aurait au moins le mérite d'équilibrer un peu sa malchance qui était beaucoup trop de mise ces derniers temps et de lui donner une petite pause dans ses préoccupations. Mais il était réaliste, il aurait été con d'en espérer autrement. Un type plus que louche tard le soir lui demandant où il va dans une ruelle à l'écart de tout le monde.. Son seul regret était qu'il ne soit pas lui-même une femme, ce qui aurait au moins justifié un peu qu'à l'avenir il soit plus.. méfiant. Mais non. Alors blague à part, il jetait un coups d'oeil à ses propres habits, ses chaussures, son jean et bien sur son pull doublé de son écharpe. Il y avait bien son casque.. Bon, il l'enlevait le tendant devant lui.

"Il n'y a pas internet sur mon téléphone donc il serait étonnant que vous en vouliez."


Tout comme qu'il veuille de l'enveloppe sous son bras et de ses résultats sur sa fertilité. Peut-être qu'en comprenant qu'il n'avait pas grand chose pour lui ce type prendrait le casque et partirait. Il n'avait pas envie de se retrouver dans un nuage de feu, il était quelqu'un de raisonnable.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages RP : 5
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Titre: Lightning Eagle
Expérience: 0/1000
Alter: Electro God
Rang C





Qassim Al-Samada
Rang C
Lun 10 Sep - 22:11
Lightning Eagle




Le pressentiment de Qassim s’avérait finalement assez faussé… En effet, ce n’était pas un type louche qui se présentait à lui, mais un type très louche. Ce dernier, après avoir tenté une ou deux blagues totalement hors contexte qui suffirent tout de même à laisser échapper un rictus au Prince, lui tendit son casque. Qu’était-il censé faire avec ? Ecouter sa musique ? Il l’aurai bien fait avec plaisir, mais cette proposition était vraiment trop étrange, d’autant plus venant d’un homme comme lui.

Son accoutrement n’était pas très extraverti, respirant même la normalité ainsi que l’ennui. Jean, Pull, écharpe… On a vu plus classe. Mais ce qui attisait réellement la curiosité de Qassim, c’était bel et bien sa démarche douteuse et sa réaction incompréhensible à sa rencontre. Son expression nonchalante ici-même ne faisait que confirmer les faits ; il jouait le décontracté pour mieux camoufler son crime, en plus de faire semblant de ne pas avoir reconnu le grand Lightning Eagle ! Malin… Mais le Prince n’était pas dupe. Il ne lui restait plus qu’à découvrir le crime que venait d’effectuer cet homme très louche.

Il ne comptait pas écouter son casque, s’attendant clairement à un piège. C’est pourquoi Qassim balaya d’un coup de main le casque qui lui était tendu, le faisant brusquement tomber au sol. C’est alors qu’il avança d’un pas afin de rapprocher son visage de celui de son interlocuteur tout en se mettant sur la pointe des pieds afin de mieux s’imposer face à lui.


« T’es un marrant toi. Tu sais même pas qui je suis ? »

Dit-il d'un air assez surpris tout en sortant son badge de héros professionnel de sa poche, le collant presque sur le front de ce pauvre homme qui n’avait à priori rien demandé, mais qui était tombé sur la mauvaise personne au mauvais moment. On pouvait y lire son pseudo « Lightning Eagle ».


« Bon écoute, vu que t'as l'air un peu attardé... on va la jouer simple. »


Ajouta-t-il en rangeant son badge.






« Tu vas gentiment me dire quel crime t’as commis. T’es bien trop louche pour être quelqu’un qui n’a rien à se reprocher. Au mieux, tu coopères et j'te ramène au poste police sans faire de chichi, j'te signe même un autographe si tu veux. Au pire, tu nies et j'te tabasse ici-même dans cette ruelle à 21h54 à l’abri de tous les regards, et ramène ton corps inconscient directement en prison en leur disant que t’as tenté de m’attaquer. »




Déclara-t-il en affichant cette fois un léger sourire malicieux tout en pointant du doigt l’extérieur de la ruelle, montrant qu’il n’y avait effectivement pas un chat dehors.

Puis il posa son coude sur le mur tout en croisant ses jambes d’un air relativement décontracté.


« Je te laisse tout de même quelques secondes pour y réfléchir, j’suis pas très pressé. »

Termina-t-il tout en inspectant ses ongles teintés d’un verni noir d’une manière presque trop féminine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 57

Feuille de personnage
Titre: ???
Expérience: 245/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Mar 11 Sep - 19:08
Son casque... Qu'est-ce que.. SON CASQUE ! Kass eut un mouvement, presque comme s'il allait pouvoir le rattraper. Un geste assez désespéré qui s'interrompit au moment où son corps sursauta du contact de l'appareil sur le bitume dans un bruit de plastique et d'électronique agonisant... Alors sérieusement .. Quoi ?! Que voulait-il si ce n'était pas ça ?! Hein ? Son écharpe ?! Sa dignité ?! Il aurait presque eu un rictus s'il n'avait pas été aussi dépité. Alors quoi, un casque n'avait pas suffisamment de valeur à ses yeux ? Bon qu'ils en finissent. D'une certaine manière le voir éclater son casque lui procurait d'avantage de douleur que de simplement le voir le prendre. Ne manquaient plus que ses questions absurdes pour "pimenter" un peu la chose. Il aurait préféré sans épices. Ca le rendait amer.

"Alors que voulez-vous ? Mon corps ? Non."


Savoir qui il était ? Pourquoi ? Satisfaire un égo de psychopathe vendeur de curry ? Non, il n'était pas du genre groupie à stalker les vilains sur Instagram pour savoir ce qu'ils prenaient pour le petit déjeuner. Si surprenant ? Il aurait été décevant que tout le monde le fasse mais plus sérieusement, avait-il besoin de dire "oh oui bien sur c'est vous le fameux ! Epargnez-moi je vous en prie !" pour satisfaire sa libido ? Très peu pour lui, il avait beau être un peu lassé par cette situation qui lui donnait bien trop d'impressions de déjà vu, il n'allait pas non plus se rabaisser à ce point sans qu'on lui ait demandé. Non pas qu'il l'aurait fait si on lui avait demandé. Après quelques coups.. peut-être sait-il jamais, il serait incapable de dire ce qu'il pourrait faire si sa vie était directement menacée.

Kass manqua d'arquer un sourcil au moment de se faire ouvertement traiter d'attardé par ce travelo dénudé échappé d'Agrabah qui l'agressait sans raison apparente. Mais le pire resta cette chose qu'il mit un instant à identifier, notamment car elle était trop près et que la résolution de ses rétines ne permettaient pas une vision aussi rapprochée. Mais visiblement cet ahuri n'était pas allé à l'école pour se rendre compte de ça. Il crut voir qu'il se mettait sur la pointe des pieds ? Oui il était grand mais aussi assez frêle, ce qui lui donnait en général l'air plus petit de loin. Mais sérieusement, était-ce sensé être une licence de héros ? Non pas moyen, pourtant avec un nom aussi ridicule et anglicisé. Ah, finalement c'était peut-être possible, cela dit ça n'impliquait qu'une chose.

"Donc tu vas me rembourser mon casque"


Il était rare qu'il râle, en général il se laissait marcher dessus mais il était tard, il n'avait qu'une envie, aller se coucher et n'avait pas particulièrement l'intention de passer sa nuit au poste. Puis franchement, il y avait du niveau sur l'échelle universelle de la connerie. Il l'arrêtait car il était louche ? Pourquoi ? ses vêtements ? ses cernes ? Son enveloppe ? Il n'y avait pas mieux à faire ?! Les ruelles étaient faites pour être empruntées non ? Alors pourquoi l'interpeller pour de la merde ?! Avoir "l'air" louche n'était pas un crime ! Et s'il était tout simplement un mec fatigué qui n'avait pas dormi depuis ce matin et qui avait facilement besoin de 11 heures de sommeil par nuit ?! Oui le vouvoiement avait sauté mais clairement ce type ne le méritait même pas. Il n'allait pas s'amuser à commenter ces mimiques beaucoup trop féminines, ce n'était même pas le plus surprenant mais si en effet il prétendait "travailler pour l'Etat", lui pouvait se pencher pour ramasser mon casque.




"Enfin, je n'ai pas envie de faire un constat à cette heure donc on peut aussi en rester là."


Ce qui aurait mieux valu pour l'un comme pour l'autre finalement. Kass n'avait rien d'un criminel et quand bien même le piaf brillant l'aurait traîné au commissariat, il en fréquentait de temps en temps des employés ces derniers temps, sa profession obligeant. Alors maintenant s'il voulait bien le laisser partir avec son test de fertilité qu'il ne se le trimbale pas toute la journée. Enfin nuit. Merde, qu'il le laisse aller dormir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages RP : 5
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Titre: Lightning Eagle
Expérience: 0/1000
Alter: Electro God
Rang C





Qassim Al-Samada
Rang C
Jeu 13 Sep - 18:21
Lightning Eagle



Qassim inspectait ses ongles noirs d’un air relativement décontracté tout en sifflotant, tandis que sa vict- son interlocuteur répondait à son ultimatum.

Et la réponse fut bien évidemment celle que le Prince escomptait. Un refus d’obtempérer, trouble à l’ordre public.

Cependant, Qassim ne put s’empêcher d’éclater de rire une fois que cet homme eut fini de parler. Se tordant littéralement dans tous les sens tout en posant ses mains sur son ventre, les larmes lui étaient montées aux yeux tant il trouvait la situation humoristique.

Après plusieurs secondes de rire enchaînées, le Prince reprit peu à peu son souffle et se mit enfin à parler, les yeux encore clos.


« Ha… Ha… T’es vraiment un champion toi… »


Dit-il en s’essuyant une larme tout en réouvrant les yeux.


« Un constat pour ce casque tout naze, et à peine rayé en plus… ? »


S’exclama-t-il en montrant du doigt le fameux casque en bon état malgré tout, qui se trouvait encore au sol… avant de l’écraser violemment avec son pied. Des morceaux éclatèrent dans tous les sens, le casque était réduit en bouilli.

Il se retourna ensuite vers l’homme d'un air satisfait.


« Là, il est foutu. Un constat serait désormais légitime ! Le problème, c’est que… t'aurais mieux fait de coopérer tant que t’aurais encore pu. »


Ajouta-t-il les sourcils froncés, un léger sourire malsain se dessinant sur son visage. Il plongea sa main dans sa poche, avant d’en ressortir un poignard.





« MONSIEUR, QUE FAITES-VOUS ? SOYEZ RAISONNABLE JE VOUS EN PRIE, LÂCHEZ CE COUTEAU VOUS ALLEZ FINIR PAR BLESSER QUELQU’UN ! MONSIEUR ? BON SANG ! »


Cria-t-il de manière à attirer l’attention… avant de jeter le poignard au sol, juste à côté de son opposant.

Son sourire s’accentua encore plus. Il avait justement besoin de se dégourdir les jambes... et il semblait être tombé sur la bonne victime. S'il avait accepté de coopérer, cela n'aurait d'ailleurs rien changé. Enfin si, peut-être que Qassim aurait usé d'une méthode encore plus sournoise. Quoi qu'il en soit, c'était trop tard. Les festivités avaient débuté...

A ce moment précis, profitant de cette diversion, il donnera une puissante balayette à son adversaire. Si celle-ci réussit, il en profitera pour lui sauter dessus et le rouer de coups de poing au sol.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 57

Feuille de personnage
Titre: ???
Expérience: 245/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Sam 15 Sep - 18:05
Qu'était un Héros ? Ou plutôt qu'était sensé sensé être un héros ? Malgré l'hétérogénéité des définitions possible, une conclusion était simple. Un héros, ce n'était pas ça. Clairement pas ça. Même un anti-héros ne ressemblait pas à cela car il y avait toujours une optique de justice pour un anti-héros, qu'il ne le fasse car il n'avait pas le choix ou pour des motifs sans noblesses mais qui résulteraient tout de même dans une bonne action. Sauf qu'il n'en était rien, rien du tout et peu importe, le point de vue, peu importe l'opinion, peu importe le bordel de ce monde et sa fin imminente, de Héros, cet homme n'en avait que le nom. 



Les plaisanteries de Kass étaient.. Sans effets, un peu forcées et visant certainement à détendre une situation qui étaient assez déplaisante de son côté. L'effet détente avait peut-être bien agit sur son interlocuteur mais son envie de rendre la situation encore pire n'avait de toute évidence pas changé et l'assistant social put rapidement sentir à quelle vitesse la situation allait dégénérer. Et finalement, cette fois, il ne put pas vraiment s'inquiéter pour son casque. Certes, il coûtait trop cher pour qu'il puisse en acheter à n'importe quelle occasion, certes cet homme aurait au moins du lui rendre avant de partir mais ce dernier geste en dit long sur sa personnalité et surtout sur ses intentions. Il n'allait pas le laisser se défendre, il n'allait pas le laisser compter sur sa parole et sur son témoignage, il allait juste.. lui faire du mal pour le plaisir de le faire ?

Il vit le couteau et même s'il pensa qu'il allait directement l'utiliser sur lui, le poussant à afficher un mouvement avec ses bras pour se protéger, il n'en eut pas besoin car ce n'était pas l'objectif et forcément, en voyant le poignard toucher le sol, son visage fut mu par l'incompréhension. Pourquoi ? Mais c'est là que la réalité pris le temps de se faire comprendre plus tordue et horrible que ce qu'il pouvait imaginer. Ce n'était pas pour l'attaquer qu'il avait pris un couteau mais pour justifier le fait qu'il ne l'attaque. Car ce type de promenait avec de quoi faire tomber les innocents qui ne se laissaient pas traîner dans un lieu quelconque sans raison. Et ce fut là ce qui confirma qu'une fois de plus il n'était pas un vilain déguisé en gentil, mais bien un "héros" avec une véritable licence prêt à en découdre pour le plaisir de le faire et préparant le terrain pour légitimer une pseudo défense.

A ce moment là, il ne songeait même plus à son casque ou à rien d'autre qui aurait pu avoir de la valeur, cela paraissait claire, ce type avait l'intention d'en découdre sans la moindre provocation, sans le moindre crime, sans le moindre délit, ni même contravention. Il ne pouvait pas rester pour regarder ce sourire et son corps lui envoya en un instant ce signal beaucoup trop fort : "fuis". Ce qu'il s'apprêta à faire, commençant à tourner des talons pour ne pas se retrouver sur son chemin, lâchant l'enveloppe à même le sol pour ne pas être gêné. Mais le corps de Kass était faible. Diminué par des années de traitement ainsi qu'une anomalie génétique qui le rongeait chaque jour un peu plus alors qu'il tentait désespérément de lui laisser plus de place dans sa vie. Il chuta donc. Il ne savait pas se battre, il n'en avait jamais eu envie et il n'aurait jamais pensé en avoir besoin non plus. Fort heureusement, son geste lui avait permis de tomber de côté plutôt que de faire rencontre en premier sa tête au trottoir. Enfin.. tout était relatif. Car peut-être qu'au moins cette chute lui aurait fait perdre conscience pour la suite.



Il était maintenant 21h56 et après ces deux minutes qui avaient principalement passé par les rires du "héros", Kass avait maintenant pris son traitement il y avait presque une heure. Ponctuel dans sa prise, il l'avait toujours été. Il ne se doutait surtout pas que le faire supprimerait sa dernière chance de se défendre pour ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages RP : 5
Localisation : Tokyo

Feuille de personnage
Titre: Lightning Eagle
Expérience: 0/1000
Alter: Electro God
Rang C





Qassim Al-Samada
Rang C
Dim 16 Sep - 13:02
Lightning Eagle



Son plan machiavélique fut couronné de succès. Sa pauvre victime voulut fuir mais tomba au sol à cause de la balayette du Prince et s’écroula au sol. Sans plus attendre, Qassim lui sauta dessus afin de l’écraser et entraver ses mouvements, avant de lui décocher un coup de poing sur le visage. Puis un autre. Puis un autre. Il le roua de coups.

Ses poings commençaient à avoir une teinte rougeâtre bien que difficilement visible dans la pénombre.

Mais plus ses coups s'abattaient, et plus Qassim s'irritait…

La facilité de cette victimisation. Cet homme se contentait de se prendre ces coups de poings les uns après les autres, le regard vide.


« Mais bordel, tu vas te défendre oui ?! »


S’écria-t-il tout en chargeant son poing armé avec l’électricité environnante… Ainsi des étincelles jaillirent de son collier qui était un récepteur, mais également… d’une poubelle, située à quelques mètres du massacre, proche de son poing. Bien que cela lui parût étrange, il n’y accorda guère plus de crédit. En effet, quelqu’un y avait sûrement dû jeter un appareil électronique usagé encore chargé. En tout cas, si quelqu’un tenait à le récupérer, il faudrait désormais changer sa batterie qui serait alors inutilisable suite à l’utilisation de l’alter du Prince.

Quoi qu’il en soit, son poing était maintenant chargé d’électricité, provoquant un léger grondement distinct sous le regard toujours vide de sa victime bien mal en point… et l’abattit violemment en plein sur son visage, causant un choc électrique qui retentit.

Le Prince regarda alors le visage de sa victime presque défigurée d’un air relativement dubitatif, avant de soupirer tout en retirant son poing ensanglanté.


« Qu’est-ce que t’es chiant… »


Ainsi se releva-t-il et sortit une pommade de sa poche, avant de la lancer au sol, près du corps de cet homme qui lui inspirait tant l'ennui.


« Et moi qui pensais qu’on pourrait s’amuser un peu… Tu me fais vraiment pitié, j’ai même plus envie de t’emmener au poste. T’es tellement une victime que tu finirais même tabassé par les vilains de ta cellule. Prends cette pommade et appliques-en sur ton visage, elle est faite spécialement pour mes ennemis. A ce qu'on dit, un héros qui défigure ses victimes, c'est pas très pro... ça soignera tes contusions et même tes muscles cramés par l'électricité histoire que tu deviennes pas encore plus moche que ce que t'es déjà. Par contre n'attends pas que ça agisse tout de suite, c'est pas de la potion magique non plus. Sur ce, j'ai des rues à surveiller moi, à plus ! »


Déclara-t-il avant de se diriger vers la sortie de la ruelle en se recoiffant, passant en même temps à côté de la poubelle d’où il avait drainé l’électricité de tout à l’heure, sans y prêter vraiment attention.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 57

Feuille de personnage
Titre: ???
Expérience: 245/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Hier à 16:11
Il y avait les personnes un peu faibles, pas trop sures d'elles puis il y avait Kass, un modèle de fragilité. Sans qu'il n'en comprenne encore la raison, son corps avait décidé qu'à mesure des années, il ne serait plus responsable de la tâche qui lui avait été assignée à la naissance et qui aurait du être de porter Kass là où ses espoirs ou ses erreurs en seraient venus à le guider. Il n'avait pas eu besoin de se jeter sous une voiture pour finir dans cet état. Il n'avait pas non plus eu besoin de problèmes cardiaques pour s'épuiser aussi facilement. Il était simplement plus faible que la moyenne. Un écart qui ne cessait de se creuser au fil des années, plaçant le japonais dans une forme de paralysie sociale. Il ne pouvait pas vraiment faire de sport, il n'avait pas non plus l'allure de quelqu'un de saint, difficile dans ces conditions de se faire des amis et ses quelques connaissances, n'étaient certainement que de passage au final. Car là où les autres progressaient, se construisaient une vie, une famille, un avenir, lui marchait à reculons.

D'une maison avec une famille, il était passé à un appartement et ses camarades de classe. En quittant le lycée, il avait perdu le soutien financier de ses parents mais avait encore eu quelques rêves, un boulot à mis-temps, un travail qu'il voulait faire à la fin de ses études. Mais il ne pouvait pas. Car ses camarades dormaient quatre heures par nuits sans avoir à travailler tandis que lui avait besoin d'au moins onze heures tout en subvenant lui-même à ses besoins. Alors après avoir du abandonner à la suite de plusieurs malaises, suivant les conseils de ses professeurs, il avait fait, "ce dont il était capable". Et le plus absurde dans cette histoire était peut-être que même si ce type le rouait de coups, lui cassait des côtes et le mettait en pièce, il y avait déjà si peu qu'il pouvait faire par rapport aux autres dans la vie de tous les jours que la différence ne serait pas si grande.

Alors peut-être était-il plus logique qu'il se fasse tabasser lui plutôt que quelqu'un d'autre au moins cela ferait moins de rêves brisés puisque de toute manière il n'y avait plus vraiment de rêves au compteur. Il se prenait le premier coups sans pouvoir riposter, s'écrasant sur sa mâchoire. Non pas qu'il n'en avait jamais eu ou qu'il avait été trop lâche pour les poursuivre mais ce n'était de toute manière pas possible, il n'avait pas pu, il ne pourrait jamais, même les objectifs les plus simples semblaient hors de portée. Le deuxième coups fut plus violent, heurtant de plein fouet le nez du japonais qui se mit très rapidement à saigner après quelque impacts de plus.

De toute façon que pourrait-il faire au bout du compte ? Perdre son appartement ? Ce n'était même pas le sien. Il ne lui resterait plus qu'à perdre son travail mais c'était déjà en bonne voie. Après tout, ces gens n'avaient pas besoin de lui, ses collègues étaient bien meilleur avec ces responsabilités. Puis petit fonctionnaire, il était impuissant contre la détresse et la misère. Il aurait voulu la combattre, il ne faisait que la regarder dans les yeux. Il tenta de relever ses bras pour protéger son visage, décollant sa tête au même moment du béton, mis face à son erreur, le coups suivant la précipitant à nouveau la violence du contact teintant le sol à peine éclairé.

Sa vision se brouilla. Il connaissait l'emplacement de son lobe occipital mais peut-être était-ce tout simplement le sang qui s'écoulait sur son visage à mesure que les coups se perpétuaient. Personne n'avait besoin de lui, personne ne dépendait de lui, personne ne le regretterait, il n'y aurait pas de peine, pas de douleur, rien que la sienne, isolée, morte, seule, morte, agonisante, morte, morte, morte.



Il put percevoir l'éclair l'espace d'une seconde mais après cet instant, même la voix qui s'adressait à lui ne parvint à faire sens. Il arrivait à peine à comprendre qu'il avait fini mais ironiquement, avec le départ de celui-là.. il se sentait presque plus seul encore qu'il ne l'était quand il le rouait de coups. Il n'avait même pas cherché à crier ou à appeler à l'aide. De toute façon, personne ne viendrait l'aider. C'est tout juste s'il parvenait à respirer. Il n'avait même pas pu divertir un sadique ? Pathétique.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: