:: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Immeuble désaffecté Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Flügel der Freiheit ? - Entrée de l'immeuble

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
avatar
Age : 16
Messages RP : 57
Localisation : Hosu

Feuille de personnage
Titre: Le chevalier blanc
Expérience: 215/500
Alter: Pangolin
Rang D





Coy Igaki
Rang D
Lun 3 Sep - 19:06
Ma magnifique stratégie n'avait par l'air de fonctionner car à peine j'avais finis mon petit speech, qui paraissait tout à fait réel, le chauve me regarda et eu un petit rictus. Puis c'est à ce moment que je me dis *Mince, j'suis pas un inconnu*, effectivement le tournoi ne m'avais pas épargné un anonymat certain au contraire il m'as donné une popularité dont j'aurais pu me passer. Le garde ne c'était pas arrêter là et il me balança un vieux ...

"Bien essayé."

Puis il sortit rapidement une matraque télescopique de sa poche et me frappa avec ! Mettant préparer au choc je ferma les yeux et fit une sorte de petite grimace avant de les rouvrir et de voir la tête du chauve en choc. Il avait l'air de connaitre mon existence, mais pas mon alter ce con ! Il avait donner un coup avec autant de force qu'il aurait donner pour frapper une petite fille et ça c'est me sous estimer monsieur !

Mais avant que je puisse riposté j'entendis un tir assourdissant venant du cagoulé ! Il veillait sur moi, enfin c'est ce que je pensais, et ça c'était beau en plus il avait tirer sur le chauve, je n'avais plus qu'a le finir ! Alors je le regarda dans les lunettes de soleil et lui envoya un ...

"Bien essayé."

Puis je recula mon poing droit comme pour prendre de l'élan et l'envoya directement dans le ventre du chauve en criant ...

"SCALE PUNCH !"

Mon bras déchira ma manche dus aux écailles et mes mains étaient plus piquantes que jamais ! Si ce coup ne passais pas comme ma "Canon Ball !" j'allais surement pleurer dans mon coin comme le Héros qui n'arrive pas a toucher ses cibles.

Plus Ultra:
 


I'm never alone ...
(Couleur : #993300)


Dernière édition par Coy Igaki le Mer 5 Sep - 2:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 156





Dés de combat
Lun 3 Sep - 19:06
Le membre 'Coy Igaki' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Attaque Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 58





PNJ
Mer 5 Sep - 2:44

(PNJ présent(s) dans la scène : Hans et Karl, des subalternes des Snicket)




Hans vacilla. Le tir l’avait salement amoché. Le gosse n’était pas seul, il n’était qu’un appât chargé de se comporter comme un débile pour laisser la place aux vrais combattants. Et maintenant…

"SCALE PUNCH !"

En plein dans la blessure. Il ne vit rien, l’espace d’un instant. Sa vision se troublait. Il allait finir par tomber dans les vapes. Mais avant, il devait neutraliser les intrus. Il refusait de se faire humilier ainsi. A deux doigts de tomber, il lâcha sa matraque pour sortir son arme de poing et tira. Deux coups, en direction du sale gosse. Il laissait les autres à Karl.

Karl, lui, était un peu perdu par la soudaine effervescence. Lady Moriarty avait filée aussitôt après le coup de feu. Pour "Prévenir les autres". Peut-être était-elle bel et bien envoyée par Monroe ? Ou peut-être venait-elle de trouver un moyen de leur filer sous le nez en un éclair. L’instant d’après, il crut voir quelqu’un d’autre sortant d’un point légèrement dissimulé, derrière le gosse. Combien étaient-ils ? Pas le temps de s’occuper de cette nouvelle personne, Lady Moriarty s’en chargerait si elle était vraiment de leur côté. Hans était déjà aux prises avec le gosse. Lui, il devait neutraliser le tireur.

D’un bond, il descendit l’escalier, se dirigeant vers la cachette de l’individu au fusil. Il restait quelque peu arqué, de sorte à être plus dur à atteindre. Il n’avait pas pris en compte un détail : sa blessure. Alors qu’il progressait, il prit appui un peu trop fort sur sa jambe lacérée. Il grimaça de douleur quand un filet rouge en jaillit. C’était plus profond qu’il ne l’eut cru, et il venait d’aggraver son cas. Il n’était toutefois plus qu’à quelques mètres du tireur. Encore un effort, et il l’aurait.


Plus Ultra:
 
Immeuble désaffecté – entrée


Dernière édition par PNJ le Mer 5 Sep - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 156





Dés de combat
Mer 5 Sep - 2:44
Le membre 'PNJ' a effectué l'action suivante : Faire une action


#1 'Attaque Rang C' :


--------------------------------

#2 'Attaque Rang C' :


--------------------------------

#3 'Attaque Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 92

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 180/500
Alter: Wendigo
Rang D





David Matsui
Rang D
Mer 5 Sep - 23:43
Je suis peut être complètement malade, mais je ne suis fou.

Du moins pas suffisamment pour rester au contact d'un type sans doute bien plus solide que je ne le saurais jamais. Encore plus lorsqu'il passe de couverture en couverture, histoire de m'empêcher de lui vider une cartouche de pompe dans la gueule. Pas le choix. Je lui exploserai sa tronche de mafieux gaijin plus tard. Je peut pas jouer au héro alors que tout ce que je perçoit du septième étage me hurle que mon attention va devoir se déporter ailleurs. En espérant qu'Ikagi en finisse vite avec monsieur propre.

Wendigo me hurle que Mac Megido est sans doute dans la merde. Je crache un petit juron alors que ma retraite tactique commence. Je manque de m'éclater la gueule en passant dans ce qui aurait sans doute du être les fondations d'un immeubles : un espèce de dédale de béton, de calcaires et de bouts de tuyaux de la taille d'une bonne cavité d'égouts. J'ai plus le Pangolin en visuel : il devra se gérer tout seul pendant un petit moment mais ça devrait baigner pour sa tête de con. Après tout, c'est pas lui qui utilise son cerveau pour gérer deux corps en même temps... heureux veinard.

"Grrrrrrooooouuuuuiiiiiiiik"

Connard de ventre.
Connard de ventre.
Connard de... mon pied bute sur un bout de béton, et mon corps manque de suivre son mouvement vers le sol. C'est la deuxième fois en moins de deux minutes. D'habitude j'aurai produis une incroyable blague sur ma capacité à tenir debout, mais j'ai Faim. C'est insupportable. Putain j'ai FAIM. Mais ça devrait pas poser problème. Ça ne DOIT pas poser trop de problèmes...
Après tout la frontière entre chasseur et proie et fine, très fine. Elle peut être renversé en moins de temps qu'il n'en faut pour que ce qui se voyait comme un carnivore meurt comme une merde. Je m'adosse lourdement derrière un des bloc de béton du coin.
Je suis pas sur que l'autre pingouin en costard est suivi la marche. J'ai cru le voir boiter lorsqu'il essayait de se rapprocher de ma position. Mais ici j'ai le temps.

Le temps de sortir ma barre de chocolat de ma poche, de m'en enfourner une bouchée monumentale, et de le croquer le plus discrètement que possible. Quoi que, en y repensant, je crois que je vais le laisser fondre. Je serai même capable de me le foutre la ou je pense si ça allait m'aider d'une manière ou d'une autre. Tout pour que la Faim cesse.



Effets plus Ultra:
 


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 16
Messages RP : 57
Localisation : Hosu

Feuille de personnage
Titre: Le chevalier blanc
Expérience: 215/500
Alter: Pangolin
Rang D





Coy Igaki
Rang D
Jeu 6 Sep - 4:35
Mon poing rencontra l'endroit ou le chauve s'était fait tirer dessus et je sentais qu'il n'était pas loin de la fin ! Je profita du moment que j'avais après l'avoir frapper pour réfléchir a la suite, parce-que j'allais logiquement le terminer ce frigo ! Si ma prochaine attaque touchait ce serais surement terminer, à côté de ça je pu entendre l'autre garde courir et se péter la gueule en essayant d'attaqué le cagoulé je suppose. Seul chose un peu chiante pour ce gars c'est que ... bah humain divisé par shotgun égale pâté pour chien, en plus avec ses blessure il n'allait pas faire long feu. Donc avec ces deux gars finis nous pourrions enfin rentrer et aider les autres plus que juste en faisans diversion ! Parfait c'est le plan ! Ont les termine et on rentre !

A peine j'avais terminer ma réflexion que je vis le chauve lâcher sa matraque pour sortir ... UN GUN ! Houlà, à cette distance j'allais surement m'en prendre plein la gueule ! Mais le temps que je pense à bouger il avait déjà tirer une balle ...

"OUH PUTAIN ! Y'EN A QUI TIENNENT VRAIMENT PAS A LA VIE !"

Mes écailles ne furent que minimiser le choc et je ressentis donc toute la douleur d'une putain de balle dans l'bras ! Et il n'en avait pas fini ! Sauf que là il tira quelques centimètres un peu trop loin ... Cette fois j'étais énerver, cette fois il avait fait une erreur ! Je leva la tête me tenant le bras droit et lui dit ...

"Tu aurais dus viser la tête ..."

Puis je claqua des doigts et fis disparaître la moitié de l'univers ... Non ça c'est autre chose ... Ah oui ! Je le regarda encore une fois dans les lunettes de soleil et lui fonça dessus tête la première ! mon casque d'écailles sur écaillé me donnant un bonus considérable !

Plus Ultra:
 


I'm never alone ...
(Couleur : #993300)


Dernière édition par Coy Igaki le Sam 8 Sep - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 156





Dés de combat
Jeu 6 Sep - 4:35
Le membre 'Coy Igaki' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Attaque Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Age : 20
Messages RP : 9

Feuille de personnage
Titre: Black Element
Expérience: 0/500
Alter: Existence carbonique
Rang D





Logan Bishop
Rang D
Sam 8 Sep - 16:09


Flügel der Freiheit ?



"Event"

Jour 1, Melody est portée disparue et la police interroge les élèves de UA. Suite à cela mes doutes sur sa probable fugue s’imposent à mon esprit et me poussent à chercher moi-même la vérité sur cette affaire. Allant chercher de l’aide auprès de Haru Sasaki. Je cherche ensuite des informations sur les lieux indiqués par la carte donnée grâce à ma source.

Jour 2, je profite de mon temps libre après les cours pour prendre le nécessaire tel que des barres chocolatées et une ration nutritive en barre à manger crue, que ma mère possède en surplus à la maison, après avoir demandé une exception de sortie d’internat pour cette nuit et la suivante. Prétextant vouloir voir mes parents comme je le fais habituellement tous les mois. Mes affaires prêtes je travaille une toute nouvelle forme qui va m’être utile pour faire le trajet entre le dernier arrêt de bus possible et la zone à rechercher.

Jour 3, c’est le moment de passer à l’acte. Je préviens mes parents que je rentrerai tard dans la soirée après m’être entraîné physiquement sur le trajet du retour. Une chance que mes parents savent à quel point je tiens à me forger une endurance à toute épreuve pour mes études, même si d’un certain point de vue ce n’est pas faux.

Mes cours finis, je prends le train direction Yokohama comme ma carte imprimée me l’indique. Ayant rangé mon uniforme comme à l’habitude dans mon sac à dos et changé mon apparence dans un coin vide de population et de caméras, je simule une tenue cagoulée et fais disparaître mon visage dessous. Quitte à l’effacer et ne laisser qu’une tête vide de visage. Un peu plus d’une heure et demie plus tard j’arrive enfin aux alentours de la zone désaffectée, puis m’y dirige comme si je rentrais chez moi. Profitant ensuite du vide alentour pour prendre ma nouvelle apparence que j’ai travaillée – oui j’étais pas très inspiré mais j’ai préféré prioriser l’efficacité et l’économie d’énergie que ça procure – et rouler jusqu’à la zone à fouiller.

Une chance que je fasse autant de bruit qu’une voiture électrique, parce que lors de mes visites j’aurais pris bien plus de risques. Cela dit je suis content que les plans aient été respectés, mes recherches internet n’ont pas été vaines. Après avoir tourné un peu partout et atteint le toit d’un immeuble, toujours dans la même forme, j’entends une porte s’ouvrir là où j’imagine être le toit d’un bâtiment voisin. Je m’approche du bord et observe effectivement, grâce à mes « yeux » que j’utilise tels des périscopes, deux personnes à l’apparence plutôt originale. L’un très bien habillé dégageant une forte confiance en soi et l’autre… très bizarre. Je n’arrive pas à déterminer ce qu’ils se disent mais en tout cas c’est ce qu’en disent leur posture et leur démarche.

En tout cas je suis certains que ceux-là ne doivent absolument pas être sous-estimés si jamais un jour je devais les affronter. Mais… Que font-ils ici en premier lieu ? Ils sont en plein dans la zone que je suis sensé fouiller et je ne pense absolument pas les connaître en tant que héros… ils semblent pas chercher activement cela dit, je dirais même qu’ils attendent quelque chose. Mais quoi ? Quand juste après j’aperçois un petit groupe arriver à l’entrée, mais de manière séparée. D’abord une femme, et ensuite le reste. Cependant deux d’entre eux me disent quelque chose… Des élèves de Shiketsu – il y en a même un qui entre en criant, je l’entends d’ici – ! Mais que font-ils ici aussi ? Seraient-ils aussi à la recherche de Melody ? Mais est-ce que cela voudrait dire que ces deux zigotos la retiennent contre son gré et montent la garde ? Je dois savoir ce qu’il se trame.

Je range mon périscope improvisé et me dirige en vitesse vers l’entrée du bâtiment en question, quand j’entends un énorme coup de feu. Vu l’amplitude et la distance à laquelle je suis ce soit être du très gros calibre, sûrement l’arme que promenait l’un des probables sauveurs. Un fusil à pompe. Ce qui fait réagir l’un des hommes du toit que j’aperçois vaguement approcher la porte des escaliers.
Merde… Je dois faire vite et les prévenir. Cet homme doit être le plus dangereux que j’ai jamais vu de toute ma vie, après ma mère quand elle est en colère ou fait sa crise post-traumatique évidemment – comme la plupart des militaires me direz-vous –. Mais là n’est pas la question.
J’arrive donc à pleine vitesse à l’entrée du bâtiment et aperçois le champ de bataille à l’intérieur. Un autre coup de feu retentit mais cette fois moins fort, plus petit calibre.

Plus que quelques mètres avant impact. Je roule du mieux que je peux de manière imprévisible et m’apprête à frapper la seule cible que je n’ai pas reconnue et l’air de viser le sauveur au pompe. Profitant des divers gravas et obstacles pour offrir peu de vision sur ma trajectoire. Changeant de forme après avoir sauté pour reprendre ma forme humanoïde afin d’asséner un méchant coup aux jambes avec l’élan.

Plus Ultra:
 

HRP:
 


Dernière édition par Logan Bishop le Sam 8 Sep - 23:15, édité 9 fois (Raison : modification des liens des formes)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 156





Dés de combat
Sam 8 Sep - 16:09
Le membre 'Logan Bishop' a effectué l'action suivante : Faire une action


'Attaque Rang D' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 58





PNJ
Dim 9 Sep - 10:49

(PNJ présent(s) dans la scène :  Hans et Karl, des subalternes des Snicket)




Karl n’eut pas l’occasion d’atteindre le tireur. Il se prit un coup de pied de plein fouet dans le torse. Un coup de pied… Et pourtant, il saignait. Très légèrement, mais il saignait. Comme s’il avait été tranché d’une lame. C’était pas son jour, niveau coupures.

"La putain de..."

Il venait de lever les yeux vers son agresseur. Il manqua de se faire dessus. Une créature noire comme la nuit, semblable à un monolithe vivant, se tenait devant lui. Elle était terrifiante. Un détail en particulier choqua Karl. L’individu ne respirait pas. A vrai dire, il n’avait pas non plus de mouvements "futiles" comme tout être humain "normal". On aurait dit un rocher, gelé dans le temps. Ou une figurine Lego animée en stop-motion. Karl craignait pour sa vie comme jamais auparavant.

Mais il devait agir. Agir ou mourir. Il fit vite son choix. Il jeta un regard au loin au type au fusil. Un regard qui voulait à la fois dire "Tu attendras un peu" et "Attends, il est de ton côté lui ?"

Il se jeta sur la créature, toutes griffes dehors, et tenta une entaille dans sa carapace de noirceur.




Hans cracha du sang et lâcha son arme sous le choc. Il avait été trop lent à parer. Le dernier coup du sale gosse était passé. Il avait clairement senti quelque chose se briser dans son corps. Il allait sombrer, quoi qu’il fasse.

A moins qu’il n’utilise son alter.

"Pas mal."

Sourire dément. Il se concentra alors qu’il vacillait lentement vers l’arrière. Ses yeux clos derrière les lunettes de soleil. Il n’aimait pas l’utiliser à cause du contrecoup et du fait qu’il ne ressentait pas aussi bien la douleur lors de l’activation, ce qui encourageait les comportements risqués. Mais là, c’était une question de vie ou de mort. Le gosse était un apprenti héros, il le laisserait en vie. L’homme au fusil, toutefois, c’était moins sûr.


Hans Rickman. Alter : Second Souffle.
Hans est capable de puiser dans une réserve d’énergie secondaire pour augmenter sa force ou se remettre d’un mauvais coup. Ni vraiment un alter de force ou de régénération, il le définit comme étant un "alter d’adrénaline" !


Et ainsi, Hans se tenait debout. D’un geste, il retira ses lunettes, révélant des yeux d’un marron foncé intense. Il fit craquer son cou. Puis ses phalanges. Il semblait se tenir plus droit qu’avant. Et même être un peu plus grand. Les veines de son cou et de son front ressortaient. Il avait presque la bave aux lèvres. Il ne prit pas la peine d’essuyer le sang sur son visage et se mit en position de combat. Une garde classique de boxe.

"Et maintenant, on va pouvoir bien s’amuser."

Le gosse était solide. Le chauve était désarmé, mais s’en fichait. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas eu un bon combat. Karl et l’autre dingue au fusil étaient désormais plutôt loin. Ils ne seraient pas dérangés. Hans allait s’en donner à cœur joie.

Plus Ultra:
 
Immeuble désaffecté – entrée


Dernière édition par PNJ le Mar 11 Sep - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 156





Dés de combat
Dim 9 Sep - 10:49
Le membre 'PNJ' a effectué l'action suivante : Faire une action


#1 'Parade Rang D' :


--------------------------------

#2 'Attaque Rang C' :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages RP : 92

Feuille de personnage
Titre: Maraudeur
Expérience: 180/500
Alter: Wendigo
Rang D





David Matsui
Rang D
Mar 11 Sep - 23:42
Je m'attendais à voir beaucoup de choses aujourd'hui, mais certainement pas une copie carbone de Wendigo en train de casser la gueule de mon assaillant.

Le nouvel arrivant est terrifiant. C'est une large saloperie remplis de Muscles et de Fibres dont les dents hurlent la place dans la chaîne alimentaire. Son adversaire est un simple humain à la Viande basique et au goût médiocre. Il va se faire dévorer, ce grand truc qui ressemble beaucoup trop à mon Alter va lui massacrer la gueule. C'est certain, c'est quasiment certain.

D’où est ce que ce machin peut bien sortir ?

Le fusil à pompe claque dans mes mains. Les balles partent en direction de Freddy Krueger, trop occupé avec son nouvel opposant pour ce rendre compte que je représente encore une menace consistante. Les cartouches anti émeutes sont suffisamment puissantes pour laisser des marques sur son costard. Des marques d'impacts digne d'un coup de batte de base ball lancé à plaine vitesse.
J'ai du lui péter une sacrée ribambelle de cotes.

Je ne m'attarde pas pour observer la Charpie que je pense avoir créer sur le sol. Ma tête repasse derrière mon bloc de béton aussi vite que possible. Pas question de rester à découvert alors que...

"David ?"

Le son. Le son de sa voix stoppe tout.
Il n'est pas derrière moi.
C'est mon Alter. Il est en face de mon Alter.
Pas DERRIÈRE.
Il est EN FACE.
Je me fige. Ma respiration se fige. Mon rythme cardiaque se fige. Mon esprit se fige. Wendigo se fige. Tout ce que j'arrive à entrouvrir c'est ma bouche.


"Je..."

Ma bouche mord dans quelque chose. C'est Chaud. C'est Vivant. Ça pisse le Sang partout dans ma bouche. Ça s'infiltre partout : sur les dents, sur les lèvres, sur la langue, dans ma glotte. Le goût se mélange avec celui du chocolat. Le goût se mélange avec le ce qui fut du chocolat alors que ma FAIM... ma FAIM.
Putain de merde ma FAIM.

Mes oreilles explosent. Ma tête explose. Mon cœur explose. Ma respiration explose. Je me bat avec ma cagoule pour virer le tissu qui viens se planter devant ma bouche. Je gagne la bataille juste avant que mon estomac explose.



Effets plus ultra:
 

Règles d'utilisation du fusil à pompe :
 




Dernière édition par David Matsui le Jeu 13 Sep - 20:44, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Boku no Hero :: SUR LE TERRAIN :: Yokohama :: Immeuble désaffecté-
Sauter vers: