:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Maison de repos Matsumoto Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La vie, c'est comme au bingo [Pv : TIM]

avatar
Messages RP : 10

Feuille de personnage
Titre: L'exécuteur
Expérience: 0/1000
Alter: Beat the Meat
Rang C





Miki Aldrin
Rang C
Lun 24 Sep - 20:46
Par un curieux sortilège, la maison de repos Matsumoto avait pris cette dernière année une place plus qu'importante dans la vie de Miki. Son caractère de vagabond ne faisait aucun doute et le dernier lieu auquel il avait adressé une telle fidélité était l'Антоника. Il n'y avait pas été des plus productifs mais cela restait certainement dans ses meilleurs souvenirs. A l'exception qu'ici, les activités étaient assez différentes, c'était loin, perdu, les bus étaient rare, marcher était parfois plus raisonnable, enfin, une belle petite trotte quoi. Mais cela valait le coups. Un peu d'air frais, le bruit de la circulation en moins, le relief un peu moins étouffer, de quoi lui donner presque envie de devenir scout ! Presque.

Mais il était à présent un habitué et tous les samedis matin, la routine était la même. Il n'avait pas à se faire violence pour sortir de son lit ou de celui de quelqu'un d'autre, il le faisait toujours à pieds joints. Le plaisir était là et était réel même s'il variait un peu des plaisirs auxquels il était habitué, cela avait peut-être quelque chose de rafraichissant. Il était une sorte de pensionnaire un peu plus valide des matins presque dominicaux. Et cet endroit avait un réel charme ! Une diversité un peu surprenante mais très seyante. Il aurait été cruel de dire que les personnes âgées n'étaient pas des personnes après tout et certains avaient même leurs traits d'humour. Donc oui, il passait plutôt un bon moment de manière générale.

Et Mère grand était un bon exemple de cette catégorie là. Toujours assise dans son fauteuil roulant, immobilisée tel un petit animal en cage ou comme ces canaris dans la salle commune qu'elle semblait tant apprécier. "Il n'y a que quand tu es là que ces maudits piafs se taisent enfin Mizuki !" Certainement de l'amour vache.
Elle avait obtenu le privilège de l'appeler ainsi ou plutôt telle une vielle se dépouillant de toute sa petite monnaie un samedi après-midi au comptoir d'une supérette, elle le pouvait et elle l'avait fait. Miki ne lui en tenait pas rigueur, cela devait faire partie du charme des vieilles personnes. "C'est certainement pour me laisser entendre ta voix mère grand" . Au moins dans son rapport à la personne, il n'y avait pas d'âgisme même si ces personnes étaient certainement trop vieilles pour une activité aussi intense. Il s'approchait de la vieille dame encore en pyjama, un sourire séduisant collé aux lèvres. "Seras-tu celui qui annoncera les chiffres aujourd'hui ? Avec un tel présentateur nous serions plus investies que jamais". Son sourire se transforma en un léger rire tandis qu'il pris la barre du fauteuil pour l'emmener jusqu'à l'une des tables de jeu. "Je risquerais de te laisser tricher mère grand". A quelques mètres de là monsieur Tozuka déjà installé agita sa main, l'air agacé. "C'est ça ! Reste pas dans le passage gamin !". Ce qui provoqua une protestation quasi immédiate de mère grand qui lui répondit d'un geste peu catholique : "Tu es jaloux car même jeune tu n'aurais pas été à la hauteur de rivaliser avec lui." S'en suivit un grognement simultané de plusieurs senior, toujours sous le sourire de Miki. "Je n'oserais pas chercher les ennuis." Pas ici en tous cas, les personnes âgées partagées leurs aptitudes de défense avec les enfants.

Mais la partie de bingo allait bientôt commencer et les auxiliaires de soin continuaient d'apporter le nécessaire, distribuant les différents cartons de jeux aux pensionnaires, le directeur de la maison de repos s'occupant pour sa part de placer les boules dans la corbeille. Clairement, parmi les pensionnaires et même parmi les hommes qui l'appréciaient moins que les femmes, Miki était la mascotte et ce n'était pas un statut si déplaisant à avoir même si cela l'empêchait de s'asseoir tranquillement pour jouer tout simplement. Il y avait une logique à son positionnement et pour faire plaisir à toute cette assemblée, tous devaient avoir un bout de sa personne. Qu'il s'agisse des vieilles dames pour lui demander de témoigner d'un peu de "jeunesse" ou les vieux monsieur qui y voyaient là l'occasion de se défouler un peu en râlant contre un jeune impétueux.

Miki respirait la fougue, la jeunesse et il avait cru comprendre que même son sex appeal ne laissait pas ces vieilles dames indifférentes. Les petites coquines, quand on pensait qu'il paraissait certainement l'âge de leurs petits enfants. Mais lui au moins venait les voir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 4

Feuille de personnage
Titre: White Spirit
Expérience: 0/1000
Alter: Fast Body, Slow Mind
Rang C





Tim Recket
Rang C
Dim 30 Sep - 15:24
Que fallait il faire pour être considérer comme un Héros ? C'était la question que Tim se posait depuis quelques jours, car à pars patrouiller dans Hosu, Musutafu ou Yokohoma il n'avait pas fait grand chose d'incroyablement héroïque ces derniers temps. Bien sur la réponse était simple pour lui, avoir la gentillesse d'une mère envers son enfant, le courage du roi de la jungle et ... le style d'un top model mélanger aux techniques de combat d'un moine shaolin ! Mais aucun de ces traits n'étaient refléter dans son travail actuel, à son habitude il restait sympathique et courtois avec les citoyens, sans plus, il n'avait pas besoin d'être plus brave qu'un enfant en bas âge vu le niveau de dangerosité des quartiers ou il passait et pour le style ... il n'avait que le physique sans la technique à cause de son manque de combat grandissent.

Mais aujourd'hui il avait décider d'améliorer au moins une de ces qualités, la gentillesse ! En se rendant à la maison de retraite de Musutafu il pourrait aider les personnes âgées comme personne et donc se prouver qu'il possède au moins l'une des trois conditions requise pour être Héros ! Et puis ça lui permettrait de rencontrer ses fans du troisième âge selon lui. Le jour-J il était frais comme la nouvelle neige de décembre, on lui avait dit qu'il présenterai le bingo du jour en compagnie d'un habitué de la maison. Tim, étant un grand showman, était ravi de pouvoir utilisé son talent comme il se devait et qui plus est avec un habitué qui pourrait l'aider. Il caressa Toby aussi rapidement qu'il se recoiffa et quitta sa demeure habillé d'un tuxedo noir, formel, mais élégant. Sa tenue de Héros n'était pas prête sur l'instant malheureusement. Il se dirigea vers le premier train partant pour Musutafu et embarqua pour une journée des plus intéressantes !

En quelques minutes il était arrivé a bon port, la blancheur extérieur du bâtiment était à la hauteur de celle de son teint, autant dire parfaite. Tandis qu'il s'approchait de l'entrée il préparait son discours d'arrivé pour rapatrier les foules de vieilles dames et manque de jeunesse. Il y réfléchit assez longtemps porte se prendre la porte en verre de la maison de retraite avant de l’ouvrir en grand et de dire ...

"Tim Recket, your's truly, is finally here !"

Suite à ça, le silence ... Plus gênant que le moment ou Grey s'est rendu compte qu'il était actif sexuellement ! Tim se tenait juste après la porte, les bras ouvert, les yeux vides et la goutte sur le front. Ce fut seulement au bout de quelques secondes qu'une jeune infirmière, qui passait par là, s'approcha de lui pour lui dire ...

"Vous êtes le Héros anglais qui vient d'arriver ! White Spirit !"

"Ça être bien moi !"

Sa difficulté de manipulation du japonais était très visible, mais ne semblait pas l'empêcher de plaire aux jeunes gens ! Par contre les vieux étaient une toute autre histoire, car après avoir signé le carnet de note de la jeune fille il marcha dans la salle principale de la maison de retraite, là ou une marre de personnes âgées se mettaient en place pour jouer à leur jeu favoris. Il scruta la zone, cherchant la jeune personne qui l'accompagnera sur scène. Bien sur, rien ne pouvait l'aider à trouver la dite personne si ce n'est son attitude ! Une personne parlant aux retraités, poussant leurs fauteuils roulants, tout ça tout ça. Et il le spotta ! Un jeune homme, cheveu verts, de taille moyenne et d'un charme à croquer. Tim n'avait aucune idée si c'était bien lui son partenaire sur scène, mais il s'approcha tout de même...

"Hi ! Excusez moi, je être venu pour présenter le baingo, vous savez qui m'apportera son aide ? Oh and Hello me ladies."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 10

Feuille de personnage
Titre: L'exécuteur
Expérience: 0/1000
Alter: Beat the Meat
Rang C





Miki Aldrin
Rang C
Lun 1 Oct - 16:38

Il fallait s'y attendre pour imaginer une autre venue que la sienne ici. Même les familles ne venaient pas alors à part un nouveau pensionnaire ou une livraison de couches ou visite de courtoisie au cimetière, il n'y aurait pas eu grande raison d'ouvrir cette porte. Un plaisir d'aérer ou de la faire grincer aurait été insuffisant et aurait présenté un risque proportionnellement trop élevé de rendre les pensionnaires malades. Ils auraient pu faire des coupes budgétaires plus inventives comme diminuer la qualité des repas, les soins avant le dernier soupire étaient souvent ceux qui coûtaient le plus cher. Ce n'empêchait pas qu'il n'était visiblement pas le seul au sang frais, il l'avait senti. Ou pas.

En réalité, il l'avait entendu à l'excitation perceptible dans la voix de l'infirmière à qui il offrait toujours un sourire séducteur pour soigner ses entrées. Bien se faire voir du personnel était essentiel s'il voulait aspirer à continuer de se présenter ici. L'aviez-vous pris pour un chien se repérant à son odorat ? Il ne faisait pas tant la différence entre les petits gibiers, seuls les gros marquaient son esprit et ce n'en était pas un, aussi surprenant que cela puisse paraître car autrement. Car il y avait clairement un os à ronger ici, un bien joli. 



Après tout, il n'était peut-être pas très objectif mais à force de vivre parmi les japonais, du sang neuf venu d'outre pacifique était toujours agréable à voir. Mais non il n'était pas raciste ! La preuve ! Non seulement mangeait-il japonais une fois par mois mais en plus avait-il adopté quelques-un de leurs traits ! S'il ne s'agissait pas là d'une ode au japon et sa civilisation. Alors, occidental, certain mais d'où ? Certainement pas des pays hispaniques à sa peau et à ses traits, il fallait donc viser un peu plus haut et ce n'était pas désagréable. Cela le rendait nostalgique de ses progulka de son temps en Europe de l'Est. Les Etats-Unis lui manquaient aussi un peu. Il n'avait pas entendu toutes les civilisations s'exprimer en japonais et n'avait pas particulièrement l'envie de s'attarder sur la langue de base de l'apprentissage mais peut-être aurait-il du s'attarder sur la langue tout court ?

Ah, certes, être entouré de veilles personnes, bien qu'attachantes n'était pas des meilleurs pour la libido et il devait rester raisonnable. Pas de là à être professionnel, il ne le serait jamais puis de toute manière, il n'eut pas besoin de se présenter étant donné que mère grand sembla le faire à sa place car l'effet qu'avait eu ce nouvel arrivant n'était visiblement pas le même pour tous.

"Mizuki, je pensais que tu ne présentais pas le bingo aujourd'hui"


La situation était en réalité bien pire qu'il ne l'imaginait car plutôt que de l'interpeller, mère grand semblait.. ignorer le nouvel arrivant ? Et c'était déjà le cas pour la plupart des femmes de cet auditoire qui étaient déjà conquises par l'ex-militaire. Pour ce qui était des hommes, une belle gueule de plus relevait de la déclaration de guerre, il ne fallait pas leur en vouloir, ils avaient un honneur à défendre malgré leurs dentiers. Leur silence ne présageait rien de bon mais Miki avait l'habitude. Ils le toléraient depuis le temps qu'il venait mais allaient-ils laisser entre un second ?

"Il faut croire que la vie est pleine de surprise"


Peut-être était-ce encore un coups de la chance qui le faisait tourner en bourrique ? Ou un coups de la chance qui ravirait son corps et son esprit, c'était encore dur à déterminer mais cet adorable bout d'étranger lui donnait envie de s'impliquer un peu plus que d'usage encore. Mère grand s'indigna accompagnée de plusieurs autres dames, clamant qu'il pouvait le faire seul, qu'il n'avait aucunement besoin d'un "assistant". Mais Miki était toujours disposé à défendre son intérêt et c'est ce qu'il fit au moment de se lever pour s'approcher de cet adorable bout d'étranger jusqu'à lui faire face, seulement le temps de venir chercher sa main, le contournant pour passer son bras autour de sa taille, ramenant la main capturée au bord de ses lèvres.

"Voyez mesdames, si vous ne savez l'apprécier, je devrais l'apprécier à votre place"


Il n'en faisait jamais trop, tout avait un sens et cette fois il était particulièrement visible alors que les dames présentent s'indignaient légèrement, certainement troublées par un peu d'érotisme dans un tel endroit alors que pour la première fois depuis longtemps la population masculine de la salle se prenait d'un engouement certain pour la compétition qui semblait perdre de sa valeur, poussant Miki à rire à gorge déployée. Il rabaissait la main du nouvel arrivant, se déplaçant à sa gauche pour le mettre en évidence.

"Voyons, un peu de tenue."




Ils avaient beau être de vieilles personnes sensées êtres sages et raisonnables, ici, ils n'étaient que des enfants et il fallait se faire à cette idée. Cela dit, il avait bien la place pour s'occuper d'un de plus, à sa manière. Il orienta d'ailleurs son visage sans sa direction, lui offrant un clin d'oeil, toujours accompagné de son fameux sourire, comme s'il en oubliait de le relâcher.




" Je dois être ton "assistant". Alors dis-moi en quoi puis-je t'aider ... Ton nom ?"


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 4

Feuille de personnage
Titre: White Spirit
Expérience: 0/1000
Alter: Fast Body, Slow Mind
Rang C





Tim Recket
Rang C
Lun 22 Oct - 22:10
À son arrivée, pour la première fois de sa vie, une dame lui détourna le regard. Contrairement à son jeune ami aux cheveux verts qui semblait le manger du regard. Tim se dit qu'il s'agissait tout simplement de la différence d'âge, *The more we age, the more we lose the taste of good things* , supposa-t-il. Suite à ces observations il tourna la tête de gauche à droite pour remarquer, quelques secondes plus tard, les yeux de défiance des hommes de cette maison. Ils le regardaient comme s'il avait volé quelque chose d'important pour eux. Mais, heureusement pour lui la voix de la dame l'ayant ignoré le sorti d'une battle de regard avec plusieurs vétérans...

"Mizuki, je pensais que tu ne présentais pas le bingo aujourd'hui"

Elle regardait le jeune homme en face de Tim avec un air étonné. Notre Héros semblait avoir causer un petit problème au sain de l'administration. Quel ironie ! Il venait ici pour faire le Héros en aidant les personnes âgées et en enlevant un poids sur le dos des employés, mais il avait finit par faire douté les usagés. L'homme en face de lui, qu'il pensait maintenant se prénommé Mizuki, répondit à la vieille dame d'une voix jouette ...

"Il faut croire que la vie est pleine de surprise"

Tim semblait avoir trouvé le mâle alpha de ce nid de vieux ! Doucement, mais surement, il comprit l'ambiance de ce lieu. C'était un champ de bataille ou chaque hommes s'entre tuaient pour remporter le cœur des dames. Ce qui expliquait les regards des dames se tournant vers leur jeune préféré et ceux des hommes combattant en duel chaque adversaire les rencontrant. Un éclair de génie plus tard le jeune Mizuki se retrouvait en face de Tim, il lui prit la main et l'embrassa sans prévenir. Tim comprit très vite, contrairement a son habitude, pourquoi ces dames l'appréciaient autant. Par la suite il se redressa et leur dit...

"Voyez mesdames, si vous ne savez l'apprécier, je devrais l'apprécier à votre place"

Son geste colora le teint de Tim d'un rose vif, celui ci était plus que visible sur sa peau d'une blancheur sublime. Mis à part son actuel étonnement il était charmé par ce jeune homme aux manières plus que superflus. Après une brève inspection des habitants Mizuki se mit à rire comme un déjanté à la vue de leur expression. Effectivement, ils semblaient tous un tant soit peu choqué par l'action de leur vedette. Tim était d'abord perdue dans ses pensées, mais il reprit vite connaissance après ce charmant accueil, pour voir le charmeur posé à sa gauche...

"Voyons, un peu de tenue."

Il souriait aux vieilles en face, laissant Tim prendre le spotlight. Celui ci avait toujours du mal à procédé les événements s'étant suivis à une vitesse plus qu'incroyable. D'abord les dames l'ignorant, ensuite la déclaration de guerre des vétérans, puis la découverte du mâle alpha et enfin le confusion des manières de ce même centre d'attention. Tim se passa les mains sur la figure et se tourna vers son Casanova qui lui glissa un clin d’œil et un sourire avant de dire ...

" Je dois être ton "assistant". Alors dis-moi en quoi puis-je t'aider ... Ton nom ?"

La première pensée de notre Héros était *Oh you're mine green head !*, mais ce n'était pas très professionnel de lui répondre ainsi. Tim calma ses hardeurs pour ne pas lui répondre en bégayant ou en l'invitant à boire un coup...

"Oh Dear ! My name is Tim ... Oh pardon ... Je m'appelle Tim Recket
alias White Spirit. Et comment devoir vous appelez ? Beside Mr.Handsome ..."


Tim se disait qu'il ne devait pas comprendre l'anglais donc il profita de cette lacune pour glisser quelques unes de ses pensées dans ses phrases sans forcément vérifier sa stipulation...

"So you're my assistant ... Hope you don't melt me down on stage... Ahah. Oh et ou être mes manières !"

Tim fit une révérence princière à son assistant avant de se redresser et de tirer son col, comme ci il avait du mal a respirer. Malgré le temps, la rougeur de son visage n'arrivait pas à partir et même s'il ne la voyait pas il comprenait très bien pourquoi les autres le regardait ainsi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 10

Feuille de personnage
Titre: L'exécuteur
Expérience: 0/1000
Alter: Beat the Meat
Rang C





Miki Aldrin
Rang C
Lun 29 Oct - 17:21
A ce stade, Miki se serait caractérisé de sexuellement "décomplexé". Il était loin d'être sans failles mais dans son attirail global, la porte était plutôt ouverte aux nouvelles expériences. Après tout, il avait déjà franchi la limite de l'acceptable il y a bien longtemps en finissant par se taper sa nourriture. C'était un peu un équivalent de zoophilie à ce stade. Mais s'il ne l'avait pas fait, il aurait ignoré une bonne partie des aspects que pouvaient lui offrir la vie. Reste qu'à s'adresser aux humains majeurs, il avait trouvé une palette de prétendants largement suffisante pour ses petits jeux. Majeur car il avait toujours trouvé un peu déstabilisant de voir un gamin s'accrocher à ses vêtements le regard lubrique tout en l'appelant Onee-san. Après tout même lui était assez pur étant gamin et n'avait finalement commencé à agir mal que vers ses 15 ans, il partait donc du principe qu'il fallait les épargner un peu. Il aurait bien souhaité être plus mature au moment de son premier festin, au moins aurait-il pu échapper à ces foutus poulets.

Les personnes âgées c'était donc autre chose, techniquement, elles rentraient dans ses critères et beaucoup auraient pu être surpris de la manière dont certaines faisaient preuve de fougue. Ses limites se posaient là où commençaient les maladies du 3e âge. Car passé un certain seuil de déficience mentale, elles redevenaient des enfants. Finalement, au-delà de faire de lui un presque humain décent, cela faisait même de lui un homme honorable qui laissait même sa chance aux personnes les plus vulnérables pour une dernière découverte de ses sens. Pas ici voyons ! Il avait une réputation à tenir et on ne l'aurait certainement pas laissé revenir.

Il en restait qu'à voir les couleurs du visage de l'étranger, il aurait certainement pu faire bien plus qu'un baiser sur la main pour lui offrir une place parmi eux. Peut-être un baiser plus prononcé, une main baladeuse ? Tentant mais il allait faire un effort sur ce dernier point. Pour rester crédible, il devait faire planer le doute sans mettre les pieds dans le plat en public. Il s'en sentait capable, surtout si les réactions de leur invité étaient aussi évidentes. Au moins, cela n'avait pas l'air de lui déplaire, la transition n'en serait que facilitée et qui sait, il pourrait peut-être jouer un peu autrement qu'au bingo.

Malgré son charme naturel et son insolent sex appeal, les effets sur les hommes étaient bien moins certains qu'ils ne l'étaient sur les femmes. Il suffisait de regarder les vieux s'indignant à l'arrière tout à l'heure et se réjouissant maintenant de ce feuilleton de Boys Love qui écrasait la concurrence. Tous n'avaient pas les mêmes attentes et bon nombre bon nombre n'admettaient pas se sentir émoustillés par sa présence. Il n'avait pas non plus d'intérêt à le souligner, le voir lui suffisait amplement et il était toujours plus agréable d'avoir un clair succès auprès d'une charmante friandise qu'à l'encontre d'un réglisse un peu fripé.

Difficile pour Miki d'imaginer qu'il avait un héros sous les yeux. White spirit ne lui inspirait rien et la naïveté visible du tombeur ne lui donnait pas d'avantage d'indices. Le genre de comportement qui suffirait à lui donner envie de salir quelque chose à l'appui de tout son corps. Mais ils étaient ne public et avaient un loto à organiser ! Donc il pouvait au moins le taquiner pour l'heure. Ce qu'il ne manqua pas de faire en continuant de lui adresser son sourire.

"Tu peux m'appeler Miki, Tim."


L'adulte au prénom d'enfant. Tim lui paraissait d'ailleurs plus jeune qu'il ne l'était, aucun doute donc qu'il puisse être son aîné, les places étaient telles qu'il en avait l'habitude, même si ce postulat s'était avéré faux, cela n'aurait pas changé grand chose. Tim savait-il que rougir aussi facilement était un très bon signe de pression sanguine ? Les afflux sanguins étaient plus efficaces, c'était donc un très bon point en son honneur qu'elles restent aussi longtemps. Miki connaissait le baise main de quelques enseignements dispensés par d'autres mais il ne fallait pas oublier qu'il venait d'un patelin de redneck, les révérences, il en voyait peu. Les difficultés avec le japonais donnaient un air d'autant plus vulnérable à Tim, un nouveau bon point.

"Laisse moi te débarrasser"


Cette fois, pas question de le contourner, il avait l'air à l'étroit non ? Pour s'attaquer à son col. Ou au moins, il se doutait bien que les mains légèrement baladeuses de l'américain n'iraient pas le gêner. Il prenait donc bien son temps pour défaire sa veste et passer ses doigts sur ses épaules, se rapprochant de lui considérablement au moment de la faire glisser le long de ses bras. Un vicieux qui prendrait bien plaisir à constater si Tim pouvait se montrer plus vulnérable encore. Du moins, c'était sans compter sur le rappel à l'ordre de mère grand.

"Mizuki, sois sage."


Vu comme ça, elle aurait bien pu passer pour sa grand mère et sa veste à la main, Miki ne put s'empêcher de rire à nouveau, montrant l'objectif qui était sensé être de le mettre à l'aise. 



"Touché."


Puis il s'éloignait quelques instant, juste le temps de la suspendre et de revenir sous les regards un peu intrigué mais respectables du troisième âge. Il prenait donc la direction de la scène, faisant quelques pas fluides avant d'adresser un regard à Tim. Certes, il était à son goût mais il ne voulait pas non plus se faire chasser de la maison de retraite pour sa débauche extrême, il allait donc faire en sorte de se tenir à carreaux. 



"Prêt ? Ne t'inquiète pas, je vais te montrer comment faire."


Peut-être y avait-il un sous entendu, peut-être n'y en avait-il pas. Difficile de faire vraiment la part des choses quand il venait tout juste de mettre cette idée de côté.


Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Maison de repos Matsumoto-
Sauter vers: