:: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Yuei Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le début de l'aventure [PV Densetsu]

avatar
Messages RP : 38

Feuille de personnage
Titre: Machine-Girl
Expérience: 80/500
Alter: Projectiles de puissance
Rang D





Chiruki Issuo
Rang D
Dim 2 Déc - 22:50
Enfin. Enfin arrivée devant ce bâtiment légendaire reconnaissable par ses deux tours de verre reflétant le ciel… L’académie Yuei.
C’est le rêve ultime pour chaque étudiant en quête de grandeur, marcher dans les pas des héros qui ont marqué ce monde et accéder à ce lycée dont tout le monde connaît le nom. Et ce rêve n’est accessible qu’à ceux qui auront la profonde conviction de pouvoir réussir, de devenir meilleur et de combattre les dangers de ce monde.

La légère brise d’une matinée fraîche fait onduler mes cheveux bleus alors que mon regard se perd dans ce bâtiment. Je ne sens plus mes pieds chauds, j’ai couru pour arriver en avance après que le bus m'ai déposée à l’arrêt le plus proche.
Ce matin, je me suis réveillée avant même que mon réveil ne sonne, j’ai pris le soin de me coiffer après avoir englouti un léger déjeuner que j’avais préparé la veille. Ma famille dormait, probablement indifférente à mon bonheur et la vie que je choisissais. Mais leur attitude m’importe peu, je n’ai pas à me soucier de parents qui ne voit rien en moi, qui ne captent pas mon potentiel et ma force.
Je suis partie sans boule au ventre, sans stress, sereine et sûre que je vais réussir. Je me suis préparée pour ce jour depuis des années et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de mon but.


Ma petite soeur, Ayu, était la seule à s’être levée pour me souhaiter bonne chance.
Je l’embrassais sur le front et lui souriais :

“Je n’ai pas besoin de chance. Les portes de Yuei sont ouvertes, non ? Je n’ai plus qu’à rentrer alors.”

Mon uniforme et mon écharpe fétiche enfilés, j’ai quitté la maison pour un endroit bien plus réputé.

Je veux avoir le temps d’observer et de profiter de ce moment. Un poing serré, mes émotions enfouies, je regarde Yuei et mon avenir sans broncher. Les autres étudiants me dépassent, les mains dans les poches et la tête basse, comme s'ils allaient à un examen banal après une nuit sans sommeil. Ne réalisent-ils pas où ils sont ?
Je souffle, une brume s’échappe de ma bouche sèche et je commence à marcher.
Je me remémore ces entraînements quotidiens difficiles que j’ai dû subir pour être ici. Ma présence est le résultat de mes efforts.

Je vais réussir, je n’en doute même pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 2

Feuille de personnage
Titre: L'araignée
Expérience: 0/500
Alter: Steel Style
Rang D





Densetsu Akane
Rang D
Lun 3 Déc - 8:08
Je m'étais levé tôt, afin de ne pas perdre une miette de cette journée. L'inscription m'avait couté cher, mais je ne regrette en rien mon argent dépensé. Car j'allai enfin intégrer l'académie Yuei. Je me doute qu'il y aura un examen d'entrée, une épreuve, un tri. Lors de mon inscription, on m'avait mis en garde, jugeant qu'un gosse des rues même pas majeur était bien fou de tout miser là dedans, que j'allai juste me faire massacrer et que je serai encore plus inutile qu'avant.

Je ne les écoute pas.

J'ai attendu ce moment toute ma vie. Je me suis préparé, entrainé, j'ai rusé, j'ai fait des choses que peu de gens ferraient pour atteindre mon objectif. Alors, maintenant que je suis inscrit, il est hors de question que je perdre. Je ne suis pas un de ces fils à papa qui se font payer leurs études et qui fuient dès la moindre frayeur, oh non. Je sais ce que je vaux, et je sais que je vaux bien mieux que tous les lâches qui vont s'inscrire pour essayer de donner un sens à leur vie. Oh, certains passeront, sur un coup de chance à n'en point douter. Mais je leur montrerai ce que c'est d'être un héros.

Avant de partir de mon squat, je vérifie une dernière fois mes maigres possessions. Quelques rations de nourriture avariée, des bouteilles d'eau, deux trois vêtements de rechange. Pas de souvenirs, d'objets affectifs, je ne suis pas du genre nostalgique, au contraire. Rester dans son passé, c'est se condamner l'avenir... Et je compte bien en avoir un beau, d'avenir !

Mains dans les poches, sans regard en arrière, j'abandonne pour la dernière fois le tas de roches sous un pont qui m'a servi de maison pendant deux ans. Une chose qui n'allais pas me manquer, tiens ! Je me met donc en route vers Yuei, sous un timide soleil matinal qui ne fait que timidement apporter sa contribution au brasier qui a pris possession de mon corps. Je suis particulièrement excité par ce qui s'annonce, ça promet d'être une belle journée tiens !

Après quelques minutes de marche, j'arrive en face du bâtiment... Et je suis un brin déçu. Je m'attendais à voire une foule de futurs héros aux costumes bariolés, mais au final j'ai l'impression de me retrouver face à une masse grise d'étudiants moroses et anxieux. Vraiment ? Et ça c'était la meilleure école de Héros ? Ce tas de poules mouillées ringardes ? Ça allait être encore plus simple que prévu, assurément.

Alors que les regards des gens s'attardent sur mon accoutrement, et que des chuchotements sont échangés, je lâche tout haut, pensant à haute voix :

"Pourquoi les gens viennent ici si ils sont tous aussi banals ? C'est juste un gros coup de marketting cette école ?"


J'avise une fille aux cheveux bleus, qui me regarde avec une expression étrange :

"Tu ferrais mieux de rentrer chez toi, comme tous les autres. L'examen est vraiment simple, mais ça se voit que t'as pas les épaules pour être une héroïne. Tu vas juste faire perdre du temps aux autres.

C'est pas méchant... C'est juste réaliste. Si tous les gêneurs insipides pouvaient partir et laisser ceux qui en valent la peine faire leurs études, ça serait plus simple pour tout le monde."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 38

Feuille de personnage
Titre: Machine-Girl
Expérience: 80/500
Alter: Projectiles de puissance
Rang D





Chiruki Issuo
Rang D
Lun 3 Déc - 9:45
Je marche vers les portes rouges du lycée. C’est ici que nous sommes attendus pour commencer le concours. Je ne sais pas encore ce qui m’attend, mais je sais que ça dépassera mes attentes sans que je ne le vois venir.
En parlant de choses surprenantes, j’aperçois à ma droite un gars qui ressort de la masse uniforme non pas par sa taille mais par son style purement provocateur.
Je pense que la première chose qui m’a fais tourner le regard, c’est l’odeur désagréable de cet étudiant aux cheveux verts qui toise déjà tout le monde comme s’il savait qu’All Might n’était pas à sa hauteur… Un mélange de nourriture moisie et de… Non, je ne préfère même pas savoir.


J’aimerais bien savoir ce que fait ce clodo ici, ils ne laisse pas rentrer n’importe qui normalement. L’entrée du bâtiment est munie d’un système de défense qui empêche toute personne non autorisée de pénétrer dans l’enceinte… Il faut croire que cet énergumène à passé les test préliminaires et espère maintenant réussir l’épreuve pratique. Un coup de chance sûrement, au moins, ça fait un adversaire en moins.

Je tourne la tête et me reconcentre. Mais avant d’avoir fait un pas, une voix brise le silence matinal :

"Pourquoi les gens viennent ici si ils sont tous aussi banals ? C'est juste un gros coup de marketting cette école ?"


Sérieusement ? Il vient vraiment de dire ça ? Oui, le gars aux cheveux verts à l’odeur bizarre venait de la ramener. Je lève un sourcil en voyant son visage à moitié caché par une mèche verte, visiblement satisfait de sa connerie.


"Tu ferais mieux de rentrer chez toi, comme tous les autres. L'examen est vraiment simple, mais ça se voit que t'as pas les épaules pour être une héroïne. Tu vas juste faire perdre du temps aux autres.
C'est pas méchant... C'est juste réaliste. Si tous les gêneurs insipides pouvaient partir et laisser ceux qui en valent la peine faire leurs études, ça serait plus simple pour tout le monde.”



J’ai fais le malheur de croiser le regard du déchet ambulant et me voilà embarquée dans son délire. J’arrive même pas à croire qu’il ai eu le courage de dire ça en me regardant dans les yeux.
J’ai sincèrement envie de lui éclater la tronche mais l’utilisation d’alter est prohibé si l’on est pas héros professionnel… Et je pense que ce gars là est pas près de l’utiliser.
Il m’a comparé aux autres, il m’a rabaissée à leur niveau.


Je fais deux pas dans sa direction, en prenant soin de ne pas respirer pour éviter de tomber dans les pommes et je m'arrête juste devant lui - pas trop près quand même, j’aimerais éviter une mort prématurée - je le fixe droit dans les yeux et je lâche froidement :

“Me cherche pas ou tu vas le regretter. Contrairement à toi, j’ai pas besoin de parler pour me sentir capable d’avancer.”

Et sur ces mots, je le bouscule du plat de la main en prenant soin d’éviter un maximum de contact avec ce nid à microbes et reprend ma marche.
Je pénètre dans Yuei, je suis venue affronter un véritable défi. Pas un plouc prétentieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 2

Feuille de personnage
Titre: L'araignée
Expérience: 0/500
Alter: Steel Style
Rang D





Densetsu Akane
Rang D
Lun 3 Déc - 16:34
La jeune fille hausse un sourcil, et me balance une moue dégoutée, qui me remet à ma place de façon assez désagréable. Je me retrouve dans la place du pauvre gars qu'on méprise, le type pauvre, qui vit dans la rue, qu'on regarde avec pitié. C'est ça, méprise moi, en attendant aujourd'hui on est au même niveau, et demain je serai au dessus... elle s'avance vers moi, et plonge ses yeux dans les miens, tandis que je lui rends son regard, l'air pas impressionné :

“Me cherche pas ou tu vas le regretter. Contrairement à toi, j’ai pas besoin de parler pour me sentir capable d’avancer.”


Je lui fait un sourire, insolent. J'aimerais bien la voir péter un câble, juste pour la narguer. pas de doute, ma remarque ne lui a pas plu, pas plu du tout. Elle tient à son égo, faut croire, et une réaction aussi assassine à un badinage prouve qu'il est ultrasensible. Un peu comme le mien en fait... Et elle part en trombe, me poussant du plat de la main. je tourne de trois quart, ne pouvant résister à une dernière raillerie :

"Point sensible, hein ?!"

Elle me lance un regard assassin, tournant légèrement la tête, et je lui fais signe, mais elle continue son chemin, jugeant sans doute que je n'en vaut pas la peine. Je me passe une main dans les cheveux, amusé. Peut-être bien qu'ils ne sont pas tous des dégonflés, par ici... Je lance des regards autour de moi, observant le petit cercle qui s'était formé autour de notre altercation :

"Vous voulez rajouter quelque chose ? Je suis devenu votre idole ?"

Phrase simple, qui a pour effet de faire dissiper le groupe dans lequel circule des sourires moqueurs. Je leur renvoie un regard hautain, gardant ma fierté. Qu'ils se moquent donc, tous. Qu'ils regardent avec mépris l'énergumène qui dit tout haut ce que les gens se disent tout bas. On verra bien qui méprisera qui une fois l'examen passé ! Mains dans les poches, je décide de franchir les portes de l'académie et d'abréger les formalités. Je peux reconnaitre qu'il y a bien quelques personnes intéressantes, mais ce n'est pas le cas de l'écrasante majorité des étudiants. Et j'ai pas envie de perdre du temps avec des gens qui se croient au dessus de tout alors qu'ils ne sont rien.

Une fois rentré, une jeune femme (une prof ?) m'indique, ainsi qu'aux moutons gris qui me suivent, la direction à suivre. Je sors mes mains de mes poches pour les passer derrière ma nuque, et je m'y dirige, observant avec une attention toute relative le bâtiment dans lequel nous déambulons. Je suis en tête de file, suivi par un groupe d'inconnus dont je ne m'occupe guère. Le bâtiment fait très lycée classique, rien de spécial à rapporter en réalité, couloir vides et blancs, grandes fenêtres qui donnent sur un parc. On sent qu'il y a de quoi entretenir tout le bâtiment, mais il ne croule pas non plus sur les signes d'arrogances que pourrait avoir la plus prestigieuses des écoles de Héros. Faut dire que pour l'instant rien ne laisse penser que l'académie est vraiment prestigieuse, en réalité...

Finalement, nous arrivons devant la porte de la salle indiquée, que je pousse de la main droite, avant de pénétrer à l'intérieur, suivi par le groupe de moutons. Les personnes déjà présentes se retournent vers nous, avant de reprendre les discussions, bien que je sens de nombreux regards me passer dessus. Oh, ça me gène pas, faut dire que je le cherche un peu. Certains sont debout, d'autres son assis, dans ce qui semble être un amphithéâtre gigantesque. Tout le monde est déjà plus ou moins en groupe, ou au moins avec quelqu'un. Stoïque, au milieu de la pièce, je regarde dans tous les sens, avant de repérer une personne solitaire.

Ah.

C'est la fille aux cheveux bleus. Bon, tant pis. Elle est assise, et je m'assois à côté d'elle sans broncher, bien que je sente son animosité jusqu'ici. Cependant, je ne lui fait pas de remarque (dans l'immédiat). Je l'ai raillée uniquement parce que je la pensais faible et lâche, mais il faut croire qu'elle à un minimum de courage. Du coup, je ne lui dit rien, mimant l'indifférence. Je lui garde mes moqueries pour quand je serai admis et qu'elle restera sur la touche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 38

Feuille de personnage
Titre: Machine-Girl
Expérience: 80/500
Alter: Projectiles de puissance
Rang D





Chiruki Issuo
Rang D
Dim 9 Déc - 19:12
Je rentre dans un grand amphithéâtre. Organisé en demi-cercle, plusieurs centaines de sièges sont disposés sur plusieurs étages pour permettre à n'importe qui de pouvoir observer la grande scène centrale.
Derrière cette scène, un écran géant entouré de projecteur... On aurait dit qu'un spectacle se préparait. Qu'est ce que Yuei me réserve ?

Je prend place sur un siège isolé, nous sommes très peu dans la salle pour l’instant. Je m'installe confortablement, bras croisés, le nez dans mon écharpe, en attendant que tout le monde s'installe.
Un brouhaha ambiant apparaît peu à peu, de nombreux étudiants se connaissent déjà.
Je ne connais personne dans mon entourage qui tente Yuei donc je suis seule... et c'est pas plus mal. Je peux mieux me concentrer et...

Sérieux ?

J'ai même pas besoin de tourner la tête pour savoir que le relou de tout à l'heure vient de s'asseoir à mes côtés.
Il me cherche, c'est sûr.
J'ai pas envie qu'il me pourrisse la journée, je vais le remettre à sa place.
Je me tourne brusquement vers lui et lui lance un regard assassin :

"Toi ! Je..."

CLANK ! CLANK !

Les néons de la salle venaient de s'éteindre avec un bruit bien trop fort, plongeant la salle dans le noir et imposant le silence à tout l’amphi.
Les projecteurs du milieu s'allument pour éclairer un homme en noir dans une posture bien trop surjouée.
Je me tourne vers l'action, je m'occuperais de mon voisin plus tard.

Present Mic:
 

"BIENVENUE A TOUS A MON LIVE SHOW ! FAITES DU BRUIIIIT"

La voix extraordinaire de Present Mic vient me détruire les oreilles dés le début... Cependant je ne peux ignorer la renommée de ce héros légendaire. Quel honneur de le voir en vrai.

Explications:
 

L'écran derrière le héros indique 7 terrains de A à G. Je regarde la feuille qui nous est distribuée pendant les explications... Terrain D... C'est une course... je vais donc devoir me mesurer aux autres.
J'ai furieusement envie de regarder la feuille de mon voisin aux cheveux verts mais il fait très sombre. Il a pas intérêt à se retrouver avec moi, je ne veux pas d'un handicap dés le début de mon concours.

Explications:
 

Pour illustrer ces propos, l'écran géant affiche maintenant une sorte de jeu vidéo rétro où un petit héros écrase des ennemis, gagnant des points au fur et à mesure.
Je regarde ma feuille avec attention, tout ce qu'il vient de dire est justement écrit noir sur blanc ici... Cependant je vois qu'il y a quatre ennemis fichés alors qu'il n'a parlé que de trois "méchants". Et je ne suis pas la seule à m'en être rendue compte, un murmure d'hésitation parcourt la salle.

Explications:
 

J'écoute Present Mic avec un doute... Pourquoi avoir mis cet ennemi ? A quoi ça sert d'avoir un obstacle si imposant qui ne rapporte rien ? Ce serait une énorme perte de temps de l'affronter et on devrait donc le laisser dévaster la ville ? Ça ne ressemble en rien à un test héroïque... C'est plus un test de puissance, de stratégie et de rapidité.

Après un dernier encouragement et le fameux "PLUS ULTRA" de l'académie Yuei, les lumière se rallument et le brouhaha reprend... Chaque lycéen discute avec ses amis de la fameuse épreuve pratique...
Quand à moi je regarde ma feuille tout en réfléchissant à la meilleure stratégie à adopter.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Musutafu (Tokyo) :: Académie de Yuei-
Sauter vers: