:: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Quartiers résidentiels Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Weapon Architect, of the Soilmates | solo

avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Dim 23 Sep - 22:55
    Un vendredi soir, au Skatepark de Yokohama.

    Le grand jour. Ou la grande soirée. Anyway, c'était ce soir que je devais retrouver Hasuike pour discuter de cette triste affaire impliquant sa soeur cadette et tout un jargon médical. Je n'ai pas pu emprunter de chauffeur pour des raisons d'anonymat, ni de voiture, pour des raisons de permis... Alors je suis venu par le métro. Ah, le métro. C'est un endroit que j'ai eu du mal à accepter en journée, je me souviens avoir été salement compressé entre graisse transpirante et narines visqueuses... Mais de nuit, l'endroit était nettement plus paisible. J'eus l'occasion de m'asseoir, c'est déjà bien. Quelques passagers mais pas une foule, la plupart semblaient seulement sortir de travail. Oh, il semble y avoir un groupe de jeunes prêts à profiter du weekend, là-bas ! Oh so lively ! Je pouvais profiter du trajet pour écouter un peu de musique pour calmer mon trac. Non pas qu'il s'agisse d'un rendez-vous galant, plutôt ... professionnel, si l'on veut bien. Mais toujours est-il que je ne sais pas à quoi m'attendre. Au moins, je sais qu'on n'en est plus au stade du guet-apens. Je pensais tout de même à ce qu'elle comptait me révéler ce soir. Une longue histoire, pour sûr ... et bien triste, j'en ai peur.

    *Notre petite soeur a contracté une espèce de connerie aux poumons, ils l'ont emmenées dans un hôpital miteux qui n'aura jamais les moyens de la soigner. En vérité, ils attendent patiemment qu'elle y crève ..!! Attachée à des tubes, putain, c'est pas une vie ça !!*

    Je repensais à l'émotion dans sa voix, en ignorant presque son langage cru... Quelque chose de terrible semblait frapper la famille des Soilmates, un malheur que je prétendais ... que j'espérais ..? Non.. que je déferais ! Quoi qu'il en coûte, j'avais donné ma parole à la dame, je ne pouvais pas la retirer. Ce serait inhumain. Yet, une lourde boule au ventre venait m'indiquer que le froussard en moi se réveillait. Ce fichu lâche que j'ai toujours été, même si je l'ai bien dissimulé derrière ce sourire héroïque ... Je ne devais pas penser de la sorte. Elle est finie, cette époque où j'attendais d'être sauvé. Je me suis tellement investi, corps et âme à la poursuite de ce rêve futile au regard des adultes. Comme un enfant, je suis parti sans même regarder où je mettais les pieds et dans ma lancée, je crois que même la peur ne saura plus m'arrêter. Bref, c'est là que je descends.

    Je devais la retrouver au "skatepark du quartier vers huit heures." Inutile de préciser que je m'étais pris à l'avance, seulement par anticipation : peu habitué à Yokohama, encore moins de nuit et à pieds, j'ai dû prendre un bon quart d'heure avant de trouver mon chemin. Un chemin que j'ai hésité à demander au vieil homme qui se tenait près d'un bidon en flammes, mais que j'ai su trouver grâce au bruit plaisant des jeunes gens qui s'amusent. On pouvait les entendre de loin, les rois de la glisse du coin. Il fallait dire que malgré la réputation peu fameuse de la ville, leurs institutions étaient plutôt bien soignées. Le parc, plutôt grand, était jonché d'obstacles et tremplins en tout genre. Les riders toujours en mouvement défiaient les lois de la gravité, si bien que je me prenais à les regarder fixement, en restant sur place un instant, les yeux remplis d'admiration. *Sugooiii...* pensais-je en les voyant enchaîner les figures. Leurs mouvements étaient semblables à ceux de Hasuike, lors de notre poursuite... se pourrait-il qu'elle ait elle-même été une des leurs ? Cela ne m'étonnerait pas. En effet, ses chaussures pourraient venir de là. Par ailleurs, les miennes - inspirées des siennes pourrait me permettre de me joindre à eux ...

    Cependant je ne me sentais pas l'âme d'un casse-cou, pas pour l'instant, pas ici. Ce n'était pas le but, de toute façon. Je continuais à admirer le terrain de jeu en le traversant innocemment, esquivant les collisions avec les fusées à roulettes. Il y en avait de toutes les tailles, des touts petits et des plus vieux, certains ayant l'air moins fréquentables que d'autres, though. Je partais m'asseoir sur un banc, espérant que personne ne le prenne pour une rampe sur laquelle "grinder." Je restais plongé dans mes pensées, témoin de nombreux sauts hallucinants et parfois de chutes malheureuses quand, soudain, une voix familière retentissait.

    « Tu n'as pas lâché le haut-de-forme ? Sérieusement ?? fit-elle, à priori amusée. C'est un choix ... Tu viens ? Je connais un endroit où on pourra discuter !
    - Ha.. Hasuike ..! Bonsoir ! répondis-je automatiquement - et bêtement.
    - Haha, oui, Bonsoir ... ! »

    Et sans même me serrer la main, elle s'en allait en gambadant aussi follement qu'à son habitude. Je la regardais faire en souriant, content de voir qu'elle, elle arrivait encore à se laisser aller joyeusement. J'ai emboîté le pas, la rattrapant au pied d'un grand panneau publicitaire. C'est là qu'elle veut discuter ? Mais, enfin ... j'étais sur un banc...! Je me dis qu'elle cherchait l'intimité, notre sujet de conversation s'avérant plutôt sensible. Elle comptait vraiment y monter... je l'ai compris, quand elle a claqué les talons pour enclencher la fonction adhésives de ses super-shoes. Probablement magnétique, cela dit cela n'explique pas comment elles ont pu adhéré au mur de béton ... Bref, elle démarrait une ascension en courant à la verticale, comme si de rien était. *She's crazy..!!* cette fille continuait à m'impressionner, pas froid aux yeux, elle ne regardait même pas en bas pour s'assurer que je suivais. Mais je n'avais pas le choix ... alors après avoir jeté un oeil aux alentours pour vérifier qu'aucun représentant de la loi ne pouvait me tomber dessus, je m'élevais dans les airs avec le Jetpack pour arriver au sommet du panneau à peu près en même temps qu'elle.

    « Tss, tricheur. dit-elle indignée
    - Tricheur ? C'est toi qui a commencé ! rétorquai-je en la bousculant gentiment
    - On a un côté joueur à ce que je vois, Monsieur l'Héritier ! Regarde, je vois ma maison là-bas ! elle pointait une direction du doigt.
    - Ta maison ? Je croyais que tu ...
    - Ouais, enfin mon ancienne maison. Maintenant elle sert de squat à des dealers de came. soupirait-elle
    - Oh ...
    - Te mines pas, va. Bref, merci d'être venu, j'étais presque sûre de pouvoir compter sur toi ! fit-elle sarcastiquement. Le temps presse, mon pote ! Comme je te l'ai dit, ma p'tite soeur est à l'hôpital de Hosu et il est hors de question qu'elle y reste ! Alors on va la sortir de là ! elle semblait réellement déterminée, les sourcils froncées et les poings serrés.
    - Et comment tu comptes t'y prendre ? demandais-je
    - Comment tu comptes t'y prendre. Mais t'en fais pas, on a déjà un plan. Bah, on comptait tout faire péter et l'extirper de là dans le chaos mais puisque tu t'es proposée pour aider... elle étouffait un rire que je trouvais limite sadique, je la regardais avec un air choqué. Bah quoi ? Tu devrais être content qu'on ait changé d'avis. Enfin, tout ça dépendra de toi.
    - Que voulez-vous que je fasse alors ? Je ne suis pas de la famille, je doute que je puisse simplement me présenter et demander à la faire sortir...
    - Nan, on veut simplement que tu ailles la voir. Il faut qu'elle sache que ses soeurettes l'ont pas lâchée... Il faut que t'ailles lui dire qu'on arrive bientôt ! Tu iras la voir, t'auras aucun mal à lui rendre visite, leur hôpital c'est une vraie passoire...
    - Alors pourquoi est-ce que vous n'y êtes pas encore allées ? questionnai-je encore, curieux
    - On est recherchées, crétin ! Si jamais on se pointait là bas en plein jour, la grognasse à l'accueil donnera l'alerte à coup sûr. Et c'est pas faute d'avoir essayé ... Nan, on peut pas prendre de risque, on pourrait tout faire foirer et nous compliquer la tâche ! Si Monsieur l'Héritier en a fini avec ses questions... je répondais d'un hochement de la tête craintif. Alors écoutes bien, tu vas lui dire précisément ces mots : "les embrouilles entre soeurs peuvent fumer mais ne prendront jamais feu."
    - "Les embrouilles entre soeurs peuvent fumer mais ne prendront jamais feu..." je répétais, lui assurant d'avoir bien compris.
    - Bien. Elle te répondra : "Alors laissons plutôt nos coeurs être libres comme des nuages !"
    - C'est une sorte de message codé, entre vous..? je posais une énième question, fichu curiosité !
    - Un truc qu'on se disait quand on était gosses et qu'on se réconciliait. Quand tu lui auras dit ça, elle saura que sa galère est terminée. elle frappait le poing droit dans la paume de sa main gauche, convaincue de ce qu'elle avançait
    - Ca doit faire bien longtemps que vous attendiez ça ... Quand est-ce que vous voulez que j'y aille ...?
    - On ira au plus vite. Tiens prend ça. Et elle me tendait un petit téléphone jetable. On passera un coup de fil là-dessus. Comme dans les films, tu sais.
    - En effet, je me sens comme le prochain agent 007 ! on rigolait ensemble, avant qu'un silence ne s'installe pendant un moment. Nous étions concentrés sur l'horizon, l'on apercevait la cime des bâtiments de Yokohama et ses milliers de carrés lumineux. Parle-moi de toi ! je brisais enfin ce silence.
    - De moi ...? Elle est bonne celle là, on me l'avait jamais faite ! elle semblait sincèrement étonnée. Eh bah ... je dirais que je suis une fille compliquée ? Un inventeur génialissime et une joueuse compulsive ! Ouais ! Depuis que je suis à la rue, c'est-à-dire depuis que maman est morte, on m'appelle Weapon Architect sur le marché noir parce que je vends surtout des armes...
    - Des armes ?! j'éclatai, sous un choc négatif cette fois
    - Ouais mais pas des flingues, t'emballes pas le shérif ! Je fabrique de l'équipement, mais t'en fais pas, je fournis pas n'importe qui.
    - Tu .. fabriques de l'équipement ? la cerise sur le gâteau à mon sens, Hasuike était beaucoup plus proche de moi que je ne le pensais.
    - Tu l'aurais remarqué si t'avais prêté attention, ého ! elle secouait ses chaussures devant mon visage, m'indiquant par la même occasion qu'elle en était l'inventeuse.
    - In fact ... je pensais que c'était Kaede le génie et que toi tu t'occupais des voitures ... fis-je un peu pour me rattraper en la piquant un peu.
    - Hé ! C'est moi le p'tit génie, okay ?! elle se levait d'un bond en croisant les bras, l'air boudeur. Et puis c'est bien beau de rôder autour de ma vie, mais tu ne m'as jamais raconté la tienne !
    - Eh bien, à ma plus grande surprise je dirais presque les même choses que toi ... A savoir, un inventeur de génie particulièrement avec l'équipement de combat, joueur ... et puis ... ma mère ...
    - Ah, toi aussi ... elle disait sur un ton désolé.
    - A l'exception faite, que je ne suis pas à la rue et que mon père est un multi-milliardaire ! je rajoutais toujours sur un air provocateur
    - Ah, ouais ? pauvre chou ! ça a dû être une sacré galère pour toi de venir ici sans pingouin ! clamait-elle en parlant des majordomes
    - Et comment ! Je ne t'expliques même pas comment ça l'a été de voir le carnage fait sur la scène du crime, où maman s'est faite assassinée ! rétorquai-je
    - AH, OUAIS ? Je suppose que c'est rien face à toutes ces fois où les grands du quartier m'ont pris pour un vrai sac de frappe ... oh et puis un sac à alter, un sac à couteau aussi, on m'a même tiré dessus !
    - On t'a tiré dessus ?! NO. WAY. La première fois que ça m'est arrivé je devais avoir, quoi ? 5.. ou 6 ans ?
    - Ha ha ha, malheur ! A cette âge moi, je goûtais déjà à la torture... et c'est mon père qui me l'infligeait !
    - Wow ... elle finissait par gagner.
    - N'est-ce pas ? elle semblait toujours plaisanter cela dit, pas offensée par ce concours de misérables vies, même fière de l'avoir emportée.
    - Il faut bien que je puisse te battre à quelque chose, right ...? je me levais à mon tour en réfléchissant, cherchant un moyen de détendre l'atmosphère.
    - Une course ! Une course !! elle levait le doigt, excitée par la perspective de "jouer"
    - On en a déjà faite ! Et puis, à ce que j'ai compris tu étais une skateuse ..? C'est ton domaine..! C'est de la triche..! »

    A peine j'avais fini cette phrase, je m'étais déjà jeté dans le vide, démarrant sans la prévenir une course que je comptais bien gagner par tous les moyens. Elle ne restait pas sur place très longtemps, réactive, elle me suivait dans les airs en me lançant un regard revanchard. J'ai enclenché mon jetpack en réponse, pendant quelle déployait ses roues avant de prendre appui sur le poteau du panneau publicitaire que l'on longeait en descendant pour se donner une impulsion et partir en avant. C'est parti pour une course effrénée..!!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Lun 8 Oct - 14:15
    « Y A T T A !! »

    Hasuike s'écriait de joie, même pas essoufflée après les kilomètres que nous venions de parcourir en un instant, depuis le skatepark du quartier à ce lieu qu'elle appelle "l'Ancien Parc de Jeux" , "Ancien Parc" for short. Je posais le pied au sol, atterrissant presque comme un noble ranger de l'espace, quoi qu'un ranger en défaite : je venais de me faire battre.. this ressourceful girl ... Je ne peux expliquer le sentiment mi-surprise, mi-rage qui me survint quand elle me dépassait, à quelques mètres de l'arrivée définie à l'improviste, thanks to another one of her devious tricks. Non contente de posséder des chaussures à roulettes motorisées, elle me dévoilait leur trump card, de petites fusées montées lui donnant un boost impressionnant de vitesse pendant un instant. Un précieux instant, car elle profitait du fait que mon Jetpack s'affaiblit au fil d'utilisation pour prévenir toute remontada intempestive de ma part ... Cette fille n'est pas seulement folle à lier, c'est un vrai génie ..! Même moi je dois l'admettre ..!!

    Cependant, elle investit son sens de la stratégie dans la branche sournoiserie au grand dam de ses adversaires ! Exploitant la propulsion de ses rocket-chaussures, elle traversait suffisamment proche de moi pour défaire une sangle de mon sac, saccadant ma trajectoire jusqu'à ce que je finisse dans un arbre, pas très loin de ce point d'arrivée. Je retombais plus bas, puis me relevais immédiatement en pointant un doigt accusateur vers la victorieuse vicelarde :

    « C'est de la triche !!
    - C'est pas ce que me dit ce V ! » elle répondait en brandissant le V de la victoire avec ses doigts.

    Je la rejoignais en me dépoussiérant au possible, pas de mal mais mes habits auraient pu être écorchés vifs dans ces branchages, elle devrait faire un peu plus attention ..! Nous nous trouvions alors dans cette aire de jeux - abandonnée selon elle. Le paysage était effectivement désolé : le sol de béton gardait d'antiques traces de craies, l'on distinguait à peine les lignes d'une marelle, mais les jeux installés étaient les plus tristes. Tous entamés par la rouille, ils semblaient animés par une force mélancolique lorsque les vieilles chaînes des balançoires et les crissements des grandes roues se mettaient à jouer ensemble une sinistre symphonie. Le vent qui soufflait faisait même balancer légèrement les chevaux à bascule ! Tu parles d'un endroit chaleureux..! J'en ai un frisson, mais je me risquais toujours à demander :

    « Qu'est-ce qui s'est passé, ici ..? *Pas d'histoires glauques, j'espère...*
    - Eh bah c'était une aire de jeux très fréquentée il y a quelques années... jusqu'à ce que l'école d'à côté, actrice majeure de sa construction ferme. Avec le temps, une bande de drogués avaiT repris les lieux sans que personne ne s'en rende compte. elle racontait en posant la main sur la tête d'un cheval factice.
    - Quoi ? Qu'est-ce qu'on fait là alors ?! je renchéris, paniqué
    - T'inquiète pas va, ils sont cool. Le truc c'est qu'ils sont rarement là et quand ils le sont, ils sont défoncés jusqu'aux os et sont en pleine récupération.
    - I see ... So you won ! Tu as gagné la course, c'est ton domaine ! Je veux te battre dans le mien ! déclarai-je en lui lançant un regard compétiteur
    - Quoi, tu veux bricoler ici ? demandait-elle, incrédule. Je rigolais doucement avant de passer mes lunettes récemment améliorées suite à mon dernier combat contre Star.
    - Oh excuse-moi, il est vrai que j'ai pas mal de talents mais pour l'heure mon domaine ... c'est le combat !! je brandissais le Leiscepter qui n'avait pas grandement changé depuis, je le faisais fièrement tournoyer comme approche passive-agressive.
    - Ca alors ... elle sortait plusieurs tournevis d'une de ses sacoches. On en a des points communs !! » fit-elle en lançant lesdits tournevis avec une précision mortelle.

    Je réussissais à les dévier sans grand mal en me servant de mon bâton, que je faisais toujours tourner comme d'un bouclier contre les projectiles. Des leurres, plutôt, puisqu'elle profitait du fait d'avoir diverti mon attention pour s'approcher au corps-à-corps et contourner la défense unilatérale pour frapper avec... une paire de ciseaux !! Son arsenal est fichtrement simple et pourtant dieu sait ce qu'elle pourrait faire comme dommages avec ça ... Je sais que ce n'est pas une héroïne mais de là à y aller à l'arme blanche pendant un petit combat entre amis ... A moins que ..?

    Peut-être avait-elle raison. Si nous n'avions pas été amis, que se serait-il passé ? Elle m'aurait embroché comme ça et à chaque fois en usant de sa ruse pour me prendre de court ..? Et puis quoi, elle m'aurait achevé à la clé à molette et laisser mon cadavre là, dans ce lieu propice à un meurtre brutal ? Brr ... rien que d'y penser, me fais questionner les raisons de notre venue ici ...
    Je suis devenu sensiblement meilleur depuis notre dernière rencontre, though. En effet les Smartglasses sont de mes plus récentes créations et je dois dire que je me suis surpassé ! Je dois dire qu'elles ont été motivées par la rivalité entre Novel et moi... En réponse à sa principale qualité, la vitesse, qui lui a permis maintes fois de me prendre au dépourvu sans me laisser le temps d'exploiter ma propre qualité, l'ingéniosité. Le soucis étant que Star maîtrise sa rapidité au combat bien mieux que la moyenne, je pourrais me réfugier derrière l'excuse qu'elle est une étudiante en héroïque, donc formée au combat, mais ce serait rabaisser ma filière à ce rang d'assistant que j'admoneste toujours. En effet, si elle est entraînée à utiliser ses capacités physiques et son Alter au combat, moi je suis un spécialiste quand il s'agit d'être préparé au combat. Sans nous, les héros seraient toujours limités par leur condition d'être humain, bien que certains frisent le rang de déité. La technologie permet à tous de pousser bien plus loin, c'est l'exemple même du Plus Ultra ! So I devised the Smartglasses, that I built in my usual goggles to help me keep up. Grosso modo : une interface me propose divers informations à propos de ce qui se trouve dans mon champ de vision. En plus de la classique vision nocturne d'autrefois, je bénéficie désormais d'un HUD affichage tête-haute me permettant d'étudier rapidement les environs et de distinguer un ennemi quand il a un comportement agressif. Les indications graphiques me permettent en outre d'être plus précis et me suggèrent constamment les meilleures options en temps réelle.

    Grâce à cette merveille de technologie optique, je pouvais réagir au quart de tour, me fiant aux suggestions à l'écran pour répondre de manière la plus viable à ce qui se présente, même quand je ne m'y attends pas ... Je parais donc son attaque comme si de rien était, profitant de l'instant pour lui adresser un sourire confiant. Je la repoussais d'un coup, avant de charger directement me préparant à l'électrocuter. Si elle veut que l'on se batte pour de vrai, elle va vite se rendre compte qu'il y a un écart entre elle et moi !

    « Lightning Break !! » je criais en sortant le même coup que lors de la finale, face à Igaki.

    Un salto avant poussé par la propulsion du Jetpack, renforçant très largement l'impact du coup de Leiscepter électrifié qui suit. Le Pangolin a pu se relever mais toi, Hasuike, que vas-tu faire ? Elle ... utilisait ses roulettes pour reculer..? Oh non ! Elle a tiré profit de ma vitesse de rotation pour laisser un piège ..!?

    « Lightning Break ? On crie encore nos attaques, à notre âge ? elle questionnait sarcastiquement. Euh comment je l'appelle celui-là..? Piège à Clous !! »

    Il s'agissait ni plus ni moins que d'un tas de clou au sol. La question étant : comment a t-elle fait pour qu'ils tiennent tous debout, la pointe en l'air ?! Pas le temps de se questionner, pour éviter de me retrouver comme un fakir sur un tapis de piques je n'avais pas d'autre choix que d'avorter mon attaque. Interrompant la poussée du Jetpack, je la réactivais cette fois pour m'aider à rouler sur la gauche et sortir de cette zone à risques d'au moins un mètre de large.

    « Qu'est-ce que c'est que ça ..!
    - Qu'est-ce que tu crois ? T'es pas le seul .. bricolo de combat, mon grand ! » elle lançait en s'élançant vers moi à son tour.

    De la même façon que j'avais voulu attaquer d'un angle haut, elle prenait un élan et, soutenue par ses chaussures qui étaient aussi remplies de surprises qu'elle, Hasuike bondissait en sortant une espèce de grosse boîte orange... Pourquoi est-ce que cette boîte orange possède une poignée ..? POURQUOI EST-CE QU'IL Y A UNE SCIE QUI SORT DE CETTE BOÎTE ORANGE ?! L'arme létale se mettait à faire un bruit vibrant en se mettant en marche. C'est donc ça, une scie rétractable ? Elle se trimbale avec ça en ville ?! Oh, wait ... je me rappelais de cette fois au commissariat, quand le commissaire indiquait que j'étais en possession d'armes dangereuses de je ne sais quelle catégorie..! Toujours est-il qu'elle ne plaisante pas ! Je parais sa frappe avec mon bâton mais même son métal renforcé ne saura tenir le coup longtemps face aux dents de la scie, des étincelles orangées jaillissaient de leur contact pendant qu'elle fendait lentement mon arme.

    « Es-tu consciente de ce que tu fais, au moins ?! m'inquiétai-je
    - T'inquiète. » elle rétorquait ironiquement.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 91

Feuille de personnage
Titre: Handy Hero : Mechanoclad
Expérience: 295/1000
Alter: Workshop
Rang C





Oroshine Takane
Rang C
Ven 12 Oct - 15:06
    "WEAKNESS FOUND."
    Le système des lunettes intelligentes m'urgeait de réagir au plus vite, me suggérant une parade à laquelle je n'aurais même pas pensé, pris par la panique et le danger. *Good idea...* me dis-je en actionnant une décharge du Leiscepter en contact avec l'arme de Hasuike. Particulièrement efficace ! Sa lame ralentit jusqu'à se figer en émettant une nappe noire de fumerolles, malheureusement la poignée en plastique l'empêchait de prendre un coup de jus dans la foulée, alors je profite au moins de l'occasion pour nous séparer d'un coup de pied au ventre.

    « Sumimasen, I may be a bit rough ... lui lançai-je en essuyant la sueur de mon front. Tu veux vraiment me découper en morceaux ?!
    - Mais non ... juste un tout p'tit bout ... » elle rétorquait en laissant sa scie tomber pour m'engager une fois de plus au corps-à-corps.

    Cette fois seulement, elle avait une contre-mesure pour me garder à distance. Elle avait empoigné une chaîne avec, au bout, une sorte de menotte qu'elle semblait savoir manier avec habileté. J'aime le côté rustique de son équipement : ce ne sont pas des merveilles de technologie mais pourtant elles remplissent ridiculement bien leurs rôles. Tiens, cette scie ... elle aurait pu m'attaquer de dix milles autres façons avec ça, on dirait qu'elle essayait juste de m'effrayer ..! De la même façon, elle me balance toute sa boîte à outils à la figure, qu'est-ce qu'elle mijote ? J'esquivais une première offensive à moyenne portée, elle lançait son arme enchaînée en ligne droite, mais faisait preuve de technique en tirant d'un coup sec de sorte à ce que les maillons métalliques fouettent ma cheville et s'y enroulent, elle me tirait ensuite vers le sol me faisant mordre la poussière dans tous les sens du terme. Je devrais porter un casque ... voilà que je saigne ...

    « Et ... c'est tout ? » elle demandait, déçue.

    Ne relâche pas ta garde..! Je tirais sur la chaîne avec la jambe prise au piège pour la faire basculer vers moi, lui faisant perdre l'équilibre assez longtemps pour qu'elle tâte de mon sceptre ! Je l'ai lancé en utilisant le Tesla Glove pour amplifier la force de propulsion, il filait avec entrain en tournant comme une dangereuse scie circulaire vers mon adversaire. Elle parvenait à s'esquiver de justesse, se relevait seulement pour manquer le retour magnétisé de l'arme.

    « 10% Tesla Glove : Return. je déclarais, fièrement. Désolé, j'ai presque oublié de dire son nom. rajoutai-je sarcastiquement
    - Attends tu crois vraiment que tu vas vaincre de vrais criminels avec ça ..? Laisse-moi rire ! »

    Ah ouais..?! Elle sortait la carte de la provocation, me poussant à lui montrer davantage. Elle ne sait pas à qui elle s'adresse, je ne suis pas votre assistant commun. Jamais ! Je suis l'héritier de la Takane Corps, qui plus est, je suis Mechanoclad ! Je rattrapais mon bâton en vol et retournais fissa au combat ! C'était un échange basique attaque-esquive pendant quelques secondes, pendant lesquelles elle me repoussait efficacement avec sa chaîne... Mais je parvenais finalement à arriver au corps-à-corps ! Elle a bien tenté de me mettre un coup en pleine poire mais elle est encore bien moins forte que moi alors ... Attention, ne pas crier au sexisme ! Car je respectais pleinement mon adversaire en l'enchaînant de coups de batte et de poings alternativement. Elle titubait sous la volée de frappes mais continuait de sourire. How crazy is she ..?! Est-ce qu'elle aime ça, la douleur ? She's into that...?!

    Pour le coup final, j'électrifiais mon Leiscepter pour la dernière fois ce combat, elle avait normalement vu l'attaque venir mais semblait l'accueillir à bras ouverts ... Bien sûr que je n'ai pas hésité, je comptais bien la mettre à terre avec ça mais ... malédiction...! Au même moment que le courant parcourait son corps, engourdissant chacun de ses muscles ainsi que ses sens, je pouvais sentir mon propre corps, mes propres muscles et mes propres sens perdre de leur panache... et la douleur ...?

    « Que ... m'arrive t-il...?
    - Hihihi ... elle ricanait avant de se relever pour s'expliquer. C'est mon alter ! Vodoo ! Pour peu que je puisse ingérer un peu du sang de ma cible, j'établis un lien entre nous ... nos souffrances... partagées !
    - What the ... » fis-je, réalisant la qualité tordue de cet alter.

    Alors elle est réellement habituée à se laisser .. frapper ? Elle le fait au combat volontairement ... pour que son alter puisse fonctionner ? Oh, je comprends maintenant l'usage d'autant d'armes blanches variées ! Elle veut simplement blesser, provoquer l'hémorragie ..! Cette fille est ... spéciale ! Sachant que je ne peux pas l'attaquer délibérément, elle profitait, elle, pour passer à l'offensive. Je pus vérifier une hypothèse : son alter ne marche que dans un sens. En effet, je ne la voyais pas être victime des mêmes hématomes que moi ....

    Aussi contraignant soit-il, tout alter possède une limite. Je sais que le sien possède une condition majeure, elle doit ingérer du sang. Et puisque je ne saigne que du visage, it's safe to assume that she doesn't need great quantities of it... Cela expliquerait son endurance, prête à retourner se battre après s'être prise plusieurs attaques, son corps doit s'être accoutumé à cette tendance sadomasochiste ... Fascinating. J'essayais d'éviter un maximum de coups à la recherche d'une ouverture mais Hasuike est plutôt bonne combattante. Sans mes lunettes, je n'aurais pas pu m'extirper de là. I should fall back for the moment ... Je continuais à bondir à gauche et à droite pour rester constamment à bonne distance d'elle, mais je ne jouais pas aux couards, non. Je réfléchis !

    *If I can feel her pain ... then I just have to bear it ?*

    Sounds simple but sounds good ... The fact that she's keeping me at bay with this chain of her means her virtual defense isn't absolute. Tout ce qu'elle a fait avec ses pouvoirs, c'est de me repousser sur la défensive, m'empêchant de tenter une attaque... une bataille d'endurance ?! *T'es pas le seul... bricolo de combat, mon grand!* Indeed ! She does know the strength and weakness of relying on tools in battle ... Est-ce qu'elle chercherait à me forcer à utiliser toutes mes munitions ? Si c'est le cas, tu n'as encore rien vu, Hasuike !

    Je vais même jouer un moment avec toi ... Je vais prétendre m'être jeté droit dans la gueule du loup uniquement pour pouvoir te prendre au dépourvu ! Et pour ça, je montais l'offensive d'un cran. Sortant quelques grenades que je lançais randomly around her, je la forçais à rester sur place tout en coupant sa visibilité, les explosions caressaient sa peau et le fait que je puisse les sentir également me confirmait une chose, son alter dure. Anyway, en perçant le brouillard je retournais une fois de plus au corps-à-corps, une tactique qu'elle semblait trouver amusante puisqu'elle était à la fois surprise et hilare.

    « T'as pas froid aux yeux toi, hein ? elle cracha en parant un coup direct
    - Pas avec mes lunettes, je rétorquai, tu es pleine d'ouvertures ... !! »

    Elle ne remarquait même pas les débris de grenades magnétisés qui s'affairaient vers elle bien que la lueur bleutée du gant de Tesla soit traitre, révélant son utilisation. Pourtant elle ne s'embêtait même pas à se sortir de là et encaissait volontairement, sûre que je regretterai amèrement mon imprudence. Et elle avait en partie raison, car je sentais une fois de plus mon corps être assailli de blessures multiples, imitant les points d'impact des débris sur son propre corps. Ce combat semblait très serré, certes je menais la danse en envoyant coup sur coup mais elle parvenait à m'affaiblir sans rien faire grâce à ce fâcheux alter. L'on était tous les deux essoufflés et c'est bien dommage car en temps normal je serais debout, lui jetant un regard complaisant pour lui demander à mon tour si "c'est tout." Je veux gagner ... mais il me semble que ce combat amical ne puisse se solder par autre chose qu'une égalité, en tout cas tant que je n'aurais pas déterminé toutes les futilités de ses pouvoirs. Il doit bien y avoir quelque chose, une façon de le contourner... Je prendrai le temps de m'en inquiéter après, pour l'instant je continuais à bombarder la zone, incapable d'utiliser un 7/7 convenable avec si peu de carburant.
    Je crois avoir suscité une réaction. Elle ne se contentait plus d'endurer les assauts... se pourrait-il...? Il me restait encore assez de bombes pour la canarder à distance mais la demoiselle s'approchait comme une furie, manoeuvrant entre les détonations qu'elle devait penser être mes dernières cartes. Ha ha, I like this. This little game of tricks. She would have won if only she had more in her sleeves than myself ... But it's endgame !! Alors qu'elle bondissait pour saisir l'occasion d'asséner un coup décisif pendant que je cessais le bombardement, se servant de toutes ses forces restantes, je pouvais voir son visage confiant se décomposer quand, depuis mon sac à dos, les pattes mécaniques m'ayant assuré une belle finale face à Igaki la dernière fois surgissaient pour l'intercepter et la clouer au sol. Une des pattes se plantait dans le sol goudronné près de sa tête, l'autre flottait de manière menaçante à quelques centimètres au-dessus de son visage. Elle ouvrait deux grands yeux ronds de surprise.

    « J'ai gagné.
    - In-croy-able ! elle touchait l'épée de Damoclès arachnide comme pour tester son affûtage. Comment-est ce que tu fais rentrer tout ça dans ton p'tit sac ?!
    - J'ai ... mes secrets..? répondis-je en lui tendant la main Elle la saisissait et se relevait, acceptant la défaite à coeur joie.
    - Pas mal joué, on dirait que t'es un petit cachotier, toi aussi. Dommage que j'ai pas pu la sortir...
    - Hein? Sortir quoi ?? demandai-je, intrigué
    - On dirait qu'il se fait tard. Pas que ça me pose un problème à moi ... mais monsieur l'Héritier est sûrement attendu à la maison ? elle levait les yeux au ciel pour contempler les objets célestes qui marquaient déjà une nuit bien entamée.
    - Oh non ... je jetais un oeil sur ma montre pour constater qu'elle avait raison. Je... On peut encore rester quelques temps et discuter ? Ton alter est vraiment impressionnant ! Il n'a pas un fort potentiel d'attaque mais tu l'utilises plutôt bien en conjonction avec ton équipement tranchant ! Une fois que ton lien est établi, l'on perd automatiquement la volonté de se battre, de peur d'en souffrir également ...
    - Mais t'as continué à attaquer pourtant, remarquait-elle
    - A risky gamble, j'étais simplement en train de chercher une solution ... fis-je en baissant la tête, déçu de ma piètre prestation
    - Pourquoi tu fais cette tête ? Tu l'as trouvée ta solution, non ?
    - Oh ..?
    - Quoi, tu vas me dire que tout ce temps t'étais pas en train de déterminer mon temps limite ?
    - Ton temps limite ? répétais-je, incrédule
    - Bah oui, c'est plutôt évident. La plupart des alters ont pour effet de draîner l'utilisateur, les autres sont juste délimités par une durée. Je peux idéalement aller jusqu'à dix minutes de lien, mais ça, ça dépend de beaucoup de choses.
    - Ah oui, comme quoi ?
    - J'ai mes secrets ? elle rétorquait spontanément. Aller, file avant qu'on te déshérite. prenant une grande inspiration, elle commençait à s'éloigner. Oublie pas de décrocher, le moment venu.
    - Sure thing ! » et elle disparaissait dans l'horizon sombre.

    Pendant un instant, j'oubliais même que nous vivions dans le monde réel. J'étais simplement là, en train de repasser cette merveilleuse soirée... Je ne m'étais pas autant amusé depuis longtemps. Je n'ai pas vraiment pu mesurer mes progrès, mais au moins j'ai eu le plaisir de tester mes nouvelles lunettes. Elles manquent d'ailleurs encore de fonctionnalités, mais en ce qui concerne les informations dont elles disposent, je ne pouvais rêver mieux. Enfin si, mais pour le moment l'on s'en contentera. Pour l'heure je ne devais pas perdre en vue la mission qui m'était assignée. Sazanka ... on vient te chercher, attends-nous ..! Je regardais le ciel à mon tour avant de tourner les talons pour rejoindre la station de métro la plus proche; cela ne m'étonnerait pas que Perkins ait déjà remarqué mon absence, en revanche cela m'étonne davantage que personne ne m'ait encore contacté. Je vais devoir préparer un mensonge de taille pour expliquer le fait que j'ai fait le mur ce soir ... oh, je sais ! Je vais prétendre avoir dû rendre visite à Haru pour un projet commun ! Perkins n'y verra que du feu et papa sera même plutôt fier de moi, "way to go, mon fils, l'heure est une notion qui ne peut contenirle génie!", je l'entends d'ici ...

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: