:: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Val Ain't My Day [Pv Jae]

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Sam 2 Juin - 17:09
Val Ain’t My Day
Jae-Sun Park & Kass Narita

   

   





Ce mensonge, ce terrible mensonge. Je n'étais pas prude dans ces derniers et ils étaient même plus courants que je n'aurais voulu l'admettre mais de là à m'engager sur cette pente... Je n'étais pas doué pour mentir. Je me souvenais encore de cette fois où passé en caisse avec un film un peu romantique, la caissière m'avait souri en me disant que ce film était génial et que ma copine serait ravie. J'avais alors acquiescé pour ne pas paraître totalement ridicule ni donner l'air du type soulignant son célibat pour draguer avec une finesse minimale. Non en fait j'avais simplement honte.

Rentré chez moi, ce mensonge m'avait hanté. La sensation d'être lié, de pouvoir être mis face à mes mensonges m'était insupportable. Que dirait-elle si elle savait que je lui avais menti ? Me prendrait-elle pour une connard ? Un malotru ? Un menteur compulsif ?! J'en oubliais presque que mes chances de la revoir dans ce magasin dédié au numérique étaient minimes. Le lendemain et toute la semaine qui suivit je me retrouvais donc à acheter une babiole pour pouvoir passer en caisse, ne la trouvant jamais au poste malgré la concordance avec la dernière rencontre. Mais finalement, au moment d'enfin la retrouver à sa caisse pour lui dire "Je.. Je n'ai pas de copine en fait". La jeune femme qui m'avait certainement déjà oublié avait répondu sur le champ "j'ai un copain".

J'aurais peut-être du m'en tenir au mensonge mais j'avais toujours eu tendance à beaucoup trop réfléchir, pour le pire comme pour le meilleur. Mais surtout pour le pire. Je me faisais des films et je tentais de ne pas laisser passer le "moment magique" qui devrait changer ma vie de solitude. A défaut de regarder vers l'avenir, je me précipitais sur toutes les portes pour les laisser ouvertes, surveillant sans cesse le thermomètre pour être certain que qui que ce soit se sente parfaitement à l'aise et au chaud. Ca faisait peut-être un peu désespéré mais... Ce n'était pas bien loin de la réalité.

Et ce mensonge là sur mes allergies, allait-il me suivre jusqu'à la fin de ma vie ? Cette pensé ne manquait pas de me donner des sueurs froides et je retrouvais aussitôt mes habitudes à la con. Que se passerait-il au second rendez-vous ? Il me demanderait quelles seraient mes allergies pour que l'on puisse mieux choisir le restaurant. J'essaierais de répondre quelque chose de bateau comme des fruits de mer. Pour un soir, ça aurait été mais avec le temps, les complications se seraient présentées. Au premier repas où j'aurais rencontré ses parents, ces derniers auraient prévu des huitres. Jae ce serait alors excusé pour moi en expliquant que je ne pouvais pas manger de fruits de mers. Il aurait déçu ses parents et en prime propagé mon mensonge. Des années plus tard, alors que nous aurions partagés les alliances et peut-être adopté un ou deux petits monstres cultivant des pâquerettes au bout de leurs doigts, nous aurions été heureux. Jusqu'à ce qu'un jour fatidique au restaurant, les assiettes soient mélangées et qu'un serveur en panique n'arrive, se plaçant entre Jae et Yuko, notre aînée, pour signaler l'erreur ainsi que la présence de fruits de mer dans l'assiette du boulet, à savoir moi. Comment l'expliquerais-je alors ?!

J'aurais voulu saisir cette opportunité pour le faire mais mon interlocuteur ne manqua pas de m'envoyer un nouveau fer à cheval à la figure en m'appelant chéri. Mais le pire encore fut à venir quand il se contenta d'accepter le compliment très maladroit ? Pire de lui en faire un ? Mon regard redevint assez incrédule. Avais-je fait des progrès dans mon auto-gestion en société pour recevoir un compliment sur mes yeux plutôt qu'un "ew.. Non" Et clairement il ne l'avait jamais dit je m'en serais souvenu merde ! Et dire qu'avec ces montagnes russes émotionnelles il repartait pour cette histoire ?! Sérieusement ?! Ne pouvait-il pas juste faire preuve d'un peu de pitié et m'achever maintenant ? Ce genre de hauts et de bas étaient malsains et j'en étais bien avisé.. je passais donc une main dans mes cheveux, faisant face à mon assiettes finie. Wai.. j'allais tenter d'être un peu plus.. normal.

"Pour être honnête, j'étais une vraie larve à ce moment là, je ne pense pas que je serais d'une grande aide."


Cela clarifiait bien les choses. je ne me rappelais même pas de mon retour à domicile. Pourtant j'avais du le faire. Personne ne m'aurait porté aussi loin. Là n'était donc pas la question. Je restais assez inutile de ce point de vue malheureusement. Il n'était pas trop déçu ? Je me devais tout de même de demander.

"Que ferais-tu si tu le trouvais ?"


Nous étions dans une fiction amoureuse il était donc normal que je m'inquiète pour lui. Nous ne partagions pas cet aspect et très certainement si je me retrouvais face à un personnage capable d'une telle chose, je ferais simplement demi-tour. Je passerais éventuellement par la police pour les mettre en garde mais de toute façon je ne serais pas capable de rien en de telles circonstances. Le serveur s'arrêtait par notre table pour ramasser les assiette, demandant pour les desserts. Je regardais donc à nouveau Jae, un peu calmé. 


"Dessert ? Et je n'ai pas d'allergies, je ne sais même pas pourquoi j'ai dis un truc pareil."


Rire nerveusement n'allait pas forcément m'aider mais au moins ce mensonge était clos.

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 49

Feuille de personnage
Titre: Perséphone
Expérience: 215/500
Alter: Hanahaki
Rang D





Jae-Sun Park
Rang D
Jeu 5 Juil - 23:26
Val ain't my day ✩
Kass & Jae-Sun
était-ce le compliment de trop ?
il semblait ne pas en revenir

(curieux, tout de même, qu'il n'aie pas l'habitude)
(avec un visage pareil, ça paraissait invraisemblable)

S'il s'en amusa une fois de plus, Jae-Sun tâcha de ne pas rendre la chose trop apparente. Ou de ne pas laisser l'amusement s'installer. C'était un coup à faire pousser des boutons d'or dans ses cheveux noirs. Certes, Kass avait déjà pu observer le phénomène, mais il préférerait éviter tout de même. Le fleuriste trouvait toujours embarrassant que ses émotions se manifestent de la sorte. S'il se rassurait en se disant que personne ne saurait les lire, et que quand bien même, ce ne serait pas une science exacte; ça ne l'aidait pas à se sentir beaucoup mieux.

(il ne devrait pas avoir honte de son alter)
(mais les mots de ses parents avaient laissé des cicatrices)

Jae-Sun hocha la tête en l'entendant ne pas répondre à sa question, finissant ce qu'il restait de sa salade au passage. Comme il se l'était imaginé, son interlocuteur ne pouvait pas l'aider plus que cela. Sans importance. Kass ne lui devait rien, et de toutes façons, sans doute serait-il plus sage de sa part de ne pas chercher. L'évènement n'était certes pas sans lui rappeler quelque-chose de désagréable, mais il.. ne devrait pas s'impliquer plus que ça. C'était un coup à se retrouver mauvais endroit au mauvais moment. Dans des histoires qui ne le concernaient pas.

(mais Jae-Sun était déjà vigilant)
(ça pouvait difficilement empirer son cas)

« Ce n'est pas grave, merci d'avoir répondu quand même. » assura-t-il en souriant

Une larve, selon ses dires. Etait-il si fatigué, ce jour-là ? Il avait certes eu l'air à l'ouest, mais à en juger par son comportement actuel, Jae-Sun s'imaginait que ce n'était pas complètement inhabituel chez lui. Il se garda néanmoins de questionner Kass davantage, ayant lui-même tendance à être drainé lorsqu'il passait sa journée ailleurs que dans le havre de paix constitué par sa boutique.

peut-être avait-il passé une mauvaise journée
comme le fleuriste avec ce maudit tag

La question suivante le prit par surprise, si bien qu'il papillonna des yeux le temps de la procéder. Non seulement ça ne le concernait pas vraiment, mais en plus Jae-Sun l'ignorait, s'il était honnête. (mais ils étaient 'en couple', se rappela-t-il à temps pour effacer son étonnamment, c'était naturel pour Pass de s'en inquiéter) Que s'imaginait-on qu'un fleuriste puisse faire, dans ce cas-là ? Attaquer à l'insecticide ? Signifier sa désapprobation d'un bouquer de gentianes ?

voilà une perspective cocasse
il passa une main dans ses cheveux

(le temps de chasser les sarcasmes)
(et de trouver un mensonge plausible)

« J'appellerais la police, j'imagine,  si c'est possible sur le moment ..? supposa-t-il, pas très sûr de lui Ce n'est pas comme si je pouvais aider à sa capture autrement, surtout avec un alter pareil.. » ajouta-il en haussant les épaules

A vrai dire, il pourrait. Bien sûr qu'il pourrait, s'il le maîtrisait assez bien. Mais Jae-Sun doutait que ça soit son cas, s'il y réfléchissait. Il ne savait même pas comment ce type s'y était pris pour mettre les adolescents dans cet état. Si ça se trouve, il finirait dans la même situation en quelques instants. Ce serait idiot. Ce ne serait d'aucune aide, pour lui comme pour les autorités.

ça rajouterait des images dans sa tête
il en avait déjà largement assez

(pourtant, difficile de ne pas y penser)
(et si ça fonctionnait ?)

Lorsque le serveur revint pour proposer des desserts, ils avaient tous deux terminé leurs assiettes. Kass était un peu moins rouge et lui avoua au passage ne pas avoir d'allergies. Voilà qui sonnait plus plausible. Donc c'était bien l'embarras qui lui mettait le rose aux joues, comme le supposait sa première théorie. Son rire nerveux lui tira un sourire amusé tandis qu'il tournait la tête vers le serveur pour confirmer que la carte des desserts l'intéressait. Jae-Sun l'ouvrit sur la table une fois qu'il l'eut en main, mais ses yeux étaient remontés vers Kass.

« Nerveux, peut-être ? Ce n'est pourtant ni le premier, ni le dernier rendez-vous. » il ne plaisantait qu'à-moitié

Parce qu'il y en aurait au moins un autre, en théorie. Ne serait-ce que pour voir la tête de Kass lorsqu'il proposerait. Et accessoirement pour qu'ils soient quittes, lorsque Jae-Sun l'inviterait. S'intéressant à la carte assez longtemps pour choisir un dessert, il laissa à son interlocuteur le loisir de faire de même avant de la refermer. Coude sur la table et joue appuyée dans la paume de sa main, il eut un sourire presque cruel.

« Je me disais bien que ça ne pouvait pas être le reflet de ce ballon sur ton visage.. dit-il lentement, fixant son regard sur la réaction de Kass, Mais plaisanterie à part, n'hésite pas à m'en parler, si flirte un peu trop et que ça t'embarrasse. Je m'en voudrais de te pousser à inventer d'autres allergies. » ajouta-t- avec une légère grimace

Comme s'il s'inquiétait réellement d'un amant timide dans les lieux publics. Comme s'il ne voulait vraiment pas outrepasser ses limites sans s'en rendre compte. Alors que rien n'était réel et que sans mentir, voir Kass prendre des couleurs le faisait rire plus qu'autre-chose. Même si encore une fois, loin de lui l'idée d'humilier son interlocuteur d'une quelconque façon. S'il se montrait odieux, Kass le lui aurait fait remarquer, n'est-ce pas ?

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Jeu 19 Juil - 16:53
Val Ain’t My Day
Jae-Sun Park & Kass Narita

   

   





Il n'y avait que lui pour faire un si mauvais usage d'un visage qui pouvait paraître décent. Visiblement au repos, il n'avait pas une tête de psycopathe, de pervers ou de déterré. Sauf que souffrant de son manque sidérant de charisme, il ne pouvait strictement rien en faire. C'est simple. Faites couler un filet de bave au coin des lèvres d'un mannequin et il aura soudain plus de mal à paraître en couverture des magazines. En réalité, le charisme valait peut-être mieux que toutes les apparences. Il suffisait de regarder un chanteur d'opéra. Très souvent bien portant, transpirant à tout va et parfois même le bouton du costume implosant sur scène. Pourtant, cet homme aurait toutes les femmes à ses pieds à la sortie. Le seul autre moyen de compenser dans la séduction était l'argent. Être suffisamment riche pour être un bon parti et de ce point de vue là, Kass n'était pas non plus gagnant. Il noterait sur un carnet les frais de ce repas à sa sortie. Pas devant Jae... il aurait été con de se donner l'air encore plus minable qu'il ne l'était déjà. 



Mais pour l'instant il espérait simplement ne pas l'avoir trop déçu. Il n'avait pas les informations qu'il cherchait, il n'en avait même pas un début. Il n'avait que ses souvenirs un peu confus et la sensation de la fatigue de ce jour là. Ah.. En fait son physique pouvait paraître acceptable en comparaison de sa mine terrible de l'autre fois ? De toute manière, Jae lui.. plaisait bien ? De manière générale en tous cas et le décevoir ne le mettait pas en joie. Avec le temps il avait acquis un aspect assez négatif du relationnel et forcément, la crainte qu'en comprenant qu'il était totalement inutile, il ne.. se casse ? Vu que Kass invitait peut-être allait-il tout de même rester jusqu'au bout ? C'est aussi cela que la question des desserts voulait dire. Et oui, s'il l'aimait bien il était assez naturel qu'il se soucie de ce qu'il fasse auprès de ce malfrat. Ce n'est pas que Jae avait l'air faible mais il n'allait pas lui envoyer ses fleurs à la figure ou le poignarder avec des roses ?.. Et certainement pour avoir fait tant de mal, cet individu était un de ces monstres à la mutation génétique délirante et anormale. Loin de lui l'envie de le voir sur une civière.

Et sur ce point, il fut naïf. Il crut ce qu'il avait envie d'entendre et il ne put retenir un léger soupir de soulagement. Jae.. à défaut de jouer un peu avec ses émotions avait l'air de quelqu'un de gentil et il aurait commencé à s'inquiéter de le savoir dans les rues à se mettre en danger pour si peu alors que.. Ce n'est pas son rôle ? Que ce soit la police ou les super héros, ils ont choisi cette voix, ils embrassent le danger et surtout, ils ont suivit une formation adéquate. Donc.. prendre des informations est tout de même dangereux mais.. Il n'est pas sa mère alors il ne lui dira pas non, tant qu'il ne fait rien tout seul, c'est l'essentiel.

Si Jae avait mentionné uniquement les rendez-vous à venir, cela aurait eu l'effet sur Kass d'un soupçon d'antigel dans son verre. Il serait probablement mort sur le coups.. Ou bien sa bouche se serait mise à mousser, il serait peut-être tombé de sa chaise aussi. Car ces propos auraient sous entendus que c'était là un premier rendez-vous et que d'autres étaient à venir. Mais ce n'est pas ce qu'il dit car il mentionne leurs premiers rendez-vous imaginaires et par conséquent, Kass y comprend que les suivant seraient eux aussi imaginaires ? C'est la seule option possible à ses yeux et cela lui confirme une dernière fois que c'est un jeux entre eux. Un rôle pour leur permettre d'avoir une réduction lors de ce repas qu'il ne doit pas trop prendre au sérieux. Il se détend donc légèrement même s'il se pince les lèvres quand il mentionne le ballon, ayant peur sur le coups qu'il.. ait vu ce qu'il y avait marqué dessus ? Puis le fait qu'il s'excuse était bien une preuve de plus du stratagème. Il lui rendait donc un signe de main, un peu amusé. 



"Ne t'en fais pas, j'y survivrais, c'est pour la bonne cause"


Et comme la carte des desserts était acceptée par Jae et qu'ils avaient donc encore un peu de temps à passer ensemble, il l'acceptait lui aussi, prenant le menu pour regarder un peu ce que l'on pouvait y trouver. Il n'allait pas prendre trop... Il aurait l'air d'un enfant à commander une glace ou quelque chose de ce genre. Il allait la jouer fine pour cette fois. Il s'adressait donc au serveur à son retour.

"Ce sera un café royal"




Il se tournait en direction de Jae, attendant que sorte la commande. Il aurait été curieux de lui demander s'il était normal d'inviter un type dans la rue avec un ballon pour déjeuner mais ils étaient encore en train de se faire passer pour un couple, donc il valait mieux éviter. Il pouvait peut-être commencer par en apprendre un peu plus sur lui ?



"La boutique est à toi ?"




Le fleuriste. Il n'a pas pu de gérant à ses côtés mais la place d'une boutique en centre ville doit être bien trop cher pour quelqu'un d'aussi jeune ? Il ne se l'explique pas vraiment et il faut bien commencer les connaissances quelques part. Maintenant qu'il est un peu plus serein.

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 49

Feuille de personnage
Titre: Perséphone
Expérience: 215/500
Alter: Hanahaki
Rang D





Jae-Sun Park
Rang D
Mer 8 Aoû - 22:56
Val ain't my day ✩
Kass & Jae-Sun
pour changer, son teint resta clair
se serait-il enfin habitué à jouer le jeu ?

Si une pointe de déception ne manqua pas de se manifester, Jae-Sun se contenta d'un hochement de tête entendu. Il aurait probablement d'autres occasions de voir les joues de Kass prendre des teintes flamboyantes. Ne serait-ce que parce que ça semblait être assez fréquent, chez lui. D'être confus, de s'emmêler les pinceaux, de lâcher une phrase sortie de nulle-part puis se retrouver gêné par sa propre réaction. On pourrait supposer qu'avec le temps, Kass apprendrait à relativiser. A avoir une approche un peu plus philosophe de ses maladresses.. mais Jae-Sun doutait de voir ce jour arriver.

Quand vint le moment de commander les desserts, son regard se fit curieux à la mention du café. Jae-Sun se rappelait encore de la période de ses études où il en buvait par barils car prendre de l'avance dans son travail n'était pas un concept qu'il avait un jour réussi à intégrer. Curieusement, ça n'avait pas eu pour effet de le dégoûter de la boisson. Quand bien même il avait maintenant une préférence plus marquée pour les thés et tisanes, le fleuriste ne rechignait pas à boire du café occasionnellement.

il commanda un desserts aux fruits
en théorie, c'était difficile à rater

Surtout qu'il préférerait que rien ne lui reste sur l'estomac, avec l'après-midi qui l'attendait. Des clients très pressés qui auront oublié d'acheter des fleurs à l'avance pour leur rendez-vous, d'autres qui demanderont quelque-chose d'extrêmement spécifique quand bien même le fleuriste disposerait d'un temps limité.. il s'y voyait déjà. S'il voulait continuer de faire bonne figure, sourire et s'exprimer poliment, un estomac lui fichant la paix était absolument nécessaire.

il leva les yeux sur Kass en entendant sa question
on lui demandait rarement, à vrai dire

« Elle l'est., sourit-il avant de se reprendre, Enfin, pas exactement. Mes parents ont acheté le.. bâtiment, disons. J'ai tout mis en place pour en faire un magasin de fleurs et j'aurai bientôt fini de les rembourser. » corrigea-t-il avec un hochement de tête

L'année prochaine, ou peut-être la suivante, il ne savait pas trop. Ca dépendrait de comment il s'en sortait. Mais là où était située sa boutique, Jae-Sun supposait que le remboursement ne pourrait pas non plus s'étendre sur des dizaines d'années. Ses géniteurs n'auraient de toutes façons pas accepté de l'aider dans cette entreprise s'ils avaient supposé que ça leur demanderait de l'attention pendant trop de temps. Il avait tout aussi hâte qu'eux d'en avoir fini avec ça.

une raison de moins de leur parler
loin de lui l'idée de se plaindre

Ils n'étaient d'ailleurs jamais passés à Fool's Garden pour voir ce qu'il avait fait du magasin. Du moins, pas que Jae-Sun le sache. Un peu déroutant, sachant qu'ils avaient payé, mais ça ne le dérangeait pas. Interagir avec eux lui étant à peu près aussi agréable que de marcher pieds nus sur des legos, le fleuriste savourait sa tranquillité.

« Comme tu as vu c'est pas immense, donc je me trouvais un peu à l'étroit avec toutes mes plantes, au début.. mais finalement c'est pas si mal. » ajouta-t-il avec quelques étoiles dans les yeux

Il était à vrai dire plutôt content de l'organisation actuelle du magasin. Si au départ il craignait de ne pas avoir assez de place pour faire quelque-chose de joli, le fleuriste avait su se débrouiller. Le résultat n'était peut-être pas du grand art, ni un chef d'oeuvre d'organisation, mais il avait le mérite de rester agréable à regarder.

(et on pouvait toujours mettre un pied devant l'autre)
(au départ, rien n'était moins sûr)

Les desserts ne tardèrent pas à arriver, et après avoir remercié le serveur, Jae-Sun reporta son attention sur Kass. Il l'avait interrompu tandis qu'il se rendait visiblement quelque-part, avait-il des courses à faire dans Hosu ? Ou peut-être n'étaient-ils pas loin de son lieu de travail, qui sait. Se questionner sur l'emploi des clients de sa boutique n'était pas chose courante pour Jae-Sun, aussi n'y avait-il pas réfléchi l'autre fois. Mais puisqu'ils prétendaient être amants, il ne serait pas franchement logique de lui demander.

« J'ai eu de la chance qu'ils veuillent bien m'aider, je suppose. Puisqu'on parle de ça, d'ailleurs, tes parents t'ont aidé pour tes études ou ton premier appart', ou ils ont juste fait "débrouille-toi" ? » interrogea-t-il penchant légèrement la tête

C'était une question plutôt safe, pour en savoir un peu plus sur son interlocuteur. Après tout, quand bien même ils prétendaient d'être ensemble, ils ne pouvaient pas non plus s'être tout dit. Peut-être était-ce le cas de certains mais.. la perspective faisait frissonner Jae-Sun de dégoût. Trop proche, beaucoup trop proche, même pour un amant. Ou peut-être se disait-il ça uniquement parce qu'il n'avait jamais été intéressé par une relation durable..

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Jeu 9 Aoû - 15:48
Val Ain’t My Day
Jae-Sun Park & Kass Narita

   

   





Ce déjeuner était finalement riches en enseignements même s'il aurait été naïf de penser qu'à son issue Kass serait moins maladroit qu'il ne l'était à l'heure actuelle. Ce n'était pas vraiment une question de maturité car quoi qu'on ait pu en penser, cette dernière il l'avait. Il ne se jetait pas dans des conflits sans raison, il faisait en sorte d'avoir des fins de mois lui permettant de survivre à peu près correctement, il était réaliste sur les sujets les plus essentiels, comme le fait qu'il n'avait pas les moyens de devenir propriétaire même dans ses rêves les plus fous, le papier toilette passait avant le papier et la vaisselle ne devait pas traîner trop longtemps dans le lavabo au risque que les résidus deviennent indissociables du plat. A part lui apprendre à lécher d'avantage le fond de ses plats, ces quelques éléments ne lui avaient finalement pas appris grand chose. Ou en tous cas aucun bonheur de la vie car à trop penser au quotidien.. Mais franchement que pouvait-il faire d'autre hein ? A part se reporter sur la pile de manga qu'une de ses connaissances laissait généralement devant sa porte quand il n'en voulait plus.

Sa philosophie aurait donc été "Ne merde pas trop tous les jours et comme ça les quelques fois où tu merderas vraiment te sembleront plus risibles". A défaut d'en faire une parfaite application, la vie de tous les jours semblaient un peu moins morne à se dire qu'il n'était au moins pas passé pour un idiot finit. A cette table ? Cette philosophie valait ce qu'elle valait. Puisque c'était supposé être son moment gênant de la semaine, sortant de son quotidien, cela paraissait donc assez logique mine de rien. S'entraîner chaque jour pour provoquer un peu moins de malaise ? Hahaha.. Faudrait-il encore avoir les outils pour et il n'avait pas de manuel du comportement à adopter en société sous la main pour l'aider à parvenir à ses fins. De toute façon, vu son karma, il mourrait certainement d'une connerie avant de pouvoir améliorer sa "condition". Un lama en liberté dans la ville qui le piétinerait, une bouche d'égouts qu'on aurait oublié de reboucher ou une grenade en plastique qui le ferait trébucher. Il aurait d'avantage été surpris de ne pas décrocher un Darwin Awards que l'inverse.



Mais lui qui se demandait comment il était parvenu à s'offrir cette boutique fut forcé à une certaine admiration en entendant que ses parents lui avaient offerts ? Le bâtiment ? Dans Tokyo ? Bordel de merde réalisaient-ils seulement le prix de l'immobilier ici ?! Mais au-delà de la seule information que ses parents, des mania du pétrole coréens dans l'esprit un peu troublé de Kass, des bagues au doigts et des tigres de compagnie aux pieds, c'était l'information qu'il avait bientôt finit de les rembourser qui sautait aux yeux de Kass. Bientôt ?... Comment ça bientôt ?.. Bientôt dans 20 ans ou bientôt bientôt ? Ca avait l'air d'être bientôt bientôt mais alors.. lui avait-il fait un prix pour le bouquet ? Fournissait-il des yakuzas en fleurs pour leurs diverses cérémonies ? Elevait-il des espèces tropicales illégales ? Si un mot était sorti de sa bouche, il serait sorti en trois, "bordel de merde". Mais heureusement il ne dit rien cette fois là. Il aurait peut-être d'avantage d'explications qui clarifieraient la situation. Le café était face à lui, amer comme il était, il ne pouvait pas le boire alors il rajoutait un peu de sucre. Il n'aurait pas été contre du lait mais un homme ne rajoutait pas de lait dans son café n'est-ce pas ? Et un peu de virilité ne lui ferait pas de mal... Amer.

Mais bien sur il fallait qu'il rajoute que son magasin n'était pas immense... c'était certainement le plus grand point de verdure des environs à l'exception du parc par lequel il essayait de couper en voulant rentrer chez lui. Et il imagine qu'il dispose au moins d'un espace équivalent à l'étage si ses parents ont acheté. TOUT LE BÂTIMENT ! A côté de ça Kass faisait plus que ridicule avec son appartement de 22 mètres carré avec une chambre qui ressemble à un placard, un salon tout en longueur, une demi salle de bain et une cuisine sous équipée dans un immeuble sur lequel il fallait toujours vérifier s'il n'y avait pas une mise en garde d'insalubrité pouvant entraîner la destruction de l'immeuble. Le tout dans un quartier.. Aaah n'en parlons même pas. Enfin, il n'allait pas râler sur Jae, il avait de la chance voilà tout, tout le monde ne pouvait pas en avoir et il n'y était pour rien, il faisait au contraire bien d'en profiter.

La question ne paraissait en effet en rien abbérante, elle était même compréhensible même si Kass pouvait avoir un peu honte de la réponse.

"J'ai fait un caprice en demandant à venir étudier à Tokyo quand j'étais au lycée, Ils vivent au nord. Ils n'étaient pas vraiment friands de cette idée alors j'ai commencé à me débrouiller une fois sorti du lycée."


Ce n'était pas une histoire belle ou moche, elle était simple et pouvait même s'avérer compréhensible, il y avait plus d'un foyer qui se retrouvait avec des "problèmes" de ce genre et parfois c'est simplement car cette dernière n'avait pas les moyens de subvenir aux besoins d'un enfant loin des dépenses familiales. Alors maintenant à part poser la question de savoir si ses parents sont blindés ou s'il a déjà cueilli des fleur dans ses cheveux pour les revendre, restait les plus simples. Tant pis si ça s'éloignait un peu de leur rôle, tant qu'il ne finissait pas en sueur. Il faisait le choix de la blague à la con.

"Peut-être que c'est à force d'être surexposé aux fleurs que tu en es devenu une ?"


Ca pourrait passer pour un compliment mais il pensait surtout à son alter. Bien sur il se doutait que c'était intervenu plutôt mais pour lui qui était assez dégoûté des alters en général celui-ci semblait plutôt.. inoffensif ?

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 49

Feuille de personnage
Titre: Perséphone
Expérience: 215/500
Alter: Hanahaki
Rang D





Jae-Sun Park
Rang D
Ven 24 Aoû - 22:10
Val ain't my day ✩
Kass & Jae-Sun
Kass disait avoir fait un caprice
un instant, une image mentale d'In-Sook s'imposa

Sa soeur cadette avait été assez gâtée pour être autorisée aux caprices, contrairement à ses deux aînés. Il la revoyait encore l'année de ses 7 ans, en vacances à la plage, refusant catégoriquement de nager avec une bouée (alors qu'elle ne connaissait même pas la brasse) parce que la couleur ne lui plaisait pas. Certes, ce dont lui parlait Kass n'avait rien d'aussi puéril, mais on avait assez qualifié sa soeur de 'capricieuse' pour qu'il pense directement à elle en entendant un mot similaire.

Il hocha néanmoins la tête pour signifier qu'il écoutait. Logique, que ses parents n'aient pas voulu, vu les prix pratiqués dans la capitale. Mais logique aussi que Kass aie été attiré par la ville: un tel centre d'activité avait son intérêt. Surtout si c'était pour y chercher un établissement où continuer ses études. Les universités de Tokyo avaient probablement un certain prestige, comparées à celles d'autres villes du pays.

« Ca n'a pas dû être simple.. commenta-t-il, pensif, Mais visiblement, tu ne t'en es pas si mal tiré. » ajouta-t-il avec un haussement d'épaules

pas de raisons de penser le contraire
il était au moins étrange, mais vivant

De son côté, se débrouiller sans aide avait été impensable. Certes, ses parents se moquaient bien de ce que Jae-Sun ferait de sa vie, mais il y avait des apparences à maintenir. Si ça ne venait pas d'une quelconque bienveillance, il ne saurait se plaindre d'avoir pu bénéficier de leur aide. Peut-être étaient-ils simplement pressés de ne plus l'avoir dans les pattes. Lui et ses fleurs ridicules.

il eut presque un rictus
mais Kass semblait vouloir s'essayer à l'humour

Le fleuriste eut pour première réaction de lever les yeux au ciel, un sourire réticent aux lèvres. Classique, même s'il n'avait pas pour habitude de voir son alter d'un oeil aussi positif. Sans doute cela passa-t-il pour le 'not again' de quelqu'un qui a entendu ça plusieurs fois. Qui aurait espéré que son amant contrôle ses blagues sur les fleurs ne serait-ce que pour aujourd'hui. Il secoua la tête et s'appliqua à ne pas être renvoyer un sarcasme désagréable.

(ce n'étaient pas les idées qui manquaient)
(mais il n'avait pas envie d'enfoncer Kass)

« Oh, ça veut dire que je risque de te transformer en fleur à mon tour ? fit-il en portant une main à son coeur, faussement inquiet, Ce serait dommage, je te préfère comme ça ~ » ajouta-t-il avec un clin d'oeil

Il passa quelques instants à s'imaginer une fleur-Kass tout en reprenant une bouchée de son dessert. Blanche, pour des raisons évidentes. Peut être pas des pétales immenses, vu qu'on peinerait à trouver son interlocuteur exubérant. Pas de Lys, donc. Non seulement la fleur se voyait de loin, mais en plus l'odeur entêtante ne manquait pas de la faire remarquer. Peut-être avec une teinte de rose, vu comme colorer ses joues était facile..

des fleurs d'amandier poussaient dans ses cheveux
de délicats pétales blancs et un coeur rose vif

(pour changer, c'était volontaire)
(il ne comptait pas les arracher de suite)

« Tu ressemblerais sans doute à celles-ci. Toujours agréables à regarder, mais elles n'ont pas ton charme. » commenta-t-il en désignant les fleurs

Elles poussaient en majorité sa tête, comme une couronne, mais quelques unes semblaient s'être perdues. Derrière son oreille, au bout de sa queue de cheval, sur une mèche qui échappait à son élastique. Juste assez pour laisser deviner qu'il n'avait pas cherché à les ordonner. Distraitement, il espéra que son interlocuteur ne s'y connaisse pas en langage des fleurs.

les fleurs d'amandier étaient symbole, entre autres, de virginité
sans doute se montrait-il un tantinet moqueur en les attribuant à Kass

Mais Jae-Sun doutait qu'il s'en offense, s'il relevait. Ou du moins, il doutait d'avoir quoi que ce soit à craindre, s'il offensait son vis-à-vis. Ce n'était pas comme s'il lui semblait prompt à prendre ça très au sérieux, le défier de prendre part à un duel pour laver l'affront. L'idée sonnait amusante, d'une certaine façon. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois que le vigilant verrait les rues couvertes d'asphalte faire office d'arène pour des combats non autorisés..

mais soyons réalistes
ce serait absurde

(et Kass semblait bien inoffensif)
(il n'en arriverait pas là)

Manger les desserts allant généralement plus vite que manger le plat, Jae-Sun arrivait sur la moitié du sien. Il reprit une gorgée d'eau en jetant un coup d'oeil rapide à sa montre. Sa pause serait bientôt terminée, mais il avait encore le temps de rentrer. D'autant que ce n'est pas comme s'il risquait d'être réprimandé pour quelques minutes de retard, étant le seul employé de la boutique.

« Hm, je n'ai pas hâte d'y retourner.. marmonna-t-il en, Certes, je doute qu'on fasse la queue à l'entrée de la boutique, mais c'est une journée chargée. J'imagine que c'est plus calme, de ton côté..? » fit-il, relançant une conversation banale

Sans doute la Saint-Valentin ne changeait-elle pas grand-chose pour les personnes ne travaillant pas dans l'évènementiel, la beauté ou.. eh bien les fleurs, dans son cas.

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Mar 28 Aoû - 17:59
Val Ain’t My Day
Jae-Sun Park & Kass Narita

   

   





C'est vrai qu'il aurait pu y avoir bien pire. I aurait pu ne pas avoir de famille, grandir au bord de la route, être recueilli par un motard qui aurait finit par l'abandonner en se rendant compte qu'il n'était un faible. Il aurait alors finit dans une nouvelle famille d'acceuille, nourrit à coups de pâtée pour chat, on lui aurait demandé de miauler et de dormir dans une litière avant que les services de protection de l'enfance ne finissent par s'intéresser à son cas. On l'aurait alors mis en avant comme la victime d'un système défaillant incapable de protéger l'enfance déjà déviante de ce pays. Il en serait devenu un exemple d'une jeunesse à rééduquer, finissant dans les premiers camps, bientôt rejoins par ses congénères qui n'auraient pas manqué de le tabasser à la première occasion pour lui rappeler que tout ça aurait été de sa faute. De temps en temps, il serait convié dans le bureau du surveillant pour des raisons obscures et n'en ressortirait qu'avec plus de bleus encore. Progressivement, on finirait par les oublier. Beaucoup auraient finis par s'échapper du camp et au final, il n'aurait resté que Kass, livré à lui-même dans un lieu désert qu'il aurait finit par hanter, léchant la moisissure à même les murs. Mais.. à bien y penser, il avait aussi de la moisissure dans la cuisine de son appartement.. Merde. Bon, il valait mieux omettre ce détail car de toute manière Jae ne poserait jamais le pied chez lui n'est-ce pas ? Il décide de faire simple avec un demi sourire.

"Merci"


Sans aller préciser que son boulot le rend fou, qu'il n'a aucun objectif précis dans la vie à part celui de trouver l'amour qui semble progressivement plus voué à l'échec car de toute manière il n'aurait à offrir à une femme ni la stabilité, ni un emploi qui paye bien, avec sa chance, il serait même probablement stérile. Il n'était même pas capable de se tenir droit face aux ressources humaines. Non, il ne vendait pas de rêve et il aurait eu honte de ne pas pouvoir subvenir aux besoins de sa propre famille pour finir par être quitté par sa femme qui dirait que l'amour ne suffit pas et qu'il faut des croquettes dans la gamelle du chien.

Alors certes son humour ne pouvait pas être du meilleur goût mais il était difficile de s'essayer à l'humour avec une personne qu'il connaissait à peine. Peut-être aurait-il même eu tout intérêt à se taire plutôt que de faire un pas de travers. Mais ce jour arriverait forcément alors autant qu'il le fasse maintenant ? C'était l'idée qu'il avait en tête au moment de dire ça et de se rendre compte deux secondes après que ce n'était pas.. drôle. Comment était-il sensé rattraper cela maintenant hein ? IL n'avait pas des centaines d'idées en tête pour se faire, il n'avait que le poids de son auto-dérision. Car c'est bien vrai, à quoi ressemblerait-il en fleur ? C'était aussi l'occasion de changer un peu de sujet, de rendre l'ambiance un peu moins lourde après avoir pris un peu plus de ce café dont il oubliait rapidement jusqu'à prendre une nouvelle gorgée qu'il était aussi amer. Mais de là à dire qu'il serait agréable à regarder en fleur.. Il ne put s'empêcher un léger rire.

"Tu sais, je n'aurais certainement rien de ces fleurs. J'aurais perdu quelques pétales, j'aurais poussé à même le béton avec la grâce d'une allumette. Tout le monde ne peut pas être une fleur et je serais juste la malédiction d'un agent d'entretiens de la voie publique fatigué de trouver ces mauvaises herbes partout."




Il dit réellement ça comme une blague, il ne tentait pas de lui faire pitié ou quelque chose du genre mais bon, il ne fallait pas non plus qu'il se fasse de trop grands espoirs à ce sujet. Puis deux fleurs se faisant face serait de trop. Chacun avait son parcours et Kass n'était certainement pas une fleur. Tout juste une mauvaise herbe inculte incapable de déceler la signification d'une fleur en particulier, la rose pour le romantisme et la marguerite pour... Bonne question. Mais en effet le temps s'écoulait et contrairement à Kass, Jae avait certainement mieux à faire. Il n'allait pas lui en vouloir pour si peu. Et forcément, face à cette nouvelle perche d'autodérision, il ne pu que sourire.

"Tu aurais pu le dire avec d'avantage de tact..."


Il n'y avait que les célibataires pour ne rien avoir de prévu le jour de la saint Valentin. Mais bon, cette fois il s'en amusait presque lui-même et aux dernières nouvelles, ce n'était pas encore une infraction. Il devait arrêter de se vexer pour si peu de toute manière et c'était un bon moyen d'y parvenir. Avec l'addition qui arrivait à table, il tendait donc la main pour réceptionner le ticket payant d'un contact avant de commencer à se lever




"J'ai tant de temps que je pourrais même te raccompagner."




Il en oubliait presque le ballon sous sa table. En fait, il avait envie d'oublier ce ballon sous la table. Qu'il tremble ou qu'il sue, il aurait été prêt à nier. Quelqu'un d'autre aurait pu le trouver et en faire ce qu'il voulait. La valeur intrinsèque de l'objet aurait été moins forte. Il prenait au moins sa veste. Le ballon nan... Comme si on pouvait oublier quelque chose d'aussi gros*

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 49

Feuille de personnage
Titre: Perséphone
Expérience: 215/500
Alter: Hanahaki
Rang D





Jae-Sun Park
Rang D
Mar 11 Sep - 19:06
Val ain't my day ✩
Kass & Jae-Sun
il ne pensait pas que ça arriverait
mais Kass avait attisé sa curiosité

Une mauvaise herbe, voilà qui était quelques crans au dessus de la fleur d'amandier, dans la catégorie 'pas extrêmement flatteur'.  Si une lueur d'intérêt brilla dans ses iris écarlates, Jae-Sun se garda de répondre, se demandant s'il  disait ça sérieusement. Probablement pas, à en juger par son expression. Un sourire lui vint lorsque s'imposa l'image d'un agent d'entretien au visage si rouge qu'il devait bouillir de rage, fixant avec antipathie la tête de Kass dépassant du béton.

l'image suivante était très gore
mais il se surprit à la trouver drôle

Son dessert terminé, Jae-Sun haussa un sourcil lorsque son interlocuteur répliqua qu'il pourrait faire preuve d'un peu plus de tact. Curieux, c'était pourtant dans ses habitudes de prendre des gants.. Sans doute le contexte dans lequel ils se plaçaient lui avait-il fait oublier son infinie politesse. Hors de sa boutique, le fleuriste parlait en général de manière plus familière. Ou peut-être était-ce simplement parce qu'il avait plus l'impression de s'adresser à une connaissance relativement sympathique qu'à un inconnu.

« J'aurais pu.. confirma-t-il, Mais le jour où je raterai une occasion de te taquiner entrera dans la légende ~ » ajouta Jae-Sun, un sourire malicieux aux lèvres

Une fois l'addition réglée, Kass ne tarda pas à se lever, suivi de son interlocuteur. Nouveau coup d'oeil à sa montre. Il avait un peu de temps devant lui. Encore le temps de se remettre dans le bain et faire comme s'il n'avait jamais eu une once de sarcasme de toute sa vie.  En espérant que ne débarque pas une personne lui commandant une quantité faramineuse de fleurs pour 'immédiatement'; oubliant que le fleuriste faisait de la vente au détail et pas en gros.

c'était déjà arrivé
il n'en revenait toujours pas

Kass parlait de le raccompagner, lui tirant un sourire amusé. Peut-être qu'il le prendrait au sérieux. Peut être que ça pourrait être amusant, de voir sa tête quand il lui dirait que pourquoi pas, après tout. Après un dernier coup d'oeil au ballon (sans doute volontairement) oublié sous la table, Jae-Sun se dirigea vers la sortie du café. Il salua poliment le serveur qui leur disait au revoir avant de se mettre à la hauteur de Kass et l'embrasser brièvement sur la joue.

« Merci pour le repas, chéri. dit-il en croisant son regard, La prochaine fois, laisse-moi t'inviter. » c'était tout de même ce qu'il avait proposé, au départ

Sortant du café, Jae-Sun s'empressa de ré-enfiler sa veste, n'appréciant que très peu l'air frais de l'extérieur. Il avait presque oublié que si le printemps approchait, les températures restaient globalement hivernales. Jetant un oeil à la rue, il la jaugea assez dégagée pour retourner vers son magasin à une vitesse décente. Quant à Kass.. il espérait que l'embarras n'aurait pas détruit toute sa capacité d'attention, s'il avait quelque-chose à faire de sa journée.

(mais en théorie, ce n'était pas le cas)
(ce qui valait peut-être mieux)

« Alors, tu me raccompagnes, si tu n'es pas occupé ? interrogea-t-il, oubliant d'en revenir au vouvoiement, Enfin, si tu veux. Comme tu n'as pas l'air d'avoir reçu des fleurs pour la saint-valentin, je pensais t'en offrir. Pour le restaurant, disons. » explicita-t-il avec un haussement d'épaules

Dans ses cheveux, les fleurs blanches ondulaient sous le vent qui s'était mis à souffler. Les amandiers fleurissant en fin d'hiver, elles ne devraient à vrai dire pas avoir trop de mal à supporter la température. Contrairement au fleuriste qui avait remis ses mains dans ses poches en attendant de savoir ce dont déciderait Kass.

Peut-être se donnait-il une excuse pour trainer un peu, aussi. Il n'avait pas hâte d'en revenir aux couples sans discrétion et autres clients désagréables de la Saint-Valentin. Bien sûr, lui même ne prétendrait pas avoir toujours été d'une décence monstre avec ses amants, mais au moins ne le faisait-il que dans le contexte approprié. Pas.. en plein jour.. dans la boutique de quelqu'un qui essaie de faire son job.

vivement que la journée soit finie
le lendemain serait plus tranquille

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Jeu 20 Sep - 21:19
Val Ain’t My Day
Jae-Sun Park & Kass Narita

   

   





Peut-être que le temps ferait de Kass quelqu'un de moins naïf, un peu plus mature sur ces choses qui font la vie en société, en communauté. Ne plus s'étonner de voir quelqu'un trop lui parler ou ne plus regarder de manière inappropriée une femme qui viendrait subitement le coller à lui et ne pas s'évanouir la seconde d'après. Haha.. aurait-il encore fallu que des femmes viennent se coller à lui. Il n'était pas un pervers fini mais il fallait le dire les manga étaient bourrés de mensonge. Ou en tous cas ceux de la salle d'attente de son travail. Mais tout cela, il en était bine loin. Il était un animal élevé en captivité dans une société qui le rejetait naturellement. Un peu comme si la malchance avait posé son odeur sur lui et que sa mère n'en voulait plus. Et visiblement ce n'était pas prêt d'arriver.

On aurait pu le traiter de comédien à tirer cette expression mêlant désespoir et résignation dans un soupir se terminant en soupire. Oui, il était assez frustré de ce point de vue là. Non pas car il le taquinait mais tout simplement car il était une cible bien trop facile pour ce genre de traitements et qu'il était assez certain que si Jae-sun commençait à réellement s'y mettre, il y aurait droit jusqu'à la fin de ses jours. Enfin.. autant qu'ils se verraient, ce qui n'était pas encore donné car très certainement ils arrêteraient de se voir dans les prochains temps..? Voir dans les prochaines minutes ? Ce n'était pas non plus comme s'il s'agissait d'un véritable rendez-vous, qu'ils avaient choisis de se retrouver ou encore que c'était la saint Valentin ! Bon, d'accord, c'était bien la saint Valentin mais c'était sans rapport !

.. Chéri.. Son expression changea un peu à nouveau, de très légères rougeurs revenant sur le visage trop pâle de l'assistant social qui posa son regard ailleurs comme si cela allait arranger les choses. Car ce n'était peut-être qu'une comédie pour avoir une promotion, il n'avait pas pour autant l'habitude qu'on lui dise ça ! Bien sur que ça le faisait un peu fantasmer ! Le genre de choses qu'il aurait pu entendre en revenant du travail pour retrouver sa femme et le reste de sa famille. Bon.. assez rêvé en direct.. c'en devenait ridicule, il devait arrêter de se faire des films à des moments inappropriés.

"J'y réfléchirais"


Car oui ! Lui aussi pouvait jouer à ce petit jeu là et s'amuser avec ses émotions s'il y était invité Qu'il ne croit pas qu'il en était incapable ! Mais bon, il n'aimait pas vraiment faire paniquer les gens en paniquant très vite lui-même donc en réalité il ne ferait certainement rien de bien méchant.. peut-être une pichenette.. et pas à un endroit douloureux. La joue serait trop intime alors la main mais pas les veines.. bordel. Il était vraiment mal barré là. Mais de toute manière, il avait toujours une partie de son esprit pour lui rappeler de marcher droit devant lui et de ne pas déborder sur la route donc il n'y avait aucune crainte à avoir.

Mais il n'était pas du genre à revenir sur ce qu'il avait annoncé, surtout quand quelqu'un d'autre était compris dans l'équation alors il ne le ferait pas grimper sur sa monture pour le ramener comme une princesse à son magasin mais il pouvait au moins marcher un peu le temps de s'assurer qu'il arrive bien à destination. Ce n'était pas non plus comme s'il risquait gros en plein milieu de la rue en plein jour. Mais bon, c'était toujours ça. Et finalement, il en oubliait lui aussi de revenir au vouvoiement.

"Je n'ai qu'une parole. Mais tu devrais peut-être offrir ces fleurs à quelqu'un d'autre ?"


Que ce soit un client ou tout simplement sa copine ? La campagne était assez vaste. Mais bon, mieux valait ne pas aller dans les détails et dehors, libre de tout regard du serveurs, il leur était enfin possible de faire un peu connaissance, d'échanger quelques mots, voir d'en savoir un peu plus sur.. qui sait.

"Ca ne te dérange pas trop de travailler le jour de la saint Valentin ?"


Il pouvait bien imaginer qu'il avait des bras à combler alors ce ne devait pas être facile en ce jour. Qu'on ne tente pas de lui parler de relations libres ou de libertinage, le pauvre Kass n'en connaîtrait même pas l'existence avec son niveau de naïveté hors du commun. Mais il connaissait quelques autres choses. Comme des blagues à con.

"Enfin, qu'est-ce qu'un rancard avec un fleuriste ? Une balade en tracteur ?"




Le chemin n'était définitivement pas long jusqu'à la boutique et même en traînant un peu les pieds, ils arriveraient certainement très vite à destination. Ne leur restait donc qu'à marcher peut-être un peu plus lentement ? Chose que Kass n'osait pas vraiment faire. Après tout il devait rouvrir sa boutique et donc en conséquences arriver à l'heure. Il n'allait pas le mettre en retard.

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 49

Feuille de personnage
Titre: Perséphone
Expérience: 215/500
Alter: Hanahaki
Rang D





Jae-Sun Park
Rang D
Dim 23 Sep - 6:19
Val ain't my day ✩
Kass & Jae-Sun
ce rose commençait à lui plaire
ça lui donnait des couleurs

Lorsqu'il parla d'y réfléchir, le fleuriste hocha la tête en silence, un sourire jouant sur ses lèvres. Finissait-il par avoir du répondant ? Le gong avait-il sonné, sauvant sa personne de nouvelles moqueries laissées sans vraie réplique ? Difficile de lui en vouloir. Jae-Sun le trouvait trop amusant pour cela. Kass accepta néanmoins de le raccompagner, oubliant à son tour d'en revenir au vouvoiement sans que son interlocuteur ne s'en rende compte.

offrir des fleurs à quelqu'un d'autre ?
il ne put s'empêcher de hausser un sourcil

« Je vends des fleurs à des gens que je ne connais pas toute la journée, commença-t-il, Je peux bien en offrir à quelqu'un qui m'intéresse, pour changer. » termina le fleuriste en haussant les épaules

Il n'avait personne à qui il lui semblerait plus légitime d'offrir des fleurs aujourd'hui. N'étant pas sentimental, Jae-Sun ne comptait pas expédier de bouquets à d'anciens amants. Quant à sa famille.. il ne les portait pas dans son coeur. D'autant que ce n'était pas exactement l'occasion. (il en apporterait sur leurs tombes, ça serait approprié) Kass semblait la personne la plus logique, sur le moment. Il n'était pas certain de le revoir mais n'avait pas trouvé sa compagnie spécifiquement désagréable.

(et puis, il n'avait personne pour lui offrir des fleurs)
(ça sonnait comme une excuse suffisante)

« Du tout, c'est une journée où il vaut mieux travailler, pour les commerces comme le mien, répondit-t-il sérieusement, Et puis c'est ce que j'ai de mieux à faire. » ajouta Jae-Sun après réflexion

Pour une journée où l'on offrait plus de fleurs que d'habitude, il serait ridicule de rester dans sa tanière plutôt que d'aller ouvrir sa boutique. Distraitement, Jae-Sun fit un brin de conversation sur le trajet retour. Kass continuait de s'essayer à l'humour, avec plus ou moins de succès, tirant tour à tour des sourires de 'bien essayé' et des rires de 'étonnamment réussi' à son interlocuteur.

ça comblait le silence
c'était déjà mieux que rien

Arrivé devant sa boutique fermée, le fleuriste tira la clé de sa poche avant de déverrouiller la porte. Il n'y avait, comme prévu, personne attendant son retour devant l'entrée. Seules ses plantes, sagement disposées sur leurs étagères colorées. Un léger sourire lui vint à la vue de ce calme qui ne serait que passager avant qu'il n'invite Kass à le suivre vers le comptoir. Ce n'était pas sans rappeler sa première visite, même si l'état d'esprit de Jae-Sun n'était pas exactement comparable.

il ne venait pas de nettoyer un tag à l'acétone
ses mains n'étaient pas sur le point de cloquer sous la brûlure

(par contre, des végétaux envahissaient toujours ses cheveux)
(au moins ne résultaient-ils pas de son embarras)

« J'en ai pour un instant. » assura-t-il en allant chercher ses fleurs

S'imaginant que les roses rouges pourraient prêter à confusion, Jae-Sun opta pour une teinte plus claire. Un joli pastel à peine prononcé qui rappelait ses joues à la sortie du restaurant. (la signification variait peu, mais au moins était-elle plus modérée) Emballant rapidement les plantes de sortes à ce qu'elles puissent être transportées facilement, le fleuriste chercha des yeux ses petits cartons. Ceux qui servaient à laisser des messages.

(c'était sans doute idiot)
(mais il était trop tenté pour résister)

« Voilà, sourit-il en contournant le comptoir, je ne voudrais pas pousser le vice jusqu'à te bloquer ici. C'était déjà sympa de me raccompagner. » fit Jae-Sun avec un hochement de tête

Il lui tendit les roses avant de retourner le panneau indiquant que la boutique était fermée, le faisant maintenant affirmer le contraire. Retour au sérieux, ou du moins autant que possible. Au moins son sourire serait-il un peu plus sincère, cet après-midi. Ce ne serait cependant pas à imputer aux clients. Plutôt au message inscrit sur le carton.

"je te dois toujours un repas"
suivi de son prénom
et son numéro

« Passe une bonne journée. » souhaita Jae-Sun en lui adressant un 'au-revoir' de la main

electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 62

Feuille de personnage
Titre: Banshee
Expérience: 385/1000
Alter: Nightmare
Rang C





Kass Narita
Rang C
Mer 26 Sep - 16:13
Val Ain’t My Day
Jae-Sun Park & Kass Narita

   

   





Quelqu'un qui l'intéresse ? Kass manqua un rire nerveux mais Jae-sun devait bien faire attention au choix de ses mots au risque de tomber de très haut en donnant des informations qui avaient une.. trop grande margé d'erreur. Pour un peu que Kass fut réellement désespéré ou dévergondé au point d'envisager les avances d'un homme, l'effet aurait été bien différent mais pour cette fois il mettrait cela sur une maladresse de langage du point de vue du fleuriste, haha.. Bon, certes une personne intéressante, en espérant qu'il n'y avait pas juste de la pitié. Pour une fois il pouvait l'espérer car en tout état de cause, Jae-Sun ne le.. connaissait pas. Il n'avait pas de notions de son travail, de ses difficultés financières ou de ses difficultés en amour tout simplement. Donc qu'il puisse le charrier sans rien savoir était peut-être finalement une bonne chose ? Kass aimait les bonnes choses quand elles arrivaient et le bilan était à ce stade.. plutôt positif, c'était rafraîchissant pour un événement aussi improbable qu'improvisé.

Il n'avait jamais été excellent en terme de relations humaines et son comportement avec Jae pouvait à coups surs témoigner du fait qu'il était en pleine exploration de ce terrain un peu glissant. Ou bien tout simplement qu'il aimait les blagues sans succès, ou qu'il était juste maladroit ? Il restait rassurant de constater que Jae-sun n'était jamais choqué de ses phrases, de ses mentions ou encore de ses plaisanteries. Non pas qu'elles aient eu quoi que ce soit d'ignoble en leur contenu, l'assistant social s'efforçant de rester très soft, autant qu'on peut l'être pour une discussion de courtoisie. Il ne ramenait pas non plus tout le monde en plein jour par courtoisie. De toute façon les femmes n'avaient pas l'air de vouloir qu'il les raccompagne le soir de manière général. Certainement pensaient-elles qu'il serait plus simple de se protéger seule. A l'inverse d'un disque compact, Kass n'était pas désuet, il n'était simplement jamais d'usage.

Kass avait tendance à oublier l'ambiance qui régnait dans les quartiers calmes et même si dans un premier temps il fut un peu surpris, il pouvait très bien comprendre qu'en journée, il n'y avait pas de rideau de fer pour protéger la boutiques des potentielles dégradations. Ou peut-être n'y en avait-il pas tout court ? Car les fleurs étaient moins sujettes au braquage que les bijouteries ? Il avait tout de même eu droit à un nettoyage à l'acétone, il s'en souvenait bien, ironiquement. Cette fois il ne fixerait pas de manière abusive ses cheveux, il ne voulait pas avoir l'air... de le juger d'une quelconque manière même si se retrouver seul dans le local lui parut un peu étrange. Son regard en profita pour filer dans la boutique qu'il avait déjà brièvement visitée à une triste occasion. S'il n'avait eu aucune retenue, il aurait jeté un coups d'oeil derrière le comptoir pour en apprendre plus sur celui qui l'avait emmené déjeuner. C'était tentant, ils avaient un peu discuté mais étaient loin de tout savoir et pour quelqu'un comme Kass, déduire des choses des objets plutôt que des personnes était plus facile, au risque de commettre quelques erreurs. Cela restait un travail au scalpel qu'il se refusa de faire pour cette fois, se focalisant sur la jungle intérieure qui était, elle, susceptible d'être observée par n'importe qui.

Enfin, Jae finit par revenir avec des roses, intriguant un peu le japonais soumis au questionnement existentiel de la signification d'un bouquet de fleurs. On.. n'offrait que des fleurs aux femmes normalement donc il ne devait certainement pas trop chercher la signification ? Il aurait compris s'il avait mentionné ses rougeurs mais pour l'heure le mystère restait entier. Mais qu'on lui offre des fleurs n'était finalement pas si désagréables ? Il aurait presque imaginé être passé dans un service de livraison mais non, elles étaient bien pour elles. Peut-être un coups de pub pour le fleuriste aussi.

"Merci j'en prendrais soin."


Autant qu'il le pouvait et cela risquait d'être drôle à voir en soit. Entre l'évaluation du PH de l'eau et la recherche de potentiels nutriments pour les empêcher de faner trop vite, Kass risquait de devenir celui à la main verte. Il n'y avait pas beaucoup de plantes dans son quartier alors cela lui ferait certainement plus de bien qu'il ne pouvait l'imaginer.

"Ce n'est pas comme si j'avais à nourrir les pélicans. Il n'y en a pas dans le coin."


Une nouvelle blague un peu absurde mais il assumait peut-être celle-ci un peu plus que les autres. un moyen de prendre un peu de distance avec les choses sans pour autant tout casser. Il allait le laisser travailler maintenant. il ne savait pas vraiment s'ils allaient se revoir un jour mais il lui fit un signe de main avant de quitter la boutique, emportant les fleurs. Il marcha un peu plus loin, ne finissant par pousser un soupir qu'une fois la rue un peu déserté. Il avait été plutôt.. content de ce repas. Il avait passé en tout état de cause un bon moment et maintenant c'était.. fini ? Il avait ces fleurs mais il aurait peut-être aimé passer un peu plus de temps avec Jae à la place. Il posa un de ses saphirs sur les roses, finissant par tendre les doigts de sa main libre pour frôler une des tiges avant de percevoir une drôle de sensation. Une carte ? Il baissa un peu la tête comme si cela allait lui permettre de mieux lire avant de se braquer, le rouge remontant au-delà de la norme, lui faisant presque perdre l'équilibre. Avait-il.. son numéro ?...?? ?!?!

   
FICHE PAR STILLNOTGINGER.



Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Hosu (Tokyo)-
Sauter vers: