:: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une fraise géante t'offrira maintes richesses [pv: Léo]

Kass Narita
Messages RP : 85

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Jeu 27 Sep - 18:40
"Approchez ! Approchez ! Venez donc chercher entre mes mains un monde de mystère ! Une aventure ! Un expédition à la recherche de vos sens les plus primaires ! Du plaisir ! De la joie ! Et surtout une chasse aux milles trésors !"

Un costume de pirate aurait peut-être été plus approprié pour ce genre d'événement. Un costume à la Jack Sparrow, un beau chapeau, des bottes et pourquoi pas un sabre ! Ils auraient pu rajouter une jambe de bois et un cache oeil mais Kass s'était souvent demandé si cette vision du pirate était bien véridique. Pour être sur un bateau pendant toute une vie et servir les ordres d'un capitaine il fallait bien être un minimum opérationnel. Un tel personnage n'aurait même pas pu être dans la vigie. Qu'est-ce qu'un borgne aurait à faire des distances ? Un capitaine alors ? Cela justifierait une mutinerie. Mais le capitaine était certainement celui qui avait l'argent les ressources et visiblement, la pauvreté de son équipage restait le plus grand handicap. Quoi que.. n'étaient-ils pas sensés se partager les richesses ? Les pirates étaient-ils les premiers communistes ? Encore aurait-il fallu que l'image qu'il avait des films se soient appliqués à la vie à un moment ou un autre de l'histoire, ce qui, au vue de l'histoire de violence et de saleté de l'humanité, n'était pas franchement réaliste. Pirate des caraïbes n'aurait jamais été tout public en étant historiquement réaliste.

Mais ce n'était pas un pirate, un moussaillon ou même un garde côtier aux douanes. Mais une fraise. Une fraise avec un cache oeil pirate. Une fraise le dépassant de sa tige, gorgée de pépins, rouge et rembourrées d'une matière artificielle et sans doute peu respectueuse de l'environnement. Alors pourquoi une fraise parlait-elle de chasse au trésor ? Kass n'était pas convaincu, loin de là. Cela dit, il n'avait aussi rien de mieux à faire. La bibliothèque était fermée pour des travaux de rénovation aujourd'hui et demain, ce qui avait un peu ruiné ses plans du weekend. Alors il finit par prendre un de ces prospectus tendus par la fraise géante au sourire assez.. dérangeant.

"Aujourd'hui pour célébrer son trentième anniversaire, Ozucoop vous donne l'opportunité de participer à notre grand jeu concours [bla bla bla bla]. Une chasse au trésor [bla bla bla bla]. Différentes épreuves [bla bla]. Course contre la montre [bla bla] Premier prix surprise, second prix un voyage luxueux et troisième à dixième prix, un an de 3 produits de votre choix gratuits."


Le coût de la vie à Tokyo comme au japon était ce qu'il était. Et s'il avait eu les moyens de se faire un passeport, peut-être aurait-il du déménager dans un pays avec un coût de vie moins élevé. Mais il ne pouvait pas vraiment le faire. Il n'avait pas les compétences et clairement il ne pourrait pas s'improviser fermier à l'étranger. Et la nourriture faisait certainement partie des choses les plus chères au japon. Dans les restaurant, les coûts étaient raisonnables mais aviez-vous vu le prix d'une pomme dans un super-marché ! Le village où il avait grandi avait des moyens mais il n'avait jamais compris que c'était aussi car il était l'un des rares producteurs du japon ! Car tout le reste, oui, tout le reste, devait être importé. Il devait exister un marché noir de la nourriture. Habituellement il aurait pu être défaitiste mais.. c'était tentant, trop tentant et l'heure indiquée sur le prospectus était proche.. 20 minutes. Il pouvait le faire, il allait au moins devoir essayer ! Bon, il n'y avait pas que sa situation financière pour une fois. Peut-être que cela pouvait être.. amusant ? Savait-on jamais, il avait toujours le droit de rêver.

Et voilà où il finissait, armé de son courage et de son sac à dos vide, son casque sur les épaules, le souffle un peu enrayé car il y avait bien, bien plus de monde que ce à quoi il aurait pu s'attendre. Une foule réunie devant un rideau noir de près de trois mètres de haut, couvrant tout. Kass n'était peut-être pas en première ligne mais sa taille plus que raisonnable lui permettait de voir beaucoup. Dans une annonce, les prix furent mentionnés à nouveau, un beignet géant debout en haut de la zone couverte d'un rideau chauffant la foule à coups de jeux de mots à la hauteur de Kass, si ce n'est plus terribles. Puis finalement furent données les règles. Plusieurs papiers seraient mis à disposition avec chacun une destination. Attention, il fallait le garder car il servirait plus tard, le prochain indice serait à l'endroit indiqué et surtout.. il n'y en avait qu'un nombre limité.

Kass était concentré, il reprenait son souffle avant même d'avoir à courir. Il serait certainement très vite éliminé, sa chance moyenne, son endurance et toutes ces petites choses qui l'avaient toujours empêché de participer aux événements un tantinet sportifs. Mais il allait essayer. Le rideau fut levé et la première épreuve dévoilée à la centaine de candidats potentiels de cette chasse au trésor. Mais heureusement, Kass pu constater que cette fois il avait une chance. Les ballons. La première épreuve consistait d'une série de ballons gonflés à l'hélium et retenus par une grille. Et pour cette fois, il sentait qu'il allait s'en sortir. Car si certains se saisissaient rapidement d'un des papiers pendant, d'autres étaient bien trop bas. Et finalement, Kass attrapa le sien avec aisance, suffisamment proche de l'épreuve pour ne pas avoir à sauter. Puis, il s'éloignait rapidement de la foule, se faisant violence pour ne pas aider ceux qui pourraient avoir du mal à attraper un papier. C'était une compétition et les places étaient limitées ! Il n'allait pas donner plus de chance à certains car ils étaient trop petit et fausser les résultats ! Lui-même serait évince ! Ou du moins c'est ce à quoi il essayait de se convaincre.

Eloigné de la foule, il ne pu que se concentrer sur son bout de papier. Il le fallait bien ! Cette fois il serait sans pitié ! Mais la destination.. il plissa les yeux. Il ne savait pas vraiment, un nom de restaurant ? Il n'avait pas d'internet à disposition, ne lui restait donc plus que sa mémoire et il lui avait déjà semblé passer devant mais.. il était à l'autre bout du quartier ! Ne lui restait donc qu'une solution ! Son pouvoir vraiment particulier, qu'il avait depuis tout petit déjà mais qu'il avait appris à maîtriser à son arrivée à Tokyo et qui ne cessait de croître depuis : 

Le bus.

(mettre sur pause la première musique et lancer celle-là)

Le casque sur les oreilles, regardant le paysage passer en ayant suffisamment bien mémorisé chaque ligne. beaucoup sous estimaient le bus en ville mais il était en fait plus rentable que le métro bien plus cher et Kass n'était pas idiot ! Il le savait ! Il n'allait pas se fatiguer à courir, il n'y arriverait pas. Mais en attendant, il devait prendre son mal en patience, pensant un peu à ce que pourrait être la prochaine épreuve, en espérant qu'il n'aurait pas mieux fait de laisser son papier à quelqu'un de plus compétent pour la suite, il n'aurait pas la même chance deux fois.

(mettre sur pause la musique et continuer la première)

Il descendait du bus, arrivant bien assez vite devant le restaurant aux allures.. d'Italien ? N'auraient-ils pas du prendre un japonais ? Et quel restaurant italien s'appelait le Mariachi d'abord ?! Breef, peu importe, l'adresse était celle-ci et un petit sticker de beignet était sur la vitre, c'était donc certainement là qu'il trouverait l'indice suivant. Il était encore en bonne voie. Même s'il ignorait l'épreuve attendue. Ne lui restait plus qu'à entrer ! Et son pas était sur.


Une fraise géante t'offrira maintes richesses [pv: Léo] 1520632428-k0jw
Revenir en haut Aller en bas
Léo Oxton
Age : 24
Messages RP : 88

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 375/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Sam 6 Oct - 12:26
L’hoverboard avançait lentement dans la rue, quelques centimètres au-dessus du trottoir. Léo avait les bras derrière la tête, et un visage un peu "meh". Vu la vitesse de la planche, il ne s’embêtait pas à jouer sur l’équilibre en tendant ses bras sur le côté. Il se contentait juste de diminuer sa vitesse grâce aux gants de contrôle quand il y avait un peu trop de gens, se laissant comme dériver, sans but précis. Bref, pourquoi aussi peu d’entrain ? Bonne question, mais en clair : il se faisait chier. Il avait envie de sortir et prendre l’air, mais était toujours à la recherche d’une activité qui pourrait l’occuper. Il avait autant rester chez soi et être sur Internet du coup, non ? Il aurait pu continuer à se renseigner par rapport aux stages et à l’actualité héroïque. Et pourquoi pas regarder ces vidéos d’All Might qui sont si considérées ? Si on demande à quelqu’un quelles sont les VOD les plus importantes à regarder sur ce personnage, il en sortirait une vingtaine, et probablement pas la même vingtaine que nous suggérerait un autre… À n’en jamais finir. Et le nombre peut drastiquement augmenter pour un grand fan. Bwarf, à quoi bon, après quelques-unes d’entre elles et une oreille attentive à l’actualité, on comprend le truc. Watashi ga kitta, ça pourrait perdre un peu de son effet à force. Autant regarder un peu de chaque héros, plutôt que de se renfermer dans sa bulle. Et ici on parlait des stages, hors de question que Léo aille chez une grosse pointure comme ça. Son alter n’était pas le plus adapté aux confrontations, aux débuts. Bien que sur le long terme, il aimerait l’utiliser ainsi.

« Approchez donc, il reste encore bien des places pour participer à notre fabuleux événement. Une aventure ! Une expédition à la recherche de vos sens les plus primaires ! Du plaisir ! De la joie ! Et surtout une chasse aux milles trésors ! Alors qu’attendez-vous ? N’hésitez pas et amenez donc votre fraise ! »

C’était quoi ce… truc ? Bon admettons, il y avait une fraise géante qui se tenait là. Pourquoi pas hein. Léo cherchait quelque chose à faire, alors osons prendre un flyer tendu par cet énergumène… Ozucoop, s’il ne disait pas de bêtises, ses parents avaient déjà acheté des produits de cette entreprise, c’était pas mal. Cool, y’avait l’air d’avoir de quoi s’occuper, et ça semblait amusant. Visiblement, à peu de choses près il aurait loupé le début, puisqu’un rideau noir s’ouvrit pour une présentation plus détaillée des activités. Bien que ces dits détails soient encore un peu flous, puisque beaucoup de surprises étaient encore à venir sur ce qui allait se passer exactement. Puis des ballons furent lâchés, chacun censé avoir un indice pour la suite, et c’était ici que les concurrents allaient se séparer. Léo utilisa cet avantage illégal qu’était sa planche, augmentant son altitude par quelques mouvements de doigts, pour pouvoir attraper l’un de ces ballons et en retirer le papier qui y était accroché, puis s’en alla, veillant à ne blesser personne avec son engin. Pas très pratique dans les foules… À l’écart, il examina le document qu’il avait récupéré. Le nom du bâtiment lui disait quelque chose. Il sortit son téléphone portable pour une recherche Internet… ah oui, c’était ça, un restaurant italien ! Heureusement, il n’était pas si loin.
Certaines personnes faisaient les malins en prenant le bus plutôt que le métro. Mais le grand prix du QI le plus élevé revenait à Léo qui, grâce à sa planche, n’était pas dépendant des horaires ! Même s’il ne pouvait pas aller aussi vite qu’un bus, c’était l’inconvénient.

Il arrivait finalement sur place, où il y avait sur la vitre un sticker de beignet un peu  atypique pour être normal. Prenant sa planche sous son bras droit, il s’aventura à l’intérieur. S’avançant à l’accueil, il présenta les raisons de sa venue.

« Bonjour, je viens pour l’événement organisé par Ozucoop, fit-il en sortant de sa poche le papier correspondant à l’indice qu’il avait récupéré.
- Oh, magnifico, tu es le dernier participant, nous t’attendions. Mais avant tout cela, j’aimerais que tu me donnes ton nom et ton prénom s’il-te-plait, si possible avec une pièce d’identité. »

Le dernier… ? Bon, il semblerait que tout le monde ait bien profité des transports en commun. Le garçon pouvait tout de même s’estimer heureux, il pensait que seul le premier aurait droit à l’indice suivant.

« Chef, les enfants de moins de 15 ans doivent être accompagnés par leurs parents, on ne peut pas le laisser s’inscrire seul… »

Préférant l’ignorer, Léo se contenta de sortir son portefeuille et présenta sa carte d’identité, qui indiquait d’elle-même son nom, son prénom, et son âge. Les deux hommes la regardèrent et se laissèrent surprendre par le « 15 » qui y était écrit. Ne disant plus de mots, le premier homme se hâta d’écrire les informations sur une feuille, tandis que le second repartit à ses activités de service.

« Très bien, si tu veux bien me suivre… ~ »

Celui qui se présentait comme le chef le conduit alors à une grande table où neuf personnes étaient déjà installées. D’un geste de la main, il invita le jeune garçon à s’asseoir à la dernière place. Ce dernier retira son casque et le posa sur sa planche, qu’il avait mise par terre à côté de lui. Pour éviter tout accident, il déposa également ses gants.

« Buongiorno, je me présente, je me nomme Fabrizio Agnello, et je suis le chef de ce restaurant. Je vous reçois aujourd’hui pour l’événement organisé par Ozucoop, en partenariat avec mon établissement. »

Agnello ? Ce nom de famille rappelait quelque chose à l’étudiant. Ce n’était pas souvent qu’il entendait un nom italien, peut-être qu’un héros portait le même ? Il ne se rappelait plus. Peu importe de toute façon.

« Je vais vous expliquer comme cela va se passer. Nous avons préparé un plat de lasagnes bolognaises pour chacun d’entre vous, en utilisant les produits de la société Ozucoop. Il faudra les manger le plus rapidement possible. Attention, il ne faut pas recracher derrière ! »

L’odeur se faisait bien sentir, alors que des serveurs se dirigeaient vers leur table, plat dans les mains et sur les bras.

« Les quatre plus rapides accéderont à la suite des événements. »

Léo observait le plat qui était devant lui. Il devait y avoir environ 200 grammes. Ça allait. Ils n’allaient pas faire de portions trop grosses, ce serait gâcher de la nourriture.

« Et bien sûr, buon appetito ~ »


Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
Kass Narita
Messages RP : 85

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Ven 19 Oct - 14:47
Peut-être s'était-il trompé finalement, qu'est-ce qu'un grand distributeur de l'agro-alimentaire viendrait faire dans un restaurant de ce genre mais ensuite, ce fut peut-être la première question qu'on lui posa au moment où il entra qui failli lui fait faire demi-tour. Le pire devait être qu'on lui posait un peu trop souvent cette question.

"Monsieur ? Vous avez besoin d'aide ?"


Il voulait bien admettre qu'il soit un peu pâle, un peu maigre, qu'il ait l'air un peu perdu, fatigué, comme si on venait de le relâcher après des années à avoir été séquestré mais normalement on faisait au moins semblant de ne pas s'en rendre compte ? Il avait sale mine et alors ! Devait-il se maquiller pour donner l'impression d'une santé de cheval ? Pourquoi les chevaux eux avaient la réputation d'être en bonne santé ? Pourquoi l'étaient-ils plus que les gens ? Ca n'avait aucun sens ! Il devaient au moins être aussi malades ! Puis ce n'était pas non plus une chose à dire à un potentiel client... Oui, il y avait aussi une infime possibilité pour que ce soit la phrase typique pour accueillir un client.. comme dans un super marché.. Il prenait peut-être ça trop personnellement ? Il sortir le bout de papier pour voir

"Le jeu Ozucoop est bien ici ?"

Ils pouvaient aussi répondre non mais le japonais en aurait été... complètement perdu, c'était la bonne adresse ! Il avait vérifié 3 fois ! Il y avait même la vignette sur la vitrine alors quoi ? Avait-il dès le début du jeu pioché la carte "désolé mais vous avez perdu" ? Malheureusement, cela lui ressemblerait beaucoup trop. Heureusement au contraire, telle ne fut pas la réponse de l'employé qui l'invita à se diriger vers une table soulageant in extremis l'idiot réfléchissant trop. Il y avait déjà quelques personnes. Dire qu'il pensait maîtriser le mieux les transports en commun.. Certes, il aurait suffit d'un scooter ne marquant pas absolument tous les arrêts pour arriver avant mais sérieusement.. ils étaient plusieurs, cela voulait donc dire... une sélection.. forcément., il étaient trop nombreux et ils allaient devoir s'entretuer de manière figurée pour arriver jusqu'au bout. Et Kass.. était déjà un peu fatigué. Deux de plus arrivèrent, puis trois. Finalement toutes les places étaient occupées et Kass était plutôt bien entouré. Il ne s'était jamais agglutiné à table avec autant de monde. On avait oublié de l'inviter à la dernière sortie entre collègues. Il n'était pas complètement idiot mais préférait se dire qu'il s'agissait bien d'un oublie, son estime de lui était déjà bien basse, mieux valait ne pas en rajouter.

Mais stop ! Pour une fois, il devait se concentrer sur une chose à la fois et.. il avait un peu envie de gagner pour une fois même si cela restait hautement improbable.. Il allait le faire ! Pas de place pour le doute ! Il allait gagner et... ! Heu.. avait-il déjà gagné pour qu'on lui offre un repas ? Ah non, tout le monde y avait droit et tout le monde allait devoir manger ? Peut-être aurait-il finalement droit à son repas en grand comité. C'est ce qu'il cru mais visiblement tout le monde n'étaient pas du même avis et même si les portions étaient raisonnables, deux à table avaient déjà posé leurs baguettes pour se préparer à attaquer avec leurs mains. Il était foutu, ils allaient y aller trois fois trop vite. La seule arme que Kass avait était sa capacité à utiliser des couverts plutôt que des baguettes, ça allait le faire.. Ce n'était pas prédécoupé, un couteau serait essentiel, son arme choisie, et le signal donné, il ne perdit pas d'avantage de temps.

Au final, il n'était pas si mauvais qu'il ne l'imaginait, il avait envie de gagner et il avait rarement droit à un repas aussi copieux gratuit. Il n'était pas pauvre à ce point ! Mais il n'avait jamais eu la main en cuisine, loin de là, trop fatiguant, si fatiguant qu'il n'avait pas sorti sa vaisselle du placard depuis bien trop longtemps. Car oui, après avoir fait la cuisine, il fallait laver et ce plat de ravioli étant fait maison, il n'aurait pas été aussi pressé normalement mais il voulait toujours gagner, quitte à faire quelque tâche, le japonais avait eu la grande idée de disposer sa serviette en bavoir. Il avait la certitude que deux avaient fini avant lui mais il n'avait pas encore entendu le signal de fin. Il avala plusieurs fois sans mâcher, respectant les règles du jeu, inondant son estomac à presque s'en rendre malade avant que finalement le serveur ne s'exprime.

"C'est fini, nous avons nos quatre gagnants ! Merci d'avoir participé, pour les autres, nous vous invitons à prendre le temps de finir votre assiette. Les autres, veuillez me suivre*


Merde, il avait perdu. Il n'avait pas... On lui faisait signe ? Il baissa les yeux vers son assiette pour constater que dans le stress, il ne s'était même pas rendu compte qu'il avait fini, se surprenant lui-même sur le coups. Il poussa un micro soupir de soulagement. Se levant pour pouvoir suivre les autres candidats qui avaient étés retenus, commençant seulement à les détailler. Ils allaient en fait probablement le laisser pour mort à la nouvelle table où on leur indiquait de s'installer. Il gardait la tête haute en tout état de cause, il avait de quoi ! Dans une compétition il n'avait pas fini dernier ! Et non, finir dernier des gagnant ne comptait pas pour "finir dernier". Il avait même fini après un.. merde, il avait l'air sacrément jeune, celui-là. il s'asseyait, suivant le mouvement général.

"Bien maintenant vous êtes invités à soulever votre serviette. Sous celle-ci se trouvera une brindille, sa taille vous indiquera votre partenaire pour la prochaine épreuve qui se tiendra aussi dans ce même restaurant."


Il ne fallait pas le lui dire deux fois. Il releva la serviette, en tirant une brindille assez courte. Il y avait une femme, un autre homme et ce gamin. Bon, ça aurait pu être pire. Sauf qu'il n'eut pas vraiment l'occasion d'avoir son mot à dire quand la jeune femme leva les bras en l'air pour s'écrier.

"Youpi ! Ni le gamin, ni le séropositif ! La chance ! "


... Il y avait vexant puis il y avait ça. Mais vu la manière dont elle s'accrochait au bras de son voisin, il y avait peu de doute quand à la personne avec laquelle il aurait accès à l'épreuve suivant. Puisque s'il y avait deux groupes en toute logique, seuls 2 personnes sortiraient de ce restaurant encore dans la course ? A moins que tout ne se passe ici ?


Une fraise géante t'offrira maintes richesses [pv: Léo] 1520632428-k0jw
Revenir en haut Aller en bas
Léo Oxton
Age : 24
Messages RP : 88

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 375/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Lun 29 Oct - 16:59
Des lasagnes bolognaises. La bonne Europe. Il y avait pas mal de restaurants italiens à Londres, et ces spécialités gastronomiques faisaient partie de ses préférées. En tout cas, l’Italie était sûrement dans le Top 3 de son classement, quant à la nourriture que ce pays proposait. Manger le plus rapidement hein ? Il avait un avantage : les adultes perdaient de leur vigueur, ils veulent prendre leur temps pour apprécier un repas. Sacrebleu, ça ce n’était clairement pas quelque chose qui faisait partie de sa "« things I’ll never know because of my quirk » list". Lui, il en appréciait chaque bouchée, même en mangeant rapidement. Et pendant que des adultes appréciaient chaque bouchée de leur plat, lui il avait déjà pris deux assiettes. Eh oui, quand on commence à manger, après un certain temps, le système digestif commence déjà son travail et on finit par avoir plus faim. Forcément, plus longuement on mange, moins on mange. Résultat des courses sur ce calcul enfantin : puisqu’après une assiette un adulte s’arrête, Léo est un malin qui profite deux fois plus de ses repas, en les mangeant deux fois plus vite. La bise aux rageux.

Bref, let’s dig in ! Léo avait pour habitude de manger à une main, coupant un maximum de choses avec sa fourchette. Mais au niveau du temps, ce n’était pas très optimal, en fonction de la nourriture destinée à être mangée. Il n’allait pas se passer d’un bon couteau cette fois.
Malgré tout, dans le principe, il n’aimait pas trop l’idée d’avaler sans relâche un plat, alors qu’il était avec neuf autres personnes autour d’une même table. La sociabilisation au cachot. Tant pis, c’était pour la victoire !

« Bravo jeune homme, tu es le premier.
- Héhé, merci » fit-il en souriant, se grattant l’arrière de la tête.

Ha, trop facile !
Peu de temps après ils annoncèrent les trois autres gagnants, et furent amenés ailleurs, pour la suite. Ils s’installèrent à une nouvelle table, ou des équipes furent tirées au sort.

« Youpi ! Ni le gamin, ni le séropositif ! La chance ! »

À l’écoute de ces mots, Léo tourna brutalement la tête vers elle, la foudroya violemment du regard. Dans un shonen aux effets spéciaux démesurés, on aurait pu apercevoir des éclairs noirs envoyés par les yeux olives du garçon. Tu te réjouis de ne pas être avec le gamin hein ? Très bien. Tu t’en mordras les doigts. Bon… du coup c’était sûrement lui le séropositif. C’était quoi d’ailleurs, un séropositif ? Bwarf, peu importe. Ce qui comptait, c’était qu’il s’agisse de son partenaire de victoire. Les participants échangèrent de place pour pouvoir se retrouver à côté de leur mate, le temps que le chef du magasin aille chercher le sujet de la suite des événements. Comme s’il n’avait aucune raison de s’énerver dans ce concours à grand enjeu, il adressa la parole à son coéquipier de son ton le plus aimable, afin de faire de plus amples connaissances.

« Salut, on dirait qu’on va devoir faire équipe. Comment tu t’appelles ? Moi c’est Léo ! » fit-il en se désignant du pouce.

Il n’y eut pas beaucoup de temps pour divaguer, puisque le responsable revint bien vite. Il était avec un plateau, recouvert par un haut couvercle en plastique opaque, permettant de garder une surprise. Il avançait lentement, avant de poser ceci sur la table avec beaucoup de soins. Qu’est-ce qu’il y avait là-dessous ? Ils n’allaient pas tarder à le savoir, puisque Signore Agnello le leva alors pour dévoiler… une construction en kapla ! Attends, vraiment ? Il a dû bien s’amuser à faire ça. Enfin, à supposer que c’était lui.

« Voici les règles. À tour de rôle, vous allez retirer un bout de bois de ce pont en kapla. Si vous laissez tomber sur la table une pièce autre que celle que vous avez récupérée, vous êtes éliminés. Mais puisqu’il ne s’agit que de la deuxième épreuve, ce n’est pas si punitif : un joueur éliminé n’entraîne pas son allié dans la tombe. Un malus tout de même : le membre de l’équipe restant devra jouer entre le tour de chacun de ses adversaires. Comme vous vous en doutez, l’équipe dont les deux membres sont éliminés est disqualifiée. »

Léo resta silencieux, se concentrant sur les explications et la structure du pont. Le début ne semblait pas si difficile, avec un minimum de précautions. Les pièces semblaient suffisamment indépendantes, bien que le fait qu’elles soient posées sur la tranche laissait tout de même un peu de difficulté. Pour le pont lui-même, ce sera plus compliqué, une fois la première couche retirée.

« Prêts ? »

Le pont en kapla :
 





Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
Kass Narita
Messages RP : 85

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Ven 18 Jan - 18:55
Assez tristement, c'est un commentaire qui revenait assez souvent, plus que "fragile", oui. Il avait en effet l'air d'avantage malade que faible, ou du moins une faiblesse conséquente à la maladie. Et forcément, avec son allure pâle et son âge était-ce la seule maladie que tous connaissaient à laquelle ils pouvaient l'identifier ? Il pouvait avoir une déficience immunitaire indépendante du VIH ! Il pouvait aussi tout simplement avoir la maladie de Lyme, avoir été piqué par un tique et l'avoir retiré comme un manche ! Non ? On ne pouvait pas l'envisager ? Même pas un petit syndrome de Hutchinson-Gilford ? Etait-ce simplement par manque de créativité ? Ils ne connaissaient que le sida et la varicelle et l'absence de boutons les inspiraient ?

L'autre possibilité ait qu'il ait eu l'allure d'un type qui se soit aventuré de telle manière à attraper une telle maladie. A nouveau, encore deux possibilités. Soit il paraissait clairement dévergondé, enchaînant les soirées et les femmes, ce qui était tout simplement impossible, il suffisait de le regarder trois secondes de plus, soit son oncle lui en avait fait voir de toutes les couleurs. Enfin, il n'allait pas donner un cours d'éducation sexuelle, il était bien mal placé pour essayer de le faire, quoi que dans une certaine mesure la meilleure protection était l'abstinence ? Dans tous les cas protégez-vous !

Kass était en définitive beaucoup moins mou qu'il ne pouvait en avoir l'air, une fois concentré, il avait un très bon sens de l'observation et de déduction, il était simplement, pas toujours facile de se concentrer. Mais il n'était pas seul dans cette affaire et il avait un peu l'impression que perdre serait céder à cette appellation de séropositif. Puis il n'allait pas handicaper un enfant quoi.. Dans ce cas il commencerait à lui-même se traiter d'handicapé surtout quand ce dernier ne semblait pas se plaindre du partenaire. Ils avaient peut-être tous les deux quelque chose à prouver ?

"Enchanté Léo, moi c'est Kass."


Il n'était peut-être pas aussi expressif dans ses gestes mais il était encore capable de sourire à l'occasion et il lui paraissait.. sympas ? Il aimait bien les enfants, c'était un fait. Et d'habitude, il aimait même les adultes. Bon, pas tant celle-là mais ses parents lui avaient appris les bonnes manières. Celles qui le poussèrent à s'adresser à l'autre paire malgré le commentaire de tout à l'heure.

"Et vous êtes ?"


Ils étaient quatre autour de cette table après tout et si le type d'en face était presque prêt à lui répondre c'était sans compter sur la demoiselle qui visiblement avait la langue très bien pendue et crochue.

"T'as aucune chance, profite de ton baby-sitting, j'donne pas de bisous de consolation"


La p... au diable avec les bonnes manières, Kass était tant absorbé par sa tentative de rester correct et positif aussi mentalement que verbalement qu'il ne remarqua qu'à moitié le tour de maître de l'acrobate qui leur avait apporté des kaplas dans une forme aussi incongrue que risquée. Qui faisait deux étages à un pont en kapla hein ?! Enfin, cela restait un domaine qu'il maîtrisait, ses parents liant la technologie avec beaucoup de tares de la société actuelle, il aurait presque été un mormon japonais ! Et prêt à commencer, il ne pouvait que témoigner sa motivation à son voisin qu'il ne comptait traiter autrement que comme son égal malgré son jeune âge. Il était arrivé jusqu'ici tout seul après tout.

"Ne nous contentons pas de gagner, humilions-les."


Il était foutrement rare d'entendre Kass parler un véritable vilain, ce n'était pas dans sa nature, son caractère mais il n'y avait rien de mieux que l'esprit de compétition pour motiver les troupes ! Ca et un désir de vengeance pervers pour rendre l'attaque encore plus efficace. Kass avait culpabilisé de prendre la place de personnes méritant d'être là, cette fille n'avait aucune chance face à la mère Thérésa en lui. Et il se fit un plaisir de le montrer en prélevant une première pièce au sommet du pont. Plus de doigts qui tremblaient pour le japonais, simplement la férocité d'un combattant prêt à s'allier pour vaincre. Et en effet, cette fois, le pont ne bougea point.


Une fraise géante t'offrira maintes richesses [pv: Léo] 1520632428-k0jw
Revenir en haut Aller en bas
Léo Oxton
Age : 24
Messages RP : 88

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 375/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Mar 22 Jan - 13:56
Kass. Ouais, ça l’inspirait. Le verbe casser en français, ça résumait bien l’objectif de Léo quand à cette nana un peu trop sure d’elle. Allons-y Kass, enterrons-la sous une tombe en kapla. En plus elle en rajoutait une couche. Elle voulait les perturber. Les arbitres ne disaient rien, ils s’occupaient juste de contrôler le bon déroulement du jeu. Ils devaient se dire que ce genre de pic faisait partie de la compétition. Le garçon préférait encaisser, il avait l’habitude de se faire prendre de haut à cause de son apparence. Quoique, il était très tenté de faire mieux que ça. Il décida de lui répondre, la tête légèrement penchée sur la gauche, yeux fermés et souriant, prenant la parole d’une voix innocente.

« Je suis peut-être jeune, mais vous ne devriez pas me considérer comme un enfant dépendant à qui il faut donner le biberon. J’ai déjà gagné plusieurs tournois de kapla locaux, de là d’où je viens. »

Était-ce vrai ou était-ce juste du bluff ? Du doute commençait à se faire sentir. Il ouvra les yeux, dévoilant un regard perçant et prenant une voix un peu plus grave.

« Alors j’espère que vous nous offrirez un combat digne de vos provocations, obasan. »

Cela la calma un peu, elle ne devait pas s’attendre à ce qu’on gosse qui venait probablement de passer la dizaine d’années lui réponde ainsi. Léo était un garçon pacifiste et adorable, mais des fois quand on le traitait gratuitement comme de la merde, il ne se gênait pas pour rétorquer. Les humilier ? Ça lui convenait. Enfin, surtout l’humilier elle.

Son partenaire avait ouvert les hostilités. La femme prit à son tour un bout de bois, symétrique par rapport à celui de Kass. Puis Léo en retira un autre, et ainsi de suite. Parmi eux quatre, il ne semblait pas y avoir vraiment de manchots, puisqu’ils arrivèrent rapide et sans encombre à retirer le haut des deux tours, faisant maintenant du pont le toit de la construction. Bien sûr, ici, les premiers kaplas à être retirés correspondaient aux planches sur le dessus. Mais maintenant, c’était la structure qui était chargée de maintenir le pont, qu’il fallait démonter. Les morceaux du bas étaient "coincés" dans les tours, et ceux au-dessus étaient posés sur leur tranche.

Vint le tour de l’équipier du déchet social. Il commençait à trembler un peu, et était plus lent dans ses gestes.

« Aller enlève-le, tu n’as pas peur d’eux quand même ? »

Elle lui ajoutait encore plus de pression… Finalement il l’enleva et… un autre kapla commença à basculer sur le côté. Yes, un de moins !... Ah non ? Il rebascula en sens inverse, se remettant droit. Ils ont eu de la chance…

« Ouf, c’était moins une… »

De la chance ? Non, ça semblait difficilement être de la chance. C’était physiquement impossible. Y avait-il triche ? Léo n’avait pas envie de contre-attaquer de la même manière. Si elle voulait s’abaisser à l’utilisation d’alter, c’était son souci. Elle tombera d’encore plus haut. Il ne fit pas de remarque à ce sujet, puisque de toute façon elle ne fera que nier et peut-être sortir des discours sur la mauvaise foi et la crainte de perdre. Pas très intéressant, il valait mieux qu'ils se concentrent sur leur victoire.




Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
Kass Narita
Messages RP : 85

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Mar 29 Jan - 14:54
Bon, peut-être qu'il n'était pas un dieu au Kapla, mais qui pouvait se prévaloir de l'inverse ? Ce n'était pas non plus comme s'il y avait un champion locale dans le restaurant. Cela impliquerait qu'il existe des compétitions de kapla, que des personnes soient désireuses de se retrouver dans un même endroit pour partager cette passion et qu'ils organisent ce genre d'épreuves souvent ? Haha, c'était ridicule, comme si... Le groupe d'en face n'était pas le seul à dévisager à moitié Léo car Kass le faisait aussi.

La partie qui avait précédé était intense et à ce stade le japonais était presque surpris de ne pas avoir tout fait merder comme un con, ce qu'il se savait parfaitement capable de faire en temps normal. Mais maintenant il apprenait qu'il avait un champion de kapla à côté de lui ? Mais s'il précisait à raison d'où il venait, cela devait vouloir signifier qu'il venait de sacrément loin ! Loin de lui l'idée de mettre en doute la parole de Léo, après tout son nom ne sonnait pas japonais puis il était jeune. Et les enfants ne mentaient pas n'est-ce pas ? Pour celui qui commençait à stresser du débouché, il était plutôt en confiance maintenant, imaginant qu'il n'avait qu'à assurer de ne pas tout faire tomber comme au début et que son coéquipier parviendrait peut-être à leur assurer la stratégie nécessaire qui les mèneraient à la victoire ?

S'il y avait des compétitions après tout il devait bien aussi y avoir des stratégies. Tout comme au Uno il valait mieux garder les cartes bonus pour la fin, ici peut-être qu'il fallait prévoir que seule une pièce impossible soit laissée à l'adversaire ? Du moins, c'est ce qu'il imaginait jusqu'à ce qu'il interpelle le regard lancé par Léo quelques instants après, un regard dont lui-même n'était pas capable, ce qui avait de quoi le mettre un peu mal à l'aise lui aussi ? Faisait-il équipe avec l'enfant du diable sans le réaliser ? Etait-il peut-être un peu plus mature que ce que l'on pouvait penser ? A ce stade il aurait presque paru plus mature de Kass lui-même. Au moins il pouvait relativiser en se disant qu'il compensait son manque quasi absolu d'agressivité..

Il eut vraiment un bon espoir de gagner la partie en voyant la pièce basculer mais pas de chance, finalement ce ne fut qu'un faux espoirs. Il aurait pu comprendre qu'il fasse tomber une pièce à un moment pareil. Après tout ce qu'il restait était.. assez désastreux à voir et avec le génie du kapla dans son équipe, il ne prenait pas de risques inutiles, retenant son souffle un instant avant d'oser enlever une nouvelle pièce, faisant cette fois légèrement trembler la structure. Cela devenait.. compliqué. A enlever les tranches, il n'y aurait plus de structure suffisamment solide pour soutenir le pont, ils auraient l'air fins. Heureusement, la structure ne s'était pas écroulée mais comment la fille faisait-elle pour rester autant en confiance.

"Tu aurais au moins pu finir le travail à ce stade."


Dans une autre mesure, même si Kass ne repérait pas forcément la tricherie, il y avait bien un autre spectateur qui était loin, mais alors loin d'apprécier de voir des déchets faire joujou avec leur cancer. Finalement, inconsciemment, Kass en avait tout de même très envie et n'avait pas forcément la beauté du jeu de Léo. La dame ne s'attendait donc certainement pas à recevoir cette soudaine migraine au moment d'enlever son kapla. Ce put d'ailleurs se voir dans la mine un instant un peu crispée de la tricheuse qui une fois son kapla enlevé, le laissa dramatiquement lui échapper des mains pour retomber sur la structure. Clairement, il était plus satisfaisant de la punir avec une défaite ridicule.

"Que.. Non ! J'avais réussi ! Il a glissé ! Il faut recommencer !"



Une fraise géante t'offrira maintes richesses [pv: Léo] 1520632428-k0jw
Revenir en haut Aller en bas
Léo Oxton
Age : 24
Messages RP : 88

Feuille de personnage
Titre: Time Breaker
Expérience: 375/500
Alter: Time Room
Rang D





Léo Oxton
Rang D
Mer 20 Fév - 12:33
La structure se décomposait petit à petit, tandis que la tension montait. Léo commençait à stresser à chaque fois que lui ou son partenaire devait retirer une pièce, surtout dans cette partie compliquée qu’était le pont en lui-même, le lien entre les deux tours. Mais il s’efforçait à cacher ce stress, utilisant comme une couverture un air serein et confiant. Il ne devait pas montrer de faiblesse à celle qui se tenait en face d’eux. C’était comme une promesse qu’il s’était fait à lui-même. On verra qui sera l’enfant pleurnichard.

Son apparence, le garçon l’avait cherché, c’était de sa faute, ça oui. Forcément, il était pris pour quelque chose qu’il n’était pas réellement. Mais il y avait des manières de faire erreur. Prenons Haru Sasaki, l’élève de Yuei. Lui aussi il l’appelle « gamin ». Mais au pire des cas, c’était juste un fond taquin, au mieux il ne se rendait même pas compte et disait donc cela sans aucune mauvaise pensée (cette personne pouvait-elle penser du mal de toute façon ?). Ici ça avait été rabaissant et provocateur, et Léo n’était pas le seul à s’en être pris dans la figure. La manière dont ça avait été formulé montrait clairement qu’elle les considérait inférieur. Sans parler du baby-sitting. Oui, dans sa tête il était toujours là-dessus, mais l’arrogance n’était pas forcément quelque chose qu’il supportait. Et encore, des fois avec Star il avait appris à mieux supporter ça.

Et là, c’était le retour de karma. Alors qu’elle enlevait une pièce, sa main bougea brièvement de manière probablement involontaire. Un petit coup de stress peut-être ? On n’assume pas la pression madame ? Le kapla fut lâché, tombant sur le reste du pont et en détruisant une partie. « Il faut recommencer. » qu’elle disait. Haha. Baka. Le patron du restaurant prit une mine contrariée.

« Je suis désolé, mais je ne peux pas vous faire recommencer. Vous avez perdu dans les règles.
- Dans les règles ? Foutez-vous de moi ! s’énerva-t-elle. Je ne me sentais pas bien, ce n’est pas de ma faute ! … Ah j’y suis, c’étaient les lasagnes c’est ça hein ? Vous avez saboté mon plat pour que je perde ?

Le chef cherchait ses mots, qu’est-ce qu’il y avait à répondre à ça ?

« Désolé obasan, pas de bisou de consolation de ma part non plus, lança-t-il d’un ton provocateur, levant un peu la tête.
- Qu’est-ce que tu veux toi ? Tu te sens plus pisser parce qu’on s’est affronté dans un jeu pour gosse ? Ou alors c’est toi qui as piégé mes lasagnes quand j’avais le dos tourné ? »

C’était devenu ingérable pour M. Agnello. La conversation partait en vrille.

« Ce sera quoi ensuite ? La climatisation ? L’apport calorique de votre petit déjeuner ? La paire de chaussettes que vous portez ? Tout ce qu’il s’est passé jusque-là n’a rien à voir avec cette partie de kapla, si vous avez eu un souci, c’est de votre responsabilité. Maintenant on aimerait du calme, les grandes personnes n’ont pas terminé leur partie. »

Après chaque phrase qu’il énonçait, il se disait qu’il ne s’y reconnaissait pas vraiment. Sachant que le gérant ne pouvait se permettre de hausser autant le ton sans se discréditer, il s’était un peu emporté. Comme pour contraster son propre caractère pour contrebalancer avec les autres mentalités de cette pièce. Peut-être que Kass aurait dit la même chose remarque, mais Léo n’avait pas forcément laissé l’occasion à quelqu’un d’autre de s’exprimer.

« JEU DE MERDE »

Au même moment elle frappa dans le vide pour exprimer son mécontentement. Mais l’arc de son coup fut si grand que… de son poing, en fin de trajectoire, elle heurta violemment son équipier dans la figure, qui tomba de sa chaise. Léo, qui était encore mentalement un peu brûlant, était tout à coup refroidi devant un tel acte. Comme tout le monde d’ailleurs. L’italien s’abaissa directement, le choc semblait sévère, on pouvait clairement dire qu’elle n’y était pas allée de main morte.

« Est-ce que vous allez bien ? » demandait-il, alarmé.

Il n’y avait pas de réponse. Ah la grosse blague. Il s’était évanoui. C’était qui le fragile maintenant ?

« Mais quelle victime ! »

Léo n’ajouta rien. Qui y avait-il à ajouter de toute façon ? Le niveau de sel était déjà suffisamment élevé.

« Bon, eh bien… par forfait, l’équipe de Kass Narita et Léo Oxton remporte le match, bravo ! Et moi je pars chercher le personnel compétent...

Pas très satisfaisant comme victoire... Bon, plus besoin de faire le chiant, savourons-la tout de même ! Il se tourna vers son équipier avec un regard complice et leva la main pour un high five.

« Bien joué ! »



Ma couleur : #0033FF
Revenir en haut Aller en bas
Kass Narita
Messages RP : 85

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Ven 8 Mar - 18:05
Ils avaient... gagné ?! Kass s'excitait un peu vite mentalement à ce sujet surtout quand ils n'étaient pas encore pleinement victorieux. Non, il restait l'autre mais sa présence était si faible en comparaison de celle de la demoiselle un peu brutale qu'on en venait presque à oublier son existence. Ah, en fait il ressentait presque une forme de compassion pour cet homme. Peut-être se voyait-il un peu en lui. Néanmoins, son partenaire n'était pas aussi intimident que la dame donc cela devrait l'aider.

En réalité, après réflexion, il était finalement un peu triste pour elle. Elle s'énervait, piquait une crise, tout le monde la regardait, ce devait être.. humiliant. Il n'aurait pas voulu être à sa place et Kass était un être de compassion. Il aurait pu tenter de la calmer mais.. il n'avait visiblement pas l'occasion d'en placer une. Elle parlait fort, restait intimidante même dans la défaite et Léo s'exprimait bien mieux que lui, même s'il n'aurait pas forcément jeté de l'huile dans le feu à sa place. C'est donc avec une légère inquiétude qu'il mirait la scène tel un personnage secondaire.

D'accord après meilleure réflexion les laisser se démerder entre eux était peut-être la meilleure chose à faire. En particulier quand Léo semblait maîtriser une éloquence toute particulière propre à la provocation. Avait-il honte de laisser un enfant se débrouiller ? Pas tant étrangement, il s'en sortait plutôt bien pour son âge et c'était tout à son honneur. De toute façon il avait visiblement autre chose sur les bras. En effet, il ne s'attendait pas à ce que l'équipier finisse par terre.

Les quelques secondes pour réaliser passées il contournait discrètement la table pour aller à la rencontre du coéquipier évanoui. Simplement histoire de vérifier s'il ne s'était pas éclater le crâne sur le sol. Il était peut-être question de leur victoire mais sur le coups, est-ce qu'il n'y avait pas plus important ?

".. Ou peut-être appeler une ambulance ?"


A moins que le médecin compétent ne soit en arrière boutique équipé de tout le nécessaire mais cet endroit était sensé être un restaurant. Le high five pouvait paraître réellement hors de propos. Pourrait sauf que Kass entendant le vague grognement du gars par terre finit par se relever après avoir calé une serviette de table sous sa tête, un employé prenant le relais. Il aurait préféré une autre victoire mais c'est une victoire ? Il vient donc à la rencontre de sa main pour le high five.

"On tentera plus honorable pour la suite."


Car ce n'était pas fini hein ? Ils parlaient de différentes épreuves et en effet un nouvel individu eut vite fait de les approcher. Une perruque de couleur et un pins accroché au pull "staff" représentant une fraise, aucun doute sur cette personne. Mais il y en avait bien un quand à ce qu'elle allait dire. Et malgré la situation rocambolesque, elle semblait... débordante d'enthousiasme.

"Félicitation pour votre incroyable victoire ! En réalité, vous formez une si bonne équipe que nous nous verrions mal de vous séparer en si bon chemin !"




Et c'est sur ce ton qu'il sortit de son dos une paire de menottes rembourrées ressemblant à des bananes entrelacées. Non, la blague décidément ne s'arrêtait pas tout à fait là et Kass en perdit de nouveau ses mots. On allait l'attacher à un enfant avec des menottes bananes ? Est-ce qu'ils voulaient l'envoyer en prison ou ...? En tous cas le texte paraissait parfaitement appris par coeur et aurait été.. amusant à entendre si l'autre équipe avait gagné.

"Bien évidemment libre à vous de refuser. conformément à nos conditions de vente, sachez cependant que tout refus de votre par serait discriminatoire conformément à l'article 34 bis de notre clause de résiliation du contrat de participation conformément à la convention adoptée en assemblée générale."


Bon, une nouvelle chose visiblement. Mais malgré les contraintes, ils étaient trop bien partis pour s'arrêter là n'est-ce pas ? Il voulait... gagner et progressivement son espoir d'écoper d'un peu plus que la cinquantième place grandissait. Il était motivé, c'était rare et agréable. Alors c'est plus confiant qu'il adressa un regard à Léo.

"Qu'est-ce que tu en penses ?"


Il n'allait pas non plus tenter de le convaincre à tous prix il restait un enfant et il ne voulait certainement pas menotter un enfant contre son gré.


Une fraise géante t'offrira maintes richesses [pv: Léo] 1520632428-k0jw
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Centre-ville-
Sauter vers: