:: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Commissariat Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faites entrer l'accusé [PV Keisuke]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
David Matsui
Messages RP : 185

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 310/1000
Alter: Wendigo
Rang C





David Matsui
Rang C
Lun 14 Jan - 21:14
Wendigo avait froid.

Ce n'était pas quelque chose dont il avait l'habitude. Le Japon n'était pas connu pour ses soudaines baisses de températures, et l'Alter avait passé les derniers hiver bien au chaud dans une asile de fou, avec un chauffage donc. Cela faisait un bon moment que la créature n'avait pas vue la neige, et elle avait presque oublié la sensation que pouvait produire un environnement pareil sur votre peau.

Mais maintenant qu'il était coincé dans ce qui ressemblait à un dôme de glace, l'Alter du Maraudeur se souvenait très bien de pourquoi les hommes qu'il-ne-faut-pas-manger avaient inventé le feu.

Il pouvait tout de même s'estimer heureux. Il avait passé le début de la soirée dans un cube de glace après tout. "Froosty", l’héroïne la plus gelée de l'histoire du Japon, l'avait trouvé en plein repas. Lui et le Maraudeur avaient traqués une proie pendant quinze bonnes minutes, et le charognard avait fini par lui tomber dessus. L'Alter lui avait brisé la nuque avant de le traîner dans une ruelle du coin, désireux de commencer son repas. Tout se passait pour le mieux. La Viande était succulente, les doigts de pieds en particulier, mais une héroïne sortie de nulle part l'avait gelé sur place avant de se mettre à vomir devant les bouts du cadavre. Elle avait tournée ses grands yeux plein de larmes vers Wendigo, qui aurait bien aimer enclencher la discussion avec un signe de main amical si il n'avait pas été figé dans un glaçon géant. Il s'était contenté de lui faire un grand sourire, avec des crocs plein de sang. C'est à ce moment là que l’héroïne était tombée dans les pommes, et que le Maraudeur avait perdu la "connexion" avec son animal.

Cela faisait maintenant trois bonnes heures que l'Alter était coincé dans le commissariat central d'Hosu. Froosty avait finie par se réveiller, et avait gracieusement enfermé la "putain de saloperie de merde" dans un dôme de glace beaucoup trop résistant pour ses petites minimes. Wendigo n'avait pas mis longtemps pour devenir la nouvelle attraction de l'endroit. "Tu vois le dégénéré qui massacre les criminels dans les bas fonds ? Froosty l'a chopée en flag. Mais c'est décevant, il ressemble à un Alter stupide." Voilà qui était consternant. Le policier aurait pu atteindre l'amour propre de la bête, mais encore aurait il fallu que cet espèce de grand singe en ai un. Cette situation était déjà beaucoup trop pour elle, la créature se contentait donc de faire le poirier sur une main. Elle essayait de contacter son créateur, plus apte dans ce genre de situation, mais l'absence de réponse commençait à la frustrer. Mais Wendigo était un prédateur, et en prédateur prudent il ne voulait pas faire éclater sa colère. Il était dans la tanière d'un groupe de tas de Viande après tout, et ils étaient forts. Très forts. Ça se voyait à leurs postures, à leurs odeurs, à leurs manière de le regarder. Lorsque le Maraudeur voulait se calmer, il faisait le poirier. Son Alter ne faisait que répéter, espérant que des consignes finiraient par arriver. Et, tout comptes faits, elle finirent par arriver.



David avait réussi, tant bien que mal, à suivre sa créature. Deux kilomètres : c'était ce que ses petits test avaient fixés comme limite pour le déploiement de Wendigo. L'Alter s'évaporait au delà de cette distance. Mais ça, ce n'était pas quelque chose que les flics pouvaient savoir. Personne ne s'était embarrassé à mesurer ce détail à l’asile, et encore. Le Maraudeur n'était même pas certain qu'ils aient pu remontés jusque là. Il n'y avait pas de quoi s’inquiéter en somme, adossé qu'il était dans un bar à même pas cent mètres du commissariat. Le patron, visiblement fan football américain, avait mis en place un superbe écran pour que sa clientèle puisse apprécier toute la magie du sport. Personne ne se douterait qu'un type de son genre, les yeux rivées sur la télévision, était en train de contrôler un Alter enfermé en plein milieu d'un de plus grand commissariat de Tokyo.

La pièce dans lequel se trouvait Wendigo était une salle d'interrogation des plus classique, avec vitre teintée et bureau méticuleusement professionnel. Ce qui sortait de l'ordinaire en revanche, c'était l'énorme dôme de glace qui la séparait littéralement en deux. Le Maraudeur ne mit pas longtemps à supposer que, les attributs de sa créature restant largement inconnus, la Police Tokyoïte n'avait pas rechigné sur un petit coup de pouce héroïque. Et en parlant de coup de pouce...

"Comment ce truc peut il rester aussi silencieux depuis aussi longtemps."

"Un peu de respect. Ce n'est pas un outil facile à manier."

Froosty, l’héroïne la plus gelée de l'histoire du Japon, tourna la tête vers "sa" cage de glace comme si on venait de cracher sur la tombe de ses parents. L'agent de police avec qui elle discutait avait l'air moins surpris qu'elle par l'ouverture des hostilités. Il ne mit pas longtemps à sortir de la pièce, maugréant que si cette chose pouvait parler mieux valait lui sortir un inspecteur. Ce dernier ne mit pas longtemps pour débarquer dans la pièce comme une tornade, avant de déballer un speech des plus inquisiteur.


Dernière édition par David Matsui le Mar 15 Jan - 0:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keisuke Iwasaki
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Titre: Inspecteur
Expérience: 40/1000
Alter: Aucun
Rang C





Keisuke Iwasaki
Rang C
Mar 15 Jan - 0:16
Faites entrer l'accusé [PV Keisuke] Gumshoe-Post2
Faites entrer l'accusé
[PV David Matsui]
Alors que l'Inspecteur s'avançait dans les couloirs, une jeune policière à lunettes le suivant tant bien que mal, listant le casier judiciaire du bestiau qui se trouvait actuellement en salle d'interrogatoire. Keisuke quand à lui ne semblait pas impressionné par les exploits sanglants de son futur interlocuteur, ou s'il l'était il ne le laissait pas transparaitre.
   - Alors son mode opératoire semble être le même pour chaque victime. L'attaque est rapide et vive. Les légistes sont formels, le coup est placé pour être presque chirurgical. Par contre c'est le post-mortem qui donne des haut-le-cœur. Il fait preuve de violence et de cannibalisme sur le corps, à se demander pourquoi son coup mortel est si peu violent. Les rares civils qui l'ont croisé cependant n'ont jamais eu le moindre problème, bien au contraire. Ils semblent dire qu'il les a protégés et soignés. Sur le net, il n'a pas si mauvaise presse. Les rapports font état de nombreux meurtres, le premier étant Tetsuo Honda, accusé de plusieurs assassinats sans qu'on ait pu obtenir de preuve significative. Il s'est illustré ainsi en attaquant uniquement des gens au casier judiciaire vierge, mais loin d'être blancs, comme Daisuke Tatsumoto qui était soupçonné de violence et de trafic d'êtres humains.
   Approchant de la salle, Keisuke réajusta rapidement son costume, il n'avait pas croisé le regard de la demoiselle tandis qu'elle lui racontait ce qu'ils savaient sur l'homme sous le dôme. Alors qu'il était sur le point de pénétrer dans la salle, un policier surgit devant lui, annonçant que l'homme venait de se mettre à parler.
  - Et bah on va bien voir ce qu'il a à nous dire.
   Sans plus de discours aux forces de l'ordre, l'homme entra directement dans la salle d'interrogatoire. Il se mit face à la créature, et même si la glace déformait légèrement les proportions il pouvait clairement observer son interlocuteur. De ce fait, il se tenait droit et fier, semblant dominer la salle bien plus que les autres fonctionnaires qui étaient restés en sa compagnie jusqu'à lors.
  - Bon, on va faire court. J'me présente. Je suis Keisuke Iwasaki. Je suis l'inspecteur chargé de l'enquête sur ton cas,  mon gars. Bon, on va pas y aller par quatre chemins... on t'a choppé les mains dans le sac, pour pas parler de sac de viande vu la boucherie que tu nous a laissé. Je pense que ça va être coton pour toi de te disculper, mais j'aimerais au moins entendre ta version de ce qu'il s'est passé quand tu t'es fait chopper.
 Keisuke se saisit alors du dossier que lui tendait la demoiselle, qui semblait terrifiée par la créature tandis que son supérieur se saisissait de diverses photographies. Celles-ci étaient de simples photos d'identité montrant divers visages. Il les faisait défiler une par une devant son interlocuteur, ne semblant pas vraiment impressionné par lui.
  - Toutes ces personnes que je te montre là, c'est ton palmarès, non ? On les a tous retrouvés à l'état de steak tartare aussi. Si tu pouvais me confirmer lesquels sont de toi, ça nous aiderait aussi vachement. Et fais gaffe, mon gars... on veut la vérité, alors ne renie pas tes crimes, et essaye pas non plus de gonfler ton score.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
David Matsui
Messages RP : 185

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 310/1000
Alter: Wendigo
Rang C





David Matsui
Rang C
Mer 16 Jan - 10:27
Les photos défilaient de plus en plus en vite, mais le Maraudeur n'était pas perdu. C'était sans doute ça le plus terrifiant : les images avaient beau être déformées derrière un mur de glace, il les reconnaissaient tout de même. Daisuke, Tetsuo et les autres... Ils étaient tous là. Un sacré tableau de chasse, une sacré réserve de Viande. Mais, encore fallait-il que toute cette boucherie soit de son fait.

"Stop."

La créature du Maraudeur cessa de faire l'imbécile, elle avait passée assez de temps sur une seule main, et commença à se rapprocher de sa cage telle une araignée sur sa toile. Quelques morceaux de cadavres n'étaient pas son œuvre. Les photos étaient plus visibles de cette position mais elles étaient toujours derrière un filtre, mur de glace oblige. L'Alter du Maraudeur se mit à essuyer la buée, révélant un monstrueux visage aux forces de l'Ordre. Du sang frais continuait de s'écouler de ses crocs, la faute à une congélation prolongée. Le Maraudeur n'en revenait toujours pas : c'était bien la première fois qu'il se faisait piéger par un agent du gouvernement.

"Celle là n'est pas de moi. Les autres ressemblent à ma manière de faire, même si j'ai un doute pour la quatorzième. J'ai un peu du mal à voir ce que vous me montrez, la glace rend les scènes assez flous."

L'homme qui venait de pénétrer dans la pièce était une sacré pièce de Viande. Grand, musclé et sûr de lui. C'était loin d'être le cas de la policière qui le suivait comme un petit chien. Elle n'avait pas l'air ravie de se trouver juste en face d'un tueur en série. Froosty, quand à elle, semblait beaucoup plus vindicative. Le regard qu'elle portait sur Wendigo partageait colère et dégoût. Le Maraudeur pouvait comprendre : elle avait trouvé son Alter en pleine séance de « petits massacres culinaires ». Mais il n'aimait pas ça. La situation était sous son contrôle après tout, mais le fait que cette bande de flics n'était pas en état de s'en rendre compte le frustrait d'une manière qu'il n'était pas certain d'apprécier.

Reste qu'il se devait de mener quelques tests.

Wendigo fit un petit bon en arrière, et enchaîna la paroi avec un coup de pied retourné. Les griffes de la créature se plantèrent avec un petit bruit de glace pilée. C'était trop résistant pour l'Alter du Maraudeur. Rien d'étonnant, elle avait été construite par une héroïne professionnelle. Mais le coup se répercuta tout de même dans l’intégralité du dôme, permettant à une petite note cristalline de se répandre dans la pièce.  

"C'est solide. Trop pour ces griffes."

Très intéressant. Le Maraudeur se demandait si d'autres Alters, également capables de générer de la glace, avaient le potentiel de construire quelque chose d'aussi solide. Cette héroïne n'était pas un petit bout de Viande fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Keisuke Iwasaki
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Titre: Inspecteur
Expérience: 40/1000
Alter: Aucun
Rang C





Keisuke Iwasaki
Rang C
Mer 16 Jan - 14:05
Faites entrer l'accusé [PV Keisuke] Gumshoe-Post2
Faites entrer l'accusé
[PV David Matsui]


L'inspecteur fit passer les multiples victimes tandis que la jeune fille derrière lui avait le regard fixé sur son rapport, rajoutant ce que la créature disait sur ceux qui n'étaient pas de son fait. Keisuke ne souriait pas, mais ce fou furieux lui donnait un énorme coup de main. Les informations qu'il donnait étaient toujours sujet à enquête, mais sa "bonne volonté" nous permettait de faire une différence entre son œuvre et celle d'un copycat. Il semblait faire partie de ces tueurs qui ne renient pas leurs crimes, et même si ça le faisait d'avantage ressembler à une bête qu'à un être humain, au moins ça permettait de faire le tri. Ce genre de cinglés ne mentent que s'ils ont une vraie bonne raison.
 - Merci pour ta coopération, mon gars. Qui sait, ça t'aidera peut-être à alléger ta peine. Entre le fait que tu n'attaque que des ordures de la pire espèce, et que tu fais preuve de bonne volonté... On tirera peut-être une peine plus légère pour toi.
  Le monstre s'agita alors soudainement, attaquant la glace. La jeune policière poussa un cri de surprise et mis son bloc-note devant elle comme s'il s'agissait d'un bouclier tandis que l'héroïne se préparait à devoir riposter. Keisuke quand à lui s'était rapidement saisi de son arme paralysante, mais il faut croire que le couche de glace était bien trop épaisse pour la créature. Il rengaina donc son arme avant de soupirer.
 - Bon okay, je retire ce que j'ai dit sur la bonne volonté. Mais bon... Tu te rend bien compte que t'es pas en position de force, non? Alors maintenant on va prendre ta déposition. Pourquoi tu massacre ces gars ? C'est quoi ton but ? Est-ce que tu agis seul ou est-ce que t'as des complices ? Et tu peux prendre ton temps pour répondre, moi j'ai tout mon temps et toi t'ira nulle part de toute façon.
Le policier savait cela faux. Le rapport concernant ce type était clair: il avait disparu suite à son combat contre le Dieu Sylvestre. Il fallait cependant donner l'impression d'être en position de force lors d'un interrogatoire, et ce coup de poker était un moindre risque.
Keisuke lança un regard vers l'héroïne pour s'assurer qu'elle soit d'accord pour rester afin de s'assurer que la glace reste en état. Puis il regarda la petite policière.
 - Si vous vous sentez mal, hésitez pas à sortir, d'accord ?
 Il savait que toute conversation dans cette salle était enregistré, donc elle pourrait remplir le rapport plus tard via cet enregistrement si elle le voulait. Mais elle secoua vivement la tête. Elle semblait terrifiée par la créature, mais elle ne pouvait se résoudre à laisser l'inspecteur dans cette pièce.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
David Matsui
Messages RP : 185

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 310/1000
Alter: Wendigo
Rang C





David Matsui
Rang C
Ven 18 Jan - 19:11
"Qu'est ce que je vais bien pouvoir répondre à ça ? Putain de merde..."

Wendigo se détacha de la barrière de glace avant de se diriger vers la chaise que les fonctionnaires avaient bien voulu lui laisser. Il la souleva d'une main, s'assit sur le sol, et commença à la démonter avec ses griffes. Bonne tactique : une manière comme une autre de contenir la frustration qui commençait à émerger dans son esprit. Il n'avait pas eu la possibilité de terminer son repas, le,psychisme du Maraudeur commençait à payer pour ça. Ce dernier, toujours installé dans un bar local, décida que le moment était parfait pour commander un gros casse croûte.

"Je ne sais pas pourquoi je tue. Je sais comment, mais je ne sais pas pourquoi. Personne n'a jamais pris la peine de me l'expliquer. Vous me posez une question beaucoup trop complexe Inspecteur."

Il était fascinant de constater à quel point cette chaise était bien construite. Le Maraudeur se rendait parfaitement compte du caractère exceptionnel de l'objet : des milliards d'années avaient été nécessaire pour qu'un petit génie préhistorique en conçoive le premier prototype. Et de nos jours la race humaine était capable d'en produire des centaines de millions en moins d'une journée. Quelque chose de vraiment incroyable.

Wendigo, qui adorait écouter son maître théoriser sur tout et son contraire, ne mit pas longtemps pour commencer à ronger l'un des pieds de ce petit cadeau divin.

"Ça ressemble à la Faim vous savez, sans rire. C'est une espèce de pulsion qui grandit au fil du temps, et si je ne la sort pas de mon crâne je deviens fou. Mon corps me laisse tomber, et je me retrouve en position fœtal. J'essaye de crier mais rien ne sort de ma bouche si ce n'est un petit truc aigu ridicule. C'est une sensation très traumatisante."

L'innocent petit pied de table se transformait peu à peu en véritable arme de guerre. Sa pointe en métal passait rapidement d'une surface lisse à quelque chose de beaucoup plus séditieux. La créature enfermée se saisit de son nouveau jouet comme un athlète des jeux olympiques, avant de le lancer de toute ses forces en direction de la porte. Le projectile fut expulsé avec un horrible sifflement. Il se planta avec fracas dans la cage de glace, pile à l'endroit ou la bête avait assénée son coup de semonce.

"Dommage."

L'arme improvisée avait beau s'être plantée dans la structure, elle n'était pas suffisante pour la faire éclater en morceau. C'était impressionnant : le Maraudeur n'avait jamais croisé quelque chose de semblable. Son Alter ne mit pas longtemps pour soupirer un bon coup, et recommencer sa tirade explicative.

"Je préfère faire souffrir les autres que de subir un truc pareil. Mon être me réclame de la Viande, alors je lui en donne. Qu'elle provienne d'un être humain ne me pose pas problème, tant que lui et moi jouons au même jeu."
Revenir en haut Aller en bas
Keisuke Iwasaki
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Titre: Inspecteur
Expérience: 40/1000
Alter: Aucun
Rang C





Keisuke Iwasaki
Rang C
Lun 21 Jan - 10:25
Faites entrer l'accusé [PV Keisuke] Gumshoe-Post2
Faites entrer l'accusé
[PV David Matsui]

L'inspecteur regardait la créature lui raconter ses sensations rapport à ses meurtres. Il semblait s'agir de pulsions qu'il n'était pas vraiment capable de contrôler. Cependant la créature ne restait pas immobile. Il démontait la chaise qui lui avait été laissé avec minutie. La créature était assez agile et minutieuse malgré tout. Keisuke l'écoutait continuer de parler. Puis arriva le moment où le monstre projeta son arme de fortune, taillée de ses dents, contre la paroi de glace. Keisuke recula d'un pas par réflexe, tandis que la petite fliquette tomba au sol en reculant trop rapidement. Elle se releva en époussetant sa tenue, rougissant légèrement. Keisuke, de son coté, s'avançait de nouveau.
- Tu dis ne pas savoir pourquoi tu tue. Mais pourtant tu n'attaque qu'un type de profil particulier, non? Alors dis moi, mon gars... qui te dis qui tu as le droit de tuer ou non? T'as pas l'air du genre à faire la différence toi-même... pourtant t'as sauvé quelques personnes, non? Donc t'es pas juste une bête sauvage... T'as quelqu'un qui tiens la bride derrière toi... dis-moi qui c'est...
 Keisuke se tourna cependant vers l'héroine qui l'accompagnait depuis un petit moment, et qui ne prononçait pas un mot.
- Par contre hésitez pas à remettre un coup de froid, M'dame. Il a l'air de chercher à creuser son trou l'animal... faudrait pas qu'il brise le glaçon au milieu de l'interrogatoire, ça risquerait de mal se terminer...
Le policier ne semblait pas particulièrement nerveux, même si intérieurement il commençait à s'inquiéter de l'activité de son suspect. Il valait mieux assurer la sécurité du commissariat avant de penser à collecter des informations. L'enquête était en soit moins importante à ses yeux que la vie des divers policiers qui travaillaient en ces lieux, ainsi que des civils venus demander leur assistance.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
David Matsui
Messages RP : 185

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 310/1000
Alter: Wendigo
Rang C





David Matsui
Rang C
Mar 22 Jan - 20:26
La plus chétive des interrogateurs ne s'attendait pas à un tel déchaînement de violence sans préavis. Le projectile lui fit faire un bon en arrière tandis que la masse de muscle qui servait de cerveau à cette équipe de fonctionnaires restait imperturbable. Cela avait un coté frustrant : il transmettait l'impression de contrôler la situation, et c'était précisément ce que le Maraudeur voulait que Wendigo donne à voir. Mais, temps que les petites piques d’énervements ne transparaissaient pas, la position de la créature restait des plus confortables.

Le charognard se dirigea calmement vers le pieux de métal, désormais bien enfoncé dans la glace, et ne mit pas longtemps pour commencer à faire pression sur la structure. C'était le levier parfait, mais l'effort restait véritablement consistant pour le grand singe.

"De quel droit est ce que je chasse ? Vous êtes flic, vous savez très bien qu'une partie du peuple se moque de vos règles. Les gens comme moi savent qu'ils risquent la mort en faisant du mal aux autres, et pourtant ils ne peuvent pas s'en empêcher. On est bloqués inspecteur... bloqués dans un monde que les gens comme vous ne peuvent pas comprendre. Et ce monde là, il se branle de vos Lois."

Une énorme flaque de bave commençait à se former en dessous de la créature. Le casse dalle du Maraudeur était arrivé, et il n'avait pas mis longtemps pour en commander un second. La serveuse lui jeta un regard intriguée avant de lever les yeux au ciel lorsqu'il arracha le tiers de son sandwich en une seule bouchée. Ce n'était visiblement pas le premier morfale qu'elle croisait, même si elle ne prenait pas vraiment conscience du fait que son avant bras ne faisait que réveiller quelque chose chez le tueur en série.

Quelque chose qui commençait par "Viande".

"Je vais briser cette glace, ce n'est qu'une question de temps. Ce n'est pas comme si je risquais quoi que ce soit à essayer de toute façon."

L'affirmation de Wendigo était loin d'être une parole en l'air. Un horrible craquement commençait à se faire entendre. Une énorme brèche fit soudainement son apparition dans la glace. Brèche dans laquelle l'Alter du Maraudeur s'empressa de glisser ses mains, ayant prévu le rebouchage éclair de Froosty. Cette dernière, bien décidée à empêcher la créature de se rapprocher de la sortie, ne mit pas longtemps à glisser toute son énergie dans le renforcement de la zone.

Ce qui, comme elle allait le découvrir très vite, était loin d'être suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Keisuke Iwasaki
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Titre: Inspecteur
Expérience: 40/1000
Alter: Aucun
Rang C





Keisuke Iwasaki
Rang C
Mer 23 Jan - 9:45
Faites entrer l'accusé [PV Keisuke] Gumshoe-Post2
Faites entrer l'accusé
[PV David Matsui]

La bête ne répondait pas aux questions de l'inspecteur. Peut-être qu'elle s'amusait à tourner autour du pot et à tordre les questionnements, ou peut-être qu'elle ne comprenait simplement pas ce que l'enquêteur voulait apprendre ? Quoi qu'il en soit, rien ne fut dit concernant un potentiel commanditaire pour le tueur en série. Et pourtant, Keisuke était persuadé que ce monstre se limitait dans ses meurtres, et qu'il ne tuait pas au hasard. Son parcours criminel était clair: il ne visait que des criminels.

 Malheureusement, la prévention ne fut pas suffisante. Malgré l'avertissement de l'inspecteur, le suspect continua de briser la coque de glace qui les séparaient, prévenant même qu'il comptais s'échapper. A ces mots, l'inspecteur se plaça devant sa subalterne, afin de la protéger.
- Tu dis que je ne peux pas comprendre comme si tu connaissait ma vie, et ce que je sais du monde. Dans ta tête je suis peut-être juste un homme de paille qui fait respecter la loi parce que "c'est la loi". Tu te goures, mon gars. Si je fais respecter la loi, c'est pour protéger les plus faibles. Si j'arrête des gens comme toi, c'est parce que même si tu t'attaques qu'à des criminels, rien ne prouve que demain tu vas pas attaquer un innocent. En d'autres termes, mon rôle à moi c'est de trouver les gens dangereux dans ton genre pour qu'ils se fassent arrêter par les héros.
 Le flic sorti alors un révolver de sous son manteau. Il le saisit à deux mains et le dirigea vers le suspect, qui commençait à véritablement briser sa cellule de glace.
- Et jamais j'hésiterais à protéger ceux qui sont plus faibles des dangers dans ton genre. Si tu brise cette glace, j'hésiterais pas à te considérer comme trop dangereux. Alors maintenant tu recules, et tu laisse notre amie héroïque reformer ta cage.
 La jeune flic tremblait derrière son supérieur. Elle semblait choquer de la façon dont l'interrogatoire dégénérait. Elle savait que l'inspecteur avait le droit de neutraliser l'homme, mais la force létale n'était habituellement pas autorisée. Il aurait du sortir son arme paralysante, et non son révolver. Cependant devant un adversaire aussi dangereux, Keisuke n'avait pas vraiment le choix. Le pistolet neutralisant n'aurait pas été une véritable menace. Il fallait faire comprendre à son interlocuteur que ce n'était pas parce qu'il était du coté de la loi qu'il n'allait pas prendre des mesures drastiques.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
David Matsui
Messages RP : 185

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 310/1000
Alter: Wendigo
Rang C





David Matsui
Rang C
Mer 23 Jan - 12:58
Les bras de Wendigo étaient scellés dans la glace. Le Maraudeur avait conscience du ridicule de la situation, mais ça ne lui posait aucun problème. Il avait réussi : la glace allait exploser, et il pourrait enfin regarder en face cette masse de muscle qui ne cessait de l'importuner. Il lui fallait un visage, histoire de comprendre quels genres de types étaient payés pour lui courir après. Et pour ça, Wendigo allait devoir donner tout ce qu'il avait.

"Un véritable discours de boy scout, il serait pertinent si le monde fonctionnait vraiment à votre façon. C'est All Might qui vous inspire ? Je dois dire que le jour ou je tomberais sur lui, je risque très fortement de mourir. Mais en attendant qu'il me crève je vais briser cette glace, elle m'empêche de voir votre trogne et ça me gène."

Le grand singe planta ses serres dans le sol avant de forcer la glace, sa force semblait gargantuesque. Les horreurs qui lui servaient de mains, figées dans la paroi par une action inconsidérée, se mirent à écarter les abords de la cage. Une énorme fissure vint se former au centre de la calotte tandis que la créature du Maraudeur relâchait toute sa rage dans ses membres supérieurs. Le toit de la cage s'effondra sur le sol avec un craquement sourd, c'était le drame : le tueur en série le plus prolifique du moment était en train de briser ses chaines. La cage explosa en morceaux dans la pièce, et tout ce que Froosty pu produire fut un juron. Le filtre était parti. Les huit yeux arachnides du monstre purent enfin voir ce qui l'entourait, et la première chose qu'ils remarquèrent furent un canon. Un canon de 44 magnum.

Le sang de Wendigo ne fit qu'un tour.

Il sauta, mais c'était déjà trop tard.

Le coup de feu explosa les tympans du Maraudeur. Adossé à son siège de bar, le vigilant du se retenir de se plaquer les mains contre les oreilles . Son cerveau ne s'était pas préparé pour un truc comme ça.

Sa créature était suspendue au luminaire. Sa tête, désormais tournée vers le bas, se pencha sur sa patte droite. Elle semblait avoir du mal à s'accrocher, et pour cause : le grand singe n'avait plus de pied droit. Bah, ça n'avait pas d'importance. Il n'aurait pas  besoin de courir de toute façon, et il était suffisamment agile pour se maintenir sur trois membres. Il ne put malgré tout s'empêcher de souffler sa frustrationt. Le Maraudeur n'aimait pas voir son Alter s'éparpiller sur le sol.

"Vous vous croyez malin avec votre calibre ? Ce n'est pas comme si vous parliez à un être humain après tout, tirez si ça vous chante ! Je vais vous dire : je vais même pas bouger. Je n'ai pas besoin de riposter contre des flics, vous n'êtes pas mon type de Viande de toute façon."


Dernière édition par David Matsui le Mer 23 Jan - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keisuke Iwasaki
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Titre: Inspecteur
Expérience: 40/1000
Alter: Aucun
Rang C





Keisuke Iwasaki
Rang C
Mer 23 Jan - 14:09
Faites entrer l'accusé [PV Keisuke] Gumshoe-Post2
Faites entrer l'accusé
[PV David Matsui]

Faisant fi de la mise en garde du policier, la créature brisa la glace qui le retenait. Le dome éclata alors dans un fracas qui fut rapidement suivi par une explosion. Keisuke avait fait feu sur le suspect. Celui-ci avait effectivement réagi au quart de tour. Il savait que ce type pouvait faire un grand nombre de victimes s'il le laissait faire, et le coup partit tout seul. Cependant Keisuke n'avait pas visé le corps de la personne, sachant son calibre bien trop puissant pour un tir d'interception. Il avait donc visé la jambe de sa cible, et l'impact se fit sentir, lui explosant le pied au sens propre. Keisuke serra les dents. Il avait gaffé, mais il ne pouvait pas laisser ce monstre libre de blesser sa subalterne, voire les autres personnes du commissariat. Son révolver fumant encore lorsqu'il leva son regard vers le grand singe au plafond.
- Contrairement à toi, j'ai rien à tirer à te charcuter. Je vais poser cette question une dernière fois... Qui te donne tes cibles ? T'agis pour qui... ?
La réflexion du suspect allait également dans le sens d'une théorie exposée par les enquêteurs.
- T'es l'alter de qui ? T'as l'air d'apprécier te planquer derrière ton monstre... J'aimerais parler au vrai toi, mon gars... parce que c'est à un alter à qui j'ai affaire actuellement... pas vrai ?
La jeunette était assise par terre. La libération du monstre l'avait faite s'écrouler sous la surprise. Keisuke ne pouvait pas se permettre de se retourner pour l'aider à se relever, car il perdrait le contact visuel avec le suspect. Cependant il tendis sa main à la demoiselle pour lui servir d'appui. Une fois celle-ci debout, il se baissa et couvrit sa bouche d'une main avant de lui murmurer.
- Allez prévenir les collègues... si c'est vraiment un alter... il y a des chances que son vrai corps soit pas loin... envoyez une patrouille fouiller les bâtiments publics environnants à la recherche de personnes louches...
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
David Matsui
Messages RP : 185

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 310/1000
Alter: Wendigo
Rang C





David Matsui
Rang C
Mer 23 Jan - 22:07
Ils leurs avaient fallu du temps : enfin, les flics avaient fini par trouver. Ce n'était pas bien compliqué pourtant. Le Maraudeur voulait bien croire que les Alters du mutations pouvaient s'avérer extrêmement violents génétiquement, mais jamais il n'avait croisé un humain qui rivalisait avec Wendigo en terme de trogne. Cette créature, comme l'avait très vite compris les criminels compètents, puait l'Alter de création. Mais ça ne voulait pas dire qu'elle n'était pas partie intégrante de l'évadé d'asile.

Le Maraudeur en arrivait même à se demander si il n'était pas une part de son Alter, et non l'inverse.

"Me voir en vrai ? Notre discussion n'est pas assez réelle pour vous ? Mon Alter est une partie de ma personne, et je le connais suffisamment pour savoir qu'il est un outil efficace, un peu comme les glaçons de votre collègue. Mais son prix se compte en cadavre, et ce n'est pas moi qui me suis chargé de l'achat. On ne choisit pas sa génétique."

Un discours fort motivant... le tueur en série se demandait pourtant si il y croyait vraiment lui même. C'était ce qui semblait se rapprocher le plus de la réalité. Son Alter et lui étaient reliés mentalement, ce qui faisait basculer son psychisme vers la folie au moins une fois tout les mois. De plus, la créature était largement capable d'apprendre de son maître ; et elle était capable de réactions semblables à celles d'un corps humain. En témoignaient ses petits mots d'esprit face aux diverses situations, ainsi que ses automatismes mentaux tout droits piqués dans l'expérience du Vigilant. Et, si il y a bien une chose que le Maraudeur craignait plus que tout, c'était que son Alter se mette à comprendre les armes à feux.

Il n'avait vraiment pas envie de se réveiller un matin pour découvrir Wendigo vidant quelques cartouches dans un cadavre.

"Je n'ai pas de commanditaire inspecteur. Je chasse parce que mon Alter exige des meurtres, de la Viande, et que si je ne me soumet pas à sa volonté je deviens moins qu'une loque. Je vais laisser votre petit cerveau comprendre tout seul pourquoi je cible des freaks dans mon genre."


Dernière édition par David Matsui le Mer 30 Jan - 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Keisuke Iwasaki
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Titre: Inspecteur
Expérience: 40/1000
Alter: Aucun
Rang C





Keisuke Iwasaki
Rang C
Lun 28 Jan - 15:07
Faites entrer l'accusé [PV Keisuke] Gumshoe-Post2
Faites entrer l'accusé
[PV David Matsui]
Keisuke fixait la créature, son arme toujours en main pour réagir en cas de réaction violente de celle-ci. Il avait cependant un regard sévère qu'il n'affichait pas habituellement.
 - T'as l'air de bien aimer te payer ma tête, Mon gars. Mais moi ce que je veux c'est savoir qui t'es vraiment. Ton pantin est bien joli et reconnaissable, mais c'est comme si je m'étais présenté à toi en faisant parler mon flingue comme un ventriloque. C'est toi que je veux avoir en face de moi, pas ta créature. Et un jour j'arriverais à coller ton visage dans le trombinoscope de la banque de donnée de la police.
 Le policier se redressa alors, faisant face à la bestiole au plafond. Il le fixait du regard, plongeant ses yeux dans ceux de la bête.
 - Tu pourrais faire tellement mieux de ton alter, mon gars... tu gâche ta vie à baigner dans le sang. Si n'importe quelle viande suffisait, on pourrait te trouver des palliatifs. Tu sais pas combien de gens voudraient avoir ta force pour protéger les gens... et toi tu t'en sers pour assassiner... pour rester en dehors de la loi. Je suis sûr qu'avec un suivi médical tu pourrais être un atout pour la société. Tu vaux mieux que ça... mais en attendant que tu sache te gérer... va falloir que je t'arrête pour des raisons de sécurité des civils. T'es trop dangereux. Actuellement tu n'attaque que des pourris, mais si un jour tu t'en prenait à un civil on auras plus rien pour plaider ta cause. Alors rend toi avant de déraper et on pourra peut-être faire de toi quelqu'un de bien.
 Malgré toutes les horreurs qui maculaient le dossier du Maraudeur, l'inspecteur continuait de croire en l'humain qui se trouvait derrière. Keisuke avait toujours été considéré comme trop gentil à vouloir donner une seconde chance à tout le monde. Il continuait de penser que s'il n'attaquait que les pire raclure, il pouvait encore être sauvé. Qu'il n'était pas foncièrement mauvais. Et il y croyait, car il voulait croire au potentiel de chacun de faire preuve de justice.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) :: Commissariat-
Sauter vers: